Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 Teaming up against the ennemy (Kieran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Lilyan Rosier
Morsmordre
avatar
Morsmordre
Parchemins :  223
Crédits :  Shiya
 
Âge :  34
Sang :  Pur
Allégeance :  Mangemorts
Profession :  Avocate au Magenmagot
Ancienne école :  Poudlard
MessageSujet: Teaming up against the ennemy (Kieran)   Mer 10 Mai - 8:48

Lilyan trempe une nouvelle fois sa plume dans l'encrier posé sur le coin de son bureau, avant d'apposer sa signature au bas du parchemin. D'un geste calculé, elle déplace le parchemin sur l'un des recoins libres de son bureau en chêne massif, le temps que l'encre sèche. Dans quelques minutes, elle esquissera le même geste pour ajouter ce parchemin à la pile de dossiers complétés qui trônaient sur le coin droit de son bureau. Elle lâche un soupir, et profite de cette pause entre deux dossiers pour jeter un coup d'oeil en direction de sa porte entrouverte. Non pas qu'elle attend des visiteurs en particulier. En ces temps troubles, les couloirs semblent rarement vides pendant la journée. Ses collègues les arpentent sans cesse, marquant leurs nombreux allers-retours de pas précipités en direction de la prochaine crise à gérer. Mais Lilyan s'est rapidement habituée à cette musique. Ses bruits ne la propulsent plus désormais en dehors de la bulle de concentration qu'elle forme autour d'elle lorsqu'elle travaille. Une bulle à trous. Une bulle qui laisse entrer, dans une part calculée avec minutie, l'environnement qui grouille autour d'elle.

Pour Lilyan, c'était une question de vie ou de mort. Pour survivre, elle avait appris à dresser l'oreille au moindre son extérieur, à écouter alors qu'une autre partie d'elle demeurait concentrée sur son travail. Elle avait appris à observer sans avoir l'air, pour un oeil extérieur, de porter attention de façon suspicieuse. Et avec Karkaroff qui la faisait chanter pour lui soutirer des informations sur son fils Mangemort et Prewett qui se méfiait d'elle, Lilyan se devait de redoubler de prudence. Elle marchait sur un fil mince et délicat qui menaçait de briser à tout moment, la précipitant vers l'abysse. Plus que jamais elle devait calculer chacun de ses gestes. C'est pour cette raison qu'elle avait décidé de reléguer au tiroir (pour l'instant, n'arrêtait-elle pas de se répéter), ses recherches sur l'incendie du manoir et son besoin insatiable de trouver le coupable. Son désir de revanche la dévorait lentement, tel une maladie qui se répandait en elle. Mais Lilyan savait qu'elle attirerait l'attention si on découvrait qu'elle travaillait toujours sur ce dossier, sur l'incendie qui avait tué sa famille entière. On lui demanderait une explication logique qui justifierait le besoin de rouvrir l'enquête. Elle n'en avait aucune qui tiendrait debout devant les questions de ses collègues. Elle tentait donc d'enquêter en secret, à des moments de la journée où elle risquait moins de se faire surprendre. En attendant. En espérant. Pour l'instant, Lilyan doit se contenter d'empoigner le prochain dossier de sa liste et de tremper à nouveau sa plume dans l'encrier. Plus tard, elle trouvera une raison pour s'aventurer hors de son bureau, peu importe laquelle. Avec les événements du dernier bal annuel, elle devait garder l'oeil ouvert. Son masque craquelé ne tiendrait pas le coup s'il fallait que Black parle aux Spanesis et qu'elle la dénonce. Et elle en serait bien capable, si sa survie en dépendait. En étaient-ils vraiment réduits à jeter la vie des autres comme des déchets aussitôt qu'ils avaient l'occasion de l'échanger contre la sienne? Lilyan décide de stopper cette réflexion avant même qu'elle ne puisse prendre forme. Parce qu'elle n'était pas mieux qu'eux tous. Elle était une Mangemort. Une Spanesi. Elle n'était plus rien, sauf le fantôme incarnant tous ceux qu'elle avait perdus. Sauf la vengeance pour sa famille. Pour les Rosiers.

On cogne à la porte de son bureau. Un coup léger, mais déterminé, suivi par des pas avant même qu'elle n'ait le temps de prononcer un seul mot. Elle lève la tête, les sourcils froncés d'agacement devant cette interruption. Fawley l'observe de ses yeux froids et distants habituels, et son agacement devient curiosité. Elle hoche la tête en guise de salutation sans prononcer un mot. Elle sait que, fidèle à lui-même, le juge ira droit au but.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Silencio
Parchemins :  319
Crédits :  Lux Eternae
 
Âge :  31 yo
Sang :  Sang-Mélé, dû à un manque de visibilité sur les statuts des arrières grands parents.
Allégeance :  En apparence pro-régime, en raison de son poste au ministère, Kieran fait semblant de courber l'échine pour accomplir sa vengeance. Il a déja aidé les mangemorts, une fois, mais on ne l'y reprendra plus : son allégeance réelle va aux Lux, plus par manque d'un autre choix que par convictions, mais ce sont les seuls qui ne mettront pas à feu et à sang le pays dans une quête absurde de pouvoir.
Profession :  Juge d'instruction au Magenmagot
Ancienne école :  Serdaigle

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: steelblue
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t853-rising-from-the-ashes-kieran http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t813-don-t-put-the-bla
MessageSujet: Re: Teaming up against the ennemy (Kieran)   Mar 6 Juin - 17:49

L'irlandais avait calculé sa venue pour coincider avec l'une des périodes de travail solitaire de sa consoeur, connaissant assez bien ses habitudes - le fait d'avoir des secrétaires bavardes était parfois utile, au final - afin de bénéficier d'un temps en tête à tête, loin des regards, des chuchotis et des sorts d'espionnage. Le bureau de l'avocate était surveillé, bien sûr, mais de manière plus artisanale, plus grossière aussi : on s'assurait qu'elle ne touche pas à tous les dossiers, qu'elle connaisse sa place, on fouinait dans ses affaires... des choses que Kieran connaissait bien, lui aussi. Ils avaient tous, au sein de leur département, développé de petites habitudes et sorts pour contrer les spanesi, quand bien même ils partageaient leurs idéaux : aucun avocat, aucun juge n'appréciait d'être fliqué.

Le visage fermé, ne laissant aucune des personnes du couloir lire ses émotions, l'irlandais toqua à la porte du bureau de sa consoeur, entrant et fermant derrière lui. Il n'était pas d'humeur à donner complètement le change devant les autres membres du département, mais aucun d'eux ne s'offusqueraient à vrai dire de son attitude ; il n'était pas rare que les deux jeunes gens se retrouvent pour discuter - ou hurler, selon le cas - d'une affaire en cours. Certains seraient même tentés de se jeter des sorts de bourdonnement pour ne pas entendre les cris qui suivraient possiblement. Sortant sa baguette, entamant le sort de confidentialité qu'il utilisait parfois avec la Rosier, il vint s’asseoir face à elle, se massant le front en soupirant, laissant la tension retomber alors que sa magie finissait de sceller la pièce.

"Dans le cas où un membre haut placé du Ministère serait impliqué dans une affaire de meurtre non élucidé, datant de cinq ans, à une époque où il n'avait aucune immunité, à combien estimes-tu ses chances de pouvoir être amené devant la justice et de s'en sortir, malgré la présentation d'un témoin oculaire ?" Il avait choisi volontairement le terme "s'en sortir", car c'était son rôle à elle, de se tortiller dans tous les sens pour que ses clients échappent à la prison ou à une peine disproportionnée. Lui ne faisait qu'appliquer la loi selon ce qu'on lui présentait comme arguments, et il n'avait pas l'esprit assez retords - disons surtout qu'il avait peur de passer à coté d'un point obscur de droit - pour tout imaginer seul.

La fixant toujours, lui laissant juste le temps de digérer les informations qu'il tentait de lui faire passer subtilement, il reprit.

"Et si jamais ce plan venait à échouer, serait-il possible de faire rouvrir certains dossiers concernant cet éminent citoyen, afin de vérifier que le travail d'enquête n'a pas été... disons, entravé ?" Il avait tenté de passer par les aurors, il était presque rendu à passer par les mangemorts... Lilyan était la seule qui pourrait l'aider de manière légale.

hrp : c'est tout pourri jte promets de me rattraper au prochain post mais là je te fais patienter depuis trop longtemps donc bon Arrow désolééé


you take the pain i feel

Revenir en haut Aller en bas
 
Teaming up against the ennemy (Kieran)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (03) Forget the sorrow And I can be on the last train home || Blue & Felix & Kieran
» Kieran
» Kieran + La vie est une question de contrôle
» Le passé ne s'efface jamais totalement [PV Kieran][- 16 ans]
» Kieran A. Whitaker, pour vous charmer ft. Ben Barnes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: