Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 A t'en étouffer sans les mains (Asen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Jeu 13 Oct - 15:21

Ianesyki Asen
Moi j'ai les mains sales. Jusqu'aux coudes. Je les ai plongés dans la merde et dans le sang.


A little taste of me on your lips
▲ Nom : La famille souillée qui n'a pas voulu se laisser abattre par les scandales de stupre. Il a réussi, non sans mal et essuyer des moqueries, à se détacher des mauvaises histoires familiales, ramener sa carrure imposante sur le devant de la scène comme seul à devoir être regardé, seul duquel on devra se souvenir. Des Ianesyki, de leur fortune et vie d’opulence, il sera celui dont le nom sera marqué dans le Temps, dont on tremblera encore en murmurant son patronyme dans les nuits noires.
▲ Prénom :  Sorti des livres poussiéreux de la grande hache de l'histoire bulgare, un prénom d'Empereur pour le premier fils sur lequel repose tous les espoirs, Asen a été suffisant pour la boule rose chiarde sortie de la mère. Comme une lame de couteau de cuisine bien aiguisée, courte et précise, bien lancé il peut amener la terreur chez les autres, plantés par la réputation qui le précède.
▲ Date et lieu de naissance : Un jour comme un autre auquel il n’a jamais accordé grande importance, ignorant les cadeaux futiles offerts par dizaines chaque année. Premier mois pour le premier fils, il a été expulsé de la cavité utérine un dix-huit de l’année mille neuf cent plus un, jour sans histoire, pas de pluies diluviennes ni de tempêtes pour l’accueillir, rien d’autre que quelques flocons venus caresser le manteau de neige déjà présent.
▲Nature du sang : Savants mélanges de richesses sur la courbe des jours, le sang de sa famille est - et restera - indéniablement pur, aucun écart si ce n'est celui de la mort pour les omnipotents. L'amour n'est pas important dans ce genre d'histoire, il n'est bon qu'à déchaîner les passions, précipiter les chutes. Ce qui l'importe, avant tout, c'est le prestige.  
▲Profession : Les coups du sort et le travail acharné l'ont amené, après des années de bons et loyaux services, à prendre la direction du département des mystères avec l'arrivée de Grindelwald au pouvoir. S'il n'était au départ qu'un simple magocéanographe avec des rêves de gloire et d'aventures, le gouvernement magique bulgare n'a pas tardé à mettre le grappin sur ses recherches et découvertes marines, bien vite fructueuses. Il s'est appliqué à rendre sa carrière de langue de plomb, si on omet les quelques problèmes de comportements, la plus irréprochable possible, s'empêchant parfois de dormir la nuit pour doubler ses supérieurs hiérarchiques, ne jamais reculer devant une offre, une nouvelle mission, même si cela signifiait partir loin, pendant plusieurs mois. Il est devenu, au fil du temps, un élément brillant du département des mystères, reflets de la rigueur et violence de son pays. C'est sans doute pour cela, et grâce à l'allégeance publique d'Asen pour le mage, que le régime de Grindelwald lui a donné la direction du département des mystères peu après son établissement.
▲Statut matrimonial : Longtemps le doigt nu, ce qui, à défaut de provoquer les moqueries de ses collègues et fréquentations de la haute en sa présence, attisait les commérages. L’initiative de réunification des nations et sa promotion l’a décidé, au détour d’un voyage en Angleterre, à se trouver compagne. Une idiote pour tenir la maison n’était pas quelque chose qu’il avait hâte de ramener d’Angleterre, mais, lors d’un énième dîner avec l’aristocratie anglaise, entre deux pères qui vantaient les qualités de femme aux foyer de leur progéniture, elle est apparue avec son air ingénue et une flamme au fond des yeux. Sans doute son minois boudeur lui a réchauffé l’intérieur du ventre, mais c’est en apprenant à connaître ses rêves de grandeur que le cerveau d’Asen s’est réveillé, à défaut de son cœur, trop profondément enfoui pour être déterré en quelques heures. Le mariage avec Elizabeth fut décidé en quelques mois, son père ravi de lui trouver si bon parti, inconscient de l’écart d’âge entre les nouveaux époux, c’était il y a cinq ans.
▲Ancienne école : Il a étudié dans le froid et le secret de l'école de Durmstrang, bon élève derrière son arrogance et sa propension à toujours se battre, avec ou sans baguette. Si ses camarades de classe gardent un mauvais souvenir de lui, ses professeurs n'ont jamais été surpris de son succès dans la vie magique, tiraillé par l'envie de surpasser les autres depuis le plus jeune âge, toujours une tendance à en faire trop pour effacer les fautes passées qu'il n'a pas commise.
▲Patronus : Trouver souvenir heureux dans les méandres de son cortex n’a jamais été chose difficile : enfance noyé dans l’opulence, garçonnet violent toujours entouré par les bambins intimidés par sa carrure, Asen n’est pas de ceux dont la vie aux moulures dorées donnent un sentiment de mélancholie, loin de là. Les lambeaux de brume luminescente dansent quelques instants avant de se lier pour laisser place à un bison d’Europe des plus robustes, bête énorme de laquelle on devine sa masse de plusieurs centaines de kilos à travers la fumée irradiante de lumière blanche. Faisant presque deux mètres au garrot, le ruminant n’a pas besoin de charger pour faire fuir les détraqueurs, sa seule présence semble suffire à les renvoyer dans l’ombre qu’ils chérissent tant.
▲Baguette Magique : Un alliage d’amourette et d’érable d’une trentaine de centimètres renfermant une plume d’oiseau tonnerre, elle a un certain caractère qui l’empêche de cracher ne serait-ce qu’une étincelle quand elle ne se retrouve pas dans la main calleuse de son propriétaire, jeune sorcier sur lequel elle a bondi le jour où il a franchi le seuil du magasin de baguette, comme si elle l’avait attendu des années durant.
▲Particularité : A part faire le bruit de la goutte d'eau avec sa bouche, il n'a aucun don ou particularité, encore moins magique. Il est d'une banalité effarante, quotidien sans cesse répété dans lequel il perd parfois la notion des jours, si ce n’est les déboires administratifs de son département pour lui signifier qu’il ne vit pas le même jour à répétition.
▲Amortentia : Elle prendrait sans doute pour lui, si un jour on voudrait lui en faire boire - qui aurait l'idée de vouloir s'enticher d'un homme comme lui - l'odeur maltée du whisky pur feu, sans glaçons, accompagné d'une touche de bois brulé à la cheminé. C'est dans ces moments là qu'il se sent le mieux, seul, dans le vieux fauteuil défoncé du salon, à contempler le feu de cheminée jusqu'à s'endormir, un verre à la main et une bouteille qui ne dure jamais longtemps sur le sol.
▲Epouvantard : C’est une bête qui a changé au fil du temps pour se conformer au plus près des peurs d’Asen, mais il ne s’est jamais attardé sur ses craintes de jeune adulte de ne pas réussir à se démarquer de la masse, se faire noyer par un nom de famille trop lourd à porter, persuadé de sa valeur. Cependant, depuis quelques années, son épouvantard devient impossible à ridiculiser, et pour cause, qui serait capable de rendre drôle un bébé agonisant, rampant vers soi en lâchant les derniers râles rituelles avant de s’inanimer ? La peur de ne rien laisser derrière soi, rien d’autre que des inscriptions sur les murs, c’est aujourd’hui ce qui le ronge, ce qui vient hanter tous les grandes hommes qui pensent qu’un enfant les ferait vivre dans l’éternité.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Incarcerem
pour servir ma cause

« Parlez-nous un peu de vous. Si vous deviez vous décrire en quelques mots que diriez-vous ? »
Asen n’est pas du genre à s’épancher, encore moins sur lui-même. Réservé derrière sa carrure qui en ravise plus d’un, il n’est pourtant pas timide, il préfère réfléchir avant de dire quelque chose qui pourrait le desservir d’une quelconque manière, quitte à laisser le silence envahir la pièce quelque instant. « Discret. » serait le premier adjectif qu’il utiliserait pour se décrire, ce qui, malgré son pas lourd et sa propension à laisser les portes se claquer derrière lui, ne peut être que confirmé par ses collègues du département des mystères. De son travail, personne ne sait rien, à peine s’il se plaint, une fois les deux pieds devant le foyer de la cheminée, des déboires administratifs qui le noient, mais ses habitudes à tout cacher démarrent bien avant le début de sa carrière de langue de plomb. De sa vie privée, très peu savent ce qu’il fait, et sa femme elle-même est parfois surprise d’apprendre des anciennes relations qu’il a pu entretenir. S’il le pouvait, il se promènerait avec un balais pour être sûr de ne jamais laisser aucune trace derrière lui. « Efficace. » Obéir aux ordres, c’est quelque chose dans laquelle il excède, perfectionniste, toujours à vérifier si toutes les lignes ont été tracé à la règle, prêt à recommencer un rapport de dix pages pour une simple rature en fin de phrase. Il est aussi friand des initiatives, travailler bien, mais vite, avant même que le problème n'en deviennent un, c’est en alliant les deux qu’il a réussi à dévorer ceux qui se trouvaient au dessus de lui, se faire détester par ceux qu’il a laissé derrière, ceux qui crèvent de peur à l’idée de l’énerver. « Pas peur de faire ce qu’il y a à faire. » Sortir les poings quand les renseignements ne veulent pas sortir des bouches closes et que la baguette ne suffit plus pour infliger des douleurs physiques, il peine à reconnaître qu’il aime sentir les os craquer sous ses phalanges, le bruit des pommettes détruites par les salves de crochets, faire ravaler les dents tombés à ceux qui osent les lui cracher au visage. Il n’y a pas de raisons particulières à sa colère, et c’est ce qui le fait tant craindre par ceux qui ont eu vent de sa réputation – et Dieu sait que le vent la porte – Asen peut s’enflammer pour un rien, un regard en biais, un mot mal prononcé, un murmure prononcé trop fort. Une envie de rappeler qu'il est intouchable. Être puni n’est pas une chose qui lui fait peur, persuadé d’être au dessus des lois.

« Grindelwald domine l'Angleterre et la Bulgarie depuis 6 ans en quoi cela-t-il influé sur votre quotidien ? »
Asen aime à penser qu’il ne doit rien à Grindelwald. Son nom était déjà gravé d’or et son sang pur n’était à prouver à personne, mais, sans le mage, il n’aurait sans doute pas réussi à gravir les derniers échelons du département des mystères – il aspirerait à plus, mais ce n’est pas une chose de laquelle il se vante à voix haute. « Il maintient l’ordre, remet chaque chose à sa place. C’est sans doute pour ça que très peu de chose ont changé pour moi. » Puisqu'il était déjà là où il devait être : en haut. Toujours aussi détesté par le commun des Bulgares, son allégeance à Grindelwald contre une jolie promotion n’a pas donné à ses petits camarades de la noblesse l’envie de le fréquenter d’avantage, mais il est vrai que grâce à Grinwelwald et son projet de réunifier les nations, il jouit maintenant aussi d’une réputation glorieuse à l’autre bout du continent, sur l’île à thé. Et d'une femme.

« Vous voyez un passant dans la rue se faire malmener par deux spaseni, serviteurs de grindelwald, que faites-vous ? »
Cela dépendrait de tellement de chose. De quels Spanesi parle-t-on tout d’abord, car comme partout, Asen a ses têtes, et tous les serviteurs du mage n’ont pas une cervelle bien remplie, et s’il déteste une chose plus qu’une autre, bien que cela puisse paraître ironique venant de lui, c’est la violence gratuite. Ou plutôt, une violence qu’on penserait gratuite, et qui ne viendrait pas de lui. Qui n’aurait aucune justification à ses yeux. Un innocent en train de se faire malmener ? Il est à défendre. Un innocent avec qui il a déjà eu des échauffourées ? Sans doute se joindrait-il aux Spanesi pour lui faire regretter une chose qu’il n’a pas à se reprocher, si ce n’est d’avoir atterri devant le Ianesyki. « Je passe mon chemin, j’ai des choses à faire et des endroits où être. » Car, avant tout, Asen ne s’occupe pas des affaires du bas peuple, surtout quand celles-ci n’ont rien à lui apporter.

« Vous voila devant le miroir du Riséd, que pensez-vous y voir ? »
La perdition. C’est ce que renvoie ce miroir, malédiction à celui qui y jettera un coup d’œil, et il le sait très bien, que, comme beaucoup, il y verrait quelque chose qu’il ne peut pas, ou plus, avoir. « Hm. » C’est le seul mot qu’on pourrait lui arracher à cette question, sans doute parce qu’il n’en a lui-même aucune idée, s’il y verrait une grande famille aimante autour de lui ou l’artefact du pouvoir, peut-être la solitude, relent d’une jeunesse qu’il regrette parfois, lui seul au milieu des vagues à ne plus penser à rien qu’au sel qui ronge sa peau. Une belle photo de famille, avec Elizabeth ou peut-être une autre, un mouffetard ou deux qui finiraient par lui crever le cœur comme lui même avait finit par arracher celui de son père pour être le seul à briller. Un miroir qui ne renverrait rien, rien d’autre qu’une pièce vide de lui. Le bonheur est quelque chose qu’il ne comprend pas, incapable de se complaire dans tout ce qu’il a déjà amassé, toujours prêt à trouver quelque chose de plus, comme si un voyage sans fin lui importerait plus qu’une destination tant espérée.

« Par chance, vous vous trouvez en présence des trois reliques de la mort, mais vous ne pouvez en choisir qu’une. Laquelle prendriez-vous ? »
De sa part, la réponse ne se ferait pas attendre. « La cape d’invisibilité. » Contre toute attente, ou peut-être bien sans grande surprise, il se tournerait vers la relique du troisième frère, sans doute parce que cette histoire d’enfance résonne encore en lui aujourd’hui, et que les années qu’il traîne dans son ombre lui ont appris à se méfier de l’hybris dont l’homme est capable – sorcier ou non. Il a bien sûr, comme tous, perdu des êtres chers, mais il pense que les faire revenir serait absurde, le deuil des personnes qu’il admirait temps l’ont façonné, lui ont appris qu’à chacun vient son heure et que l’œuvre d’un homme, si elle peut briller dans l’éternité, doit être achevé en temps et en heure. La baguette de Sureau, quant à elle, ne l’intéresse guère, le vrai pouvoir ne vient pas de la force pure, il ne s’acquiert pas uniquement par la violence et en générant la peur, de ces choses là, rien de bien ni solide ne sort jamais, l’Histoire l’a appris à tous mais trop peu le retiennent. Il faut bien sûr asseoir la dominance, mais penser qu’une baguette seule permet de ne pas se faire prendre le roi de l’échiquier, il faudrait être aveuglé par l’ambition et fou de penser que tout avoir serait aussi simple. Il prendrait la cape d’invisibilité, puisqu’à défaut de s’en servir – pas assez lâche pour fuir, ou peut-être trop inconscient pour rester – il aime à penser qu’elle ne causerait pas sa perte, incapable de voir qu'il en est lui-même l'instrument.

▲ pseudo ou prénom :  Je suis pas des plus connus sur les internets, alors c'est peut-être pas la peine que je vous le donne  
▲ âge :  Pas encore Daddy mais j'y travaille, vous pouvez envoyez le sugar.
▲pays :  Douce France, dans le comté des betteraves à sucres et de l’illettrisme.
▲ Connexion  :  Si tout se passe bien, tous les jours, si ça se passe mal, tous les jours.
▲ scénario ou inventé :  Le lien de famille est un scénario/pré-lien non posté de Vasko, tout le reste sort de ma caboche  
▲ avatar :  Jeffrey Dean Morgan, qui a carrément pris en capital sexy depuis Grey's Anatomy. Damn.
▲ Où avez-vous connu le forum ? :  Via une planche d'Ouija, par l'impératrice du mal.
▲ quelque chose à rajouter :  Vive la vie  
▲ crédits :  Les gifs ont été trouvé sur tumblr, l'avatar fait à partir d'une illustration de Jake Theimer, Sartre pour la citation de la fiche.
CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS


Dernière édition par Asen Ianesyki le Sam 22 Oct - 1:17, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Jeu 13 Oct - 15:21

Etre aimé n'est rien,
c'est être préféré que je désire.



Écrire votre histoire ici sous la forme souhaitée et dans un minimum de 500 mots. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse tempor sem ac accumsan viverra. Proin luctus volutpat placerat. Vestibulum scelerisque ac ligula ac commodo. Vivamus a molestie est. Nulla sed sapien malesuada, dictum dui in, semper justo. Donec imperdiet fringilla leo ut rhoncus. In varius, est id porttitor imperdiet, ante ante venenatis augue, at rhoncus eros ligula vitae lacus. Aenean neque mi, feugiat laoreet porttitor ut, pretium nec erat. Mauris leo purus, eleifend at massa non, condimentum iaculis quam.

Integer in fringilla augue. Maecenas erat dolor, malesuada in suscipit non, sollicitudin eget nisl. Curabitur tempus cursus mauris ac pellentesque. Maecenas pulvinar nec ligula ut vulputate. Morbi aliquam lobortis eros, at cursus magna. Vivamus eleifend mauris augue, bibendum laoreet nisl lacinia eu. Integer iaculis vestibulum felis et tristique. Nam rutrum sit amet erat in placerat.

Integer tempor gravida magna quis blandit. Quisque vestibulum ipsum quis justo iaculis tincidunt. Maecenas feugiat efficitur massa. Quisque mattis porta erat in scelerisque. Pellentesque habitant morbi tristique senectus et netus et malesuada fames ac turpis egestas. Nulla in dolor quis enim mattis pulvinar vitae et magna. Pellentesque massa nibh, dapibus id posuere sollicitudin, dictum ac augue. Suspendisse potenti. Vivamus laoreet orci in aliquam finibus. Nulla tincidunt suscipit magna, eget blandit mi tristique et. Nam in urna volutpat, pellentesque tortor ut, sollicitudin eros.

Vivamus vitae quam eget diam vestibulum efficitur sed eget risus. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Proin convallis sem augue, sed porttitor leo faucibus sed. Vivamus luctus congue lacinia. Pellentesque molestie lacinia facilisis. Ut accumsan felis quis est fringilla, eget laoreet ligula venenatis. Vivamus consequat nunc sit amet ex aliquet tristique.

Mauris in congue neque. Morbi accumsan accumsan odio, quis egestas risus congue id. Phasellus pharetra turpis ac odio vulputate pharetra. Nullam ex massa, gravida viverra porttitor a, pharetra luctus tellus. Curabitur eu quam non enim mattis luctus. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Pellentesque sagittis hendrerit ipsum eget vehicula. Praesent ultricies eget tellus et facilisis. Sed commodo orci vitae mauris luctus, vel dapibus urna sodales. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Pellentesque ultrices maximus massa nec mattis. In pharetra et diam non imperdiet. Etiam eget convallis lectus, laoreet scelerisque lacus. Nunc ultrices convallis vulputate. Sed efficitur orci quis aliquam faucibus.


CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Jeu 13 Oct - 15:46

Bienvenue sur mm !
Jeffrey Dean Morgan, ça c'est original comme avatar, j'aime beaucoup.
Je suis impatiente de découvrir ton Asen ! Bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Jeu 13 Oct - 16:05

JDM
Bienvenue
Bon courage pour ta fiche heart
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
live like legends
avatar
live like legends
Parchemins :  3954
Crédits :  Tearsflight (avatar), LAZARE (codage signature), MØRK (gif profil + signa)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Jeu 13 Oct - 16:11

Bienvenue sur M&M, j'ai hâte de lire ta fiche
Si tu as la moindre question n'hésite pas


uprising
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  274
Crédits :  Marge (ava) / Solosand (code signa)
 
Âge :  34 ans
Sang :  Sang-mêlé
Allégeance :  Lux
Profession :  Archéologue - Conférencière
Ancienne école :  Poudlard ~ Gryffondor

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #8E2653
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t603-prudence-i-cannot-and-will-not-cut-my-conscience-to-fit-this-year-s-fashions http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t538-prudence-a-descom
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Jeu 13 Oct - 17:19

Cet avatar qui impose, comme ça, d'entrée de jeu *^*

(Je demande à le voir faire le bruit de la goutte d'eau avec sa bouche, pour le coup)

Bienvenue en tous les cas, et bon courage pour la suite


AS I BLEED, I KNOW I'LL BLEED AGAIN
I'm trying, I'm trying to sleep, I'm trying, I'm trying to sleep, But I can't, but I can't when you all have, Guns for hands Twenty One Pilots

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Jeu 13 Oct - 19:23

Mon amour, je t'aime aujourd'hui et toujours.
Je ne sais pas quel Ianesyki je vais préférer maintenant
Allez remplis moi ça j'ai hâte (dit-il alors qu'il est à la bourre)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Jeu 13 Oct - 20:37

Merci les gens pour l'acceuil, la bienvenue tout ça, ça me touche ! Ouais ouais JDM on le voit jamais et pourtant on croquerait bien dedans hein

Prudence, on pourra peut-être le voir en rp, qui sait

Toby, pourquoi tu viens me dire bonjour avec mec aussi moche Tu sais où je le mets ton love, bb
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Jeu 13 Oct - 23:13

Que de Ianesyki. Il en jette le monsieur. Bienvenue et courage pour ta fiche. Le harem de Mo prend forme. Arrow
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Jeu 13 Oct - 23:19

Arrivée massive de Ianeski
Mo il est comme moi, quand il débarque quelque part, il ramène tout son clan #mafia
Bienvenue parmi nous, j'ai hâte d'en savoir plus sur ce que cette famille nous prépare
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morsmordre
Parchemins :  360
Crédits :  india / neon demon
 
Âge :  26 ans.
Sang :  Pur.
Allégeance :  Mangemorts.
Profession :  Rentier ; explorateur à la retraite forcée ; membre et mécène de l'association pour la sauvegarde du patrimoine magique et historique sorcier (Kelpie)
Ancienne école :  Poudlard ; Serdaigle.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #B50054
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t506-abel-the-monster-i-ve-become http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t500-abelam-the-monste
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Ven 14 Oct - 0:13

Hey bienvenue
J'aime déjà ce personnage, il a trop de classe J'ai hâte d'en lire davantage !





« Boy with a broken soul, heart with a gaping hole. Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages, forgotten savages ».

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Ven 14 Oct - 16:11

t'as pris du poids dis donc le vieillard c'est plus ce que c'était hein t'en as mis du temps pour venir, faut que je t'offre une canne au prochain repas de famille ?
(je t'aurai sauté dans une autre vie, daddy )
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Ven 14 Oct - 22:43

La classe est palpable.
Bienvenue ici mon tout beau.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Ven 14 Oct - 23:55

Merci les gens !

Vasko : fais pas le malin avec ton mètre vingt et tes quarante kilos, je te couche quand je veux
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Mar 18 Oct - 19:55

TONTON
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Mar 18 Oct - 21:55

Mon neveu Enfin un Ianesyki capable dans le coin
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Mar 18 Oct - 22:01

(si tu savais) Je ne te décevrai pas tonton
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
live like legends
avatar
live like legends
Parchemins :  3954
Crédits :  Tearsflight (avatar), LAZARE (codage signature), MØRK (gif profil + signa)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: A t'en étouffer sans les mains (Asen)   Ven 28 Oct - 23:26

Coucou heart

Ta fiche est postée depuis plus de 7 jours et elle n'est pas terminée Aurais-tu besoin d'un délai? Si oui n'hésite pas à nous le signaler, on te l'accordera sans soucis


uprising
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas
 
A t'en étouffer sans les mains (Asen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Day X - Les mains en l'air
» [Deck] Sans les mains !
» Il baisait comme un footballeur - Comment ça ? - Droit au but et sans les mains.
» pour ceux qui ne veulent pas se salir les mains
» Sans rêve ni cauchemar [ PV : Petra Traümer ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: