Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en juillet 1952
Cinquième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!
Intrigue n°4
Venez vous faire entendre au Ministère, au Chemin de Traverse ou à Poudlard.

 | 
 

 Après moi le déluge ϟ Archie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Après moi le déluge ϟ Archie    Jeu 11 Aoû - 23:01

Archibald Ebenezer Weasley
Un poison violent, c’est ça l’amour, un truc à pas dépasser la dose


A little taste of magic on your lips
▲ Nom : putain de cheveux roux en héritage, Weasley, Weasmoche.
▲ Prénoms :  Archibald, et un gosse malheureux, un ! Ebenezer derrière. Pu-tain.
▲ Date et lieu de naissance : cœur qui pourrit depuis le quatre septembre 1930, dans cette baraque insalubre de Loutry Ste Chaspoule.
▲Nature du sang : tragiquement sang-pur, né dans la seule famille qui ne compte pas en profiter.
▲Profession : beau parleur, les mains qui courent dans les poches et les sacs, pickpocket, il détrousse tout en finesse.  
▲Statut matrimonial : célibataire, un Weasmoche pauvre, ça trouve pas facilement à marier, sauf s’il accepte de souiller son sang – Non.  
▲Ancienne maison : petit monstre dévoré par l’ambition, trop rusé pour son bien, il est allé à Serpentard, même si son hardiesse et son impulsivité auraient pu le conduire chez les rouges et or.
▲Patronus : garçon pétri d’amertume, son patronus s’avère souvent informe sauf dans les jours de grâce où un chacal apparaît, grisâtre et famélique.
▲Baguette Magique : éclats vermillon de l’acajou, sinueuse bien que rigide de par ses trente centimètres, elle renferme une plume de phénix.
▲Particularité : aucune, être roux suffit.
▲Amortentia : vapeurs d’alcool et agrumes se mêlent au chewing-gum à la fraise dans cet étrange mélange qui lui file la nausée.
▲Epouvantard : Une maladie nommée remords, son frère, le désarroi dans ses prunelles qui crient à la trahison.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Incarcerem
pour servir ma cause

"Parlez-nous un peu de vous. Si vous deviez vous décrire en quelques mots que diriez-vous ?"
Gamin à l’ego blessé, à l’honneur sali, secoué par le trop-plein de bonté de ses parents, par les ce ne sont que des enfants, il s’est mis à imiter la cruauté des autres pour se défendre. Ce sentiment absurde d’être né du mauvais côté de l’arbre généalogique, cette ambition dévorante quand on a rien sur quoi bâtir, l’envie d’être riche, pour cracher à la gueule de tout le monde, leur marcher dessus et se baigner dans le luxe le plus ostentatoire. De la déception, toujours. Esprit brillant mais insolent, difficile de faire confiance à un impulsif, à un arrogant. Il veut monter trop haut, trop vite, on le voit trop jeune, trop inexpérimenté. La frustration s’accumule, alors qu’il décide de voler les grands manitous de la société sorcière, planifiant des cambriolages élaborés qu’il ne peut faire en solo. Véritable génie du larcin en pleine rue, mains si frêles, d’apparence si inoffensives, mains si agiles, il s’enrichit à petite dose, jetant les portefeuilles derrière lui au détour d’un trottoir, ou s’amusant à les remettre en place une fois dépouillés, juste pour le plaisir du risque. Petit inconscient, il ne s’interroge pas des conséquences de ses actes, gamin capricieux, il veut, il prend, point. Pourtant, quelque part, le cœur est brûlé à l’acide des regrets.

"Grindelwald domine l'Angleterre et la Bulgarie depuis 6 ans en quoi cela-t-il influé sur votre quotidien ?"
Ça devait tout changer. Sa famille devait réaliser l’intérêt d’être sang-pur, tout ce potentiel, ce pouvoir qui ne demandait qu’à être pris, cet or qui allait enfin couler à flot, remplir le coffre caché derrière l’immonde tableau de sa mère. Ils auraient acheté une œuvre d’un grand maître, jeté l’ancien aux ordures, à sa place légitime. Ils auraient pu tout avoir. Tout ce potentiel. Jeté aux oubliettes. Ils ne l’ont même pas envisagé, même pas perçu, pas une infime seconde. Impossible. Esprits trop purs, trop bons, seul le plus jeune avait vu leur avenir en grand, seul finit le plus jeune, délateur de la tolérance universelle de son frère. Envolés, les rêves de richesse, à lui les pavés sales, les vêtements troués, les pluies glaçantes. Enfer.

"Vous voyez un passant dans la rue se faire malmener par deux spaseni, serviteurs de grindelwald, que faites-vous ?"
Il ricane et passe son chemin. Il s’en carre. Il n’est pas vraiment du côté de Grindelwald, il apprécie sa philosophie, certes, la suprématie des sang-purs, les nés-moldus ramenés plus bas que terre, ça remet ses bourreaux d’enfance à leur place. En bon opportuniste, un régime qui favorise son sang plutôt qu’un autre lui plaît, mais il se fiche un peu du reste, des règles, des spaseni et de ce qu’ils font. Il profite, c’est tout, parce qu’au fond, ce régime ne lui a pas apporté énormément. Pas encore. Il les laisse faire ce qu’ils ont à faire, ne voit pas en quoi ça le regarde, de toute façon.

« Vous voila devant le miroir du Riséd, que pensez-vous y voir ? »
Une mer de gallions, pour s’y plonger des pieds à la tête, de l’or à perte de vue, des montagnes d’or, et toutes ces belles choses dont il rêve, donnez-lui un palais, donnez-lui des statues de marbre et des diamants, il veut toutes les richesses du monde, et il n’en aura jamais assez, joyaux, tableaux, couronnes, soieries, sculptures, perles, sceptres, tout ce qui se fait de plus beau en Angleterre, toutes les précieuses merveilles que recèlent les contrées exotiques, les habits les plus coûteux et les mets les plus fins, les soirées les plus fastueuses et les princesses les plus exquises, donnez-lui du luxe, c’est tout ce qu’il veut. Mais parfois, le miroir reflète son épouvantard, sourire au coin des lèvres.

« Par chance, vous vous trouvez en présence des trois reliques de la mort, mais vous ne pouvez en choisir qu’une. Laquelle prendriez-vous ? »
Probablement aucune. Il n’a que faire de ces vieilleries qui prennent la poussière dans un antre secret. Il n’est pas assez stupide pour croire qu’il pourrait maîtriser la baguette de sureau et il n’a personne à ressusciter, peu soucieux des autres si ce n’est de lui-même, et tout le monde sait que les morts ne peuvent pas vraiment revenir à la vie. La cape d’invisibilité serait la plus utile pour satisfaire ses ambitions professionnelles, mais elle lui faciliterait trop la vie, et le vol perdrait de sa saveur s’il était moins risqué. En vérité, il évaluerait plutôt la valeur de chaque artefact et choisirait celui qu’il pourrait vendre le plus cher, parce qu’il n’y a que ça qui l’intéresse. L’argent.

▲ pseudo ou prénom :  Camille.
▲ âge :  23.
▲pays :  Belgique.
▲ Connexion  :  5/7.
▲ scénario ou inventé :  inventé.  
▲ avatar :  Caleb Landry Jones.  
▲ Où avez-vous connu le forum ? :  Là.  
▲ quelque chose à rajouter :  Je vous aime.
▲ crédits :  pvtti smith, tumblr
CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


Dernière édition par Archibald Weasley le Jeu 11 Aoû - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Après moi le déluge ϟ Archie    Jeu 11 Aoû - 23:02

Mudbloods and murmurs
Quelle est votre ambition dans la vie ? – Devenir immortel et mourir



« Non mais regardez-moi ça. Un parfait spécimen Weasmoche. » Ricanements du groupe de hyènes. Il ne se retourne pas. Les ignorer, c’est le mieux à faire. Trop frêle pour se battre, surtout à trois contre un. Il finirait avec un bras cassé, si pas deux. Ce ne sont que des enfants, lui a dit son père. Les enfants sont cruels, méchants, mais ce ne sont que des enfants, il dit ça comme c’est la vie, on ne peut rien y faire. Il doit croire qu’ils ont essayé d’arranger tout ça, ils sont allés parler aux parents de ses camarades, mais des insultes, c’est pas grand-chose, même si elles sont répétées chaque jour. Ils attendent peut-être qu’on lui arrache un œil ou qu’on lui coupe un doigt. « T’es un garçon ou une fille ? » Cheveux longs, parce que sa mère les aime comme ça, corps malingre parce qu’on ne mange pas toujours à sa faim chez lui, visage encore trop juvénile pour marquer une quelconque virilité, tout le monde sait qu’il est un garçon, le prénom ne trompe pas, mais les moqueries l’atteignent. Il continue d’avancer, air princier sur le visage, léger trait de dégoût au coin des lèvres. Jusqu’à ce que la douleur lui démange le crâne, cheveux tirés en arrière par une main trop peu délicate. Un gémissement lui échappe, qu’il aurait préféré étouffer, serrant les dents au point d’en avoir mal. « Réponds. T’es un garçon ou une fille ? » Il se débat comme un lapin qu’on égorge, mais ses doigts ne rencontrent pas de peau à griffer, d’étoffe à arracher. « La consanguinité, hein, on se marie entre frère et sœur puis les gosses ressemblent plus à rien. C’est ça d’être sang-pur. Et ça se croit supérieur. Alors, t’es un garçon ou une fille ? » Sang-pur, il n’a pas l’impression de l’être, famille pauvre jusqu’à la moelle, famille qui prône la tolérance, l’ouverture, l’amour, des conneries, que des conneries. Personne ne l’aime, personne ne le défend, ils regardent tous, dans l’attente de l’humiliation finale, curiosité malsaine de la jeunesse. Il se débat, toujours impuissant, cherchant à rendre les coups alors que le bras le tient par le cou, centre d’un petit attroupement de gamins curieux. « Lâche-mooooii ! » Le ton est plaintif, il ne voulait pas, il semble supplier, larmes qui perlent aux cils, mais c’est la rage qui parle, il les déteste, il les déteste, ces maudits sangs-de-bourbes, vermine des sorciers. « Baisse son froc » lance le bourreau à un de ses acolytes. Personne pour le sauver.

✰✰✰

Il tourne en rond dans leur miteuse salle à manger comme un lion en cage. La sentence est tombée il y a plus d’un mois. Dumbledore a crevé la gueule ouverte. Le Ministère anglais vient de passer entre les mains de Grindelwald, et ses géniteurs en pleurent presque, sa sœur préparant le thé comme un ultime réconfort. « On est sur cette foutue liste, pourquoi on en profite pas ? » Trois paires d’yeux se lèvent vers lui sans comprendre, accablés par le chagrin, traits tirés de n’avoir trouvé le sommeil en ces jours noirs. « Nos cousins sont riches ! Et nous, on est là, dans ce taudis, à pleurer un type qui ne nous a jamais promis gloire ou fortune ?! On attend quoi ? » Le poing de son père s’abat sur la table, entraînant un sursaut de sa part. Il se met rarement en colère, le paternel, voire jamais. Il n’a aucune ambition, aucune fierté, rien, rien, et le garçon a honte de son père, parfait étranger. « Ta… tante exploite des êtres humains pour s’enrichir, elle force ces pauvres filles à – » « Mais elle est riche ! » Brusquement projeté contre le mur, son regard a à peine le temps de croiser celui de sa sœur, baguette pointée sur lui, alors que sa tête heurte la brique. Un craquement sinistre secoue toute la maison. « Tu vas la fermer, oui ? Notre frère est là dehors à se faire traquer comme une bête parce qu’il croit que nous sommes tous égaux et que tout être vivant a des droits, peu importe son sang. Et toi tu veux qu’on en profite ? On ne représente rien pour toi ? Tu n’as donc pas de cœur ? » Trois coups sinistres résonnent dans l’entrée. La mère ouvre, alors que l’adolescent se redresse pour aller crier sa rage dans le jardin, mâchoires serrées et colère au fond des prunelles. Juste avant de claquer la porte, il entend « Nous sommes là pour Lawrence Weasley ». Trois spaseni sont sur le seuil. La pluie battante lui fait du bien, il la laisse ruisseler sur son visage, les paupières closes. Personne ne l’empêchera de faire ce qu’il veut. Une main se glisse sur sa bouche, il se débat, tente de crier malgré la fermeté de l’étreinte, réminiscence de ses années d’impuissance. « Archie, c’est moi » souffle reconnaissable entre mille à son oreille, alors que la main le libère. Il se retourne et ses yeux se posent sur son frère, cheveux en bataille et l’air bien trop inquiet. Et soudainement, il le hait, soudainement, il est responsable de cette pauvreté abjecte qu’on lui impose, de tous ses échecs, de ses ambitions étouffées dans l’œuf, Lawrence, si t’as choisi d’être un putain de héros, pourquoi t’es jamais venu m’aider ? « Il y a des spaseni dans la maison. Je vais voir s’ils sont partis. » La lueur sombre dans son regard aurait dû alarmer son aîné, mais qui peut blâmer un héros dégoulinant de bonté de faire confiance à son petit frère ? Il contourne la bicoque par l’extérieur. Un spaseni est planté devant la porte. « Il – il est encore temps de reculer – il est dans le jardin. »

✰✰✰

Voie 9 ¾. Lundi matin. Quai bondé. Il se faufile dans la foule sans se faire remarquer, guenilles, cheveux sales, un mendiant, il a l’air d’un mendiant. Il s’adosse à une colonne, bras croisés, pour mieux observer sa liée, nouvellement acquise, faire la cour aux jeunes gens fortunés. Faire la cour. En tout cas, c’est ce qu’il lui a dit de faire. Mais il est plutôt perplexe devant sa façon de les distraire qui attire à peine leur attention, en fait.  « Mal. » Sa main s’enroule sur son poignet pour la traîner vers un coin à l’écart. « Tu fous quoi, là ? » Il l’a choisie pour ses longs cheveux bruns et son joli minois, pour ses taches de rousseur, parce qu’elles se voient plus que les siennes, et il aime bien quand ses propres défauts – du moins ce qu’il prend pour des défauts – sont plus évidents chez les autres. Et aussi parce qu’elle est venue à lui, un peu. « Tu dois faire comme si ça t’intéressait, ce qu’ils racontent, et minauder, tu sais minauder ? T’enroules une mèche de cheveux autour de ton index, comme ça – l’intérêt de porter les cheveux longs lui-même, c’est de pouvoir lui montrer l’exemple – et tu leur fais une bouche en cœur, puis tu glousses s’ils te font un compliment, d’accord ? » Il la repousse dans la foule sans remarquer son sourire sarcastique, vers un groupe de jeunes hommes. Sourcils froncés, il la fixe toujours, c’est déjà mieux, pas encore ça, mais déjà mieux. Elle apprend vite. Il se rapproche, mains vives qui s’emparent des biens précieux en toute impunité, portefeuilles laissés imprudemment dans la poche arrière du pantalon, et la montre de celui qui semble le plus charmé par la jolie Malka. C’est presque trop facile. D’un clin d’œil signifiant mission accomplie, il lui intime de le rejoindre hors de la gare, dans moins de cinq minutes, les victimes seront déjà loin. Il trouve un endroit tranquille, fourre les gallions dans ses poches et jette le reste avant de se poster devant l’entrée et de faire un signe à la née-moldue, qui vient finalement dans sa direction. « Voilà pour toi. » Il lui fourre une poignée de noises et de mornilles dans la paume, comme s’il s’agissait d’un geste d’une grande générosité. « On va aller t’acheter une robe, parce que cette tenue est – sa grimace en dit long – enfin bref, un truc voyant qui les fasse tomber à tes pieds comme des mouches. Du rouge peut-être. » A l’entendre, il va jouer à la poupée.


CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


Dernière édition par Archibald Weasley le Ven 12 Aoû - 19:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
bad moon rising
avatar
bad moon rising
Parchemins :  3613
Crédits :  FRIMELDA (avatar), LAZARE (codage signature), Tumblr (gifs signature), Marge (gif profil)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: Après moi le déluge ϟ Archie    Ven 12 Aoû - 0:06

Rebienvenue parmi nous avec cette fiche déjà très bien avancée


ain't nobody fucking with my clique
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Après moi le déluge ϟ Archie    Ven 12 Aoû - 1:09

REBIENVENUE CAMILLE D'AMOUR
Archie envoie du lourd, j'adore
Pauvre Malka elle va en chier avec lui
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Après moi le déluge ϟ Archie    Ven 12 Aoû - 9:56

Le fameux, l'unique, l'indomptable Weasmoche, roux à souhait
rebienvenue à la maison, bon courage pour ce nouveau personnage qui envoie du lourd de la baguette
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Après moi le déluge ϟ Archie    Ven 12 Aoû - 11:14

UN ROUX UN ROUX UN ROUX
rebienvenue toi
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Après moi le déluge ϟ Archie    Ven 12 Aoû - 13:15

Re-Bienvenue !
J'avais hésité entre un Greyback et un Weasley en DC
Super choix et avatar qui colle à mort ! Bonne chance pour la suite de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Après moi le déluge ϟ Archie    Ven 12 Aoû - 16:29

Weasmoche
Rebienvenue, hâte de lire tout ça
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Après moi le déluge ϟ Archie    Ven 12 Aoû - 17:04

Un Weasley
Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Après moi le déluge ϟ Archie    Ven 12 Aoû - 18:52

Merciiiiiiii tout le mooooooonde.
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
bad moon rising
avatar
bad moon rising
Parchemins :  3613
Crédits :  FRIMELDA (avatar), LAZARE (codage signature), Tumblr (gifs signature), Marge (gif profil)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: Après moi le déluge ϟ Archie    Ven 12 Aoû - 19:35

Félicitations !
bienvenu(e) sur Mudbloods & Murmurs

tes premiers pas parmi nous
Ce personnage
Ta fiche se lit toute seule - j'adore vraiment ta plume et j'ai hâte de voir ton personnage exploité en RP  ça promet quand le reste des Weasmoches vont arriver tout ça    
Rebienvenue parmi nous donc



Tout d'abord félicitations et bienvenu(e) sur Mudbloods & Murmurs!

Maintenant que ta fiche est validée, il te reste juste quelques petites étapes avant de pouvoir commencer à RP parmi nous! Tout d'abord, n'oublie pas de vérifier dans le bottin des avatars que ton avatar t'a bien été réservé, ainsi que dans les différents listings, afin de vérifier que tu es correctement recensé. Il est également obligatoire de passer remplir les quelques informations dont nous avons besoin dans ce sujet de recensement. Tu n'auras ensuite plus qu'à créer ta fiche de liens afin de pouvoir commencer à trouver toutes sortes de liens plus farfelus les uns que les autres avec les autres joueurs  

Mais par dessus tout n'oublie pas de t'amuser et de prendre du plaisir à RP. On a hâte de lire toutes vos histoires et on cale d'ors et déjà un bisou sur vos fesses. N'oubliez pas qu'en cas de question/demande ou quoi que ce soit d'autre, tout le staff est à votre disponibilité par MP, chouette, beuglante ou crieur
CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


ain't nobody fucking with my clique
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Après moi le déluge ϟ Archie    Ven 12 Aoû - 19:46

Merciiiiiiiiiiiiiiiii.
Revenir en haut Aller en bas
 
Après moi le déluge ϟ Archie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Grandes Citations
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Déluge: le cauchemar s'abat sur Haïti
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: