Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 Mission: Kliment et Isidore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Mission: Kliment et Isidore   Dim 13 Aoû - 21:29

Mission
Kliment Hristow & Isidore Murdarov
Suivre les rumeurs
15 juillet 1952, milieu d'après-midi.

Il y a quelques jours, des rumeurs étaient remontées du village de Pré-au-Lard. Des habitants se plaignant d'activités suspectes à la lisière du village et s'imaginant là l'oeuvre des Mangemorts ou des Spasenis. Dans le climat de peur - de terreur - régnant actuellement en Angleterre, le moindre murmure était prit à coeur par les Lux, dont l'un des nombreux buts était de garder le village sain et sauf.

C'est donc dans ce contexte que deux personnes avaient été envoyées par Clayton sur les lieux désignés comme suspects par les villageois. Deux craquement se font entendre à l'entrée du village et les silhouettes de Kliment Hristow, patrouilleur et ancien membre du Conseil, et d'Isidore Murdarov apparaissent brusquement.

Précisions :
- Les dés peuvent être utilisés pour rajouter du piment à vos interactions
- N'hésitez pas à demander une intervention du PNJ si jamais vous en ressentiez le besoin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Protego
Parchemins :  63
Crédits :  ultraviolences (avatar), like a flower made of iron (gifs)
 
Âge :  quarante-huit années gravées dans la peau, gravées en overdose d'histoire, d'une mémoire.
Sang :  la honte, le blâme, la tâche sur la généalogie si parfaite des Hristow est bien là. cruel rappel d'un aïeux ayant fauté, rayé de l'arbre, dorénavant, tu es de sang-mêlé.
Allégeance :  le coeur est épris de justice, d'égalité, d'équité, c'est sans conteste que tu es devenu lux.
Profession :  patrouilleur, tu surveilles, veilles sur la sécurité des tiens à Près-au-Lard.
Ancienne école :  durmstrang t'a accueilli, a connu tous tes dénis, tes délits.
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t1227-kliment-i-ll-follow-all-the-way-to-the-sun http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t1210-kliment-to-be-human#208
MessageSujet: Re: Mission: Kliment et Isidore   Sam 26 Aoû - 16:07

« Nous avons reçus des plaintes des habitants de Près-au-lard sur des activités suspectes à l'entrée du village, commence la voix chaude du nouveau leader des Lux, s'attirant ton regard et toute ton attention. Il y a eu des attaques ? Encore une fois, l'accent bulgare s'égare, s'accroche, ricoche en mauvais accord à tes oreilles. Non, juste des rumeurs, la tension s'apaise dans tes muscles, te laissant retomber sur le fauteuil. Il faudrait quand même patrouiller pour s'assurer que ce ne sont que des rumeurs. Bien sûre, glisses-tu d'une voix lente, pesante. La guerre civile faisant rage, il y a la peur latente, violente de se faire attaquer, de se voir briser. Comme lorsque votre premier QG vous a été arraché, volé. J'irai, lâches-tu, avant même que l'homme te le demande, te le quémande. Même si il faut faire équipe avec Isidore Nott ? Un froncement de sourcil, une main qui sème le doute dans tes cheveux blonds. Tu n'as jamais porté la rousse incendiaire dans ton coeur, la jugeant aussi dangereuse que la liberté de ses opinions sur toutes les questions où tu as déjà pris position. Seulement si c'est vous qui le demandez. », grondes-tu, grognes-tu entre tes dents serrés, vrillant tes muscles crispés. Et Clayton est intelligent, pas vraiment hésitant à lancer, à commander : « Je vous l'ordonne. »

Et il n'y a pas non plus de doutes à exécuter ses demandes, à attraper la cape sorcière. Tu l'as élu, après tout, et il est hors de question de défier son autorité, de s'opposer à ce qu'il désire. Tu marches dans ses pas, même en grimaçant, même en claquant de la langue. Profondément accroché à l'idée de démocratie, il te semble un peu difficile d'accepter l'idée d'un chef unique, d'une autorité toute puissante. Pourtant, tu sais qu'il vous faut une figure de proue pour laquelle tomber, se relever, se sacrifier. Il faut quelqu'un en qui croire.

Et d'un craquement, tu disparais du château pour basculer à l'entrée du village. « Bonjour Isidore », laisses-tu s'évader du bout des lèvres, le dégoût pourtant bien tenace, vorace au fond des pupilles. Certains auraient vu de la complicité entre vous lorsque vous vous êtes rangés du même côté lors de vos arrivées à Poudlard. Toi, tu sais qu'il n'en a jamais été question. Après tout, si les drames, les larmes vous rapprochent, vos destinés et vos chemins sont à l'opposé. Les idéaux n'ont jamais été les même, les combats n'ont jamais été sur le même accord, semant les désaccords entre vous. Si la rouquine ne voit que la haine, la vengeance. Toi, tu vois l'égalité future entre les sangs et les espèces, une démocratie sur l'un et l'autre des pays. Ce n'est pas que tu la détestes, c'est qu'elle n'a pas tellement, pas vraiment sa place. Elle est trop libre, la Nott, menaçant de mettre le feu aux poudres, d'être la bombe qui va tous vous faire sauter.  En toi, il y a surtout de la peur  de voir tous tes efforts réduits à néant, souffler aux quatre vents. Et si tu t'es longtemps tu, si tu as longtemps refermé ce que tu ressentais, il n'en est plus question aujourd'hui. « Comment vas-tu ? Glisses-tu d'avantage par politesse que réel intérêt. Déjà tu t'accroupis à même le sol, ouvrant le bouton de ta chemise, laissant s'évader l'aspic en lui soufflant d'ouvrir l'oeil et de siffler en cas de danger. Un hochement de tête et déjà, elle file sur le pavé. Clayton a eu une bien étrange idée. », commentes-tu dans un grondement, un grognement. Il n'y a pas pire paire réunie dans tout l'univers.    « Mais tu feras l'affaire, si tu ne fais rien de dangereux ou de stupide. », les yeux se plissent, méfiants envers l'électron trop libre. Elle n'est pas débile, ni naïve, elle sait sa réputation, elle connaît les points d'interrogation qu'elle traîne dans son sillage. A chaque mission, il y a la peur que la Nott n'en fasse qu'à sa tête et fasse tout foirer. « Tu n'y comptes pas, j'espère. » parce que derrière l'affirmation, derrière le cœur devenu cruel sans son âme sœur, il y a, sans aucune hésitation, la volonté de lui dire qu'avec toi, elle n'a pas intérêt à foirer. Tu n'es après tout pas le genre à pardonner, à lui pardonner.
Revenir en haut Aller en bas


Isidore Murdarov
nothing left to lose
avatar
nothing left to lose
Parchemins :  448
Crédits :  luaneshë (avatar), Beylin (code signa), Tumblr (crackship et gifs signa)
 
Âge :  vingt-sept ans et pourtant l'impression d'avoir déjà vécu un siècle. Poupée usée qu'on a cru pouvoir briser.
Sang :  S'il a un jour été pur, le sang des Nott n'est aujourd'hui plus que souffrance et regrets. Mêlé.
Allégeance :  Lux. Elle ne s'en cache plus vraiment, Isidore. C'est crié comme un défi lancé au monde, c'est assumé avec fierté - l'âme marquée du sang de ses ennemis.
Profession :  Chiromancienne et diseuse de bonne aventure, les mensonges se professent entre ses lèvres alors qu'elle garde un capuchon vissé sur ses cheveux roux.
Ancienne école :  Poudlard, chez les Serdaigle. Mais tout a changé depuis et l'Isidore de Poudlard n'existe plus.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #996699
MessageSujet: Re: Mission: Kliment et Isidore   Sam 26 Aoû - 22:50

Isidore avait levé les yeux au ciel, serré les dents et les poings, soupiré et grimacé. La rouquine n'avait laissé aucun doute quant à la nature de ses sentiments à propos de l'ancien membre du Conseil lorsque Clayton lui avait assigné une mission aux côtés de Kliment Hristow. Des habitants du village de Pré-au-Lard s'étaient apparement plaints de comportements suspects à l'orée du village et, le nouveau leader de la Lux, voulait s'assurer de ne prendre aucun risque inutile. S'assurer que les murmures des villageois n'étaient que le produit de leur imagination tendue par le climat pesant sur Londres en ce moment. Et si la rouquine pouvait comprendre les motivations de Marleigh, elle ne pouvait pas vraiment comprendre pourquoi c'était à elle de se rendre sur les lieux - surtout en compagnie du bulgare. La sorcière était plus habituée au chaos des champs de bataille qu'au calme d'une mission de repérage, un fait dont Hristow était très probablement au courant. C'est donc avec une grimace mi-agacée, mi-hypocrite que la Murdarov avait transplané jusqu'à l'entrée de Pré-au-Lard. Et si l'adolescente d'hier avait plus qu'apprécié le charme pittoresque du village sorcier, la femme d'aujourd'hui ne lui trouvait plus aucun charme. « Bonjour Isidore. » le dégoût est palpable, presqu'écrit au fond de ses yeux. Replaçant une épaisse mèche rousse derrière son oreille, Isidore prend à peine la peine de le regarder, un air bougon imprimé sur les traits. La Nott avait beau être passée maître dans l'art de protéger ses secrets, son visage n'en était pas moins un livre ouvert lorsqu'elle ne prenait pas la peine de se concentrer. « 'Jour. » laisse t'elle s'échapper d'entre ses dents serrées.

« Comment vas-tu ? » la politesse suinte le manque d'intérêt et ne tire à Isidore qu'un sourire vaguement amusé, la sorcière se contentant de sortir sa baguette de l'intérieur de sa cape. La Nott n'avait qu'une envie, écrite au fond du moindre de ses gestes, en finir le plus vite possible avec la tâche qui lui avait été assignée. En finir le plus vite possible et rentrer au campement. Retrouver Gigi. « Bien. 'Toi ? » continue t'elle de bougonner, mâchant ses syllabes  avec nonchalance. « Clayton a eu une bien étrange idée. » - « Une chose sur laquelle nous sommes d'accord. » murmure t'elle, plus pour elle que pour lui. Tous à la Lux étaient bien au courant des tensions régnant entre l'Irlandaise et le Bulgare, l'un comme l'autre ne s'étant jamais gênés de faire connaître leurs opinions. « Mais tu feras l'affaire, si tu ne fais rien de dangereux ou de stupide. » les gestes de la sorcière se meurent alors que ses yeux se plissent d'une colère à peine dissimulée. La condescendance de son ton ne manque pas de la piquer au vif, elle qui est suivie de murmures depuis sont arrivée parmi leurs rangs. Elle qui parle toujours trop fort, trop vite. Elle qui se bat avec trop d'enthousiasme, trop de plaisir peut être. « Tu n'y comptes pas, j'espère. » Ses lèvres se tordent en une grimace ouvertement moqueuse alors qu'elle siffle entre ses lippes serrées - « Quel dommage, moi qui comptait justement brûler le village. » sa baguette tourne entre ses doigts alors qu'elle habille ses traits d'une moue peinée.

Levant les yeux au ciel, la Murdarov se détourne de son interlocuteur. Balayant le village du regard, la sorcière finit par se retourner vers Kliment. « D'où venaient les activités suspectes signalées à Clayton ? » elle qui n'a pas vraiment pris la peine d'écouter les consignes données par leur leader. Elle qui n'en fait qu'à sa tête, elle qui - dans le fond - ne prend d'ordres que d'elle même. Ses lèvres s'étirent en un large sourire enthousiaste alors que ses yeux se rivent à ceux de Kliment - « Je préfèrerais ne pas traîner. » un nouveau point sur lequel ils peuvent tous deux être d'accord.



Things we lost to the flame, Things we'll never see again. All that we've amassed Sits before us, shattered into ash.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mission: Kliment et Isidore   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission: Kliment et Isidore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission: Kliment et Isidore
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: