Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Lun 25 Juil - 21:31

Hristow Dmitrievna Zoya
I've grown tired of being ignored


A little taste of magic on your lips
▲ Nom :Hristow (Hristova, dans la tradition russe)
▲ Prénom :  Zoya Dmitrievna
▲ Date et lieu de naissance : 13 novembre 1926 (24 ans), à Sofia. Tout comme sa sœur aînée, elle reste néanmoins considérée comme russe par ses pairs, malgré une scolarité passée à Durmstrang.
▲Nature du sang : Pure
▲Profession : Aucune.
▲Statut matrimonial : Célibataire. Jeune fille à marier, elle se démène néanmoins pour ne pas être promise à n’importe qui et profite d’une relative autonomie à Londres pour trouver celui qui contentera à la fois sa famille sans l’enfermer totalement dans une prison dorée.
▲Ancienne maison (ou école pour les bulgares) : Durmstrang
▲Patronus : Une mésange.
▲Baguette Magique : Aubépine, cheveux de sirène, 26,5 centimètres.
▲Particularité : Aucune.
▲Amortentia : L’odeur d’un feu de cheminé.
▲Epouvantard : Le cadavre sans vie de sa mère, qu’elle a retrouvé, à peine âgée de cinq ans. Le traumatisme, refoulé la plupart du temps, peuple encore l’inconscient de la jeune femme et ne ressurgit pas uniquement lorsqu’elle doit affronter un épouvantard – c’est une expérience qu’elle n’a eu a braver que deux fois. Le reste du temps, ce sont ses nuits qui sont hantées.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Incarcerem,
pour servir ma cause

"Parlez-nous un peu de vous. Si vous deviez vous décrire en quelques mots que diriez-vous ?"
Dernière-née de Dmitri Hritow, Zoya n’a rien à apporter à sa famille si ce n’est un mariage faste synonyme de plus de renommée et de pouvoir. Bien consciente de sa position précaire parmi les siens -et surtout en tant que femme, Zoya se ménage un espace d’émancipation en jouant avec les cartes en sa possession. Ce n’est pas elle qui devra se vendre au plus offrant, mais ses prétendants qui devront la courtiser. Si on estime qu’à son âge, elle devrait être mariée, sinon fiancée, Zoya a refusé jusqu’ici chaque proposition qu’on lui faisait.  UC

"Grindelwald domine l'Angleterre et la Bulgarie depuis 6 ans en quoi cela-t-il influé sur votre quotidien ?"
Zoya est née du côté de ceux qui dominent et jouit depuis son enfance du confort et des privilèges qu’un rang tel que celui de sa famille confère. Élevée à l’écart des intrigues politiques, elle a grandi partiellement tenue à l’écart de la triste réalité et des milliers de cadavres formant le ciment de son confort. Au profit de ce régime, pourtant, elle a perdu deux frères, ce sont deux plaies qui peinent à cicatriser.

"Vous voyez un passant dans la rue se faire malmener par deux spaseni, serviteurs de grindelwald, que faites-vous ?"
Zoya ne fréquente jamais les rues peuplées des pauvres hères victimes des sévices des sbires de Grindelwald. Si cela devait être le cas, sûrement qu’elle passerait son chemin. Si elle soutient, plus par confort et opportunisme (un trait de famille, parait-il) le mage Bulgare, elle n’est pour autant pas capable de la violence qu’il demande comme tribut. Son allégeance lui permet de se ménager assez de liberté d’action sans que jamais son frère ou son père ne puissent y trouver quelque chose à redire : la moindre de ses actions ne fait que renforcer l’aura déjà prégnante de la famille. Elle trouve un certain plaisir, à user de cette loyauté que les siens affichent ; ainsi personne ne peut rien lui reprocher.

« Vous voila devant le miroir du Riséd, que pensez-vous y voir ? »
Si elle est honnête, Zoya dira qu’elle y voit sa famille entière, réunie. Ils ont des sourires heureux et suintent le bonheur – celui que jamais ils n’ont connu. Leur mère est là, assise dans son fauteuil, et Piotr aussi. Deuk se tient à côté de leur père, qui s’il semble aussi froid que d’accoutumée n’est pas aussi distant. Mais c’est une vision naïve et pleine d’espoir qu’elle garderait pour elle ; elle sait que c’est une belle illusion. Alors elle vous dira plutôt qu’elle s’imagine le jour de son mariage, au bras d’un époux parfait.

« Par chance, vous vous trouvez en présence des trois reliques de la mort, mais vous ne pouvez en choisir qu’une. Laquelle prendriez-vous ? »
Sans aucune hésitation, Zoya prendrait la cape d’invisibilité, s’en draperait pour fuir loin et tout recommencer. S’extraire de cette vie qui ne la contente en rien et la tue plus qu’elle ne veut bien l’admettre. Le pouvoir ne l’attire pas, et les morts l’effraient ; sans les faire revenir, ils hantent déjà bien trop souvent ses nuits pour qu’elle n’ose les affronter vraiment de jour.

▲ pseudo ou prénom : Zoya.
▲ âge :  Vingt-quatre ans.
▲pays :  France
▲ Connexion  :  Régulière
▲ scénario ou inventé :  Mi scénario, mi inventé.
▲ avatar :  Alexandra Park
▲ Où avez-vous connu le forum ? :  Par le bro.
▲ quelque chose à rajouter :  Kamoulox.
▲ crédits :  Rose Red (avatar), furorviscus (gif), griffin-helps (gif), Michl, Laurent Gaudé
CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


Dernière édition par Zoya Hristow le Mar 26 Juil - 15:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Lun 25 Juil - 21:34

Mudbloods and murmurs
Je sais que la mort nous mange le cœur, je sais qu'elle se loge en nous et ne cesse de croître tout au long de notre vie.



En disparaissant, les morts emportent un peu de nous-mêmes. Chaque deuil nous tue. Nous mourons chaque fois un peu plus en perdant ceux qui nous entourent...  

1931 - Mama
Piotr lui a promis qu’il jouerait avec elle, et fidèle à lui-même, il tient parole. C’est à lui de compter et à Zoya de se cacher ; la gamine cavale dans les couloirs et les escaliers à la recherche de la meilleure cachette de tous les temps. Bien sûr, son aîné connait d’avance les planques préférées de sa petite sœur, mais bon joueur, il fera semblant de la chercher et de ne jamais la trouver pour le plaisir simple de l’entendre rire avec l’espoir secret que ce rire innocent ricoche longtemps contre les murs froids et austères de la demeure de Hristow. Que longtemps, encore, il dérange les portraits des illustres ancêtres, qu’ils continuent de s’offusquer tandis que certains cacheront le même sourire heureux que lui. Qu’elle continue de remplir de joies simples cette maison qui a depuis longtemps oublié ce que le bonheur signifie. Les aspirations de Piotr sont simples, mais sensées pour un gamin de son âge. Après tout, lui-même a à peine dix années, et déjà il est rongé par l’aura de sa famille. La présence de Zoya lui fait tant de bien à l'âme. Alors, pendant qu’il compte à haute voix, un sourire fend son visage. Ces instants sont précieux, il en est convaincu.

Le rire joyeux la secoue entièrement tandis qu’elle fuit par une porte dérobée pour gagner plus rapidement un point plus éloigné de la demeure. Le passage, d’ordinaire utilisé par les domestiques, est vide à cette heure-ci puisque la plupart s’agitent dans les cuisines tandis que le reste dresse la table du diner. Sur son passage, elle sème des éclats de joie enfantine. Son visage prend les teintes d’une concentration sérieuse alors qu’elle doit décider quelle porte pousser pour rejoindre l’une de ses caches favorites dont elle se fait des nids où elle est capable de rester des heures. Finalement, elle porte son choix sur le cabinet de sa mère. Celle-ci orientera bien volontiers Piotr sur une fausse piste. Elle imagine déjà le sourire un peu triste qui éclairera le visage de sa génitrice, et la lueur qui se ravivera quand sa benjamine lui fera promettre de ne pas révéler sa planque quand Piotr arrivera. Quand elle entre dans le boudoir, un frisson la parcourt toute entière avant même que ses yeux ne se pose sur le corps immobile de Petrouchka Hristow. La fillette retient sa respiration quand elle s’approche à pas lents. « Mama ? elle interroge d’une voix un peu tremblante. » Le silence qui fait écho lui serre la gorge et déjà elle sent un sanglot se bloquer dans sa poitrine. « Mama ? elle répète un peu plus fort ». Mais Petrouchka reste immobile, plus pâle que jamais. Terrifiée et fascinée à la fois, Zoya comble les quelques pas qui la séparent de sa mère et c’est une main tremblante qu’elle lève vers le corps inerte. « Mama ? elle demande à nouveau, des trémolos angoissés agitant sa voix ». Oh, elle a compris, mais son esprit d’enfant est incapable d’agencer les pensées et les sentiments étranges qui naissent et meurent en elle pour former une pensée cohérente. C’est trop douloureux et trop effrayant. D’ailleurs, tout est à présent terrifiant dans ce petit salon maternel. Les formes et les ombres se mêlent pour former un monstre. C’est la seule explication rationnelle que son esprit enfantin est capable d'accepter : c’est la faute du monstre. Incapable du moindre cri, elle recule jusqu’à sentir la porte dans son dos. Alors, elle se précipite dans le couloir et se terre un peu plus loin, recroquevillée et muette, incapable de verser la moindre larme tant sa peur est immense, tant sa peine l’est encore plus. Tant c’est inconcevable. Elle se souvient vaguement de la domestique qui l’a trouvée prostrée. Avant Piotr, ça, elle le sait, puisque c’est lui qui l’a prise par la main et guidée à travers les couloirs de la demeure pour y rejoindre Roman et leur autre sœur. Cette dernière ne retient pas ses sanglots, elle, tandis que les deux autres garçons abordent un air grave. Zoya garde un silence obstiné. Et quand Deukalíôn entre dans la pièce, elle écoute religieusement les quelques mots monotones et décide de croire cette version bien plus simple que la terrible vérité qu’elle a un moment deviné mais que son esprit d’enfant choisit d’enfouir sous les mensonges.

1943 -Piotr

1945 -Deukalíôn

Les épreuves de la vie l’ont forcée, l’ont enlevée à l’existence qu’elle avait espérée, mais elles ne lui ont pas fait baisser les yeux.

Durmstrang

Londres



CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


Dernière édition par Zoya Hristow le Mar 26 Juil - 12:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Lun 25 Juil - 21:50

Belle-soeur Bienvenue
(oui j'en profite que l'autre est parti manger pour être preum's )
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Lun 25 Juil - 21:52

ALEXANDRA PARK C'EST TELLEMENT LE LOVE DE MA LIFE
(voilà, c'est tout c'que j'avais à dire) (bisous.) (j'ai hâte de lire la suite, quand même)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Lun 25 Juil - 21:59

Bienvenue (officiellement) à la maison
Bon courage pour ta fiche, très bon choix de famille
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Lun 25 Juil - 22:14

Bienvenuuuuue avec cette jolie demoiselle et cette famille de fou.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Lun 25 Juil - 22:35

T'es bonne.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Lun 25 Juil - 22:43

Darling.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Lun 25 Juil - 23:10

Encore bienvenue, et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Lun 25 Juil - 23:29

Merci à tous !

Eija, fuyons vivre une passion folle loin de ce monde.  

Bro, calme-toi, tu veux ?

(Amour )

J'espère que Zoya vous plaira, et promis, j'essaie de finir dans les temps
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Incarcerem
Parchemins :  348
Crédits :  ORTACH au carré.
 Сука Блять.
Âge :  Demi siècle franchi.
Sang :  Ichor fruit du mariage des rois. On se courbe, se prosterne devant la Pureté toute puissante.
Allégeance :  Spaseni zélé, autrefois siégeant à la droite de Grindelwald mais depuis tombé en déchéance. Il se fait plus tyran que le Tyran, fait cendres de toute opposition.
Profession :  L'encre. Du bout de sa baguette il influe sur les masses, dirige l’opinion des plus crédules. Magnat de la presse bulgare et Directeur du Bureau de la Propagande Magique.
Ancienne école :  Koldovstoretz puis Durmstrang.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #711f2f
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t246-karkaroff-requiem-pour-un-con http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t149-fahrenheit-451
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Mar 26 Juil - 1:25

Manquait plus que ça, tien.

Bienvenue, toussa, toussa.



#CRACK:
 

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Mar 26 Juil - 1:28

Bienvenue officiellement du coup
Hâte de lire la suite de ta fiche heart
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Mar 26 Juil - 9:54

Bienvenue !!
J'adore tellement ton titre !
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
live like legends
avatar
live like legends
Parchemins :  3965
Crédits :  Tearsflight (avatar), LAZARE (codage signature), MØRK (gif profil + signa)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Mar 26 Juil - 10:51

Quel personnage prometteur
Bienvenue par ici en tout cas heart


uprising
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Mar 26 Juil - 18:37

Bienvenue officiellement

Et bonne chance pour le reste de ta fiche

Elle est quand même super belle c'te meuf
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Jeu 28 Juil - 20:16

Bienvenuuuuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Ven 29 Juil - 11:54

Je ne connais ça pas cette madame mais graouh

Bienvenue sur le forum vu que tu fais partie de la famille de Deuk, je sens que ton personnage va dépoter
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Dim 31 Juil - 22:25

Je suis pas certaine que d’appartenir à la famille Hristow soit un gage de qualité ... Arrow
Merci à tous !

J'en profite pour demander un petit délai. Je suis incapable d'aligner deux mots ces jours-ci et j'arrive pas à avancer ma fiche
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
live like legends
avatar
live like legends
Parchemins :  3965
Crédits :  Tearsflight (avatar), LAZARE (codage signature), MØRK (gif profil + signa)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Dim 31 Juil - 23:08

Pas de soucis, je t'ajoute une semaine de délai avec plaisir


uprising
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
live like legends
avatar
live like legends
Parchemins :  3965
Crédits :  Tearsflight (avatar), LAZARE (codage signature), MØRK (gif profil + signa)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   Ven 12 Aoû - 13:25

Coucou

le délai que nous t'avions accordé est arrivé à terme et ta fiche n'est pas terminée As-tu besoin d'un délai supplémentaire? Si oui n'hésite pas à nous le faire savoir


uprising
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)   

Revenir en haut Aller en bas
 
S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» S'il faut mourir, alors autant vivre un peu. (zoya)
» Faut-il apprendre à vivre?
» Tear « Vivre c'est mourir. Mourir c'est vivre. » (En cours)
» BECCA + on meurt tous un jour ou l'autre, alors autant faire mourir avec gloire
» Glenn O'Greaney ~ S'il faut mourir autant ne pas avoir de regrets.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: