Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous   Lun 25 Juil - 2:21

Boromir Iliev
Silent men like still waters, are deep and dangerous


A little taste of magic on your lips
▲ Nom : Iliev, "le fils d'Iliya" ou d'Isabelle. Un nom bien commun pour une famille qui n'en était pas une mais dont la consonance laisse apercevoir ses origines de l'Est européen.
▲ Prénom : Boromir, la paix et le pin, la sérénité et la force, bien étrange choix qui fut fait probablement entre deux verres il y a bien des années et qu’aujourd’hui notre sorcier porte encore sans se soucier de cette sotte signification.
▲ Date et lieu de naissance : Il est né au cœur de l'automne 1918 et il lui a fallu un bon nombre d'années avant d'obtenir plus de précision, Boromir sait donc aujourd'hui qu'il est né le 26 octobre 1918 à Plovdiv, Bulgarie.
▲Nature du sang : Lorsque l'on ne connaît pas la moitié de ses origines il peut se présenter quelques difficultés à définir ce genre de chose mais il est presque certain que notre ami porte un Sang-Mêlé et pour lui ce fait est acquit.
▲Profession : Voleur et petit escroc, les années lui ont fait peu à peu gagner l'ombre des grandes familles et aujourd'hui il est l'homme de main et de confiance de Lacrymosa Malfoy.
▲Statut matrimonial : Célibataire, s'il y a eu un jour des opportunités Boromir a toujours jugulé ces sentiments dérangeants et fantasques qui pour lui doivent être réservés aux méritants dont il ne fait pas partie.
▲Ancienne école : Dumstrang l'a construit et porte sa reconnaissance.
▲Patronus : La nature de la créature n'est pas évidente à définir pour l’œil du moldu mais un sorcier serait capable de reconnaître cette tête de volatile, ses ailes de chauve-souris et ce corps de serpent. Boromir pourrait ainsi voir un Cocatrix se dessiner devant lui, du moins s'il ne doutait pas d'être encore capable de créer ce genre d'apparition. Dans tous les cas ce patronus est bel et bien lié à la demoiselle qui occupe ses journées...
▲Baguette Magique : Sa baguette arbore la taille de 31 cm en étant relativement rigide et constituée de bois de saule, essence assez originale pour un homme car l'arbre est connu pour symboliser la féminité et la lune mais aussi l'eau. En son cœur se tient une plume de Phénix symbole de l'ardente éternité qui s'oppose à la symbolique de l'eau de son enveloppe.
▲Amortentia : Les odeurs qui se dégage de cette préparation sont pour Boromir tournées pour la plupart vers l'eau. Il sent en effet dans un premier temps le pétrichor avant de déceler la salinité qui peut se mélanger à l'eau dans l'océan ou dans les larmes avant qu'une note plus florale ne prenne place.
▲Épouvantard : Il n'a pas besoin de cette créature pour faire face à ses démons mais il verrait probablement apparaître le plus tourmentant visage dont il a ôté la vie, demoiselle fantomatique venu se venger de cette injustice qui l'a définitivement perdu.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Silencio
pour servir ma cause

"Parlez-nous un peu de vous. Si vous deviez vous décrire en quelques mots que diriez-vous ?"
Au premier abord notre homme semble être une enveloppe dénuée d'émotions ou plongée dans la plus profonde des indifférences. Seul son regard s'anime pour souvent manifester une austère froidure complétant ainsi son étrange aura qui peut inspirer la méfiance aux âmes chétives. On pourrait alors croire que cette apparence n'est qu'une armure qu'il arbore par l'expérience qu'il a acquise au service de cette haute société au pouvoir mais ce serait déjà bien trop idéalisé notre sorcier. Ce dernier ne cache en effet que très rarement ses émotions, ainsi ce qu'il donne à voir est bien souvent la sincère vérité de cette âme trop meurtrie pour aujourd'hui être touché par le monde qui l'entoure. Boromir est aussi dénué de quelques expériences sociales, ce qui l'handicape durant les rares occasions où il peut vouloir manifester quelques émotions, car oui notre sorcier est encore assez humain pour ressentir parfois des sensations mais bien souvent cette expérience le déroute est fait appel à cette violence qu'il jugule pour éloigner ce danger interne. Pieds et poings liés à la brutalité il peut se montrer très possessif et protecteur envers les rares êtres qui ont accroché son intérêt ou pour qui il travaille, néanmoins ces derniers bénéficient aussi de sa rigueur qui sait souvent juguler les éclats trop flagrants de cette personnalité. Homme de l'ombre, il sait se faire oublier mais cette ombre cache un fin observateur qui amasse bien souvent bon nombre d'informations grâce aux êtres privilégiés qui l'oublient dans un coin de la pièce. Boromir a admis depuis longtemps que son âme est perdue et a sombré dans l'océan obscur qui l'a toujours entouré, il l'accepte et vit avec ces conséquences sans se plaindre car lui seul est à blâmer pour les actes qu'il a accepté de faire.

"Grindelwald domine l'Angleterre et la Bulgarie depuis 6 ans en quoi cela-t-il influé sur votre quotidien ?"
Une porte s'est ouverte au passage de Grindelwald, une porte que Boromir a franchie avec satisfaction et qui l'a conduit en Angleterre, loin d'un passé qui le détruisait par la haine qu'il lui portait. Habitué à l'idée que le monde appartient aux Sang-Purs notre sorcier est satisfait de sa place aux côtés des Malfoy et ne prétend à rien d'autre que de servir les intérêts de Lacrymosa, même si ses origines le rendent plus favorable aux Spasenis il gardera le parti de la demoiselle en cas d'opposition. Alors oui, sa vie a été changée par cette prise de pouvoir et ce changement est bienvenue pour l'âme de notre sorcier qui s'érige en observateur de ce nouveau monde.

"Vous voyez un passant dans la rue se faire malmener par deux spaseni, serviteurs de grindelwald, que faites-vous ?"
Il réagirait comme beaucoup: il passerait son chemin. Mais ses raisons seront moins communes que sa réaction car elles ne seront pas motivées par la crainte des représailles ou des conséquences d'une opposition. Non notre ami passerait son chemin car il se fiche véritablement des tourments d'un inconnu qui a probablement mérité ce que lui administrent les Spasenis et qu'il sait depuis longtemps s'occuper essentiellement de ses affaires. Et vous pouvez aussi ajouter que les deux individus ne porteraient guère sa propre crainte, la peur l'a en effet déserté depuis le jour où le garçonnet qu'il était a trouvé le corps de sa mère froid et inerte.

« Vous voila devant le miroir du Riséd, que pensez-vous y voir ? »
Si vous lui posiez la question Boromis vous répondrez probablement qu'il ne verrait rien dans ce genre de miroir mais la vérité pourrait être différente à son plus grand étonnement. Néanmoins ce qu'il y verrait est irréalisable plus qu’il retrouverait les silhouettes de ceux qui sont morts et qui le hantent mais cette fois pleines de vie et apaisées avec son propre visage capable d'enfin ressentir autre chose que cette souffrance qui l'anesthésie. Un tableau fantasque qui n’attirerait donc pas l'attention du sorcier bien longtemps pour éviter de remuer ce couteau dans une plaie déjà bien ouverte.

« Par chance, vous vous trouvez en présence des trois reliques de la mort, mais vous ne pouvez en choisir qu’une. Laquelle prendriez-vous ? »
L'âme réfléchie de Boromir rétorquerait probablement que l'on ne prend rien à la Mort à moins d'être prêt à en payer le prix mais au vu de la torture de son cœur il est bien possible que notre sorcier cède à l'appel de la Pierre de Résurrection pour tenter de réparer sa plus grave erreur qui le hante depuis des années. Redonner la vie aux morts est le seul don qui l'intéresserait car notre sorcier se fiche bel et bien du pouvoir de la baguette et il est déjà capable de se fondre dans l'ombre ce qui est sa propre forme d'invisibilité.

▲ prénom :  Laure
▲ âge :  24 ans
▲pays :  France
▲ Connexion  :  7j/7
▲ scénario ou inventé : Scénario
▲ avatar : Sebastian Stan
▲ Où avez-vous connu le forum ? : Une pub sur Facebook
▲ quelque chose à rajouter :  
▲ crédits :  Brimbelle & Tumblr
CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


Dernière édition par Boromir Iliev le Mar 26 Juil - 2:20, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous   Lun 25 Juil - 2:21

Mudbloods and murmurs
petite citation




▬ " Мамо? Аз се прибрах у дома. " Appel inutile mais pour le moins routinier pour le garçonnet qui pénétrait entre les quatre murs qui leur servaient de maison. Sa mère n'était probablement plus là et même si c'était le cas il ne faisait pas partie de ces enfants qui étaient accueillis avec sourire et bienveillance par leur âme maternelle. En silence, Boromir progressa entre les cadavres de bouteille, la crasse et les moisissures sans même y prendre garde, il passa au-dessus d'un tas de parchemins d'un autre âge et arriva enfin à la table de la cuisine. Il fit une petite place sur la surface qui n'avait plus de couleur depuis des années et y posa son butin du jour avec satisfaction. Il avait là de quoi faire un repas presque convenable, du moins si sa mère n'avait pas descendu les maigres restes de la veille. C'est en se dirigeant vers le lavabo que le garçonnet se posa cette interrogation dont dépendait le salut de son estomac et aperçu au passage la présence de sa mère dans le canapé non loin. Encore une nouvelle soirée où elle allait pointer absente au travail... " Мамо, че е време. " Dans un soupire le garçonnet tenta de tenir la voix de la raison du haut de ses quelques années qui ne faisaient guère le poids contre la dépendance qui torturait l'âme maternelle et qui devait encore l'avoir cloué dans le fauteuil pour des heures. Boromir se mit sur la pointe des pieds et attrapa quelques goulées d'eau dans le pichet qu'il avait rempli avec l'eau puisée du matin.

Le jeune garçon prit ensuite la direction du canapé et en fit le tour, son pichet dans les mains, pour pouvoir voir l'état de sa mère et se figea. Il n'avait pas assez de ses petits doigts pour compter le nombre de fois où il l'avait vu complètement amorphe et défoncé mais quelque chose dans le spectacle du jour avait un morbide goût de nouveauté. Ses yeux étaient clos, on pourrait presque penser que la jeune femme marquée par la vie était en train de dormir mais cela n'avait rien à voir avec une sieste tardive. Sa silhouette était bien trop figée et pâle comme ce cadavre exsangue qu'il avait vu une fois dans la rue et dont il avait fait les poches en frissonnant... Boromir n'avait pas besoin de vérifier, il le sentait, il le savait, cette vision était sans appel et le laissait figé, accroché à son pichet.

L'enfant ne versa pas une larme, ni à cet instant, ni lorsqu'une collègue de sa mère débarqua pour animer la scène, ni lorsqu'il fut confié aux services du Ministère, ni lorsqu'il fut accueilli par ses grands-parents inconnus. Boromir qui n'avait jamais eu de véritable enfance perdue toutes traces d'illusions ce jour-là et se construisit sur les bases frémissantes de la méfiance et de la solitude.




Les deux pieds plantés dans la neige, emmitouflé dans sa cape, Boromir observait les crêtes blanches qui sombraient doucement dans la nuit. C'était déjà les dernières minutes des courtes journées hivernales et notre jeune sorcier en profitait pour errer le long des murs de l'école. Lui le citadin avait su apprécier cette nature sauvage qui entourait les lieux depuis le premier jour. Le climat n'était guère hospitalier et trouvait une résonance avec l’atmosphère de l'école sur laquelle régnait les biens nés mais l'adolescent savait aussi bien évoluer dans un milieu comme dans l'autre. Il restait dans l'ombre à observer et savait se montrer utile lorsque cela était souhaitable, il était donc le sous-fifre utile plutôt que le jouet et cette condition le satisfaisait amplement.

Et c'est donc par le biais de ce statut que cette promenade n'en était pas vraiment une. En effet si vous pouviez remonter le fils de ses pas qu'il effaçait discrètement derrière lui grâce à sa baguette, vous trouveriez un étudiant qui ruminait l'affront et la déconvenue qu'il venait de subir. Il ne reviendrait sans nul doute pas se frotter d'aussi tôt aux histoires de dortoirs de l'élève qui avait exigé l'aide de Boromir, d'ailleurs il faudrait tout d'abord qu'il retrouve le chemin de l'école, tâche qui pouvait être peu évidente lorsque l'on avait jamais eu à se balader seul dans le parc de Dumstrang la nuit venue. Mais il finirait bien par retrouver son chemin n'est-ce pas ? Même les fils à papa étaient capable de repérer la lumière d'une chandelle et de la suivre...

Il n'avait pas trouvé là une vocation mais une condition de vie plus profitable que celle qu'il avait eue jusqu'alors. C'est donc bien dès sa scolarité, qu'il prit d'ailleurs un grand soin d'effectuer avec application profitant enfin d'un apprentissage digne de ce nom, qu'il trouva sa voie. Il se fit sa place dans l'ombre des belles familles même s'il assimila bien vite que sous les dorures se cachaient bien souvent les plus terribles immondices de ce monde et embrassa sa vie d'adulte sans plus d'ambition qu'auparavant..




Elle se tenait devant lui, effrayée. Elle savait ce qui allait arriver et n'osait même pas se défendre, sa baguette pointait vers le sol et son regard apeuré cherchait une once d'espoir dans l'éclat froid de celui de Boromir. Ce dernier ne supportait pas ce spectacle et d'un murmure ôta la vie de la demoiselle qui sombra. Elle tomba au sol telle une poupée de chiffon et cette chute sembla durer une éternité. Il demeura immobile, à observer cet ange blond à qui il avait arrêté le cœur, par parce qu'elle était la cause d'un tort personnel, pas parce qu'il avait envie, mais parce qu'on lui avait demandé. Ce n'était pas la première à perdre la vie de sa main ainsi mais habituellement il ne les connaissait pas aussi bien, habituellement ils n'étaient que des visages, des mots, pas des souvenirs et des sourires.

Boromir finit par s'animer et s'approcha de la demoiselle au-dessus de laquelle il se pencha. Délicatement, il referma ses paupières sur son regard émeraude si vivant autrefois et rangea sa propre baguette autour de laquelle sa main se crispait pour tenter de juguler la blessure qu'il venait d'infliger à son âme. La jeune femme était une des rares qui le voyait, qui n'avait que faire des conventions et des actes et qui s'adressait à lui comme une potentielle amie et il n'avait même pas cillé lorsqu'on lui avait demandé de la tuer. Il n'avait pas frémit mais à présent il posait un genou au sol auprès du frêle corps et peinait à calmer le tremblement de ses mains. La tension extrême qui l'habitait commençait à faire souffrir les muscles de sa mâchoire mais il s'accrochait à cette douleur pour rester à flot.

Il attrapa la baguette de la demoiselle qu'il rangea à son tour avant d'élever doucement la silhouette dans ses bras. Il lui semblait impossible de la transporter autrement que par ses propres moyens physiques, elle ne méritait guère d'être ballottée comme un vulgaire paquet dans les airs par le biais d'un sort. Il la porta ainsi jusqu'à sa dernière demeure et même si son cœur aurait voulu se débarrasser de cette besogne le plus vite possible il décida d'offrir son temps à la belle qui méritait au moins cela.

De cet acte en particulier mais aussi de tous les autres, il porte encore aujourd'hui les blessures. Homme de l'ombre efficace et fiable, Boromir vu ses services ainsi exploités de nombreuses années et assista donc à sa propre chute dont le fond fut probablement atteint avec cette demoiselle qui avait juste eu le malheur d'être fiancée au mauvais sorcier alors qu'elle en aimait un autre. Il prit alors véritablement conscience de ce qu'il était devenu et tenta de vivre avec malgré ces flammes qui le dévoraient de l'intérieur.




Passer d'une sombre arrière cour aux lumières des belles salles, le contraste pouvait en dérouter plus d'un mais Boromir avait l'habitude d'osciller entre ces mondes. Aujourd'hui ses allées et venus lui étaient supportables car leurs fondements avaient un meilleur visage. Il avait quitté l'est pour l'île anglo-saxonne annexée par Grindelwald, saisissant l'opportunité de s'éloigner de ce passé qui le meurtrissait.

Aujourd'hui il était donc là, dans un salon britannique bien rempli à rechercher la silhouette familière qui avait acquise sa loyauté. Il la repéra bien vite, légèrement à l'égard à fixer ce tableau qu'elle ne pouvait voir et qui ne lui fournissait aucune passion. Boromir se glissa donc dans l'animation, louvoyant entre les silhouettes des biens-nés qui profitaient pleinement de leur soirée. Âme invisible parmi les richesses, notre sorcier arriva bien vite à destination et se glissa dans le dos de la demoiselle qui avait sans nul doute repéré sa présence, comme elle avait dû identifier ces chuchotements sur leur droite qui semblaient contrarier la légèreté de l'ambiance avec quelques soucis familiaux. C'est pourquoi notre sorcier garda le silence, se contentant d'observer la pièce avant que ces messes basses ne tarissent l'intérêt de la jeune femme.

Ceci fait ce n'est qu'à cet instant qu'il se pencha vers elle pour glisser quelques mots à son oreille, la tenant ainsi informée des dernières nouvelles qu'il était allé quérir. Car à présent sa vie était ainsi, il était liée à Miss Malfoy, la demoiselle qui lui rappelait tous les jours cette douce créature à qui il avait ôté la vie et qui la hantait encore avec d'autres. Il avait été témoin des injustices que la condition de la jeune femme lui faisait endurer et du mélancolique avenir qu'on avait voulu lui soumettre. Il n'en avait pas fallu plus à notre homme pour accepter son rôle aux côtés de Lacrymosa et de l'aider à se réaliser dans ce monde où aujourd'hui elle avait sa place. Le duo se faisait à présent inséparable mais n'était correctement déchiffrable que par de très rares initiés qui pouvaient toujours voir s'échapper la véritable nature de ce lien presque méconnu par les principaux intéressés.



CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


Dernière édition par Boromir Iliev le Lun 25 Juil - 23:07, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous   Lun 25 Juil - 8:40

En voilà un qui va faire une heureuse
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous   Lun 25 Juil - 10:15

Bienvenuuue et fighting pour ta fiche. J'aime déjà beaucoup ce début.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous   Lun 25 Juil - 10:19

Bienvenue à toi :)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous   Lun 25 Juil - 10:34

je viens de passer genre dix minutes à littéralement baver devant ton début de fiche
je te l'ai déjà dit mais je te le dit quand même je t'aime je suis TROP HEUREUSE QUE TU SOIT LA
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
live like legends
avatar
live like legends
Parchemins :  3965
Crédits :  Tearsflight (avatar), LAZARE (codage signature), MØRK (gif profil + signa)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous   Lun 25 Juil - 11:15

Lacry va nous faire un malaise
enfin ceci dit y a de quoi, le début de ta fiche est très agréable à lire et c'est un excellent choix de scénario que tu as fait là bienvenue parmi nous et j'ai hâte de lire le reste de ta fiche


uprising
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous   Lun 25 Juil - 11:49

Bienvenue parmi nous
Et bon courage pour la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous   Lun 25 Juil - 12:08

Merci messieurs dames pour cet accueil

Et ravi de voir vos avis sur ce début parce que je n'en suis pas encore totalement convaincu pour ma part Arrow
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous   Lun 25 Juil - 15:29

Bienvenue (officiellement) à la maison Boro(gnaise)mir
Bon courage pour la rédaction de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous   Mar 26 Juil - 11:46

Félicitations !
bienvenu(e) sur Mudbloods & Murmurs

tes premiers pas parmi nous
contrairement à ce que tu dit je la trouve très bien moi cette fiche elle montre que t'a parfaitement compris le personnage et que tu te l'est approprié donc j'aime beaucoup    y'avait juste quelques fautes mais rien de dramatique donc je te valide avec un immeeeeeeeeeeeeeense plaisir mon petit boro


Tout d'abord félicitations et bienvenu(e) sur Mudbloods & Murmurs!

Maintenant que ta fiche est validée, il te reste juste quelques petites étapes avant de pouvoir commencer à RP parmi nous! Tout d'abord, n'oublie pas de vérifier dans le bottin des avatars que ton avatar t'a bien été réservé, ainsi que dans les différents listings, afin de vérifier que tu es correctement recensé. Il est également obligatoire de passer remplir les quelques informations dont nous avons besoin dans ce sujet de recensement. Tu n'auras ensuite plus qu'à créer ta fiche de liens afin de pouvoir commencer à trouver toutes sortes de liens plus farfelus les uns que les autres avec les autres joueurs  

Mais par dessus tout n'oublie pas de t'amuser et de prendre du plaisir à RP. On a hâte de lire toutes vos histoires et on cale d'ors et déjà un bisou sur vos fesses. N'oubliez pas qu'en cas de question/demande ou quoi que ce soit d'autre, tout le staff est à votre disponibilité par MP, chouette, beuglante ou crieur
CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous   Mar 26 Juil - 11:59

Pour les fautes je veux bien te croire, ma relecture s'est faite bien trop tard hier soir Arrow
Merciiiiii
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boromir Iliev || Silent men like still waters, are deep and dangerous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maxine Waters kont eleksyon yo.
» gondor de boromir
» Boromir
» boromir
» Après Boromir, qui aurait succombé à l'Unique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: