Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en juillet 1952
Cinquième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!
Intrigue n°4
Venez vous faire entendre au Ministère, au Chemin de Traverse ou à Poudlard.

 | 
 

 Iron flower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Iron flower    Ven 22 Juil - 1:01

Diane Missy Potter
petite citation


A little taste of magic on your lips
▲ Nom : Décriée. Epiée. Sujet de messes-basses et d'oeillades en coin, les Potter ont désormais cette réputation de ne pas être fréquentables, perdant ainsi leur puissance charismatique et leur place au sein de ce monde. Pourtant, ils sont toujours là. Droits et fiers. Solides et persistants.
▲ Prénom :  Déesse chasseresse. Femme forte et déterminée dont la vertu de l'honneur la dépassa. Astre lunaire dans la nuit noire. Un prénom a la connotation forte qu'on aima lui rappeler, comme une mise en garde moralisatrice, une volonté de rentrer dans le moule, de continuer la lignée.
▲ Date et lieu de naissance : 18 juillet, clinique Saint Mangouste de Londres.
▲Nature du sang : Vieille famille dont les principes ont une importance capitale mais peut-être pas celles qu'on s'attend à voir chez tous les sang-purs. Une famille décriée pour ses mœurs plus libres, notamment envers ses filles qui ne sont vues que comme des pouliches bonnes à marier par un regard extérieur. Un sang que big nanny aimerait beaucoup voir préservé.
▲Profession : Le goût de la justice, de l'honneur et d'une loyauté à toute épreuve envers son pays résonne dans le sang de l'anglaise, comme un marteau sur une enclume. Alors, avec toute sa naïveté d'une adolescente fraîchement sortie de Poudlard, elle souhaita intégrer la brigade des aurors, ses fiers guerriers. Mais le patriotisme rythmant les strates professionnelles, ce n'est que grâce à des connaissances qu'elle réussit à intégrer le service... en tant que secrétaire de l'auror Lawson. Un homme d'une quarantaine d'années à l’expérience accomplie. Mais elle veut être sur le terrain, Diane. Et foi de Potter, elle y sera un jour !
▲Statut matrimonial : Elle a bien inventé des stratagèmes pour que sa grand-mère - pourtant tant aimée - et sa mère ne lui fichent la paix. La trentaine approche et toujours aucun prétendant ne vient se réclamer auprès du patriarche de famille. On en appelle à son bon sens pour faire taire son franc-parler qui pourrait rebuter les plus courageux, à moins qu'il ne s'agisse de cette liberté d'action si inhabituelle des femmes réservées, celles qu'on laisse à la maison pour garder un oeil sur les elfes de maison. Une chose qu'on imagine mal avec Diane... ou on plaint le pauvre malheureux qui l'y obligera.
▲Ancienne maison (ou école pour les bulgares) : Poudlard fut son foyer, dans la tanière des bruyants et arrogants lions, rugissant et sortant les griffes pour protéger la meute.
▲Patronus : la simplicité même de la lionne se matérialise au bout de sa baguette lorsque le sortilège est évoqué.
▲Baguette Magique : Façonnée dans un bois de houx protecteur, une ventricule de dragon concentre son pouvoir en son sein sur une longueur de trente-deux centimètres.
▲Particularité : Aucune, en-dehors d'être une femme libérée.
▲Amortentia : Parfum de thé noir, puissance d'un arôme associé à une période tumultueuse mais passionnelle. Senteur des sous-bois, aussi terrifiant que vivifiant. Effluve d'une brise marine, apaisante et enragée, tournoyant au creux de ses reins pour mieux la porter en avant.
▲Epouvantard : Une pique trône dans la lande ensanglantée, puis deux, puis trois. Quatre piques finissent par lui faire face et en leurs sommets les têtes chéries de sa famille. Et la sienne. Déshumanisés. Détruites. Leurs bouches s'ouvrent lentement et ne réclament qu'une réponse. " Pourquoi ?" Lancinante, comme sortant d'outre-tombe. Elle reste seule au milieu, ne pouvant s'échapper sans devoir en toucher une. " Pourquoi ?" Responsable de cette infamie, elle s'effondre en déshonorant sa dernière ligne de conduite : se donnant la mort.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Protego
pour servir ma cause

"Parlez-nous un peu de vous. Si vous deviez vous décrire en quelques mots que diriez-vous ?"
intrépide ; franche ; loyale ; fière ; arrogante ; confiante : optimiste ; protectrice ; exigeante ; orgueilleuse ; indisciplinée ; boudeuse ; calculatrice ; enfantine ; impulsive ; perspicace ; entêtée ; tempétueuse ; altruiste ; joyeuse ; passionnée ; lunatique ; observatrice ; avant-gardiste ; courageuse ; endurante ; déterminée ; ambitieuse ; combative ; droite ; curieuse ; brave ; libérée ; émotive ; nerveuse ; imprudente ; indomptable ; provocatrice ; sincère ; tenace.

"Grindelwald domine l'Angleterre et la Bulgarie depuis 6 ans en quoi cela-t-il influé sur votre quotidien ?"
Tout. Son quotidien. Le regard qu'elle aperçoit sur elle. Les portes qui se claquent devant son visage. La famille Potter étant incontestablement liée à Dumbledore, la mort du grand sorcier a forcément déclinée sur la vie quotidienne de ses fervents amis. La vie n'est plus très sûre pour les Potter qu'on regarde autant de travers que les messes-basses ne sont chuchotées sur leur passage. Piquée au vif pour ce dédain narquois, Diane l'arrogante, la fière, décrit qu'elle ne se sent pas touchée par cette mesquinerie et continue à relever la tête en avançant dans les ruelles. Elle galère la sorcière, ne serait-ce qu'à trouver une place pour pouvoir travailler - et non pas rester au foyer, cette horreur -. Un contact, voilà ce à quoi elle en est réduite. Pourtant, elle ne se plaint pas et continue à sourire, à encaisser, laissant parfois sa langue rebelle prendre le dessus, franchise à tout bord. Oui, l'ascension de Grindelwald a changé bien des choses.

"Vous voyez un passant dans la rue se faire malmener par deux spaseni, serviteurs de grindelwald, que faites-vous ?"
Elle a promis la gamine. Elle a promis qu'elle se tiendrait à carreau. Sage. Sans faire de vague, continuant son chemin. Pourtant, en grandissant, Connor sut que sa fille cadette ne pourrait jamais tenir parole. Malgré toute sa bienveillance, toute sa force et son entêtement : il y a des choses qu'elle ne pouvait contrôler. Sa manie de foncer tête baissée jouer les preux chevaliers en faisait partie. Etait même la plus gros partie. Un soir, il la retrouverait morte derrière un caniveau, le corps aussi froid et immobile qu'une statue de cire, au regard éteint d'un soir sans étoile et dont le vermeil aura quitté ses lèvres. Peut-être serait-ce à cause d'un passant dans la rue qui se ferait malmener par deux spaseni. A occuper les plus hauts postes du ministère, leurs dents rayent le parquet et pourraient creuser la crevasse dans laquelle elle échouera. Depuis qu'elle est au ministère, Diane a su se faire remarquer avec son piquant et son regard ardent. La pouliche sauvage qui n'avait rien à faire entre quatre murs, tapotant du pied nerveusement derrière un bureau et une machine à écrire de pacotille. Si elle se retient au travail, plus rien ne l'arrête une fois la porte empruntée. La rue lui appartient, délivrant cette liberté humainement acquise. Oui, Diane irait défendre le pauvre passant, avec ou sans son accord - plus sans qu'avec - et devra surement s'en sortir avec une pirouette, ce dont Connor ne doute point... angoissant derrière les fenêtres de sa demeure, attendant le retour de son enfant pour pouvoir respirer.

« Vous voila devant le miroir du Riséd, que pensez-vous y voir ? »
Si un tel objet pouvait exister et se trouver à portée de main, Diane aurait sans aucun doute peur d'aller voir son reflet dans le miroir. Objet magique pouvant révéler l'envers de son âme, de ses désirs les plus profonds, les plus chéris. Surement les plus décriés aussi. Une hérésie qu'elle refuse de s'avouer, préférant l'enterrer et combattre ses propres désirs. La seule satisfaction de s'apercevoir en tant qu'auror accomplie et respectée la contenterait, l'honorerait même. Mais derrière tout cela, elle aperçoit un homme aux cheveux dorés tenant la main d'une enfant aux traits si similaires aux siens et pour ne pas entrevoir cette perspective, Diane détournerait alors la tête, sachant déjà que le diable aux cheveux dorés hante ses rêves du mois.

« Par chance, vous vous trouvez en présence des trois reliques de la mort, mais vous ne pouvez en choisir qu’une. Laquelle prendriez-vous ? »
Trois objets. Trois reliques. Un seul choix. Aussi difficile qu'imposant, cette proposition étoufferait la tempétueuse sorcière à l'allure aussi affirmée que féminine. Et pourtant, par élimination, son choix serait rapidement fait. Aux oubliettes la pierre de résurrection. Même si les morts hantent parfois ses souvenirs, elle ne briserait jamais son code de conduite pour faire revenir l'un d'eux des tréfonds. Même s'il s'agissait de lui. La nécromancie ne l'attire en aucun point. Dernier choix : baguette de sureau, pouvoir incontesté, et cape d'invisibilité, source protectrice massive. Un choix guère évident et pourtant pas anodin. Si sa main est tentée d'agripper la baguette, ses doigts ne font que glisser dessus comme si elle risquait de se brûler les ailes. Trop de pouvoirs entraînent trop d'ambition et de déraison. Des mots paternels répétés durant son enfance alors qu'ils tentaient de l'éduquer au mieux. Pourtant, son attrait est grisant, tout comme ses possibilités. Mais après un temps de tentation, elle empoignerait la cape d'invisibilité pour la glisser sur ses épaules et ainsi disparaître de ce monde de fous où les malades règnent en maître, où les femmes sont bafouées et rabaissées, où les disparités ne sont finalement plus tolérés.

▲ pseudo ou prénom :  Karboum.
▲ âge :  28 ans.
▲pays :  France
▲ Connexion  :  Je pars en vacances dès demain pour revenir début août mais en-dehors, je dirais 4/7.
▲ scénario ou inventé :  inventé mais famille pré-existante.
▲ avatar :  astrid bergès-fribey
▲ Où avez-vous connu le forum ? :  bazzart
▲ quelque chose à rajouter :  /
▲ crédits :  strictlyhq, hghunting.
CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


Dernière édition par Diane Potter le Ven 22 Juil - 22:33, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Iron flower    Ven 22 Juil - 1:03

Mudbloods and murmurs
petite citation



19 Décembre 1945. « Pose cette baguette. » Le ton était aussi froid qu’autoritaire, un son si peu répandu dans cette bouche amicale. « Je t’ai dis de poser cette baguette. » Pourtant la gamine redresse les épaules, se grandissant de quelques micro-centimètres pour faire face à l’homme imposant, resserrant ses doigts le long du bois réconfortant. « Non. » Sa voix est aussi posée et calme que ne résonne la tempête au cœur de sa mélodie. La tempête affronte l’ouragan. La tension est palpable autour des deux sorciers, créant même de l’électricité statique au point où leurs magies font vibrer l’intensité des bougies. « Je sais ce que tu as en tête et je te préviens, jeune fille, il en est hors de question. » La voix de Connor résonne, tremblotante et blanche de colère. « Tu ne peux pas m’en empêcher. » rétorque la sorcière rapidement, si synonyme de son impulsivité légendaire alors qu’elle tentait de se maîtriser et de se maintenir face à son paternel, promesse d’enfant qu’elle lui fit un soir d’été. Un soir de luciole. « Je suis majeure maintenant, je prends mes propres décisions. » enquilla-t-elle rapidement, lâchant son raisonnement comme une bombe à retardement, faisant grogner la tempête rousse qui n’ose aboyer. Deux fureurs d’affrontant du regard et dont le tranchant des langues peut détruire l’un avec l’autre, jamais sans l’autre. «  Si tu te rends là-bas… » La voix gronde, la colère du patriarche est palpable. Après tout, elle n’a que vingt-trois ans la gueuse, l’harpie des montagnes. Et elle croit déjà pouvoir tout endurer et revenir victorieuse, telle la déesse lunaire avec son carquois. Arrogante. Intrépide. Battante. Déjà enfant, elle leurs avait donné du fil à retordre, gambadant et glissant dans les moindres recoins, riant aux éclats et grimaçant lorsqu'un visage peu amical s'en venait. Une âme ouverte où l'on pouvait lire étroitement à l'intérieur. Une franchise rafraîchissante mais dangereuse qu'elle avait expérimenté elle-même du temps de Poudlard, le choixpeau n'ayant eu pour bonne idée de l'envoyer chez les hardis Lions. Le comité de l'école lui avait parfois rabroué les oreilles concernant ses filles. Tantôt manquant de tenue, tantôt trop affirmées. Les filles Potter étaient réputées pour leur tempérament. Autant que les Potter n'étaient connus pour leur honneur. Les desservant plus que ne les servant, leurs ennemis utilisant cette corde sensible à bon escient. Mais ils pouvaient s'endormir l'esprit tranquille, leur foi restant la même : loyale et fidèle aux convictions de son possesseur. Ainsi était fait un Potter. Et Diane avait bel et bien hérité de cette âme guerrière aussi honorable que déterminée. Oh, il l’aurait sans nul doute admiré… s’il n’était pas son père. Si cette corde sensible ne brûlait pas ses entrailles alors qu’il avait croisé son regard brûlant d’ivresse. D’ivresse guerrière. Merlin qu’avait-il fait pour que la seconde ne lui cause autant de soucis. Il s’était promis de ne jamais user de chantage avec ses filles. Il brisera sa propre règle pour sauver l’orgueil de sa cadette, pour l’empêcher de commettre l’impensable. Si elles pouvaient être aussi libérées que souhaitées, des limites se devaient d’être conservées : leur survie devait être assurée. L’œil noir et la voix légèrement cassée par l’émotion fataliste, Connor conserva pourtant sa superbe, toisant son enfant en tentant de canaliser son désarroi. « Si tu te rends là-bas, si tu rejoins les Lux et la bataille. Tu ne seras plus la bienvenue chez nous. » Une gifle aurait fais le même effet sur le visage choqué et livide de la gamine. La douleur se lisait alors dans ses yeux face au rejet patriarcal. Elle peina à retrouver son souffle mais resta pourtant camper sur ses positions. Le visage fermé mais blessé, ses pupilles devinrent le reflet de son âme tiraillée entre conviction et déchirure. Une peine qui ne se refermerait pas alors que chevrotante, sa voix lui annonçait son départ suivi par ses pas. «  S’il doit en être ainsi… » Diane venait de rejoindre les Lux.


14 Janvier 1946 . La fin noire et obscure s’abat sur le visage des sorciers. Les cris résonnent encore dans leurs mémoires, tenant éveillés les combattants des nuits durant, où le repos ne leurs sera pas accordé. L’inquiétude se lit sur leurs visages. La conviction aussi. Âgée de seulement vingt-trois ans, la jeune femme ne trouva pas les mots ce soir-là. Le visage noirci par la fumée où quelques larmes de sueur et de tristesse ont sillonné les creux anéantis de sa peau de porcelaine n’est plus qu’une pâle copie d’elle. La fureur a quitté son regard ardent, ses gestes sont ralentis par l’effondrement que les mots procurent sur ses états d’âme. Ses pieds restent ancrés dans le sol, sans parvenir à avancer ou reculer, ne prenant même pas conscience qu’on la pousse parfois pour pouvoir se frayer un passage. Sous ses yeux, l’apogée de l’enfer se dessine. Son père, ce grand homme, ce héros, est effondré. En pleurs. Baguette baissée et sanglots étouffés, une main masquant son visage. Devant lui, Scott Potter est immobile. Froid. Absent. Parti. A ses côtés, une femme plus jeune est dans le même état cadavérique. Deux victimes parmi tant d'autres de la prise de pouvoir musclée de Grindelwald. La mort de Dumbledore avait été un coup dur à supporter. Celle de son oncle et sa tante n'arrivait même pas à venir s'imprimer dans son cerveau. Et alors que les larmes glissent timidement sur ses joues, elle se surprend à les trouver beaux. Tels deux anges pouvant retrouver la voie des airs, ensembles. Main dans la main. Les laissant là, derrière. Anéantis mais encore en vie. Peut-être étaient-ce eux qui avaient finalement trouvé le chemin du bonheur ? En laissant toute cette folie et cette désolation derrière eux. Un cri étouffé attira alors son attention. Sa tête bougea lentement, comme émergeant d’un rêve obscur et embrumé, cherchant la cause et la trouvant que trop rapidement. Le visage terrifié et meurtri de sa cousine chassa le sang de ses joues et lui coupa le souffle, la faisant chavirer de quelques pas. Seulement quatorze ans. Seulement quatorze ans et déjà orpheline. Sa léthargie se rompit aussi sec, faisant revenir la douleur et la colère comme un boomerang dans les airs. Et alors qu’elle refermait ses bras autour de ce petit corps frêle, elle ferma les yeux pour empêcher les larmes de sillonner son visage de nouveau dans une amère promesse vengeresse.


Février 1947. A la suite de cet événement, plus rien ne fut pareil en Angleterre. Grindelwald régnait en maître et certaines lois asservissantes commençaient à voir le jour. Cela commença par les nés-moldus, puis le tour des créatures arriva rapidement. Les lèvres pincées, Diane relisait la même ligne de journal depuis plusieurs secondes déjà. Rien n’y faisait, la dispute avec Jamie restait trop présente. Claquant rageusement le papier sur la table, ses doigts se mirent à tapoter nerveusement la table alors que son regard se perdait derrière la vitre où le ciel grisâtre et pluvieux de Londres n’aidait en rien son état. Etant un lycan, le jeune homme avait fui dans la nuit noire, prétextant qu’il valait mieux pour elle de ne pas être impliquée – plus que de mesure – dans cette chasse aux créatures. Son nom était déjà un obstacle bien assez grand, Potter rimant surement avec Dumbledore. Diane n’était pas d’accord et avait craché sa vérité comme une lionne enragée mais le loup était quand même parti, disparaissant l’air conscrit mais aussi buté qu’elle. Elle lui en voulait tellement pour cela, le haïssant alors autant qu’elle ne pouvait l’aimer. Trois coups résonnèrent contre le bois de sa porte, la sortant de ses sombres pensées. Baguette dans une main, elle se cala derrière le mur et demanda de qui il s’agissait. La voix rassurante et chaude de son père résonna alors dans le corridor. «  Que viens-tu faire ici ? » Si la hache de guerre était enterrée depuis longtemps entre eux, Diane n’avait pourtant pas voulu regagner le domicile familial, ayant conscience qu’elle avait blessé son père lors de sa décision. Celui-ci avait eu beau tempêter et la quémander de revenir, elle avait tenu bon, estimant devoir désormais mériter sa place auprès des siens. Honneur d’une orgueilleuse voulant retrouver l’estime de son papa. Foutaise d’une fierté mal placée. En attendant, Connor veillait toujours sur sa cadette et avait fait des mains et des pieds pour réussir à lui trouver une place chez les aurors, se souvenant du rêve de gosse qui l’animait alors lorsqu’elle courrait dans les hautes herbes pour stopper les oiseaux chipeurs de pain. Ce n’était pas grand-chose, un vulgaire poste de secrétaire qui la faisait rager et grincer des dents mais il savait que Diane serait assez robuste pour supporter les mâles dominateurs et gagner sa place à coup de machine à écrire s’il le fallait. Il espérait juste qu’elle pourrait tenir sa place sans se faire trop d’ennemis puissants au passage. « ah si seulement tu avais pu être né homme, quel sorcier tu aurais fais… » la main de son père glissa le long de sa joue avec un petit sourire triste alors qu’il replaça son chapeau sur sa tête et quitta l’appartement de sa fille sans un regard en arrière. Maudit soit l’entêtement des Potter. Au cœur du monde magique, le grognement des mécontents grossir et s'agglutine dans les ruelles les plus sombres mais finira tôt ou tard à venir en pleine lumière. Père et fille n'étaient guère dupes. La guerre allait finir par exploser de nouveau et quand le temps viendra, ils seront de nouveau au cœur de la tumulte. Aussi rageuse et destructrice qu'auparavant. Aujourd'hui, ils ne sont qu'une poignée. Rugissant dans les sous-bois mais finissant par reconquérir les cœurs des plus nobles, des plus valeureux : de ceux qui croient en l'égalité et en la justice. Pourtant, un autre murmure s'élève des ténèbres, annonçant une tierce bataille où ambition et honneur ne semblent pas s'entremêler. Des bribes, des messes-basses, des inopsies qui ne semblent n'avoir ni queue ni tête pour l'instant. Un mécontentement général, surement. A moins que les ténèbres ne soient plus féroces et palpables cette fois-ci. Ils sont en l'année 1951 et père et fille n'ont qu'une pensée commune en tête : l'espoir de pouvoir fêter de nouveau Noël en famille, cette année. Sans massacre, ni enterrement. Un espoir mince qui risque de partir en fumée mais qui anime leurs coeurs et leurs âmes au coeur de la tempête.



CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


Dernière édition par Diane Potter le Ven 22 Juil - 22:11, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Iron flower    Ven 22 Juil - 1:27

Astrid B-F Je ne peux qu'approuver ce sublime choix d'avatar
Bienvenue sur M&M et bon courage pour ta fiche ma jolie
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
bad moon rising
avatar
bad moon rising
Parchemins :  3601
Crédits :  FRIMELDA (avatar), LAZARE (codage signature), Tumblr (gifs signature), Marge (gif profil)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: Iron flower    Ven 22 Juil - 1:51

Quel choix d'avatar génial En Potter en plus, ça colle tellement bien
j'aime déjà beaucoup ce que tu as écrit et donc je garde un oeil sur ta fiche, j'ai hâte d'en lire plus si tu as la moindre question n'hésite pas


ain't nobody fucking with my clique
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Iron flower    Ven 22 Juil - 9:29

Le perso à l'air hyper cool :P
Bienvenue à toi ! J'ai hâte de lire ce que tu vas faire de cette demoiselle !!
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Iron flower    Ven 22 Juil - 10:39

bienvenue parmi nous avec ce super choix d'avatar
j'ai hâte d'en lire plus sur ton perso
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Iron flower    Ven 22 Juil - 15:55

T'envoies du pâté
Bienvenue à la maison, bon courage pour la suite
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Iron flower    Ven 22 Juil - 16:15

Bienvenue parmi nous
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Iron flower    Ven 22 Juil - 19:40

Merci beaucoup les loulouuuuuus

Noctis : Et que dire de Jack Folamour S'il te reste de la place, je te quémanderai bien un lien

Melpomène : Ce prénom ! Cette actrice Fais-toi plaisir ma grande, j'espère que tu aimeras ce que tu lis :yaya: et que ca t'inspirera pour un futur lien

Freya : Merci beaucoup. Le tien aussi, petite musicienne endoctrinée

Lacrymosa : Merci beaucoup. Je ne connais pas ton actrice mais elle colle tellement bien avec une Malfoy

Jamison : Hey bogosse, tu sais que t'as du chien, toi

Zornitsa : Merci beaucoup bella donna
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Iron flower    Ven 22 Juil - 21:20

Bienvenuuuuuuuuuuuue Potter
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Iron flower    Sam 23 Juil - 11:34

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour le reste de ta fiche

L'avatar. Les ambitions de ton personnage. Ton style. Le choix de famille... Je viens de dévorer ce que tu as écrit jusqu'à présent ! Et putain que j'ai aimé

Tu me réserves un lien toi !

(Et Elkacem est le chef du Bureau des Aurors oui, il a été pistonné. Et alors ? ... Bien des choses pourraient changer pour toi si mon personnage t'aime bien - je ne dirai pas moi IRL... Je la foutrai direct sur le terrain la petite en mode warrior - )
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Iron flower    Sam 23 Juil - 11:51

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche .
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
bad moon rising
avatar
bad moon rising
Parchemins :  3601
Crédits :  FRIMELDA (avatar), LAZARE (codage signature), Tumblr (gifs signature), Marge (gif profil)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: Iron flower    Sam 23 Juil - 13:03

Félicitations !
bienvenu(e) sur Mudbloods & Murmurs

tes premiers pas parmi nous
Quelle excellente fiche c'est fluide, ça se lit tout seul et puis tu as parfaitement cerné la famille Potter un plaisir donc de te valider! J'ai bien lu que tu ne revenais que début août, j'en profite donc pour te souhaiter de bonnes vacances en même temps bienvenue parmi nous


Tout d'abord félicitations et bienvenu(e) sur Mudbloods & Murmurs!

Maintenant que ta fiche est validée, il te reste juste quelques petites étapes avant de pouvoir commencer à RP parmi nous! Tout d'abord, n'oublie pas de vérifier dans le bottin des avatars que ton avatar t'a bien été réservé, ainsi que dans les différents listings, afin de vérifier que tu es correctement recensé. Il est également obligatoire de passer remplir les quelques informations dont nous avons besoin dans ce sujet de recensement. Tu n'auras ensuite plus qu'à créer ta fiche de liens afin de pouvoir commencer à trouver toutes sortes de liens plus farfelus les uns que les autres avec les autres joueurs

Mais par dessus tout n'oublie pas de t'amuser et de prendre du plaisir à RP. On a hâte de lire toutes vos histoires et on cale d'ors et déjà un bisou sur vos fesses. N'oubliez pas qu'en cas de question/demande ou quoi que ce soit d'autre, tout le staff est à votre disponibilité par MP, chouette, beuglante ou crieur
CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


ain't nobody fucking with my clique
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Iron flower    Dim 31 Juil - 13:04

Merci beaucoup, c'est trop gentil  Du coup, je suis de retour, c'est tout bon !
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
bad moon rising
avatar
bad moon rising
Parchemins :  3601
Crédits :  FRIMELDA (avatar), LAZARE (codage signature), Tumblr (gifs signature), Marge (gif profil)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: Iron flower    Dim 31 Juil - 18:52

Super, je suis super contente de te voir parmi nous


ain't nobody fucking with my clique
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Iron flower
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Like a flower [Daniel]
» Iron Sky (nouveau film qui sort en novembre 2011)
» Iron Maiden
» Iron man

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: