Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en juillet 1952
Cinquième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!
Intrigue n°4
Venez vous faire entendre au Ministère, au Chemin de Traverse ou à Poudlard.

 | 
 

 WENDY ☆ I'm poison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: WENDY ☆ I'm poison   Dim 14 Aoû - 2:26

Wendell Ycare Rowle
From the fire that burns inside, consuming. I fight to stay alive but I can't breathe.


A little taste of magic on your lips
▲ Nom :ROWLE. Un cri bestial, un cri de terreur perdu dans la nuit. Un nom qui impose le respect et dont la pureté te rend si fier. Un frisson de pouvoir qui court le long de ton échine. L'écho de tes ancêtres qui ont toujours œuvré dans l’ombre, à grand renfort de manipulation pour parvenir à leurs fins.  
▲ Prénom :  WENDELL. Une lubie de ta mère, une obsession pour ce prénom aux consonances étranges et inconnues. Tu le portes fièrement, ne supportant pas de le voir écorché par ces manants sans cervelle. Ce nom il résonne à tes oreilles comme un héritage. Celui qu'il te confère en tant qu'aîné de la famille. YCARE. Un cadeau de ton père, qui t'observes toujours de loin afin de te rappeler qu'il est aisé de se brûler les ailes, lorsque dans la précipitation, on manque de discernement.
▲ Date et lieu de naissance : Tu as vu le jour le 28 janvier 1923, dans le manoir des Rowle. Cela fait donc 28 ans que tu foules cette terre, la recouvrant d'un poison acide.
▲Nature du sang : SANG PUR. La question ne se pose même pas. Tu es un Rowle et les tiens ne se mélangent pas à n'importe qui. Les mariages se font dans la beauté du sang et ne connaissent aucun véritable sentiment.
▲Profession :ROWLE'S & SONS' BESTIARY. Les créatures rares et magiques sont ta fierté, ton héritage. Depuis la nuit des temps, ta famille les capture et les dresse afin de les exhiber ou les revendre à leurs clients exigeants. En tant qu’héritier, tu seras amené à gérer la boutique un jour, mais en attendant ta spécialité demeure le dressage de reptiles, avec une préférence pour les serpents et les dragons.
▲Statut matrimonial : FIANCÉ. Ta vie est d'ors et déjà tracée d'avance. En tant qu'héritier, tu te dois de prendre une jeune femme de sang pur pour épouse et ta famille a déjà pris soin de la choisir pour toi. Elle est magnifique, forte et fière. Elle a tout de la femme parfaite, mais tu sais que tu ne pourras jamais la désirer. C'est ta malédiction, ton enfer. Aucune courbe féminine n'attise jamais la flamme de ta passion. Seules les formes masculines, viriles et sensuelles hantent tes fantasmes, et tu t'enflammes dans un désir malsain de les posséder. Tu te parjures et tu en redemandes. Une sombre obsession que tu caches comme le plus méprisant des secrets.
▲Ancienne maison : SERPENTARD.Comme ton père avant toi, tu as rejoint les vert et argent. Ton ambition et ta ruse t'ont mené parmi les serpents, là où a toujours été ta place. Vicieux et égoïste, tu nourris tes propres desseins dans l'ombre, tu rêves de grandeur, de pouvoir.
▲Patronus : MAMBA NOIR. Serpent extrêmement rapide et venimeux, il est aussi imprévisible et dangereux que toi, ou du moins c'est ce que tu te plais à penser.
▲Baguette Magique : Longue et fine, taillée dans du bois d'orme, elle contient un ventricule de coeur de dragon et des gravures raffinées.
▲Particularité : FOURCHELANGUE. Dans le plus grand secret, tu sens ces mots étranges rouler sur ta langue et siffler dans ta bouche, comme un dialecte étrange et pourtant inné. Sans avoir besoin de réfléchir, il te suffit de faire face à un serpent pour pouvoir converser avec lui. Pourtant, ils choisissent parfois de t'ignorer, chacun ayant son propre caractère et c'est bien ce qui te fascine le plus. Mais seuls les basilics et les runespoors sont capables de te répondre.
▲Amortentia : L'odeur des cendres sous le chaudron, d'un venin qu'on porte à ébullition. Mais aussi l'odeur de l'herbe fraichement coupée, avec une pointe de jasmin.
▲Epouvantard : Un être qui te ressemble, destitué, renié, bafoué. Tu crains de devenir cet homme dont les sombres secrets ont été révélé et qui a tout perdu. Pourtant ta dignité t'empêche de réaliser à quel point cette crainte est ancrée en toi.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Morsmordre,
pour servir ma cause

"Parlez-nous un peu de vous. Si vous deviez vous décrire en quelques mots que diriez-vous ?"
Tu es de ceux que l'on ne connaît jamais vraiment. Tu es un nom, un visage au regard bleu acier. Dissimulé derrière cette fierté, cette méfiance qui te poussent à te cacher des autres, à t'en protéger. Jamais ils ne doivent apercevoir la moindre faiblesse, même lorsque tes muscles perdent de leur vitalité et que tu t'écroules. Parce que dans la nature, les faibles sont tués, ils disparaissent, abandonnés par les leurs. Et les sorciers ne sont pas bien différents des autres créatures. Tu le sais, tu les as observés, étudiés, décortiqués. Au point de les haïr parfois. Souvent. Alors, tu te tiens à distance, tu choisis tes proches avec soins et tu changes de visages au grès de tes interlocuteurs. Il n'y a qu'une fois seul, le soir, dans le Bestiaire que tu laisses entrevoir ce fragment de ton âme que tu ne dévoiles que trop rarement. Cet homme passionné, ambitieux que personne ne voit, caché derrière cet être froid et arrogant qui ne semble se soucier de rien, n'avoir d'autre but que de s'enrichir. Tu es multiples, tu te disperses et tu t'oublies parfois, à trop vouloir protéger tes secrets. Peu à peu, tu sembles perdre la raison, préférant la compagnie des reptiles à celle de tes pairs, jonglant entre venin et antidote, entre le poison et la survie. Tu aimes vivre dangereusement. Peut-être trop.

"Grindelwald domine l'Angleterre et la Bulgarie depuis 6 ans en quoi cela-t-il influé sur votre quotidien ?"
En théorie, cela n'a pas changé grand chose. En tant que sang-pur, il est facile pour toi de tirer ton épingle du jeu. Mais Grindelwald n'est pas britannique et à tes yeux, c'est suffisant pour lui ôter toute légitimité. De plus, les bulgares se sentent soudain supérieurs et à leur place en Angleterre. Mais ce n'est pas le cas. Ce pays est le vôtre et si tu as décidé de suivre Jedusor, c'est bien pour voir tous ces étrangers rentrer chez eux et vous laisser vos terres. Même si en apparence, tu soutiens ce nouveau régime pour couvrir tes arrières, en réalité, il n'en est rien. Et tu n'attends qu'une seule chose : les voir tomber, dans un bain de sang.

"Vous voyez un passant dans la rue se faire malmener par deux spaseni, serviteurs de grindelwald, que faites-vous ?"
Absolument rien. Ou peut-être esquisserais-tu un sourire. Parce qu'en apparence, tu approuves la présence des spaseni, quand bien même tu les détestes. Non pas parce qu'ils s'en prennent à des passants insignifiants - non, ça se n'est pas du tout un problème pour toi - mais parce qu'ils agissent sous les ordres de Grindelwald et que tu refuses de le voir diriger ton pays plus longtemps. Mais si on venait à te demander ce que tu en penses, tu dirais que tu approuves toutes leurs actions, parce que tu n'es pas assez sot pour révéler la vérité à voix haute. Parce que le changement s'opère dans l'ombre, sous les ordres de Jedusor. Et que lorsqu'il s'élèvera pour prendre la place de ce bulgare grotesque, tu seras là, pour jubiler. Mais pour le moment, tu fais mine d'apprécier ses spaseni et tu te contentes de les attaquer discrètement, dans l'anonymat le plus total, alors qu'un autre que toi leur ôte la vie.

« Vous voila devant le miroir du Riséd, que pensez-vous y voir ? »
Entouré de serpents plus rares les uns que les autres, tu trônes derrière le bureau du bestiaire. Derrière toi, sur les murs, des articles de presse et des récompenses désignent la boutique comme étant devenue la référence mondiale en terme d'animalerie magique. Fier, tu as permis à l'héritage familial de prospérer et tu y es parvenu seul, sans l'aide de ton père. Et à tes côtés, un petit garçon qui te ressemble joue avec les reptiles. Il est aisé de deviner qu'il s'agit de ton fils, prêt à prendre ta relève, à suivre tes pas. Ton héritage ne se perdra pas et rien ne semble venir perturber cet avenir si parfait qui se dessine de l'autre côté du miroir. Mais tout ceci n'a rien d'une illusion, tu le sais, parce que tu es prêt à tout pour y parvenir.

« Par chance, vous vous trouvez en présence des trois reliques de la mort, mais vous ne pouvez en choisir qu’une. Laquelle prendriez-vous ? »
Sans hésiter, la baguette de sureau. Parce qu'il n'y a que le pouvoir qui t'intéresse. Tu ne souhaites ni réveiller les morts, ni te cacher sous une cape. En revanche, la puissance de cette baguette pourrait te permettre de faire tomber Grindelwald et de libérer l'Angleterre de l'influence bulgare. Si seulement, il était réellement possible de l'obtenir, tu n'hésiterais pas une seconde. Cependant, cette baguette est si difficile à trouver, mais surtout difficile à garder en sa possession. Au fond, tu ne serais pas prêt à mourir pour la récupérer. Parce que tu ne serais pas prêt à sacrifier ta vie pour la cause que tu défends. Tu n'es ni un martyre, ni un héros. Loin de là.  

▲ pseudo ou prénom :  Leïlan
▲ âge :  Vingt-sept ans  
▲pays : France
▲ Connexion  :  très régulière (a)
▲ scénario ou inventé :  inventé
▲ avatar :  Harvey Newton Haydon
▲ Où avez-vous connu le forum ? :  J'y suis déjà    
▲ quelque chose à rajouter :    
▲ crédits : ©Kordeism + tumblr gifs
CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


Dernière édition par Wendell Rowle le Ven 26 Aoû - 2:53, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Dim 14 Aoû - 2:26

Mudbloods and murmurs
The voices scream, the enemy takes over everything.This is the madness in me.



Rowle's & sons' Bestiary. L’enseigne sombre et menaçante grince sous les assauts du vent. Beaucoup n’ont pas le courage d’entrer dans la boutique, craignant d’y croiser les créatures les plus dangereuses du monde magique. A juste titre. Mais pour les autres, ce lieu est une arche intemporelle, une collection grandiose des plus redoutables et des plus magnifiques créatures découvertes par les illustres sorciers de l’histoire. Derrière la petite devanture se cache en réalité une immense réserve couverte, un labyrinthe où chaque recoin révèle un animal tantôt monstrueux, tantôt fabuleux. Ici tout sorcier est un intrus, un chasseur qui doit se faire accepter, avoir le courage d’affronter le regard sauvage de cette faune emprisonnée. J’appartiens à ce lieu depuis mon enfance. Le bestiaire est mon royaume, le berceau de ma folie.

Perfide comme un serpent. « Je n’ai pas le droit d’être ici, alors je vais être rapide. Je veux que tu ailles voir dans la chambre de ma sœur, je suis sûre que c’est elle qui m’a volé mon dernier chocogrenouille ! » Mes yeux scrutent une dernière fois les alentours alors que j’approche le serpent du conduit de ventilation qui dessert toutes les pièces du manoir. « Tu connais les règles Neyris. Interdiction de mordre qui que ce soit, sinon ils découvriront que je t’ai sorti du vivarium et je serais puni. » Un sourire narquois au coin des lèvres, je plonge mon regard dans les pupilles fendues du reptile, préférant jauger sa tête de gauche, celle qui décide de ce qu’il va faire. « Bien, jeune maître, je resterai discret. »  Mon air redevient sérieux et avant de refermer la grille, je me rapproche pour lui souffler quelques mots, dans cette langue étrange que je parle si naturellement dès que je m’adresse à lui. Un secret inavouable, une arme redoutable qui ferait de moi un paria si jamais quelqu’un apprenait la vérité. « Si tu es sage et que tu me ramènes ce qu’elle m’a pris, je te laisserai mordre quelqu’un… Quelqu’un d’insignifiant. » Un frisson d’excitation parcourt mon échine à cette idée, et je sais déjà qui sera la victime idéale pour récompenser mon fidèle runespoor. Quelque chose me dit que la nouvelle gouvernante n’aurait jamais dû me dénoncer auprès de mes parents lorsqu’elle m’a surpris en train de rôder dans le bestiaire sans permission.

Ce venin qui te détruit de l'intérieur. La douleur traverse ma jambe comme une lame incandescente et je ne peux plus retenir les gémissements de douleur qui s’échappent de mes lèvres pourtant serrées. Le temps est devenu mon ennemi et à présent, j’ai conscience que chaque seconde qui s’écoule est un pas de plus vers la mort. Une agonie amère et solitaire. Du moins, c’est ce que je croyais. « Wendell ? » Mon frère entre dans mon laboratoire, sûrement alerté par mes cris et par le fracas des objets qui se sont brisés sur le sol, entrainés par ma chute. « J’étais en train de vérifier l’enclos des dragons quand j’ai entendu du bruit, qu’est-ce que tu… » Il se fige, le regard braqué sur la morsure qui enfle à l'intérieur de ma cuisse. « Ne me dis pas que… » Alors qu’il cherche le coupable, je feuillette le grimoire contenant tous les antidotes connus ou ajoutés au fil des années par les dresseurs de la famille. « Cesse de te poser des questions stupides et aide-moi à préparer cet antidote. » Irradié par la brûlure du venin qui s’infiltre peu à peu dans mon sang, je lui tends la page concernée avec une grimace de douleur. « Je ne suis pas sûr que ce sera suffisamment efficace pour me sauver la vie. Peut-être que je devrais prendre l’antidote régulièrement pour ne pas que le venin me tue. Mais je n’ai pas d’autre choix. Je récoltais le venin pour tester une nouvelle formule quand le serpent m’a mordu… » Agacé l’animal n’avait pas voulu écouter mes paroles et sa colère avait pris le pas sur le lien de confiance que nous avions créé jusqu’ici. Un incident inévitable qui pourrait m’être fatal aujourd’hui. « A en croire les notes que tu as prises, nous avons peu de temps pour agir… » Pensif, mon frère s’active au-dessus du chaudron, tandis que je l’aide de mon mieux à préparer les ingrédients nécessaires. Malgré la rivalité incessante qui nous oppose depuis notre plus tendre enfance, le puissant esprit de famille qui unit les Rowle depuis des siècles nous pousse à agir dans une unité parfaite, un but commun : la survie de la famille, de notre sang. Aucun d’entre nous n’est jamais abandonné sans une raison valable, une parjure si honteuse et impardonnable qu’elle entrainerait un bannissement irrévocable.
Chaque ingrédient a une odeur particulière, reconnaissable. Ainsi, je sais exactement dans quel ordre mon frère les insère dans la potion, et bien qu’il soit sans doute le plus habile en la matière, je ne peux m’empêcher de surveiller le moindre de ses faits et gestes. « Dépêche-toi… Il ne me reste plus beaucoup de temps. » La mâchoire crispée par la douleur, je le fusille du regard. Mais il a toujours été hermétique à mes sautes d’humeur et à cette haine viscérale qui sort aléatoirement de mes lèvres au grès de mes désirs. « C’est presque prêt. J’espère que ta formule sera assez efficace. Sinon, tu crèveras à cause de ta bêtise, comme je l’ai toujours pensé. » Je ne suis pas d’humeur pour son sarcasme. Je ne suis jamais d’humeur. Mais s’il ne portait pas mon nom, je l’aurais sans doute privé de l’usage de sa langue depuis des années. Alors qu’il agite sa baguette au-dessus du chaudron en prononçant la formule écrite par mes soins, je le toise, incapable de me montrer reconnaissant. « Au moins, je mourrais en ayant accompli quelque chose, ce qui ne risque pas de t’arriver. » Cela a toujours été notre champ de bataille. Là où il a toujours été prudent, exécutant chaque chose avec un besoin excessif de sécurité, de mon côté, j’ai toujours été le téméraire, celui qui repousse les limites. A ses yeux, je suis le fou, l’insensé, le visionnaire. A la fois effrayé par mes actions et jaloux de devoir vivre dans mon ombre. Je me garde bien de lui dire que son talent de soigneur fait de lui mon allier indispensable. Parce qu’il y a des choses que je ne dirais jamais. Pas même à mon frère. « C’est prêt. Essaie de ne pas mourir, la rumeur pourrait dire que je suis responsable de ta mort. » Ignorant son ultime provocation, je m’empare du flacon qu’il me tend, afin d’en vider le contenu avant qu’il ne soit trop tard. Si au début, l’antidote ne semble faire aucun effet, peu à peu la brûlure du venin s’estompe jusqu’à ne devenir qu’un faible écho. Mes muscles, raidis par le poison, retrouvent doucement leur mobilité. « Apparemment, il n’est pas si facile de me tuer… » Mais quelque chose me dit que les séquelles laissées par le dangereux venin de ce serpent tropical seront irréversibles. Comme une douloureuse vengeance, le prix à payer pour rester en vie.

L'esclave de tes désirs. « La potion… il faut que je la prenne… IMMEDIATEMENT ! » Alors que je sens mes muscles se raidir peu à peu, je m’allonge rapidement sur le lit pour ne pas m’effondrer sur le sol sans la moindre dignité. Avec les années, j’ai appris à accepter mes crises de paralysie, ou du moins à vivre avec. Malgré tous mes efforts aucun antidote ne parvient à combattre définitivement les effets du venin et si ce dernier ne m’est pas fatal, il continue de circuler dans mon sang, figeant le moindre de mes muscles dès que l’antidote perd de son efficacité. « Je pensais qu’un flacon par jour suffisait à ralentir les effets du poison. » Agacé, je soupire, le toisant du mieux que je peux, dans cette position pour le moins inconfortable. Avoir un lié à son service peut parfois s’avérer plus épuisant qu’il n’y paraît. Pourtant, l’idée m’avait semblé excitante au premier abord. Mais les né-moldus restent une race inférieure tout juste bonne à se rebeller à la moindre occasion. Comme des animaux mal dressés. Heureusement, le dressage de créatures récalcitrantes est ma spécialité. « Pas toujours. De toute façon, tu n’es pas là pour penser, mais pour obéir. » Son regard s’assombrit, certainement blessé par ma remarque. Alors qu’un sourire mauvais se dessine sur mes lèvres, j’affiche un air satisfait, fier de moi. Pourtant, loin de se démonter, il m’affronte soudain du regard, comme s’il venait de prendre conscience d’un détail important, qui ferait toute la différence. Du moins, à ses yeux. « Tu as beau me traiter comme un esclave, tu sembles tellement impuissant à présent… » Les dents serrées, je soutiens son regard, exempt de toute faiblesse. Contrairement à ce qu’il croit, je ne suis pas à sa merci, même lorsque je me retrouve paralysé de la sorte. Quoi qu’il arrive, je reste dangereux. Je reste ce prédateur dont il devrait se méfier. « Ne t’avise pas de croire ce genre de conneries… Un Rowle n’est jamais impuissant. » Alors que mes pupilles se posent sur Neyris, endormi sur la table de nuit, je n’ai pas besoin de me concentrer pour que ces mots roulent sur ma langue dans ces consonances si étranges, si parfaites. Comme un sifflement menaçant. « Neyris… Va t’enrouler autour de son cou et exerce une pression suffisante pour l’effrayer… » Lentement, le runespoor se réveille afin de ramper jusqu’aux pieds du jeune homme. Et lorsqu’il s’enroule autour de sa jambe, grimpant le long de son corps, répondant à ma demande, cet idiot de sang de bourbe se décompose doucement. Le pouvoir que j’exerce sur lui à travers mon fidèle compagnon est si grisant que je pourrais lui ordonner de le tuer à l’instant. Simplement pour étouffer sa rébellion avant qu'elle ne prenne trop d'ampleur. Mais ce serait trop rapide. « Mon serpent et moi, nous pourrions te tuer si nous en éprouvions le désir. Parce que tu n’es rien. Et si jamais le moindre de mes secrets vient à se savoir, je n’aurai qu’un mot à prononcer… Et où que tu sois, nous te retrouverons et tu mourras… » Comme pour ajouter du poids à mes mots, je vois le corps du serpent se crisper davantage autour de son cou, lui coupant presque la respiration. En réalité, si Neyris refusait d'obéir, je ne pourrais rien y faire. Malgré le don que je possède, mon fidèle compagnon possède sa propre volonté et il agit à sa guise. Seule son affection et son respect à mon égard le poussent à suivre mes ordres. Mais il n'est pas le seul être à qui je pourrais demander de tuer pour moi. Pour ce genre de tâches, je préfère faire appel à un tueur professionnel. Mais ça, je me garde bien de le lui dire. « C’est bon Neyris, retourne te coucher. » Immédiatement, le reptile lâche prise, retournant s’endormir dans un recoin de la pièce. Tandis qu’il reprend son souffle, le jeune homme évite mon regard. Par crainte ou par fierté sans doute. Mais qu'importe, puisqu'enfin il se décide à m’obéir et à m’apporter le flacon d’antidote. « Ouvre la bouche… » Goguenard, j’entrouvre les lèvres alors qu’il m’administre la potion. Dans quelques minutes les effets se dissiperont peu à peu, et lorsque je pourrai bouger, je m’occuperai de son cas, jusqu’à ce qu’il comprenne qui de nous deux est le maître. Bien que je doive admettre que son côté rebelle me procure la satisfaction d’avoir à le réprimander plus que de raison.


CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


Dernière édition par Wendell Rowle le Ven 26 Aoû - 2:49, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
bad moon rising
avatar
bad moon rising
Parchemins :  3601
Crédits :  FRIMELDA (avatar), LAZARE (codage signature), Tumblr (gifs signature), Marge (gif profil)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Dim 14 Aoû - 9:24

Rebienvenue par ici, je suis curieuse


ain't nobody fucking with my clique
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Dim 14 Aoû - 10:50

Salut toi
Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Dim 14 Aoû - 11:19

WENDYYYYYYYYYYYYY. Rebienvenuuuue, j'ai hâte de te lire.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Dim 14 Aoû - 12:03

Wendell de mon coeur

Rebienvenue parmi nous ma belle
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Dim 14 Aoû - 12:09

hey couz
j'ai envie de te dire que tu va littéralement être le mouton noir de la famille Arrow
bref oublie pas ma boite à mp t'est ouverte pour toutes questions et je te kiffe
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Dim 14 Aoû - 14:05

Daaaaamn cet avatar, je bave beaucoup, adieu

Rebienvenue sur le forum avec ce combo de fou qui me fera exiger un lien très prochainement
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Dim 14 Aoû - 17:29


Melpo ☆ Merci huhu mystère (a)

Zozo ☆ Hey toi (a) merci

Archiiiie ☆ MERCI AMOUR J'espère que Wendy te plaira

EDNA ☆ Ma fiancée d'une autre vie Merci beaucoup

Lacry ☆ Hey cousine Je serais un mouton noir caché donc ce n'est pas grave Arrow
Pas de soucis, je n'hésiterai pas

Kaka ☆ Huhu, je compatis, je bave aussi
Merci Et avec plaisir pour le lien

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Dim 14 Aoû - 22:27

Un collègue potioniste je demanderais sans doute un lien pour le coup ~♥ Très bel avatar ! Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Lun 15 Aoû - 0:06

Je suis plus que partante pour le lien Merci, contente que l'ava te plaise
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Lun 15 Aoû - 10:58

rebienvenue à la maison mon petit
Bon courage pour ce nouveau personnage, t'as bien choisi la famille
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Mer 17 Aoû - 15:38

Merci
Désolée, du coup j'ai changé de famille
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Ven 26 Aoû - 13:34

Félicitations !
bienvenu(e) sur Mudbloods & Murmurs

tes premiers pas parmi nous
Punaise, ce nouveau personnage et cette plume Encore une fois, tu nous ponds un personnage du tonnerre, Leïlou Oublie pas de me mettre un lien de côté


Tout d'abord félicitations et bienvenu(e) sur Mudbloods & Murmurs!

Maintenant que ta fiche est validée, il te reste juste quelques petites étapes avant de pouvoir commencer à RP parmi nous! Tout d'abord, n'oublie pas de vérifier dans le bottin des avatars que ton avatar t'a bien été réservé, ainsi que dans les différents listings, afin de vérifier que tu es correctement recensé. Il est également obligatoire de passer remplir les quelques informations dont nous avons besoin dans ce sujet de recensement. Tu n'auras ensuite plus qu'à créer ta fiche de liens afin de pouvoir commencer à trouver toutes sortes de liens plus farfelus les uns que les autres avec les autres joueurs  

Mais par dessus tout n'oublie pas de t'amuser et de prendre du plaisir à RP. On a hâte de lire toutes vos histoires et on cale d'ors et déjà un bisou sur vos fesses. N'oubliez pas qu'en cas de question/demande ou quoi que ce soit d'autre, tout le staff est à votre disponibilité par MP, chouette, beuglante ou crieur
CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: WENDY ☆ I'm poison   Sam 27 Aoû - 1:05

Han merci Edna Je suis trop touchée
Avec plaisir pour le lien
Revenir en haut Aller en bas
 
WENDY ☆ I'm poison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lames suintantes + poison ?
» [Clara / Wendy / Sylvette] Dans leur chambre
» presentation wendy
» Poison + Rune protect + Repos = Poison
» Lydia de Sambre ~Un poison sous la forme d'une rose~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: