Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en juillet 1952
Cinquième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!
Intrigue n°4
Venez vous faire entendre au Ministère, au Chemin de Traverse ou à Poudlard.

 | 
 

 TO HAVE AND HAVE NOT.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: TO HAVE AND HAVE NOT.   Lun 1 Aoû - 23:59

Frances « Franny » O'Hagan
Tu me crois la marée et je suis le déluge


A little taste of magic on your lips
▲ Nom : Lèvres entrouvertes ; O. S'ouvrent plus grandes ; HA. Langue contre le palais, glisse contre les dents ; GAN. O'HAGAN. Legs de la matrice, puisque le pater a fui face à la baguette, tandis que tous accourent en voyant son nom au théâtre.
▲ Prénom :  Sur la scène ou dans la rue, famille ou inconnus ; tous la nomment FRANNY au lieu de Frances.
▲ Date et lieu de naissance : L'HIVER 1920 l'a vue naître dans les docks NEW YORKAIS. Depuis, le fruit de l'immigration est retourné aux sources.
▲Nature du sang : Cruor purulent des souillures moldues, qui pulse dans ses veines et avoue son impureté à qui s'en préoccupe – sûrement pas elle. C'est une SANG-MÊLÉE, bon, eh bien ?
▲Profession : ACTRICE. Les masques se succèdent et ne se ressemblent jamais. Les expressions se muent comme les voix, sensuelles ou suraiguës ; jouer un rôle, c'est le gagne-pain de Franny, mais aucun n'est plus grandiose que celui qu'elle incarne en ces temps sombres.
▲Statut matrimonial : Matrone implacable et adulée, fantasme de tout amateur de comédie. Elle mène la vie des artistes ; changeante à souhait, prête à tout pour duper la groupie en lui laissant le mirage de pouvoir, rien qu'une fois, l'avoir à son bras. Au fond, Franny est SEULE parce que cela lui convient.
▲Ancienne école : ILVERMORNY, au cœur de la belle Amérique.
▲Patronus : L'ondoiement brusque et précipité de la SALAMANDRE au bout de la baguette.
▲Baguette Magique : ACAJOU flamboyant ciselé avec finesse, accueillant en son sein une plume de phénix sur trente centimètres.
▲Particularité : L'esprit se ferme aux indésirables. Psyché close, impénétrable. Siège de son passé imprenable ; OCCLUMENS, elle est, un autre atout dans ses longues manches d'actrices.
▲Amortentia : Une exhalaison SÈCHE, MUSQUÉE et POUSSIÉREUSE, relevée par des NOTES VIVES ET POIVRÉES.
▲Epouvantard : LE NÉANT. Linceul sombre recouvrant le reflet comme le rideau tombe à la fin de la pièce, ne laissant que la lugubre impression que la prospérité l'ignore et la déteste ; et voilà l'éclat de son talent terni par la mort, une mort qui la condamne à l'anonymat. Une mort qui lui rappelle ce qu'elle est ; rien.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Protego
pour servir ma cause

"Parlez-nous un peu de vous. Si vous deviez vous décrire en quelques mots que diriez-vous ?" Modeste □ Désabusée □ Misanthrope □ Consciencieuse □ Réfléchie □ Renfermée □ Attentive □ Bourrue □ Émotive □ Susceptible □ Passionnée □ Indépendante □ Têtue □ Persévérante  □ Spontanée □ Prudente □ Inébranlable □ Impulsive □ Nihiliste □ Cynique □ Insolente □ Lunatique □ Rigide □ Appliquée □ Studieuse □ Rationnelle □ Vindicative.

"Grindelwald domine l'Angleterre et la Bulgarie depuis 6 ans en quoi cela-t-il influé sur votre quotidien ?"
ADMÈTE, s'avançant vers Phrixos « Alors ! Te voilà devant eux, dominant l'audience de ta haute stature et de tes yeux incandescents. Qu'as-tu réellement de plus que ce troupeau qui te suit et t'adule ? Le minois d'une Aphrodite ne craignant pas l'hybris ? L'aura d'une muse ensorcelante ? Fadaises ! Tout ce que tu as, c'est ce lignage plus noble que la vermine qu'ils éparpillent sur leur passage, mais pas assez royal pour prétendre à leur grandeur. Quel hasard que l'étoile qui te faisait concurrence, d'une plus basse extraction, se retrouve esclave lorsque tu foules le sol de tes aïeuls ! C'est à ça que tu dois ta chance, ta renommée, quand bien même tu grimaces et nies ! Cet Empereur que tu maudis, tu lui dois la gloire, et lui devras ton passage à la prospérité. Tu ne vis que pour ton art, et lui n'a jamais été plus sublimé qu'en ces temps sombres, car là où tu brilles, la lumière meurt, à ton plus grand désarroi. »

Le Laurier, Lycurgue

"Vous voyez un passant dans la rue se faire malmener par deux spaseni, serviteurs de grindelwald, que faites-vous ?"
La bile au cœur et la rage au ventre, les regards convergent vers la rixe sans toutefois voler au secours de l'infortuné. Ce n'est pas de la lâcheté –  Franny aimerait que ça ne soit pas le cas. C'est de la prudence. Mais lorsque les cris se font insoutenables, que le corps crie vengeance autant que la raison, la risette se fait charmeuse et le pas pressant pour arriver à la hauteur des mâtins. Diversion superficielle d'une célébrité quasi-catin aux yeux du peuple, appréciée ou non par la milice. Alors, lorsque cela ne suffit pas, la reine abdique et avance l'aura du martyr, idéale pour la figuration d'un de ses nouveaux crus.

« Vous voila devant le miroir du Riséd, que pensez-vous y voir ? »
Les planches grincent sous son pas tandis que les projecteurs se braquent. Sur la foule. Bigarrée, hétéroclite, les visages la rassurent et murmurent quelques éloges sur son jeu. Mais cela lui importe peu. Ce qu'elle voit, c'est Dumbledore et Grindelwald côte à côte, allégorie d'une cohabitation paisible, sans haine et sans rancune. Ils sont tous là pour elle, mais ils sont surtout tous là.

« Par chance, vous vous trouvez en présence des trois reliques de la mort, mais vous ne pouvez en choisir qu’une. Laquelle prendriez-vous ? »
La cape lui coule sur les épaules et la soustrait aux yeux du monde un bref instant. Franny O'Hagan n'est plus qu'un courant d'air, une bourrasque passant au gouvernement pour mieux le renverser –  et ce, anonymement. Pas de représailles. Juste la victoire, le retour à la normale, en toute sécurité.

▲ pseudo ou prénom : wanderer
▲ âge :  Bientôt 18 ans
▲pays :  France.
▲ Connexion  :  Fréquente si tout va bien.  
▲ scénario ou inventé :  Inventé.
▲ avatar :  Gene Tierney
▲ Où avez-vous connu le forum ? :  Bazzart
▲ quelque chose à rajouter :  J'aime, genre, vraiment beaucoup ce choix de période et cette lutte croissante entre deux grands méchants.   Tout le forum est vraiment super bien pensé, et vraiment très très intelligemment. Bref, c'est une des seules fois où je vois l'univers de HP aussi bien exploité, et je trouve ça génial. Mention spéciale aux annexes magnifiquement bien rédigées mais pas non plus incompréhensibles. Je vous tire mon chapeau.  
▲ crédits :  gtierney (Tumblr - Gifs) electric elegy (avatar)
CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


Dernière édition par Franny O'Hagan le Mer 3 Aoû - 22:02, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: TO HAVE AND HAVE NOT.   Lun 1 Aoû - 23:59

Some Unholy War
I told ya', I was trouble




● LIES CAN BUY ETERNITY ●

Franny lissa le papier près du lavabo d'une caresse longue, appuyée. Les endroits gondolés, martelés par de petites tapes, reprirent leur forme initiale, gardant toutefois une mince zébrure effilochée aux bords ; l'encre avait bavé çà-et-là, mais le texte demeurait lisible, à son plus grand soulagement. Seuls quelques noms avaient été délavés, mais l'épais trait de graphite sous ce qui avait été SARAH lui permettait de reprendre sa lecture sans aucune difficulté.

S  RA — Vous me voyez ravie d'une telle promesse,
Hélas, George, vous ne me verrez plus que comme une diablesse,
Lorsqu'à l'aube, je vous aurai enfin confessé,
Le plus triste, le plus immonde, le plus sordide de mes crimes.

GE  RGE — Je ne puis croire que vous ayez pu pêcher,
Lorsque vos yeux, si grands et si purs, n'expriment
Que cette affabilité commune aux grandes âmes.
Dites-moi ! Dites-moi ce que vous avez fait, que j'en porte le blâme,
Et que cette Église, qui brûle de vous condamner,
Cesse ses outrages, ses ignominies, et vous libère à jamais !

SA   AH — Non, George, tout est vrai.

GEORGE, reculant d'un pas — Comment ?

SARA  — Je suis une sorcière. Je ne peux plus le cacher.
Vous êtes un moldu, et vous m'êtes cher, seulement,
Votre communauté et la mienne ne s'entendront jamais.
Entendez-vous les cris de cette foule venue me chercher ?
Oh, George ! Je vous supplie de m'aider...

GEORGE, s'emparant d'un poignard — Bon Dieu ! Sarah, je vous ai tant aimée,
D'un feu si ardent qu'il ne pouvait être naturel. Vous m'avez ensorcelé !

SARAH — George ! Je vous le jure : je ne vous ai rien fait !
(à genoux, laissant tomber sa baguette) Oh, Père, vous aviez raison !
Je ne suis qu'une idiote ! Aveuglée par les moldus et leur pâmoison,
Me voilà au bord du gouffre, prête à y chuter !
La honte pèse sur ma famille, et voilà mon sang souillé,
Avec pour seul soulagement de ne laisser aucun marmot
Qui ferait perdurer le lignage de mon bourreau.

Franny interrompit sa lecture par un souffle bref, agacé.
« Foutaises, grogna-t-elle. »
Elle mit une main de chaque côté du lavabo et se pencha en avant, comme pour voir les lignes de plus près, y déceler autre chose que cette propagande ridicule qu'on lui forçait à déblatérer aux grands de son monde. Le texte était mauvais. Les personnages, absurdes. Le message, à vomir. Franny inspira profondément, les narines palpitantes. Ses bras minces semblaient avoir la force d'enfoncer le lavabo au plus profond de la terre.
Elle souffla encore puis, les yeux écarquillés et les traits tordus dans une expression de détresse absolue, leva la tête vers le miroir et supplia :
« Oh, Père ! Vous aviez raison ! Je ne suis qu'une idiote ! »
Le vibrato charmant monta crescendo avant de se briser, subitement, dans les sanglots factices qui serraient sa gorge. Franny inspira. Elle dodelina de la tête quelques instants, avant qu'un hochement décidé ne la secoue ; puis, elle nota un ou deux mots sous la ligne jouée, jeta une œillade machinale au miroir et se recoifa du bout des doigts. Le geste était si habituel qu'il en paraissait mécanique, presque dénué de la grâce qu'on lui enviait si souvent.
Parfait, songea-t-elle avant de se raviser et de trouver le mot trop – beaucoup trop – prétentieux.


● KNOCKIN' ON HEAVEN'S DOOR ●


« Frances O'Hagan ? »
L'inflexion impérieuse de l'homme la fit se retourner derechef, les sourcils légèrement haussés.
« Frances ? répéta-t-elle avec un rictus. Tout le monde m'appelle Franny, trésor. »
Une moue boudeuse lui érigea les lèvres tandis qu'elle scrutait l'inconnu avec amusement, tapant du pied au rythme d'une musique qu'elle seule entendait. Elle fit un geste ample du bras pour remonter le châle fin qui lui tombait des épaules, puis, secoua la cigarette entre ses doigts pour en disperser la cendre.
« Vous avez aimé le spectacle ? interrogea-t-elle en la portant à ses lèvres
Pas vraiment.
Bon. Nous voilà, bien. »
Pas la moindre hostilité n'émanait de sa voix ; elle-même n'aimait pas clamer toutes ces conneries pour bien se faire voir, mais elle fut tout de même surprise du culot de cet homme-là, avec sa gabardine défraîchie et ses chaussures de cuir usées. Ce n'était pas un Spanesi. Ça se voyait ; à son visage las et émacié, à cet éclat terni par une pression permanente qu'il avait dans les yeux – deux trous sombres dans lesquelles Franny n'osait pas tomber. Alors, son regard se baladait sur cette ride du lion qu'il avait entre les prunelles, migrait plein est pour contempler ses favoris bien coupés et terminait sa course sur sa tignasse parfaitement gominée. Elle trouva étrange cet écart de soin entre sa toilette et ses atours ; puis, elle se dit qu'à choisir, elle aussi préférerait être propre dans des frusques antédiluviennes plutôt que l'inverse.
« Vous ne l'aimez pas non plus, renchérit l'homme. »
Franny expulsa une bouffée de tabac avec un gloussement. Elle observa les ondulations éthérées s'effacer et mourir, puis coula un regard lourd et épais à son interlocuteur.
« C'est bien une des choses que je ne feins pas, monsieur. Le texte est mauvais, ajouta-t-elle d'une voix dure.
Très mauvais.
Lorsque j'étais en Amérique, on m'offrait des pièces de toute autre qualité. J'ai tout incarné, tout ; la romantique, l'hystérique, la femme fatale. Mais cette Sarah Good, par Merlin... Si je n'avais pas autant de respect pour les procès de Salem, j'aurais décliné le rôle. Et puis, entre nous, le cachet était alléchant.
Évidemment. »
L'homme ne feignait pas non plus ; il n'était pas convaincu, pas le moins du monde. Franny tâcha de rester impassible. Il se tramait quelque chose de louche dans les puits sans fonds qu'il avait pour yeux et, si une voix lui conseillait de filer pour l'ignorer jusqu'à la fin des temps, il avait réussi à piquer sa curiosité par le miracle tout anodin de rester silencieux et évasif sur les raisons de sa venue. C'était sûr : il n'était pas venu pour contempler cette pièce exécrable de mauvaise propagande.
Franny balaya la pièce du regard puis, l'invita d'un mouvement de la tête vers le couloir menant aux loges.
« Ça vous dirait, un verre, trésor ?
Pourquoi pas. J'ai du temps à perdre, Miss O'Hagan. »
Franny pouffa et lui fit signe de la suivre d'un geste élégant.
« Suivez-moi dans mon boudoir, susurra-t-elle d'un air faussement naïf. Alors, qu'est-ce qui vous amène, si cet immonde vaudeville vous a déplu ?
Oh, fit l'homme en haussant les épaules. »
Elle ouvrit la porte, passa en premier, et s'appuya à l'encadrement pour le voir passer, les mains bien enfoncées dans son pantalon un peu trop large, retenu par une de ces larges ceintures à boucles de mafieux. Sa cigarette s'était consumée entre ses doigts. Elle écrasa son mégot dans le cendrier, déclina la cigarette offerte par son visiteur et s'assit en croisant élégamment les jambes, le coude sur l'accoudoir et la paume contre la mâchoire.
« Je vous écoute, Mr... »
Elle sourcilla. Elle ne se souvenait plus de son nom. Lui avait-il dit, d'ailleurs ?
Franny referma brusquement la main sur sa baguette lorsqu'il sortit la sienne.
« Assurdiato, fit-il avant de s'asseoir. Bons réflexes, Miss O'Hagan. (Les mâchoires de Franny se serrèrent, mais elle se détendit.) Bien. Par où commencer ? Disons qu'un ami commun m'a conseillé de venir voir cet...
Cette merde, acheva Franny d'une voix blanche. Quel ami commun ?
Peu importe. Votre prestation était exceptionnelle, et si cet ami dit vrai, vous pourriez nous intéresser. Mes autres amis, et moi. »
Franny déglutit difficilement. Cette allure de polar la destabilisait autant qu'elle l'excitait. Elle offrit un sourire mystérieux à l'homme et, pour reprendre une contenance, balaya quelques peluches sur la bergère, les pieds se balançant au gré du même air qui la suivait.
« C'est-à-dire ? »
Il y avait une tension dans sa voix qu'elle ne voulait même pas soustraire. L'homme eut une grimace en s'avançant.
« Je dois pouvoir placer une totale confiance en vous, Miss O'Hagan. Vous comprenez ? Une totale confiance.
D'accord...
J'ai entendu dire que votre père était moldu. »
Franny détourna le regard. Le sang battait à ses tempes. Comment diable avait-il pu savoir ce qu'elle s'évertuait à taire ? Ce n'était pas vraiment un secret, mais tout de même.
« Ça... Ça se pourrait bien. Je ne l'ai pas connu.
Je suis désolé. »
Ça lui était égal. Franny leva les yeux au ciel.
« Je ne sais pas vraiment qui c'est, en fait, mentit-elle, et cela parut assez convaincant pour que l'homme change de sujet.
Je me doute bien qu'il n'y a pas que la structure du texte qui vous chiffone avec cette pièce. En fait, c'est notre ami commun qui me l'a dit. »
Franny fronça les sourcils. Se pourrait-il que ce soit sa mère ?
« Connaissez-vous Lux, Miss O'Hagan ? J'imagine que oui.
Oui, bien sûr, assura-t-elle avec un hochement de tête.
Et... Qu'en pensez-vous ?
Eh bien... Je... »
Franny fut interrompue par une série de trois coups à la porte.
« Excusez-moi, dit-elle rapidement en filant ouvrir.
Franny, il y a un homme là-bas qui veut te voir. Il n'arrêtait pas de dire qu'il voulait rencontrer la grande star du show... Ce genre de trucs, tu sais. Il a l'air un peu rincé, mais on l'a laissé entrer, parce qu'il a commencé à dire qu'il était de la milice, et que, tu sais...
J'y vais, ne t'inquiètes pas. »
Elle jaugea une dernière fois l'inconnu par-dessus son épaule. Il s'était levé, et projetait son ombre sur sa silhouette frêle ; comme un mauvaise augure. Comme une menace.
« On se reverra, miss, fit-il d'une voix morne.
Ah oui ?
Oui. Mais cette fois, c'est vous qui viendrez. »
Et sur ces mots, il glissa un bout de papier dans ses mains frêles puis, disparut dans le couloir.
« Au revoir..., murmura-t-elle en froissant le papier dans sa poche. »


CHRONOLOGIE

27 DÉCEMBRE 1920 :
Naissance de Frances à New York, États-Unis. Issue de l'immigration irlandaise, sa famille s'installe dans les docks, mais son père fuit lorsqu'il découvre que sa femme est une sorcière.

1931 - 1937* : Entrée à Ilvermorny. Scolarité moyenne, connaissant des hauts dans certaines matières (Histoire de la Magie, Métamorphose, Sortilèges et Défense contre les forces du mal), et des bas dans d'autres (Astronomie, Botanique, Potions et Étude des Runes). Franny accède à une bourse pour une école de théâtre magique et quitte Ilvermorny à la fin de sa sixième année.

1937 - 1940 : Étudie le théâtre à travers des ateliers, puis des stages et des rôles figuratifs, jusqu'à l'obtention de sa MARTRE (Maîtrise en Arts Radio-Théâtraux et en Rhétorique Élégiaque). Elle apprend par la même occasion à développer son occlumancie.

Fin 1940 : Franny trouve un job dans un théâtre radiophonique sorcier. Elle sera vite repérée grâce à sa voix rauque et expressive, et intégrera la même année une troupe officiant sur la côte est.

1941 - 1944 : Les succès s'enchaînent et Franny accède à une certaine notoriété dans le milieu. On lui confie des rôles de plus en plus prestigieux, confirmant son talent et lui ouvrant les portes de grands théâtres.

1945 : Franny reçoit une proposition d'un metteur en scène britannique. Une occasion en or, qui lui permet de visiter la terre de ses ancêtres. La mort de Dumbledore l'inquiète mais le succès est tel qu'elle accepte de nouveaux contrats.

1945 - 1949 : L'ascension au pouvoir de Grindelwald terrifie Franny au plus haut point. Seulement, sa notoriété est telle qu'un metteur en scène lui offre un rôle qu'elle ne peut pas vraiment refuser, avant même qu'elle n'organise son retour en Amérique. Acculée à la propagande du pouvoir en place, Franny accepte.
(1947 : Franny met un pied dans le mouvement Lux, servant à la fois d'intermédiaire et d'espionne, puisque côtoyant certains grands. Elle précise sa maîtrise de l'occlumancie suite à l'épisode sanglant de Doge et Tourdesac.)

*En l'absence d'informations sur Ilvermorny, je pars du principe que le temps de scolarité est le même qu'à Poudlard, ainsi que les matières. Je modifierai quand on en saura plus.

CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


Dernière édition par Franny O'Hagan le Mer 3 Aoû - 19:14, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
bad moon rising
avatar
bad moon rising
En ligne
Parchemins :  3598
Crédits :  FRIMELDA (avatar), LAZARE (codage signature), Tumblr (gifs signature), Marge (gif profil)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: TO HAVE AND HAVE NOT.   Mar 2 Aoû - 0:05

WOW
Tout d'abord merci pour tout ces jolis compliments, ils me vont droit au coeur et me font hyyyyper plaisir (et je suis certaine que ça sera pareil pour le reste du staff, on est des sensibles ), donc déjà je te fais pleins de bisous
Ensuite que dire de tout ces choix magnifiques que ce soit l'avatar ( ), le pseudo, ce que tu as déjà écrit. C'est vraiment alléchant et je suivrai ta fiche de près

bienvenue par ici donc et j'espère que tu te plairas parmi nous


ain't nobody fucking with my clique
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: TO HAVE AND HAVE NOT.   Mar 2 Aoû - 0:13

OMG Cette rapidité d'accueil, bouya, je suis toute chamboulée (je viens de voir ce smiley, je l'aime, ça y'est, je suis folle de lui )
Merci mille fois pour ces compliments, mon petit cœur, il est genre : oh lala, je fonds, j'suis tout liquide sur les poumons et j'vais pas tarder à me liquéfier sur les tripes, là. Surtout quand c'est quelqu'un qui a la gueule de Goddess Tonkin qui dit ça Et de rien pour les compliments que j'ai fait. J'veux dire, une qualité pareil, ça méritait d'être pointé du doigt Bref, merci encore, Lucky Luke du bienvenue.


Dernière édition par Franny O'Hagan le Mar 2 Aoû - 0:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  401
Crédits :  Moi (avatar, code signa, gif profil), Tumblr (gifs signature)
 
Âge :  Vingt six ans (1er juillet), vingt six chandelles qui ont déjà marqué son coeur et son corps de trop de cicatrices.
Sang :  Sang de bourbe, né moldu,.. ce ne sont pas les qualificatifs qui manquent pour décrire cette tare qui le réduit en esclavage. Il ne pourra jamais prétendre à plus, il ne pourra plus jamais prétendre à rien de par ce sang qui souille ses veines depuis la naissance.
Allégeance :  Desislav ne croit en rien et en aucun leader. Mais il croit encore en l'amour, Desislav. En l'amour de Mihayl. Alors il a décidé de le suivre, où le Krum ira - le lié suivra.
Profession :  Fidèle serviteur des Krum, il endosse tour à tour les rôles de majordome, assistant et domestique. C'est là tout ce qu'il se verra jamais offrir.
Ancienne école :  Aucune. Magie faible.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #009999
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t108-desislav-haunted-by-demons http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t101-where-is-it-now-t
MessageSujet: Re: TO HAVE AND HAVE NOT.   Mar 2 Aoû - 0:31

Ce smiley est génial oui c'est mon préféré aussi, il s'adapte à toutes les situations
Bon sur ce j'arrête de flooder sur ta fiche, faut que j'apprenne à maîtriser mes ardeurs quand je viens accueillir les nouveaux je viendrai sûrement te voir pour des liens quand on en saura un peu plus sur ta demoiselle  
(ici la Lucky Luke du bienvenue - avec une tête un poil plus rousse )


are you home ?
it feels like everyday stays the same, it's dragging me down, and I can't pull away. so here I go again chasing you down again. why do I do this? over and over, over and over I fall for you.

cutie en chef:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: TO HAVE AND HAVE NOT.   Mar 2 Aoû - 0:38

MAAAAAAAAAAAAAAAH QUE BELLA. Je. J'approuve tellement ce choix d'avatar, j'ai crevé dix fois, mais j'ai envie de dire, HEAVEN CAN WAIT. Et je dois dire que ce début de fiche, je suis déjà... accro. J'ai vraiment hâte d'en savoir plus. EN BREF, bienvenuuue ici et courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: TO HAVE AND HAVE NOT.   Mar 2 Aoû - 0:43

DESISLAV ; J'allais dire aussi, d'où qu'il me parle comme si on s'était déjà parlé, le rouquin ? Arrow (je plaisante, j'avais capté ) Je t'attendrai de pied ferme, alors, et pas grave pour le flood, je suis une grande pro aussi

STITCH ; Ce prénom et ce choix de famille, my my my. Tu veux me faire crever ? C'est ça ? Puis Evan Peters quoi (AHS ) Merci pour les compliments, t'es pas mal non plus T'es même très bien. Ça ne veut rien dire, mais on se comprend, hein ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: TO HAVE AND HAVE NOT.   Mar 2 Aoû - 3:06

Bienvenue parmi nous ma jolie

Mon dieu ce choix d'avatar de ouf C'est la première fois que je vois un personnage d'Ilvermorny sur un forum, je salue l'originalité (maintenant que JK balance des infos, autant en profiter )

Je plussoie Melpo concernant tout tes compliments, ça me fait extrêmement plaisir de lire tout ça et ça me va droit au coeur (oui ce sont des larmes d'émotion, il est 3h je suis crevée Arrow )
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: TO HAVE AND HAVE NOT.   Mar 2 Aoû - 11:01

cet avatar est juste je suis absolument fan c'est un choix de malade !
j'adore aussi qu'elle vienne d'ilvermorny le personnage à l'air d'envoyer du pâté

et pour les compliments c'est adorable tu viens d'illuminer ma journée
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: TO HAVE AND HAVE NOT.   Mar 2 Aoû - 20:55

NOCTIS ; J'espère que t'as bien dormi cette nuit, du coup *tend un mouchoir et tapote l'épaule* Thanks pour l'accueil et les compliments, moi aussi ça me fait plaisir. Je pleure pas, mais mon petit cœur, oui J'ai honte parce qu'en fait, je savais pas qu'il y avait une vraie université américaine (je me rappelais juste de l'anecdote du correspondant latino ) Alors oui, merci, Mrs Rowling pour cette nouvelle info

LACRYMOSA ; Quelle jolie bouille et quel joli prénom Mon dieu, moi aussi je suis fan. On est genre fan mutuelles, ceybo Arrow Merci d'être passée par là, et j'espère que oui, Franny enverra du lourd par la suite
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: TO HAVE AND HAVE NOT.   Mer 3 Aoû - 12:10

Wow.
Quel beau choix d'avatar
et c'est vrai que c'est la première fois que je vois Ilvermony sur un forum (mais c'est tant mieux autant se servir de ce que JKR nous sort What a Face)
Bienvenue parmi nous
(quant aux compliments, ils me vont droit au coeur également heart)
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
bad moon rising
avatar
bad moon rising
En ligne
Parchemins :  3598
Crédits :  FRIMELDA (avatar), LAZARE (codage signature), Tumblr (gifs signature), Marge (gif profil)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: TO HAVE AND HAVE NOT.   Mer 3 Aoû - 19:45

Félicitations !
bienvenu(e) sur Mudbloods & Murmurs

tes premiers pas parmi nous
Quelle plume
je suis sous le charme de ta fiche en tout cas et quel personnage  
Tu peux compter sur moi pour débarquer très vite sur ta fiche de liens  



Tout d'abord félicitations et bienvenu(e) sur Mudbloods & Murmurs!

Maintenant que ta fiche est validée, il te reste juste quelques petites étapes avant de pouvoir commencer à RP parmi nous! Tout d'abord, n'oublie pas de vérifier dans le bottin des avatars que ton avatar t'a bien été réservé, ainsi que dans les différents listings, afin de vérifier que tu es correctement recensé. Il est également obligatoire de passer remplir les quelques informations dont nous avons besoin dans ce sujet de recensement. Tu n'auras ensuite plus qu'à créer ta fiche de liens afin de pouvoir commencer à trouver toutes sortes de liens plus farfelus les uns que les autres avec les autres joueurs  

Mais par dessus tout n'oublie pas de t'amuser et de prendre du plaisir à RP. On a hâte de lire toutes vos histoires et on cale d'ors et déjà un bisou sur vos fesses. N'oubliez pas qu'en cas de question/demande ou quoi que ce soit d'autre, tout le staff est à votre disponibilité par MP, chouette, beuglante ou crieur
CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


ain't nobody fucking with my clique
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: TO HAVE AND HAVE NOT.   Mer 3 Aoû - 20:53

ZORNITSA ; Haaanw, Gina Rodriguez, elle est tellement chou Enfin, elle a pas l'air si chou que ça ici mais bon Arrow Merci pour l'accueil

MELPO ; YAAAAAY MERCI Je t'attendrai dans ma fiche de liens, Melpomène. Je t'attendrai
Revenir en haut Aller en bas
 
TO HAVE AND HAVE NOT.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: