Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 The sweet escape - Eicy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: The sweet escape - Eicy   Ven 26 Aoû - 23:32


The sweet escape
Eija & Lucy


Un énième corps. Elle aurait pu savoir combien cela faisait, elle tenait un carnet. C’était morbide, sans le moindre doute, mais elle refusait qu’ils ne soient qu’un numéro, qu’une figure perdue pour toujours. Alors Lucy notait tout, leur description physique, leur nom, leur âge, quand elle avait ces informations. Où elle les avait enlevés, si ça pouvait aider plus tard une famille à savoir ce qui s’était passé, le nombre de jours où ils avaient été retenus. Elle n’allait pas jusqu’à consigner les atrocités que son maître leur faisait subir, ç’aurait été lui donner beaucoup trop de crédit. Non, elle se contentait de tout répertorier, leurs vêtements, leurs possessions. Elle en avait même gardé certaines, dans une boîte, qu’elle cachait sous ce qui lui servait de lit. Si cela venait à être trouvé, elle pourrait évidemment avoir de gros ennuis. Mais qui allait se donner la peine de fouiller la « chambre » d’une mois-que-rien ? Personne. Alors elle continuait. Ce corps-là, elle l’avait brûlé. C’était une homme, d’une quarantaine d’années, qu’elle avait vu seul à de nombreuses reprises. Il ne semblait pas avoir de famille, elle l’avait suivi plusieurs jours pour s’en assurer. Non pas que ç’aurait fait une différence aux yeux de Cain, après tout, qui prendrait la peine d’écouter la femme d’un né moldu et ses enfants ? Mais pour elle, cela changeait tout. Elle s’était donné des limites à ne pas dépasser et comptait bien s’y tenir, précisément et scrupuleusement. Il en allait de sa santé mentale. Ce n’était que comme ça qu’elle pouvait continuer à penser qu’elle avait une chance de s’en sortir. Qu’elle était toujours quelqu’un de bien. Et qu’un jour, justice serait rendue. En attendant … elle avait baissé la tête quand le Prewett était sorti de la salle après avoir constaté le décès. Elle était sortie du domaine et avait transplané, directement dans une clairière abandonnée qu’elle avait repéré un peu plus tôt. Personne pour la voir, ni sorcier, ni moldu. Et elle avait incinéré le corps. Comme d’habitude, elle était restée jusqu’à la fin, pour s’imprégner de ce qui se passer, de la vision de ces flammes, de la sensation de culpabilité, de la haine qui se déversait en elle. Après, généralement, elle rentrait. Mais pas cette fois.

Ce jour-là, elle avait rendez-vous. Ce n’était pas évident de trouver un « trou dans leurs emplois du temps », entendre par là d’échapper à leurs quotidiens des plus misérables. Et pourtant, régulièrement, Eija et Lucy parvenaient à se retrouver, brièvement. L’endroit changeait à chaque fois. Ce n’était techniquement pas interdit, deux nées-moldues qui se parlaient mais elles préféraient éviter les embêtements, leurs familles « d’appartenance » n’étant pas spécialement de grandes adoratrices l’une de l’autre. Cette fois-là, elles s’étaient dit qu’elles se retrouveraient dans un parc, plutôt éloigné des quartiers sorciers habituels. Cela restait un des avantages à être née dans une famille dépourvue de pouvoir magiques : on savait à peu près se tenir en société moldue et s’y perdre. Peut-être aurait-elle du faire ça, quand le renversement avait eu lieu, après tout. Mais sans diplôme en poche … non, et pas question. Elle était une sorcière, point barre. Cela aurait sans doute mieux valu que ce qu’elle endurait à l’heure actuelle mais il n’était pas question de fuir. Il fallait préparer la bataille. Pour l’heure … pour l’heure, elle venait de transplaner dans une petite ruelle du quartier, qui, fort heureusement, était parfaitement déserte. Un sort d’Oubliettes lui aurait pourtant procuré une grande joie, au moins pour s’entraîner : elle se demandait s’il n’était pas préférable d’enlever tout souvenir à ceux qu’elle enlevait. Cependant, le fait qu’elle-même se raccrochait à son passé pour tenir l’avait pour l’instant empêchée de passer à l’acte. Rajustant ses longs cheveux roux devant son oeil gauche, elle se mit en marche. Même si Eija avait maintenant remarqué ce « léger détail » qu’elle avait essayé, en vain, de lui dissimuler, il était plus sage de ne pas exhiber la pièce de métal qu’elle avait à la place. A une autre époque, elle aurait investi dans un perroquet et un pochon noir, pour la blague. Dommage … Poussant la grille en fer forgé de l’endroit, elle choisit un banc à l’ombre, un peu à l’écart, suffisamment pour qu’elles puissent discuter tranquillement et tout de même assez proche de l’entrée pour pouvoir repérer son amie quand elle arriverait. Une parenthèse agréable dans cette vie un peu trop sombre.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
 
The sweet escape - Eicy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» the sweet escape ∞ (noël)
» + Pool Party: sweet escape.
» sweet escape.
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: