Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 Those guys are monsters - Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Those guys are monsters - Arthur    Sam 8 Oct - 13:03

La nomination de ce bon à rien de  Lestrange au poste de chef de la brigade des tireurs d'élite avait été pour moi un véritable supplice. Ce poste, aurait dû me revenir. J'étais, sans conteste, un bien meilleur tireur d'élite que lui.  A vrai dire, j'étais le meilleur de tous les tireurs d'élite des nations réunifiées. Après tout, ce n'était pas surprenant, j'avais suivi une formation de Péroun en Bulgarie. Pourquoi le Mage Suprême, l'avait-il choisi lui? Je ne le comprenais pas. Tout du moins pas tout de suite. Pourtant, la réponse était évidente, elle était politique. Ces derniers temps, beaucoup d'anglais avaient oser défier l'autorité de Grindelwald. La sentence avait été sans appel, l'éxecution. Nommez un bon sang pur britannique à ce poste était juste un choix politique. J'avais été une victime collatérale pour la bonne cause. Soit, je pouvais l'accepter car ma loyauté envers Grindelwald était intangible. En revanche, être sous les ordres de Lestrange, ce n'était pas possible. Rapidement, avec l'aide de mon père, j'obtins un nouveau poste celui de secrétaire de la commission de régulation des nés moldus. Un poste qui me plaisait autant qu'il me décevait. Il me plaisait car j'étais responsable de ficher toutes ces vermines, de les faire attraper, voire même torturer. Il me déplaisait car il était trop administratif et ne me permettait d'être sur le terrain, ce qui me plaisait.
Mais en vérité, je n'avais pas besoin, d'être sur le terrain pour prouver que j'étais un excellent sorcier, et plutôt ne pas être sur le terrain que de l'être sous les ordres de ce bon à rien de Lestrange.

Seul à mon bureau, je réfléchissais à un plan pour qu'on se souvienne de moi. Il fallait que mon nom soit dans l'histoire. Je ne voulais pas rester un vulgaire secrétaire parmi d'autres. Je devais créer des lois pour nettoyer le monde de ces sangs moisi. Ce qui serait parfait, serait de rendre légale la chasse aux sangs moisis, cela serait tellement amusant.  Soudainement, un véritable éclair de génie." Le 8 janvier 1947: Eureka. Je ricanais, mon plan était diabolique et parfait.  " Euphrasia, faites venir sur le champ Arthur De Navars dans mon bureau lançais-je à mon assistante.  Ce zoomagicologue serait la personne idoine pour mener à terme mon plan machiavélique. Je l'avais rencontré il y a quelques mois lors d'une soirée. Même si son arbre généalogique a été souillé, et que son sang n'est pas aussi cristallin que je l'aimais bien. Il avait une vraie vision de la société, et il allait m'être très utile.


Dernière édition par Sventovit V. Draganov le Lun 31 Oct - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Those guys are monsters - Arthur    Lun 10 Oct - 12:08

Mudbloods and murmurs
Those guys are monsters



Arthur n’était pas forcément de bonne humeur. Au contraire a vrai dire. Il était parti en toute vitesse ce matin, souhaitant échapper a sa femme le plus rapidement possible. Il ne voulait pas s’énerver, pas tout de suite, il avait toujours besoin d’elle pour l’instant, et leur mariage était bien trop récent pour que l’accident soit tragique plutôt que prémédité. Alors, a la place de s’énerver et de devenir dangereux, il se contentait de fuir, fuir loin et surtout fuir vite, En temps normal il aurait été chez sa sœur, mais depuis quelques semaines elle refusait plus ou moins de lui parler. Alors il était allé se réfugier dans son travail. C’était souvent la meilleure option. On lui avait demandé il y a quelques temps d’aller jeter un œil sur un Grapcorne, c’était le moment ou jamais.
La bête était féroce, et le mot était faible. La chose avait tenté de l’écorner a deux reprises avant que le sorcier ait le temps de lancer son sort d’immobilisation, et Arthur ne devait sa survie qu’a ses réflexes et sa rapidité à se jeter sur le sol. Inutile de préciser que ses vêtements étaient à présent incroyablement tachés. Et c’est dans cet état, mois que présentable que le zoomagicologue reçu une convocation, immédiate, au ministère. Qu’avait-il bien pu faire pour recevoir ce genre de convocation ? Il avait beau penser et réfléchir, il ne trouvait rien dans ces activités récentes qui auraient nécessiter une telle action. Alors il finit par soupirer, lançant sur son corps, et ses vêtements un sort qui l’aiderait à être présentable, un peu plus. Quelques secondes plus tard, il transplanait dans le foyer du ministère ou l’attendait déjà une assistante quelconque. Plutôt plaisante pour les yeux, il devait le reconnaitre. Sa mine renfermée se transforma très rapidement en un de ses sourires qu’il savait charmeur.

    Monsieur De Navars ? Monsieur Draganov vous attend.


Draganov… Arthur réfléchissait encore plus que précédemment. Qu’avait-il fait pour être convoquer par Sventovit dans des circonstances si formelles ? Ils s’étaient rencontré il y a peu, et d’aussi loin qu’il avait pu le comprendre, le contact était bien passé, leurs opinions filaient dans le même sens, et le tout jeune mangemort sentait que ce bulgare aurait sa place dans les rangs du mage noir. Les ascenseurs venaient de s’arrêter, et Euphrasia le précédait, lui permettant de laisser ses yeux se balader. Soixante pas et trois coups plus tard, et la porte du bureau s’ouvrait.

    Céyx De Navars est là pour vous monsieur.
    Arthur pénétra dans la pièce. Arthur … Il s’approcha de Sventovit et lui tendit la main. Que puis-je faire pour vous ?



Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Those guys are monsters - Arthur    Lun 31 Oct - 19:49

Euphasia faisait partie des plaisirs que m'offrait ce nouveau poste. Il faut dire que la jeune femme était loin d'avoir un physique désagréable et j'avais instantanément remarqué le regard langoureux qu'elle m'avait jeté lors de ma prise de fonction. Visiblement, j'étais plus à son goût que son ancien patron et ce n'était pas pour me déplaire. En outre, son poste d'assistante personnelle du secrétaire de la commission de régulation des nés moldus était une garantie de la pureté de son sang. J'avais décidé d'y aller doucement avec elle. J'étais certain que c'était le genre de fille à ne pas hésiter à coucher avec le patron. Surtout lorsqu'il avait un physique aussi agréable que le mien. Pourtant, j'avais décidé de la séduire doucement. Séduire et détruire tel était mon plan. Je voulais la rendre totalement dépendante de moi. La rendre soumise, obsédée par moi. Je voulais devenir son unique obsession un peu comme Edna Prewett l'était devenue pour moi.

Lorsqu'elle entra dans le bureau pour annoncer mon invité, je la remercia d'un sourire très charmeur avant de la raccompagner à la porte en posant ma main dans son dos. Je claquais la porte derrière elle en me tournant vers Arthur.

"Charmante créature non? " lançais-je à mon comparse un sourire au coin des lèvres. Je m'avançais vous lui pour lui serrer la main avant de lui répondre à sa question."Je t'en prie mon ami, pas de formalisme, on peut se tutoyer même au Ministère. Je te sers quelque chose à boire?"  D'un coup de baguette j'ouvris un placard remplie de bouteille d'alcool avant de me servir un verre de whisky pur feu. " En parlant de créature, Mon cher ami, dis moi... comment définissons nous une créature? " Ce même sourire sournois qu'auparavant éclairait mon visage en attendant la réponse d'Arthur


Dernière édition par Sventovit V. Draganov le Sam 12 Nov - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Those guys are monsters - Arthur    Lun 7 Nov - 23:56

Mudbloods and murmurs
Those guys are monsters



Arthur n’avait absolument pas fait preuve de discrétion lorsqu’il avait suivi des yeux la jeune femme, loin de là même. Mais il n’avait pas particulièrement cherché à se montrer discret. Il portait la bague au doigt, pour la troisième fois déjà, mais cela ne l’avait jamais, o grand jamais empêcher de regarder ailleurs. Ses mariages n’avaient jamais été d’amour, lorsque l’on portait son nom, et que l’on aspirait à de meilleures choses, les unions ne pouvaient être que des accords passés. Un léger sourire frôla ses lèvres lorsqu’il regarda Sventovit aller jusqu’à se lever pour raccompagner sa secrétaire jusqu’à la porte. Il semblerait qu’il n’était pas le seul à avoir pu observer les charmes troublants de la demoiselle. Arthur était à présent curieux de savoir si elle avait déjà rencontré son patron dans des conditions moins nobles. La façon dont les deux pouvaient bouger était assez ambiguë, le désir, mutuel, était bien présent, mais il lui était impossible d’en savoir plus. Il devrait donc se contenter de ne pas savoir. Pour l’instant. Ce genre d’informations étaient toujours très intéressant à détenir. La porte claqua, et les deux sorciers se firent enfin face. Arthur voyait un potentiel fou dans ce jeune homme, mais il y aurait entre eux deux une rivalité malsaine, une sorte de danger planant en permanence. Comprendre par là qu’Arthur ne faisait confiance en Sventovit qu’aussi loin que ses bras pouvaient le lancer.

    Charmante créature non ?
    Encore une fois, le magizoologue sourit, hochant lentement la tête. Délicieusement charmante, j’imagine qu’il doit parfois être difficile de se concentrer lorsqu’elle est autours. Arthur lui serra la main de bon cœur.
    Je t'en prie mon ami, pas de formalisme, on peut se tutoyer même au Ministère. Je te sers quelque chose à boire ?


S’il voulait être tutoyé, il n’y avait aucun souci là-dessus, mais Arthur doutait très fortement qu’on l’avait convoqué au ministère, afin de lui dire d’utiliser la deuxième personne du singulier, ainsi que de lui proposer un verre. Qu’il accepta d’ailleurs très rapidement d’un hochement de tête. Il n’y avait jamais d’heure pour le whisky pur feu. Une fois le verre en main, le jeune homme pris place dans un des fauteuils. Il n’y avait pas été invité, mais il n’était pas du genre à se préoccuper de ce genre de formalité. Bien au contraire.

    En parlant de créature, Mon cher ami, dîtes moi... comment définissons nous une créature?


Ah. C’était donc pour ça qu’il était là. Arthur resta silencieux un instant, réfléchissant a la question. Il fallait reconnaître qu’en tant que magizoologue, il était le plus apte à répondre à ce genre de question. Mais il se doutait que la réponse n’était pas aussi simple, si elle l’avait été, Sventovit aurait fait appel à ses collègues du ministère. Non, s’il lui avait demandé à lui, c’est qu’il avait quelque chose d’autres en tête. Il existait une seule véritable connexion entre les deux, à l’exception de l’appréciation d’une jolie femme.

    Et bien… Un être magique, et les êtres magiques sont des créatures, se défini par une créature ayant suffisamment d’intelligence pour comprendre les lois de la communauté magique et qui peut assumer les responsabilités de ces lois… Techniquement parlant, tous sorciers est un être magique… Les loup-garou aussi, même s’ils ont été déchus à simples créatures…


Il avala une gorgée de son verre, fixant son ami des yeux.

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Those guys are monsters - Arthur    Sam 12 Nov - 13:03

Arthur et moi avions quelques points en commun. Le premier d'entre-eux était sans conteste le goût des jolies femmes. Il fallait bien avouer que nous étions tous les deux très sensibles aux charmes des femmes et aimions, autant l'un que l'autre, leur offrir des plaisirs charnels. Il me semblait également que nous aimions tous les deux jouer avec elles: Les séduire, les manipuler, les utiliser, les rendre dépendantes. Vraisemblablement la douce Euphasia ne nous laissait ni l'un ni l'autre indifférent. "Délicieusement charmante, j’imagine qu’il doit parfois être difficile de se concentrer lorsqu’elle est autours. " Je laissais échapper un petit rire narquois. " Si tu savais comme je voudrais l'allonger sur ce grand bureau." Je laissais à nouveau échapper un de mes rires narquois en caressant le bois de mon bureau. " Mais ce n'est qu'une question de temps... je la laisse me désirer un maximum pour qu'elle soit complètement ivre de moi". Je portais le verre de wiksy sous mes narines pour m'en enivrer "comme je le suis de ce wisky" ajoutais-je avant de porter la liqueur à mes lèvres.

A nouveau ce rire dont moi seul avais le secret éclata. Alors que nous avions trinqué à la beauté de ma secrétaire, je le regardais s'assoir dans un des magnifiques fauteuils de cuir de mon bureau. Visiblement, il n'avait pas pris la peine d'attendre que je l'invite à s'assoir. Il avait donc bien compris que ce rendez-vous, malgré ces allures, n'aurait rien de formel. Alors qu'il était bien installé, il était temps que je lui indique la raison de sa venue. C'était là notre deuxième point commun. Outre le goût des femmes, nous avions tous les deux la haine des sangs de bourbes. La haine de ces vermnes de sangs-moisis. Nous rêvions tous les deux de l'extermination de ces voleurs de magie. Pour cela, j'avais un plan machiavélique que j'allais bientôt partager avec lui. A vrai dire, j'aurais aimé le garder pour moi seul afin d'en tirer toute la gloire. Néanmoins, pour une question de légitimité, j'avais besoin de lui pour mettre en œuvre mon plan.  Après avoir bu une nouvelle gorgée de la liqueur qui enflammait ma bouche, je m'installa également confortablement dans un des fauteuil tout en posant mes pieds sur une table.

"En parlant de créature, Mon cher ami, dis-moi... comment définissons nous une créature?"

Je pouvais voir la stupeur sur le visage d'Arthur. Visiblement, il ne s’attendait pas à ce genre de question. Il ne s’attendait pas à ce que je l'appelle pour lui demander conseils. Peut-être avait-il eu peur d'être convoqué au ministère pour être sanctionné. En voilà, une étrange idée. Il n'avait rien à craindre, en tout cas de moi puisque son sang était presque aussi pur que le mien.

"Et bien… Un être magique, et les êtres magiques sont des créatures, se défini par une créature ayant suffisamment d’intelligence pour comprendre les lois de la communauté magique et qui peut assumer les responsabilités de ces lois… Techniquement parlant, tous sorciers est un être magique… Les loup-garou aussi, même s’ils ont été déchus à simples créatures…"

Cette explication était intéressante mais elle n'était pas suffisante. Elle ne répondait à toutes mes questions. Elle ne répondait pas à ma question principale. Je laissais échapper un sourire sur le bord de mes lèvres.

" Merci Arthur. Si je comprends bien toute personne ayant des capacités magiques serait un être magique.... et donc par opposition.... si on a pas assez d’intelligence pour comprendre les lois de la communauté magique... on est une créature ?"
Je haussais les sourcils, cette définition ne me semblait pas intellectuellement satisfaisante. Ne devait-on pas définir quelque chose par ce qu'il est plutôt que par ce qu'il n'est pas? "Cela voudrait donc dire qu'il n'existe pas de définition de la créature? Qu'elle pourrait se définir qu'a contrario, par une négation de la qualité d'être magique? Si tel était le cas, je crois qu'il faudrait vraiment que les zomagicologues se penchent plus sur la question et trouvent la vraie définition.... " Si tel était le cas, j’espérais qu'il approuverait mon idée... j'espérais qu'il comprendrait également ce que je voulais que les zoomagicoloue, et lui en particulier cherche. Mais peut-être y avait-il déjà une définition de la créature et peut-être n'avait-il juste pas fini sa pensée. D'ailleurs, il avait dit que les loup-garous étaient des êtres magiques et qu'ils étaient devenues des créatures..... il fallait comprendre pourquoi, cela pourrait également être une piste.
" D'ailleurs dis-mois pourquoi les loups-garous ont été déchus au rang de simples créatures? Quid des Gobelins? Des sirènes? des Vélanes?"

Je croisa les bras, comme pour lui indiquer que j'avais terminé et d'un geste de la baguette je fis apparaitre un calepin et une plume à papote prête à prendre note de tout ce qu'il allait dire.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Those guys are monsters - Arthur    

Revenir en haut Aller en bas
 
Those guys are monsters - Arthur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un article pour le Roi Arthur !!!
» Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]
» Arthur Ambre.
» Arthur Lockhart
» Où l'on converse avec sérénité | Arthur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: