Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 (Lacrysei) ◊ « My eyes for you. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: (Lacrysei) ◊ « My eyes for you. »   Lun 18 Juil - 0:27

Lacrymosa & CerseïMy eyes for you. « Maîtresse. » « Je t’ai déjà demandé de m’appeler Cersei. » L’elfe de maison marche derrière elle d’un pas pressé, non qu’il soit tenu par des horaires mais parce que c’est dans sa nature, de s’agiter dans tous les sens comme s’il était un grand homme d’affaires. Quelque part c’est un peu vrai, imaginez-vous un peu à devoir tenir une maison face à un petit garçon avide de tout découvrir, tout le temps. « Maîtresse Cersei, le jeune maître demande de nouveaux livres. » Ayden, comme toujours, était avide de nouvelles lectures. Il avait appris à lire plus tôt que la moyenne, sans doute pour suivre les pas de son père, sans doute pour le rendre fier, et chaque heure de chaque jour de sa petite vie était consacrée à être au moins aussi brillant que Gideon. Il y tenait. Il le regardait toujours avec les yeux de l’admiration, petit garçon fasciné par ce que l’homme dégageait de calme et de charisme. « Je vais en chercher dans la bibliothèque, voudrais-tu bien les lui porter ? » Il ne va pas dire non, il ne peut pas dire qu’il refuse, c’est un elfe dévoué, comme les autres que comporte le manoir Macmillan. Consciencieusement, Cersei est allée chercher les livres, prévoyant une petite pile pour que son fils ne manque pas de choix. Ceci fait, elle s’apprête à retourner dans son bureau quand elle réalise l’heure. Quinze heures trente. Elle avait invité une amie à savourer quelques sucreries en discutant pour seize heures, elle devait donc aller se préparer et elle n’avait pas assez de temps pour faire une dernière correction de sa nouvelle.

…✁…

La robe blanche glisse en jeu de tissus fluides lorsque Cerseï termine d’installer sur la table basse du grand salon un plateau orné de divers petits gâteaux, le thé brûlant dans la théière et une fine porcelaine qu’elle aimait particulièrement. « Madame la maîtresse Cersei vous attend dans le salon. » Madame la maîtresse Cersei, au moins l’elfe essayait-il de satisfaire ses exigences, avec toute sa bonne volonté, cela dit Lacrymosa n’y voyait pas bien et la sorcière ne comptait pas la laisser errer dans le manoir durant des heures avant de s’y retrouver. Qui plus est, la demeure était entourée d’un immense terrain, il suffisait de peu pour en sortir, et d’encore moins pour s’y égarer.  « Laisse, je vais m’en occuper. Pourrais-tu demander à Ayden de venir nous rejoindre, s’il te plaît ? » L’elfe acquiesce et s’éloigne. Être agréable avec son personnel de maison était une habitude pour le couple et si Cersei avait découvert la réelle utilité de leur présence en emménageant avec Gideon, elle avait également dû apprendre que ‹ maltresse › lui était adressé et qu’elle devait se rendre à l’évidence : elle n’était plus la rejetée d’une famille disloquée. « Bonjour Lacrymosa, comment vas-tu ? »

Il n’y avait pas de tricherie dans son apparence, pas avec elle. Inutile pour Cersei d’arborer la chevelure brune, l’air assuré et les quelques années artificiellement ajoutées pour obtenir un peu de respect, cela serait invisible au regard de la Malfoy et elle n’en ressentait pas le besoin lorsqu’elle était entre les murs du manoir. La longue cascade de cheveux blancs a frôlé le bras de Lacrymosa lorsqu’elle s’en est approchée. « Est-ce que tu te souviens des marches ou tu as besoin de mon aide ? » Les infirmités faisaient peut-être peur à cette société mais la bulgare n’en avait jamais été dérangée. Si elle devait se fier aux apparences uniquement, elle ferait une bien piètre épouse pour Gideon dont l’oeil attentif cherchait toujours ce qui savait rendre unique - et utile.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: (Lacrysei) ◊ « My eyes for you. »   Jeu 21 Juil - 19:02

My eyes for you
Lacrymosa & Cersei
Obstacles are those frightful things you see when you take your eyes off your goal.

C’est au bras de Boromir qu’elle apparait devant la maison des Macmillan. Bien évidemment Lacrymosa ne peut pas transplaner par elle-même, incapable de visualiser la destination vers laquelle elle aimerait apparaitre. Quelques tâches de couleurs ne donnent que peu d’indication de lieux. Elle tourne légèrement la tête, au ralenti comme toujours pour se tourner vers son assistant personnel. « Merci. Tout ira bien à partir de maintenant. Tu peux rentrer si tu le souhaites. » Il n’en fera rien elle le sait. Il attendra devant la maison, soigneusement dissimulé jusqu’au moment ou elle franchira de nouveau la porte. A ce moment là il lui prendra le bras pour retourner au manoir Malfoy sans dire un mot. Elle s’y attend. C’est l’une des rares constantes dans sa vie. Et Lacrymosa a beau savoir que son garde du corps est uniquement payé pour s’occuper d’elle cela ne l’empêche pas de se sentir grandement reconnaissante.

Une aide constamment présente pour celle qui est si souvent désespérée.

Mais elle n’a pas besoin de lui ici. Chez Cersei elle se sait en sécurité. Loin de tous dangers mais également de tous murmures, de toutes rumeurs dont elle en entend chaque mots mais doit prétendre qu’ils ne lui font pas mal. C’est un elfe de maison qui l’accueille et à qui elle murmure son nom. Et elle attend sans bouger l’arrivée de Cersei. Elle est familière avec la maison et même sans bien voir peut s’y repérer suffisamment. La mémoire. Mais pourtant elle n’ose pas. Constamment terrifiée par l’idée de se faire mal, de tomber, de se rendre ridicule comme cela lui est si souvent arrivée. Au lieu elle pose ses mains à plat contre le tissu bleu clair de sa robe et attend patiemment. Aussi immobile qu’une statue en apparence. Étrangement apaisée à l’intérieur. Cersei est l’une des rares sangs-pures, une des rares femmes de son rang qui l’accepte telle qu’elle est. Et c’est un soulagement pour Lacrymosa.

Une façon stupide de se rassurer sur sa valeur. Elle entend une voix fraiche et un sourire léger se peint sur son visage. Presque imperceptible sur son visage de poupée glacée pour ceux qui ne la connaissent pas. Mais elle sait que Cersei comprendra. La blonde répond avec douceur, avec tendresse. « Aussi bien que faire ce peut compte tenu de ma famille » Les Malfoy une malédiction, notamment envers les faibles comme Lacrymosa. « Et toi ? Comment va Ayden ? » Elle apprécie l’enfant lacrymosa, encore plein de douceur et éloigné des préjugés qui dévorent leur milieu. Loin de la colère,de la haine et des mensonges. Elle pose une main douce sur le bras de son amie, appréciant l’attention qu’on peut entendre dans sa voix. » Ça ira ne t’inquiète pas. Heureusement je suis assez souvent venue ici pour bien m’en rappeler désormais. » La montée est lente évidemment, mais Lacrymosa préfère prendre son temps. « Désolé de te faire aller aussi vite qu’une vieille dame atteinte d’arthrite mais mieux vaut perdre un peu de dignité que me ridiculiser en tombant du haut de ses marches. » Elle marque une pause et se tourne vers son amie, imitant parfaitement la voix des sang-pures arrogantes. « Un corps sur le tapis ferait du plus mauvais effet n’est-ce pas ? »

Un brin d’humour aussi rare qu’inattendu. Elle si souvent triste Lacrymosa qu’elle en oublierait presque comment rire … si ce n’est à ses propres dépends. « A quand peut-on s’attendre à voir une nouvelle réunion de l’association ? Vois-tu c’est l’une des seule réunions mondaines ou je suis invitée et ou je passe plus de temps à me moquer des autres, que les autres ne passent à se moquer de moi » Un rare délice dont elle refuse de se passer, profitant de la complicité de Cersei pour enfin s’amuser.
.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: (Lacrysei) ◊ « My eyes for you. »   Sam 23 Juil - 0:33

Lacrymosa & CerseïMy eyes for you. Lacrymosa avait de l’auto-dérision. Il en fallait forcément pour se faire appeler par un prénom signifiant les larmes, et si Cerseï ne jugeait pas, elle savait que la jeune femme se protégeait à sa manière par ce biais. Elle était moquée à longueur de temps, ça n’était pas pour rien qu’elle retournait la méthodes en étant finalement la première à souligner ses défaillances. Les Malfoy n’étaient pas réputés pour leur tolérance. Les sang-purs non plus, en général, obsédés par une quête infinie de perfection. Alors elle n’allait bien que compte tenu de l’environnement, de façon bien morose, donc. « Et toi ? Comment va Ayden ? » Ayden, son petit prince, curieux de tout, cherchant toujours à comprendre, observateur acharné qui désirait ressembler à son père, son fabuleux et brillant père. Un homme charismatique et intelligent, c’est ce que l’enfant voulait devenir et il était sur la bonne voie, déjà amateur des livres, du savoir, l’envie de découvrir plus que tout. Et l’amour qu’il pouvait apporter était un baume au coeur des adultes piégés dans leur enfer. « Toujours le nez dans ses livres. A dix ans, il aura dévoré l’intégralité de la bibliothèque. » Elle avance au rythme de la blonde, sans se presser, respectueuse de sa prudence. Elle avait raison de ne pas agir trop rapidement, au risque de rater une marche. « Ça ira ne t’inquiète pas. Heureusement je suis assez souvent venue ici pour bien m’en rappeler désormais. » Oui, elle venait souvent, leur amitié construites sur de drôles de bases pourtant bien stables, sans fêlures. « Désolé de te faire aller aussi vite qu’une vieille dame atteinte d’arthrite mais mieux vaut perdre un peu de dignité que me ridiculiser en tombant du haut de ses marches. »

Cerseï ne comprenait pas exactement pourquoi Lacrymosa s’excusait. Lui avait-elle seulement reproché une fois son état ? La nature était ainsi faite. Si la demoiselle était privée de ses yeux, nul doute que ses autres sens étaient en alerte, bien plus aiguisés que ceux du commun des sorciers, les utilités pouvaient devenir nombreuses. Qui pouvait se vanter de dire un mot sans attirer l’oreille de la sorcière aux cheveux platine ? Et puisque personne ne l’estimait, elle n’avait que d’autant plus de pouvoir sur eux. La métamorphomage estimait qu’il fallait se méfier des discrets, moins de ceux qui clamaient haut et fort représenter le danger. « Un corps sur le tapis ferait du plus mauvais effet n’est-ce pas ? » Lacrymosa a imité le ton d’une arrogante de bas-étage, de celles qu’elles croisaient si souvent - trop souvent. Un sourire en coin, Cerseï use de sa faculté pour prendre la voix d’une des harpies prétentieuses qui sa pavanaient dans les réceptions - et n’était ainsi pas invitée à rejoindre les Kelpie. « Ce serait d’un vulgaire ! »

Et puis elle lui demande quand aura lieu la prochaine réunion. En toute honnêteté, elle ne l’avait pas programmée, elle y avait pensé mais il fallait que les emplois du temps concordent, que Gideon ne soit pas au milieu d’une expérience cruciale et qu’Ayden puisse éventuellement se coucher plus tard qu’à l’accoutumée. Elle évite toujours de le décaler si le lendemain ils doivent perfectionner ses divers apprentissages. « Je suis encore en train d’essayer d’accorder les baguettes de tout le monde. » A savoir caser le maximum d’inviter pour ne pas faire travailler les elfes inutilement.

« Miss Malfoy, que vous êtes très beaucoup belle, aujourd’hui ! » Cerseï se tourne vers Ayden, petit bout de cinq ans avec son gros livre entre ses bras croisés. « On dit : miss Malfoy, que vous êtes belle, aujourd’hui. » corrige-t-elle, sur un timbre doux et patient. Il hoche la tête, mais cela, Lacrymosa ne peut pas vraiment le voir. « Oui, maman. » et il repart dans le salon, dont elles ne sont plus loin, pour s’installer sagement sur le canapé. « L’odeur du thé devrait suffire à te guider, je n’en doute pas. »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: (Lacrysei) ◊ « My eyes for you. »   Jeu 28 Juil - 12:45

My eyes for you
Lacrymosa & Cersei
Obstacles are those frightful things you see when you take your eyes off your goal.

Il y a de la paix dans le regard de Lacrymosa. Quelque chose de doux. De tendre qui est habituellement absent de ses traits froids. Non pas parce qu’elle ne sait pas ce que c’est. Simplement car il y a peu de personnes qui parviennent à lui faire éprouver ces sentiments. Elle n’y peut rien Lacrymosa. Mais le mépris et l’indifférence constante l’ont forgée. Les autres ne l’aiment pas. Qu’importe, elle n’aime guère les autres. Ils sont rares ceux qui, comme Cersei parviennent à s’attirer sa sympathie. La majorité du temps Lacrymosa est seule et ne le vit pas plus mal. On dit bien qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné n’est-ce pas ? Mais ici, dans cette demeure Lacrymosa peut trouver un peu de paix. De minuscules morceaux de bonheur.

Et alors Lacrymosa envie Cerseï. Pour quelques secondes seulement mais avec tant de force.

Elle secoue la tête soudainement, semblant se réveiller d’un rêve. Sans doute est-ce quelque chose d’assez proche. Bien que dans son cas il s’agisse d’avantage d’un cauchemar. Elle plaque un doux sourire sur ses lèvres et laisse ses yeux se poser au loin. Sa façon à elle de se plonger dans ses pensées. Pourtant elle s’assit d’un mouvement plein de grâce, à peine gâché par sa main qui trace les contours du siège pour s’assurer de ne pas tomber. Si on ne savait pas qui elle était le mouvement semblerait simplement un peu étrange, comme quelqu’un souhaitant s’assurer que rien d’incongru ne se trouvait sur sa chaise. Pour Lacrymosa c’est différent, c’est une façon d’être sûre qu’elle ne tombera pas. Qu’elle ne se fera pas mal. Elle se débrouille suffisamment bien la majorité du temps pour que , sans sa canne ou son garde à ses côtés les gens ne remarquent pas immédiatement sa quasi-cécité. Il faut qu’ils s’approchent un peu. Qu’ils interagissent avec elle. Après seulement ils comprennent.

Et alors le dégoût arrive

Elle se tourne vers Cersei et hoche la tête doucement. « C’est une bonne chose. Le savoir c’est le pouvoir. Cela lui ouvrira bien des portes » Elle en sait quelque chose elle. Faible en apparence et pourtant tenant tant d’informations au creux de ses mains. Elle en est fière. Un sourire fugitif au fond de ses yeux. « Oui et après les elfes devraient tout nettoyer … quel traumatisme » Et pourtant Lacrymosa sait pertinemment que nombre de ses vipères ne rechigneraient pas à trouver son corps sur le tapis. Beaucoup estiment qu’elle souille le nom de sang-pur. Ou du moins beaucoup d’idiotes dégénérées le pensent du moins. La blonde penche la tête sur le côté. « J’ai hâte de voir ce que tu nous prépare. Je meurs d’envie d’entendre les derniers ragots » elle les connait déjà « Et puis c’est l’une des rares réceptions ou je peux avoir du soutien » Mis à part bien sûr celles ou elle se rend avec sa sœur. Isallys ne laissant jamais personne l’insulter.

Une petite voix sonne à ses oreilles et Lacrymosa se tourne vers la frêle silhouette. « Merci beaucoup Ayden. » Belle ? On lui dit souvent qu’elle ressemble à Isallys et tout le monde trouve qu’Isallys est une beauté absolue par conséquent elle suppose qu’elle l’est. Mais quelle importance ? Ce n’est pas comme si elle pouvait réellement le voir de toute façon. « Earl Grey ? Non » Elle marque une pause. « Lancashire ? ». Elle s’installe plus confortablement, se retourne vers Cersei doucement. « Tout va bien pour toi ? » Cette fois elle ne parle pas dans l’espoir d’avoir plus d’informations au contraire. Elle le fait parce qu’elle veut réellement aider Cersei. S’assurer que tout aille bien pour elle.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: (Lacrysei) ◊ « My eyes for you. »   Lun 1 Aoû - 14:19

Lacrymosa & CerseïMy eyes for you. Petit bout d’à peine cinq années promis à de grandes choses, petit bout qui faisait battre de fierté le coeur de ses parents. « Son nom l’exige, qu’on le veuille ou non. » avait répondu Cerseï au commentaire de Lacrymosa. Oui, savoir c’était pouvoir, d’autant plus lorsque l’on portait le nom des Macmillan, ces discrets archivistes dont il serait préférable de se méfier, ce que trop peu faisaient, le manque de vantardise de la lignée n’incitant personne à se souvenir de ce qui était entre leurs mains. Ayden était un héritier, métamorphomage qui plus est, ainsi ses connaissances engrangées pourraient lui ouvrir de nombreuses portes à l’avenir. Fils unique d’un couple forgé de réussites. Gideon avait déjà perdu un enfant, il était hors de question que cela se reproduise et permettre au petit garçon de s’instruire sur tout ce qu’il désirait le préparait, sans qu’il n’en soit encore tout à fait conscient. On oubliait que Cerseï n’était pas issue d’une lignée d’intellectuels, qu’il y avait la violence et la folie, elle s’était trop bien fondue dans la famille de son époux, dans des préceptes qu’elle affectionnait. « Oui et après les elfes devraient tout nettoyer … quel traumatisme » Rire amusé. « Seulement si je l’avais voulu. » Evidemment, elle n’était pas sérieuse, évidemment l’humour était noir et traduisait la pensée de trop de frustrées persuadées d’avoir du pouvoir. Les Elfes ne recevaient pas d’ordres sévères ni de réprimandes dans cette demeure, il n’y avait que des demandes polies à des domestiques bien traités.

« J’ai hâte de voir ce que tu nous prépare. Je meurs d’envie d’entendre les derniers ragots » Un sourire se dessine sur les lèvres de Cerseï, ce que Lacrymosa ne peut évidemment pas voir. Sa condition était difficile bien que la métamorphomage ne démontre jamais aucune pitié, considérant que c’était inutile et, qu’en fin de compte, elle n’était pas si différente. « Et puis c’est l’une des rares réceptions ou je peux avoir du soutien » Elle pouvait bien lui faire une petite révélation, non ? Elle pouvait bien au moins lui souffler le thème de la prochaine soirée. Il y avait toujours un thème, au moins dans la décoration, dans l’ambiance générale. Parfois c’était très sérieux, lorsqu’un évènement grave risquait de modifier la condition des femmes ou la face de la société, d’autres fois c’était de la détente pure. « Une soirée dans la pénombre. Quelques bougies, à peine, et les rumeurs les plus sombres du moment. Mais chut, personne d’autre ne doit savoir. » L’obscurité était familière à Lacrymosa, elle y vivait, elle s’y déplaçait, ce qui n’était le cas de personne d’autre parmi les invités. C’était une occasion d’inverser les choses, de réduire tout le monde au même niveau. « Les mystères, ça attire toujours du monde. » Nul doute qu’il n’y aura pas d’absents, cette fois.

« Lancashire ? » L’odorat en alerte, pour compenser sans doute. « Tu aurais dû te lancer dans une carrière avec les parfums. » souffle-t-elle. Un nez comme le sien, capable de déceler les variations, de détecter les nuances, c’était précieux. Cerseï portait toujours sur elle des fragrances fruitées, du citron ou de la pêche mais de nombreuses femmes aimaient à laisser des traînées de jasmin ou de patchouli pour marquer leur territoire. « Tout va bien pour toi ? »

Assise non loin de Lacrymosa, Cerseï a eu un temps de latence. Ayden bouge, il se lève, monte prudemment les escaliers. Elle sait qu’il se rend dans sa chambre, qu’il lui manque sans doute un feutre magique pour indiquer ce qu’il ne comprend pas dans le gros livre et la jeune mère en profite, sans quitter des yeux la silhouette qui s’éloigne. « Pourquoi ça n’irait pas ? Je suis une épouse comblée, nous avons plus d’argent qu’il n’en faut pour vivre et j’ai une belle-famille formidable. » Elle a marqué une pause et le ton s’est fait plus fragile, de façon infime mais perceptible pour quelqu’un comme miss Malfoy. « Ne pas avoir d’autre enfant n’est qu’un détail.. » Un détail qui la contrarie, qu’elle tait, parce que Gideon n’en sait rien, parce qu’il ne se pose jamais de questions à ce sujet. Il l’aurait laissée user d’herbes, de potions, si elle en avait ressenti le besoin. Elle avait frôlé la mort de près en mettant Ayden au monde, sans doute l’époux supposait-il qu’elle n’était pas prête pour le moment, qu’elle avait trouvé de quoi éviter une grossesse. Il n’en était rien. Et, lentement, le vide se creusait, vieux reflet de la douleur passée, quand elle avait perdu leur premier enfant avant qu’il ne prenne réellement consistance dans leur esprit. Et si elle ne pouvait pas avoir la grande famille dont elle rêvait ? Toutes ces mondanités, cette frénésie d’écriture, ça cachait toujours ses blessures.  
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: (Lacrysei) ◊ « My eyes for you. »   Jeu 4 Aoû - 17:30

My eyes for you
Lacrymosa & Cersei
Obstacles are those frightful things you see when you take your eyes off your goal.

Un éclair de tristesse qui passe soudain dans les yeux de Lacrymosa face aux paroles de Cersei. Son nom l’exige. Cela lui semble si triste. Sans doute parce qu’elle ne connait que trop bien l’exigence des noms de sangs-purs. Et qu’elle se rappelle constamment que sa seule existence déçoit lesdites exigences. Lacrymosa est une pauvre excuse de Malfoy. Pas loin du rebut. Un symbole vivant de la déchéance des sangs-purs et de leur génétique constamment appauvrie par des mariages consanguins. Il est même étonnant qu’ils ne soient pas plus nombreux comme elle. Les ratés. Les abîmés. Les déformés. On ne devrait pas pouvoir créer la perfection en se mariant entre cousins plus ou moins rapprochés. Et pourtant Lacrymosa reste seule dans toutes ses imperfections. Une tâche sur le parfait arbre généalogique des Malfoy.

Une déception de plus.

Ses épaules se voûtent avec la honte. Elle est partagée Lacrymosa. Entre la colère pour ceux qui la méprisent et la considère comme une moins que rien et le pauvre jugement qu’elle se donne elle-même. C’est un paradoxe. Fière d’être sang-pure. Fière de porter un nom synonyme de puissance et d’ancienneté. Détruire par le fait d’être sous-estimer. De ne jamais pouvoir être une véritable part du clan Malfoy. Pourtant dans les ombres l’araignée tisse sa toile. Et elle se demande Lacrymosa, se demande ce qu’ils penseraient tous s’ils découvraient que l’infirme de la famille dont ils se moquent constamment possède un réseau d’information susceptible de faire dresser tous les cheveux sur leur tête. De la fierté ? Elle l’espère. Mais elle n’ose pas le révéler Lacrymosa. Même si elle crève pour cette reconnaissance. Parce qu’elle a encore plus peur qu’on lui enlève les rênes du maigre pouvoir qu’elle tient finalement dans ses mains. Elle ne le supporterait pas. C’est son seul accomplissement. Sa seule valeur. Si on lui enlevait elle en mourrait.

Disparaitrait totalement pour ne plus être que l’ombre à laquelle elle ressemble.

« Son nom ne devrait pas avoir à l’exiger. » Sa voix est à peine un murmure. Ses yeux fixés contre le mur. Ces paroles sont un aveu de faiblesse qu’elle a du mal à laisser passer. Une trace de vulnérabilité. Mais elle fait confiance à Cersei. Si quelqu’un peut bien comprendre. C’est elle. Son visage s’immobilise quelques secondes. « Nos familles demandent bien trop de nous » Un sang-pur n’est pas un individu. Un sang-pur est un Nom. Triste. Mais c’est ainsi. Pendant quelques secondes le silence s’installe. Puis son visage de glace redevient mobile face aux déclarations de sa blanche amie. « Aaaah Obscurité et secrets. Le meilleur thème qui soit. Tu es sûre de faire sensation ainsi. On parlera de ta soirée dans le tout-Londres pendant des semaines. » Un léger sourire qui déforme soudain sa lèvre supérieure. « Et qui sait ? Peut-être apprendrons-nous des détails intéressants. » Peut-être les murmures lui révéleront-ils quelque chose qu’elle ne sait pas encore.

Peut-être lui permettront-ils de connecter les points ? Qui sait … Une main devant son visage, Lacrymosa se tourne vers Cerseï. « Impossible malheureusement. Les odeurs sont trop prenantes, elles finissent toujours par me submerger et me donner d’incroyables migraines. » L’ennui d’avoir certains sens trop développés. Ses yeux se font doux soudain. Pleins d’une attention et d’une commisération qui parait presque déplacé sur le visage habituellement si froid de la blonde. « Je pourrais me renseigner peut-être ? » Compassion. Pas de pitié. Jamais. Uniquement de la compassion. « Si quelqu’un peut trouver c’est bien moi » Et pas uniquement parce que sa famille s’occupe de potions depuis de nombreuses années. Lacrymosa sait que Cersei peut voir derrière le masque. Qu’elle se doute que son amie sait trop de choses. Mais lacrymosa sait que Cersei ne posera pas de question. Alors pourquoi ne pas tenter de l’aider ?
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: (Lacrysei) ◊ « My eyes for you. »   Jeu 4 Aoû - 23:39

Lacrymosa & CerseïMy eyes for you. Son commentaire a été mal interprété, Cerseï le voit bien. Elle le voit dans l’attitude de Lacrymosa, dans le ton employé. Evidemment, elle aurait dû y penser. Elle aurait dû songer que pour elle, le nom était un lourd fardeau compte tenu de la maladie dont elle souffrait, elle aurait dû mieux choisir la formulation de sa phase. « Ca n’est pas ce que je voulais insinuer. La soif de savoir est un trait des Macmillan et il se trouve que c’est son héritage. » Il se trouve qu’il aime ça, qu’il est terriblement proche de l’image de son père, avec son livre et ses stylos pour tout connaître, pour tout comprendre. « Ni son père ni moi n’aurions l’idée de le juger. » Elle ne le pouvait pas, elle avait trop souvent vu la déception dans les yeux de ses parents pour ne pas infliger une telle chose à son fils. Jamais. « .. mais je ne peux nier que ça me rassure, de le voir s’enthousiasmer et apprendre si vite. Qui sait de quoi demain sera fait ? » Ne pas correspondre à l’image de sa généalogie pouvait vite devenir problématique, surtout quand le vent tournait. Dans une famille comme celle des Malfoy ou des Black, c’était sans doute une fêlure aussi profonde que celles vécues par les filles Draganov face à leur tyran de père. Les archivistes étaient une sécurité, ils avaient entre leurs mains assez d’informations savamment protégées par des sortilèges savants pour qu’on ne les contrarie pas trop - et puis, à quoi bon ? Ils ne posaient pas de problèmes, ils n’avaient pas la révolte au coeur ou les idéaux à l’âme. Si on oubliait les publications de Cerseï et les recherches peu conventionnelles de Gideon.

Discussion plus légère au sujet de la soirée à venir. Elle savait que Lacrymosa apprécierait le thème, qu’elle approuverait le choix. Si elle ignorait vraiment l’impact de ses soirées, souvent assez détachée entre chacune d’elle, souvent trop occupée par l’écriture des romans et l’éducation de son fils, elle ne percevait la réussite qu’à contre-temps. Elle pouvait s’enfermer quinze jours ensuite pour écrire quelques chapitres sans ressentir le besoin de mondanités, même si peu de choses échappaient aux radars de son époux. Ils fonctionnaient bien ensemble, ils savaient où trouver ce dont ils avaient besoin mais le côté intellectuel laissait parfois passer, au sein de la demeure, des préoccupations bien plus terre à terre.

Cerseï ignorait que les odeurs pouvaient donner des migraines à Lacrymosa et elle le note mentalement, presque par automatisme. Et puis, de façon si spontanée, elle a proposé son aide. La métamorphomage avait pris l’habitude d’aider les autres, de façons diverses et variées et la plupart du temps sans en avoir l’air cependant elle ne recevait que peu de propositions aussi naturelles, aussi détachées du devoir et des obligations. Elle esquisse un sourire doux qui s’entend dans sa voix. « Dragomir m’a aidée, durant la grossesse. J’étais fragile, la métamorphomagie perturbée et les potions m’ont permis de ne pas perdre Ayden. Si tu veux chercher.. essaye de ne pas le vexer, d’accord ? J’essaye depuis peu un traitement, et je lui dois tellement.. » Elle ignorait si la Malfoy désirait des enfants, si c’était le genre d’envie qu’elle avait, une chose était sûre cependant : il n’était pas difficile de voir combien Cerseï tenait à son fils. « .. D’autant que Gideon n’en sait rien.. Il ne faudrait pas gâcher la prochaine soirée avec notre première dispute, n'est-ce pas ? » Car oui, en six année, il n'y avait jamais eu de dispute entre eux, jamais de rancoeur ou de reproches véritables. Finalement, leur image de perfection vue de l'extérieur pourrait bien se révéler réelle et ne pas être que poudre aux yeux.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: (Lacrysei) ◊ « My eyes for you. »   Mar 16 Aoû - 11:45

My eyes for you
Lacrymosa & Cersei
Obstacles are those frightful things you see when you take your eyes off your goal.


Un peu de soulagement sur le visage de Lacrymosa. Furtif. Délicat. De quoi adoucir ses traits pendant une brève seconde. Elle sait bien que Cersei est différente. Qu’elle connait la souffrance, qu’elle ne fera jamais à son enfant ce que toutes les deux ont vécu. Seulement il y a toujours le doute en elle. Issu de la douleur. Des souvenirs. Quelque chose d’ancré. Qui ne partira jamais. Alors elle ne peut pas s’empêcher de douter. Encore et encore. Elle sait que parfois le poids d’une famille ne part jamais. Elle-même ne peut pas s’empêcher de rester attachée à la sienne, de lui donner une valeur qu’elle ne mérite pas. Mais elle n’y peut rien. C’est ainsi. Malgré la douleur et la solitude elle se sent encore Malfoy. Comme une plaie dont elle ne peut se séparer.

Et elle ne voudrait pas qu’une chose similaire arrive à cet enfant innocent.


Mais elle se rassure. Cersei est meilleure. Meilleure qu’elle-même ne le sera jamais. Elle est tâchée Lacrymosa. Parfois le sang prend le plus beau et ne laisse que le reste. Comme chez elle. Lacrymosa aurait pu être mieux aussi. Mais elle est une Malfoy. La manipulation et le mensonge gravé dans sa chair. Elle peut prétendre qu’il ne s’agit que d’une façon de survivre … et c’est en partie vrai. Mais en partie seulement. Elle veut le pouvoir. La force. Son choix à elle. Sa décision. Et peut importe ce qui en ressortira il n’y aura pas personne d’autre qu’elle-même à blâmer. Poussée par la revanche. Par le besoin. Ce qui ne devrait arriver pour personne. Alors quand elle regarde l’enfant elle ne veut voir que le meilleur chez lui. Espère secrètement que lui aura tout ce qu’elle n’a pas eu. Mais connaissant Cersei ce sera sans aucun doute le cas.

Elle pince ses lèvres d’un air désolé. « Navrée, disons simplement qu’il s’agit d’un sujet … sensible. » Lacrymosa marque une pause plus légère. « Je sais bien que vous êtes différents. Heureusement d’ailleurs. » Sinon Cersei ne lui aurait jamais ouvert sa porte. Et elle aurait jugé Lacrymosa comme tant d’autres l’ont fait avant. Le fait qu’elles soient amies est la preuve même de cette différence. La blonde hausse doucement les épaules face à la question de son amie. « De choses encore plus sombres et chaotiques qu’il n’en est aujourd’hui. Tu peut me croire » Les sorciers se déchirent et il ne peut rien en sortir de bon.

Lacrymosa lève un sourcil. Son cousin est un potionniste doué pas de doute. Et Lacrymosa ne peut pas arriver aussi loin que lui. En revanche elle connait plus de monde. Des solutions différentes. Si quelqu’un peut trouver ce sera bien elle, du-t-elle utiliser jusqu’au dernier de ses petits informateurs. « Mon champs d’expertise est très différent de celui de Dragomir, il n’en sera donc pas vexé ne t’inquiète pas. Mais les potions ne sont parfois pas le seul recours. Peu importe, je chercherais. » Un léger sourire additionné d’un doux murmure. « Et je trouverais ». Elle ne la laissera pas tomber. La guerre de Cersei est un peu la sienne. Lacrymosa n’aura sans doute jamais d’enfant. Par peur de transmettre sa maladie à l’enfant. Ou plus simplement parce qu’elle ne trouvera sans doute jamais un sorcier pour qui elle représentera suffisamment. « Ne t’inquiète pas Gideon n’en saura rien non plus. Je voudrais juste que tu soit heureuse. » Car elle ne le sera jamais. « Il serait rassurant de savoir qu’au moins une personne dans mon entourage est capable de l’être. » Les autres qui l’entourent sont entourés d’ombres et de douleur.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: (Lacrysei) ◊ « My eyes for you. »   Ven 16 Sep - 12:45

Lacrymosa & CerseïMy eyes for you. Ayden était tout, aux yeux de Cerseï. Elle l’aimait de façon inconditionnelle et il n’y a rien qu’elle n’aurait pas été prête à faire pour lui. Il était son petit prince, son garçon. Quelle femme ne serait pas heureuse de cette chance ? Dans une société où beaucoup n’avaient aucun autre droit que d’engendrer, sa chance était insolente - après des années de souffrance. Qu’est-ce qui lui permettait de se plaindre ? Rien. Elle avait eu un fils, et si cela avait été une fille, Gideon ne le lui aurait pas reproché. Un couple parfait, disait-on. On s’offusquait souvent qu’une épouse puisse avoir autant de choix, puisse publier ainsi des idées, et la jeune femme n’en avait que faire. Il n’était rien, après les sévices de son père, qu’elle ne pouvait endurer. Lacrymosa connaissait l’injustice, elle savait combien leur société pouvait être à la fois cruelle et brûlante d’excès. Lacrymosa portait en symbole le nom des larmes, comme on assumerait de porter malheur, comme un chat noir arborerait fièrement son néfaste pelage. La question de l’avenir demeurait sensible et tandis que la société voguait lentement vers sa destruction, la métamorphomage aurait aimer offrir aux Macmillan plus d’un héritier, plus d’un enfant à chérir ; nul ne savait à quel point le dirigeant actuel pourrait détruire chacune des lignées sacrées inscrites dans les registres. Plus que tout, malgré cela, elle voudrait chérir un autre petit être, bercer l’innocence quand bien trop de personnes se peignaient des pires arcanes de la magie. Peut-être deviendrait-elle son propre fantôme intérieur, à rêver d’impossible. Elle était ainsi, la Draganov de naissance, à lutter contre ses démons, à s’attacher à ses espoirs pour survivre à ce qui ne devrait pas exister. Nul ne saurait soigner ce trait de caractère, nul autre que l’écriture et son talent pour conter les histoires. « Je n’ai jamais compris le besoin des hommes de toujours dominer. Ne dit-on pas qu’ils ont besoin d’une femme dans leur ombre pour leur souffler la sagesse qu’ils n’ont pas ? » Un sourire en coin sur les lèvres mutines de Cerseï. Gideon n’était pas comme cela, son ambition était loin de la haine ou de la domination, il voulait seulement savoir, seulement connaitre, il voulait la compréhension de ce qui l’entoure, en bon Macmillan. Elle remerciait Merlin chaque jour pour avoir mis sur sa route une telle personne, même si ensemble ils avaient pu, parfois, accomplir le pire.

« J’ai perdu un enfant.. » a-t-elle finalement confié lorsque la jolie Malfoy lui avait affirmé avoir un domaine d’expertise différent de celui de son cousin. Elle n’en parlait jamais, Cerseï. Si l’on savait déjà peu qu’elle avait manqué laisser sa vie pour donner naissance à Ayden, épuisée par les stigmates magiques qu’elle dissimulait au monde, il était encore moins répandu d’avoir connaissance de ce détail. Elle était si jeune, qui pourrait le soupçonner ? Il y’a cinq ans, déjà, sa jeunesse surprenait. Le premier enfant d’un couple fait de réussite. Alors oui, la demoiselle aux cheveux d’or blanc était capable d’être heureuse, parfois en façade. La noirceur de ses oeuvres était souvent analysée comme la vision du monde d’une personne qui avait pu goûter aux bienfaits de l’existence, une forme de jugement sarcastique et noir de la société, en fin de compte. Ca ne l’était pas. C’était simplement le regard acide d’une gamine autrefois maltraitée, autrefois blessée parce qu’elle était ce qu’elle était. Personne n’était jamais pleinement heureux et d’autres, comme Lacrymosa, souffraient plus que la moyenne. « Un enfant qui n’est jamais venu au monde et que j’ai pourtant aimé de tout mon être.. » Le ton est un peu absent, un peu lointain. Elle n’était pas sûre d’avoir la force d’en parler sans prendre une forme de recul psychologique. « Peut-être que c’est peine perdue.. j’ai déjà eu la chance insolente d’avoir Ayden.. » Oui, une chance insolente, c’était le mot. Mais il y’avait le regret de la douleur, la souffrance d’avoir encore dans la peau les traces de la magie de son père, une folie latente, une réalité abjecte. Et le sang fou des Draganov dans les veines, toute Macmillan qu’elle tentait toujours d’être. « Il faut parfois se satisfaire de ce que l’on a, tu le sais mieux que personne. » Elle dont la vue décline, elle dont la différence est palpable, elle la Malfoy pointée du doigt.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Lacrysei) ◊ « My eyes for you. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Lacrysei) ◊ « My eyes for you. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Beautiful eyes, Beautiful lies... [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: