Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 INTRIGUE 1: DU PAIN ET DES JEUX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 1: DU PAIN ET DES JEUX   Dim 18 Sep - 18:15

Le membre 'Stitch Lovegood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas


Mihayl Krum
Incarcerem
avatar
Incarcerem
Parchemins :  242
Crédits :  croco.
 
Âge :  29 ans
Sang :  Sang pur
Allégeance :  Grindelwald
Profession :  Propriétaire d'une l'entreprise de baguettes
Ancienne école :  Durmstrang

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur:
MessageSujet: Re: INTRIGUE 1: DU PAIN ET DES JEUX   Jeu 22 Sep - 23:53

Les sorts fusent. Mihayl ne réfléchit plus, concentrant toute sa frustration et toutes ses angoisses en direction des fauteurs de trouble, des parias, des hors-la-loi voulant bousculer et détruire l'ordre établi. Ça le rend dingue, Mihayl. Comment peut-on vouloir la fin de l'ordre, la paix et la sécurité ? C'est hors de sa compréhension. Ces rebelles mettent des innocents en danger pour des idéaux futiles et irréalisables. Le pays n'a pas été plus calme que depuis que Grindelwald est au pouvoir, et c'était beaucoup plus dangereux auparavant mais ça personne ne semble le réaliser. Si seulement tout le monde pouvait être reconnaissant pour ce qu'on lui donne au lieu d'en vouloir toujours plus…Il ne réfléchit plus qu'à venger les spanesis tombés au combat, il ne réfléchit plus qu'à réparer les torts qui ont été commis ; parce qu'il lui est impossible de penser à Yasen, pire encore, Desislav, sans devenir fou et oublier la place qui est la sienne et le rôle qui lui incombe.
Il se concentre sur son frère cadet, à quelques mètres de lui, qui combat fièrement et avec une hargne que Mihayl n'a jamais connu autre part que chez son père. Penser à ce dernier le fait redoubler d'efforts. Si Aleksandar avait beaucoup de défaut, il restait un grand homme, un homme dont Mihayl était fier et dont il devait rester digne, du moins du peu qu'il le pouvait encore. Son père avait donné sa vie pour aider Grindelwald à prendre le pouvoir et à faire honneur au nom Krum, ce n'était pas le moment de tout laisser tomber.

« FEUDEYMON ! » C'est le cri qui lui glace le sang avant même de voir le résultat du sort mais il sait aussi vite que c'est un succès alors qu'une vague de chaleur étouffante l'envahit soudainement. Il se retourne aussitôt et considère la situation. Le feu démoniaque est un peu plus loin que ce qu'il avait supposé, mais il gagne du terrain rapidement. Stoyan continue à se battre comme un forcené en s'éloignant légèrement des flammes. C'est le chaos. Les hurlements fusent de toute part, des Spanesis et des civils sont brulés vifs alors que l'atmosphère se fait rapidement de plus en plus suffocante. Mihayl cligne des yeux alors qu'il peut sentir son cœur battre à ses tempes. Il a une soudaine envie de vomir alors que devant lui, un de ses collègues tombe raide mort. Yasen. Desislav. Sa gorge se serre pendant que son regard fou court sur toute la place cherchant à intercepter le regard de son amant, ou de son frère. « Stoyan !!! Replie toi ! » Il est hors de question qu'ils donnent leur vie maintenant. Il veut bien jouer les héros, mais si cela a un sens. Grindelwald est déjà hors de portée si la procédure a été suivie, et il sera bien temps plus tard de mener une attaque riposte. « Je vais envoyer ces bouses de dragon en Enfer ! » « Discute pas et – DESISLAV ! YASEN ! » Le soulagement de les voir en vie tous les deux l'envahit ; mais c'est de courte durée. Alors qu'il commence à s'élancer dans leur direction, l'amant se prend un sort de plein fouet et titube, se rattrapant au bras de Mihayl dont le visage semble avoir perdu toute couleur, son sang se glaçant. La fureur l'aveuglant, il fait volte face et riposte aussitôt en aboyant un sort en direction de ce qui semble être l'attaquant.

OUI : dans ta face sale vilain
NON : pas de bol faudrait te concentrer Mimi


L'homme ne fait pas long feu alors qu'il est expulsé plusieurs mètres plus loin, retombant dans un affreux bruit mat dans les flammes. Mihayl observe sa chute sans sourciller, avant de se retourner et de gueuler aussi fort qu'il le peut pour couvrir le brouhaha ambiant. « ON SE CASSE ! » Il coule un regard douloureusement inquiet sur Desislav et ne peut s'empêcher de souffler un sortilège de soin alors qu'à leurs côtés, Stoyan soutient Yasen qui n'arrive plus à respirer et peine à tenir debout, le visage transformé par la douleur et des larmes qui roulent sur ses joues. Mihayl serre les dents, la baguette tendue devant lui dans l'éventualité d'une autre attaque alors qu'ils essaient d'évacuer.


i'm afraid i might die for you
Well you know me with that ancient gaze stripping down with yesterday's eyes. You know me as I was you see me as I will be. And I still had a lot of growing when you took me and you shaped me with those hands. You know me better than myself, make me better than I am


by Wiise




Dernière édition par Mihayl Krum le Ven 23 Sep - 0:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 1: DU PAIN ET DES JEUX   Jeu 22 Sep - 23:53

Le membre 'Mihayl Krum' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  1284
Crédits :  Marge (avatar) / NEON DEMON (code signature) / Melpo (GIF)
 
Âge :  26 ans
Sang :  Pur (et dur)
Allégeance :  C'est désormais une évidence ; Tom Jedusor
Profession :  Ex-employé au département d'unification des nations, désormais mangemort reconnu et fugitif
Ancienne école :  Poudlard ~ Serpentard

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #91C893
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t483-aleksandr-never-explain-anything http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t449-aleksandr-karkaro
MessageSujet: Re: INTRIGUE 1: DU PAIN ET DES JEUX   Ven 23 Sep - 17:27



Du pain et des jeux


One way or another, we will all be tested
.



Le sourire de Melpomène eut comme un effet exacerbant sur les propres émotions du jeune homme, et il dut se retenir pour ne pas l'enlacer étroitement, ni s'émerveiller ouvertement du picotement parcourant leur épiderme au niveau de leur marque. Elle devait ressentir la même exaltation, à n'en pas douter. Il suffisait de la regarder dans les yeux pour le constater, malgré son habile numéro de jeune fille en détresse. "Tant mieux ..." se contenta-t-il donc plutôt de souffler, très sérieusement mais tout de même amusé de son léger sourire, un sourire qui voulait probablement tout dire. Aleksandr croisa ensuite le regard d'Helios, content de partager ce moment avec lui également. Ne manquait que Caïn ...

Et soudain, la place s'éclaira d'une lueur infernale, tandis que la température montait rapidement de quelques degrés. Le feu s'était mis à ravager les lieux et Aleksandr se figea, incertain. L'arrivée de Caerwyn le tira de son indécision, alors que ce dernier saisissait Melpomène par le bras pour lui enjoindre de ... Et bien de fuir. Le jeune bulgare serra imperceptiblement le poing sur sa baguette. Il en était absolument hors de question. Heureusement, son amie semblait tout aussi déterminée que lui, ce qui lui arracha un rapide sourire satisfait, avant de secouer la tête lorsqu'elle s'adressa à Helios et lui. "Tu te doutes bien que je n'ai aucune envie de partir."

Reculant d'un pas, il fronça le nez lorsque le bouclier de Melpomène fit ricocher le sort perdu et exploser une table. Cependant, dans la panique générale, cela ne fit que peu impression, ce qui lui parut d'excellente augure, si l'on omettait juste le feu qui dévorait rapidement la place. "Nous devrions rester groupés, couvrir nos arrières les uns les autres."

Code by Sleepy



Everyday it's a-gettin' closer
Goin' faster than a roller coaster
Love like yours will surely come my way


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  400
Crédits :  Moi (avatar, code signa, gif profil), Tumblr (gifs signature)
 
Âge :  Vingt six ans (1er juillet), vingt six chandelles qui ont déjà marqué son coeur et son corps de trop de cicatrices.
Sang :  Sang de bourbe, né moldu,.. ce ne sont pas les qualificatifs qui manquent pour décrire cette tare qui le réduit en esclavage. Il ne pourra jamais prétendre à plus, il ne pourra plus jamais prétendre à rien de par ce sang qui souille ses veines depuis la naissance.
Allégeance :  Desislav ne croit en rien et en aucun leader. Mais il croit encore en l'amour, Desislav. En l'amour de Mihayl. Alors il a décidé de le suivre, où le Krum ira - le lié suivra.
Profession :  Fidèle serviteur des Krum, il endosse tour à tour les rôles de majordome, assistant et domestique. C'est là tout ce qu'il se verra jamais offrir.
Ancienne école :  Aucune. Magie faible.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #009999
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t108-desislav-haunted-by-demons http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t101-where-is-it-now-t
MessageSujet: Re: INTRIGUE 1: DU PAIN ET DES JEUX   Sam 24 Sep - 0:17

« Discute pas et – DESISLAV ! YASEN ! » il s'apprête à lui réponde en esquissant un sourire lorsque le monde vacille soudainement. La douleur est vive, mais supportable. Il a vu pire, Desislav - littéralement. Il a empilé les cadavres avec les larmes aux yeux, a enterré avec le même respect aussi bien ses frères que leurs prétendus ennemis. Et pourtant, il titube sur quelques pas, se raccrochant in extremis au bras de l'amant. Ce n'est même pas fait exprès - Stoyan aurait été quelques mètres plus près peut-être se serait-il rattrapé sur le cadet. Mais il est heureux au fond, que ses mains aient trouvés le bras de Mihayl. C'est là probablement le seul contact qu'il n'aura jamais en public, Desislav. Ceci dit, la douleur l'empêche d'en apprécier la douceur à son juste titre, ses lèvres se tordant dans une grimace. Il remarque fugacement les traits soudainement pâlis du Krum, resserrant ses doigts autour de son bras. Il grimace de nouveau, la blessure ouvrant son épaule toujours bien lancinante. Il secoue légèrement la tête alors que Mihayl se retourne vivement, ripostant d'un sortilège en direction de l'homme l'ayant attaqué. Son coeur se tord, au né moldu. Tordu entre la joie de voir le sang-pur le défendre avec autant de sincérité et entre la tristesse, la tristesse de de nouveau être témoin de toute cette violence. Il aspire à la tranquillité, le rouquin. Il n'a même pas un regard pour l'homme qui retombe plus loin dans les flammes, il sait très bien ce qu'il y aurait détaillé. « ON SE CASSE ! » à leurs côtés, Stoyan soutient Yasen qui semble lui aussi en piteux état. Pas de dommage physique à signaler pour le plus jeune de la fratrie mais les larmes ruissellent sur ses joues. Son coeur se serre de nouveau, rempli d'empathie à la vue de ses traits douloureusement tordus. La foule doit pour lui être une torture. Il retient des gémissements au fond de sa gorge serrée alors qu'il suit le groupe, mâchoire serrée et les poings serrés le long de ses flancs, le bout de ses ongles s'enfonçant dans sa chair pour faire passer la douleur. Son palpitant manque un battement lorsque l'amant ne peut s'empêcher de tenter d'apaiser ses peins à l'aide d'un sortilège de soin rapidement murmuré entre deux mouvements de foule. Il fait de son mieux, Mihayl. Il le sait très bien, Desislav. Et pourtant, à ce moment plus que jamais - le rouquin ne voudrait qu'un baiser. Un baiser pour oublier. Il les suit docilement sans piper mot, les lippes hermétiquement fermées - inquiet au fond qu'une larme ne roule sur sa joue pâle s'il s'aventurait à se laisser aller. Les chairs de son épaule toujours béantes. Rien cependant qu'un onguent ne pourrait arrangé une fois de retour au manoir des Krum mais il faudrait lever le pied quelques jours, le temps de laisser la blessure se refermer correctement.

Ils s'avancent dans la foule aussi rapidement que faire se peu, se faufilant entre les âmes en peine avec difficulté et se rapprochant toujours un peu plus de la sortie. Il a hâte, Desislav. Hâte de sortir de là - hâte de retrouver le calme salvateur du manoir des Krum après toute cette agitation. Hâte aussi, de retrouver l'intimité de la petite chambre, hâte aussi de retrouver l'amant tel qu'il était réellement. La chaleur du sortilège est presqu'insupportable et les cris se font de plus en plus pressants au fur et à mesure que le feu gagne du terrain, toujours plus fort, toujours plus démoniaque. Alors ils pressent le pas, les pas précipités se transformant bien vite en une course saccadée.

Devant eux, un sortilège fait s'écrouler un bout de l'estrade en feu:
Oui: l'estrade se situe sur le côté et cela n'a donc aucune influence pour eux, la sortie est juste devant eux et la sécurité n'est plus très loin.
Non: l'estrade se situe devant eux et ils sont donc retardés, devant contourner l'obstacle afin d'atteindre la sortie pourtant toute proche.


are you home ?
it feels like everyday stays the same, it's dragging me down, and I can't pull away. so here I go again chasing you down again. why do I do this? over and over, over and over I fall for you.

cutie en chef:
 


Dernière édition par Desislav Stonyanov le Sam 24 Sep - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 1: DU PAIN ET DES JEUX   Sam 24 Sep - 0:17

Le membre 'Desislav Stonyanov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morsmordre
Parchemins :  677
Crédits :  lolitaes
 
Âge :  Trente ans
Sang :  Le sang pur, et une tradition à laquelle il ne compte pas déroger.
Allégeance :  Il porte la Marque des Ténèbres
Profession :  Ancien chef de la brigade magique
Ancienne école :  Serpentard

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: seagreen
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t426-caerwyn-lestrange-let-me-wreck-you http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t416-caerwyn-lestrange
MessageSujet: Re: INTRIGUE 1: DU PAIN ET DES JEUX   Sam 24 Sep - 10:11


Du pain et des jeux
Intrigue 1


Caerwyn était énervé. La situation devenait critique, dangereuse, et il se retrouvait face à des gamins qui voulaient jouer les héros alors que ce n'était ni l'endroit, ni le moment pour cela. La peur le paralysait presque, s'insinuant dans ses veines dès que son regard se posait sur Melpomène, sa têtue de Melpomène qui voulait risquer sa vie plutôt que l'écouter et fuir. Il aurait dû s'en douter, bien évidemment, comme il savait que ni Aleksandr, ni Helios ne se fieraient à lui. Déjà, ils se préparaient au combat, un qui était perdu d'avance. Le Lestrange se pinça l'arête du nez pour canaliser sa colère.

Votre mission ici est terminée. Grindelwald est parti, les spasenis sont en train de fuir. Est-ce que ça vaut vraiment le coup de courir après les trois derniers qu'il reste au péril de votre vie ?

Une fois de plus, il s'approcha de Melpomène et lui saisit la main. Il se fichait bien de ce que les autres pouvaient penser à cet instant. Il devait lui faire entendre raison, il devait s'assurer qu'elle soit en sécurité, loin du feudeymon qui se rapprochait à grande vitesse. Les cris résonnaient dans leurs oreilles, témoins d'une douleur imaginable. Les entendre suffisait à vous couper le souffle.

Mel, je sais que tu veux bien faire. Mais quelle utilité aura Jedusor d'une fidèle morte ? Regarde autour de toi : c'est fini. Il n'y a plus rien à faire à part s'assurer que les nôtres s'en sortent vivants. Et ça, c'est ma mission, celle que je partage avec Travers.

Derrière eux, une table explosa au milieu des flammes. Caerwyn lança un Protego pour empêcher les débris couverts de feudeymon de les atteindre. Mais ceux-ci tombèrent non loin et un second feu démarra à quelques mètres seulement. Il grandissait, vite, très vite, avalant tout ce qui se trouvait sur leur passage. Ils n'avaient plus le temps de discuter.

ALLEZ-VOUS-EN ! Suivez l'allée sur la droite, le sortilège anti-transplanage prend fin au bout de cette rue !

Il ne leur laissa pas le choix. Non loin, un homme venait de se faire lécher par les flammes et agonisait en hurlant. La place n'était plus que chaos. Caerwyn essaya de repérer le reste des Mangemorts. Il se dirigea vers ceux qu'il voyait pour leur indiquer la sortie. D'autres n'eurent pas cette chance.

© ACIDBRAIN





Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
live like legends
avatar
live like legends
Parchemins :  3965
Crédits :  Tearsflight (avatar), LAZARE (codage signature), MØRK (gif profil + signa)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: INTRIGUE 1: DU PAIN ET DES JEUX   Sam 24 Sep - 18:22

Alors qu'elle proteste, elle peut presque voir le poing d'Aleksandr se resserrer autour de sa baguette. N'en déplaise à Caerwyn, ils passaient tellement de temps ensemble - qu'ils en étaient venus à réfléchir de la même manière. En mission, ils agissaient comme un seul homme - le trio n'ayant plus besoin ni de mots ni de gestes pour se comprendre. « Nous devrions rester groupés, couvrir nos arrières les uns les autres. » elle acquiesce d'un simple mouvement du menton, les pupilles toujours rivées sur Caerwyn. « Votre mission ici est terminée. Grindelwald est parti, les spasenis sont en train de fuir. Est-ce que ça vaut vraiment le coup de courir après les trois derniers qu'il reste au péril de votre vie ? » il a raison, et elle le sait - Melpomène. Pourtant sa baguette reste en suspens, ses billes noires narguant la foule et les flammes. Elle se croit invincible, la sorcière - et là se trouve sa plus grande faiblesse. Lorsque l'ivresse du devoir prend le dessus, il n'y a au fond de son cœur ni peur ni couardise mais juste une ardeur incandescente. Un jour, elle s'y brûlera les ailes - le papillon. Il s'approche d'un pas vif et il se saisit de sa main, la sorcière tressaillant légèrement sous ce contact. Elle le dévore de ses mers inquiètes alors que ses doigts se serrent autour de son poignet, sans même un regard pour Helios qu'elle pouvait sentir se braquer à ses côtés. Certainement que cette caresse ne lui avait pas échappé, les longs doigts de sa soeur fermement enroulés autour de ceux de son cousin. Elle n'entend plus vraiment les cris alors qu'elle l'écoute - « Mel, je sais que tu veux bien faire. Mais quelle utilité aura Jedusor d'une fidèle morte ? Regarde autour de toi : c'est fini. Il n'y a plus rien à faire à part s'assurer que les nôtres s'en sortent vivants. Et ça, c'est ma mission, celle que je partage avec Travers. » elle ne peut retenir un hoquer hautain. Travers. Elle n'a jamais caché sa méfiance à l'égard du sang-pur, lui trouvant les manières bien trop fausses et les convictions faibles. Elle se méfie de lui comme de la peste et sa langue claque avec force, ses billes encore plus noires qu'à l'ordinaire alors que l'inquiétude lui serre la gorge. « Oh c'est rassurant... » siffle t'elle à voix basse. Il ne comprend pas. Elle ne reste pas que pour l'honneur de leurs missions, non. Elle reste parce que partir en le laissant au milieu des flammes est pour elle insupportable. Sa bouche se tord de douleur alors qu'elle murmure - toujours à voix basse, son ton couvert à certains instants par les cris. « Tu penses sérieusement que.. » une table vole en éclat et la coupe dans son discours. « ALLEZ-VOUS-EN ! Suivez l'allée sur la droite, le sortilège anti-transplanage prend fin au bout de cette rue ! » il s'éloigne pour récupérer certains des leurs et Melpomène se précipité à sa suite. Il n'y a autour d'eux plus que flammes et cadavres et plus personne à récupérer parmi les décombres. Hermès a probablement sauvé les leurs de son côté - du moins la Black ose l'espérer - et il n'y a ici plus rien à faire. Elle crie pour couvrir le bruit des flammes. « On s'en va. Y a plus personne à sauver ici. » elle plisse le nez de dédain alors qu'elle fait demi-tour, glissant cependant à l'oreille d'Aleks, un sourire carnassier au bord des lèvres. « On s'en va... Mais hors de question qu'on s'amuse pas un peu sur le chemin de la sortie. »

Alors qu'ils se dirigent vers la sortie, un spanesi isolé leur barre la route. La Black lève alors sa baguette avec vigueur murmurant entre ses lèvres serrées « Avada Kedevra. ».

Oui: Le sortilège atteint le premier Spanesi qui tombe raide mort.
Non: Le spanesi évite le sortilège au dernier moment mais ce faisant il perd l'équilibre. Melpomène, un sourire aux lèvres, se précipite alors sur lui - le poussant dans les flammes alors qu'elle s'avance vers la sortie.


uprising
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.


Dernière édition par Melpomène Black le Sam 24 Sep - 18:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 1: DU PAIN ET DES JEUX   Sam 24 Sep - 18:22

Le membre 'Melpomène Black' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: INTRIGUE 1: DU PAIN ET DES JEUX   Lun 3 Oct - 0:16

« Feudeymon ! » avait hurlé quelqu'un, entre lui et Jupiter, et le sang s'était vidé du visage d'Hermès. Il savait, depuis le début, que cette mission était terrible. Il savait, depuis le commencement, que tout allait mal finir, qu'ils allaient se retrouver dans pire situation encore que celles qu'ils avaient au début. Il savait. Badump, avait fait son cœur lorsque le feu avait commencé à dévorer la place. Badump, avait fait son cœur alors que derrière ses yeux défilait un autre incendie. Badump badump badump et ses pieds englués au sol malgré le bruit des cavalcades, malgré Caerwyn, malgré les autres et les mangemorts qu'il voyait s'échapper. Badump, badump, badump et Jupiter avait hurlé « Cours ». C'était ce qui l'avait mis en marche. C'était ridicule, parce que ça n'aurait pas dû, parce que ça aurait dû le tétaniser, parce que l'inquiétude qui l'avait submergé aurait dû être à son comble et que ce n'était pas le cas à ce moment-là. Hermès avait couru. Il avait dépassé une table qui avait pris feu, avait esquivé un des rare civil encore présent sur la place, bousculé un spaseni sans même hésiter, pour l'envoyer rouler au sol. Il y avait les flammes, devant lui, et beaucoup trop près de la chaleur, il y avait Jupiter, Jupiter qui cherchait Agrippine, Jupiter qui criait, beaucoup trop fort, parce que les gens se battaient, encore, comme si la situation n'était pas déjà perdue, comme s'il n'était pas déjà temps d'abandonner le terrain.

« Jupiter ! » avait-il intimé, en enjambant le corps qu'il avait laissé derrière-lui, les yeux trop larges à cause de la lumière, la peau rougie et de la sueur sur le front. « On s'en va ! » allait-il ajouter, quand le sort avait fusé pour le toucher de plein fouet.

Lorsqu'il avait vu Jupiter s'écrouler, Hermès avait vu sa vie défiler devant ses yeux. Il était resté immobile, à peine une seconde, suffisamment pour que le feu ait commencé à faire crépiter ses cheveux et c'était tout son corps qui s'était secoué, alors que ses yeux traquaient le lanceur, alors qu'il dévisageait Edna, Edna entre toutes les personnes, Edna au bout de la baguette. Il n'avait pas eu le temps de s'y attarder plus longtemps, parce que tout était trop précipité, trop brutal, avait lancé un enervatum tremblant à Jupiter avant de passer son bras autour de son cou pour le hisser sur ses pieds et le traîner loin des flammes. Trop de choses se bousculaient, trop de gens courraient, trop de hurlements résonnaient, dans l'ambiance confinée de la place et il avait suivi des yeux Melpomène et Aleksandr, avait cherché des yeux Edna pour découvrir Stitch à ses côtés, marqué un temps d'hésitation avant d'hurler, en leur direction un « DÉGAGEZ, MAINTENANT ! » qui avait résonné le long de sa gorge et avait eu le bénéfice de détourner l'attention des spasenis qui faisaient mine de lui prêter un peu trop d'attention alors qu'il s'engageait dans la ruelle la plus proche, soufflant tout bas à Jupiter, alors qu'il l'adossait contre un mur :

« Tu t'en vas. Tu gagnes le lieu le plus proche pour transplaner et tu vas chez moi. Je te rejoins. Agrippine est partie depuis longtemps si elle était là. Va-t-en. »

Et sans un regard, il était reparti vers la place pour courir en direction d'Edna et Stitch, les nerfs à fleur de peau alors qu'il les saisissait par le col :

« Qu'est-ce que vous foutez ? » avait-il haleté, les yeux trop grands ouverts alors que le bâtiment grinçait de façon inquiétante : « On lève le camp, dépêchez-vous, ça risque de s'effondrer ! »
Revenir en haut Aller en bas
 
INTRIGUE 1: DU PAIN ET DES JEUX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
» [RP] Boulangerie chez Lina et Arnoldo "L'amour du pain"
» le jeux du sam... sam'dit !!
» [21/11/09] AMidi Jeux Centre Culturel Liévin !
» Résumé de l'intrigue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: