Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 Smells like teen spirit (Yasen - fb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Admin
Parchemins :  111
Crédits :  ultraviolences (avatar), LAZARE (code signature), tumblr (gifs)
 
Âge :  23 chapitres cornés.
Sang :  Carmin à la pureté salvatrice, le bleu de son sang est le dernier salut de la bâtarde.
Allégeance :  Grindelwald, par commodité plus que par conviction.
Profession :  Secrétaire au département de la justice magique, pantin mécanique au minois désemparé. Peintre de croûtes chimérique, la vie et le deuil s'emmêlent sur ses toiles macabres. Empoisonneuse pour le régime du bulgare.
Ancienne école :  Durmstrang.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #47A293
MessageSujet: Smells like teen spirit (Yasen - fb)   Mar 27 Juin - 14:59




smells like teen spirit


LADA & YASEN

DEBUT JUIN 1952, EN FIN DE JOURNÉE

L'air est moite en cette soirée du début du mois de juin, le soleil s'étant momentanément installé au dessus de Londres, réchauffant les corps et les âmes. Mais pas Lada. Car Lada vit en hiver, os et coeur gelés quelle que soit la saison. Un sourire lointain flotte au coin de ses lèvres alors qu'elle semble absorbée par le journal déployé devant elle. Assise en tailleur sur l'une des banquettes du Chaudron Baveur, les genoux cagneux de la sorcière percent entre les plis de sa robe émeraude. Elle vit dans son monde, la Karkaroff. A milles lieux du monde, elle ne remarque pas les regards qui s’attardent sur ses longs cheveux noir ou sur sa peau transparente - princesse de l’Est aux pommettes saillantes et aux poignets ornés d’or. La bâtarde a changé tout en restant la même. Ses démons ont cessé d’habiter ses yeux, ses démons ont cessé d’exister au moment où a décidé de ne plus lutter. Ils vivent à présent au fond de son coeur et dans le moindre de ses gestes. L’adolescente a laissé placé à une femme au physique vacillant, les années conférant à sa maladresse d’hier une certaine confiance. La femme a conscience de la beauté étrange de ses grands yeux, belle d’abandon. Á la droite du journal, un verre de whisky à peine entamé. Comme par habitude, comme pour occuper ses doigts qui glissent mécaniquement autour du verre dans une mélodie inaudible.

Le climat à Londres est plus tendu que jamais, les gros titres de la Gazette se ressemblant tous - au fond. Les rebelles diabolisés noir sur blanc, leurs crimes dénoncés et condamnés et le régime redoré sans relâche. Au dos du journal les portraits des fugitifs divisent l’espace. Le visage d’Aleksandr comme un rappel constant de sa trahison. Tout cela n’a que peu de prise sur Lada - Lada qui se laisse vivre. L’empoisonneuse n’est du côté de Grindelwald que par facilité. Elle ne veut pas se battre pour une cause, Lada. Vie gâchée sur le néant, la sorcière ne veut pas redonner du sens au vide. Épanouie au dessus d’un chaudron, la girouette donnera son allégeance à qui lui offre tranquillité et liberté. La Karkaroff ira là où iront les siens, famille éclatée par le bulgare. Il n’en reste pas moins que le climat est devenu fatiguant au Ministère, les notes s’enchaînant les unes après les autres. Mécaniquement, alors qu’elle prétend être occupée par la lecture d’un article sur les Mangemorts, la bâtarde se gratte le bout des doigts. Ses ongles s’affairant à peler la peinture séchée qui tâche encore sa peau diaphane. Du noir et du gris. Les couleurs de ses toiles, les couleurs de sa vie et de son coeur. La princesse vient de terminer l’une de ses dernières oeuvres, danse macabre qu’elle compte offrir à son père.

Lorsqu’elle relève enfin les yeux du journal, c’est sur la silhouette de Yasen Krum que se posent ses orbes. Ne pouvant empêcher ses lèvres de s’étirer en un fin sourire. Tristesse délicate. Le sorcier s’approche alors que, sans même s’en rendre compte, la sorcière s’affaire sous la table à se débarrasser des dernières traces de peinture souillant ses doigts. Elle se souvient, Lada. Elle se souvient de ce temps plus doux où elle avait pensé être spéciale. Elle se souvient de ces moments sucrés où elle avait cru être sortie de la nuit. Elle se souvient de tout. De ses baisers et de ses mensonges, de ses caresses et de leurs éclats de rire. Elle se souvient du vide. De ce vide qui avait fini par revenir, de son coeur ayant fini par se briser une fois de plus. Elle se souvient de la déception et du déni. Parce que l’adolescente d’hier avait toujours su, au fond de son coeur, que tout ça n’était pas de l’amour. Parce que la bâtarde avait déjà bien conscience, à l’époque, que personne ne pourrait jamais aimer ses ténèbres.

Mais Lada sourit. Par facilité, très certainement. Parce que la femme d’aujourd’hui ressemble encore trop à l’adolescente de Durmstrang, probablement. « Yasen. » déclame t’elle d’un ton égal alors qu'il s'est rapproché de sa table, refermant le journal d'un geste lent - fantôme égaré au détour du bar. « Tu peux t'asseoir si tu veux. » s'entend t'elle souffler de loin alors qu'elle fait tourner le liquide ambré au fond du verre. Fixant le sang-pur de ses jolis yeux voilés de malaise.


everybody's fool
This one's for the lonely, The one's that seek and find Only to be let down Time after time. This one's for the torn down.
Revenir en haut Aller en bas
 
Smells like teen spirit (Yasen - fb)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zelda Spirit Tracks
» The legend of Zelda : Spirit tracks
» D.Gray-man spirit
» Partenariat avec SPIRIT RPG
» lion king spirit of war

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: