Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 A little taste ⚜ (prue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Morsmordre
Parchemins :  360
Crédits :  india / neon demon
 
Âge :  26 ans.
Sang :  Pur.
Allégeance :  Mangemorts.
Profession :  Rentier ; explorateur à la retraite forcée ; membre et mécène de l'association pour la sauvegarde du patrimoine magique et historique sorcier (Kelpie)
Ancienne école :  Poudlard ; Serdaigle.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #B50054
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t506-abel-the-monster-i-ve-become http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t500-abelam-the-monste
MessageSujet: A little taste ⚜ (prue)   Mer 2 Nov - 15:43

A little taste
Prudence & Abelam
Got a big plan, his mind's set, maybe it's right, at the right place and right time, maybe tonight. In a whisper or handshake sending a sign, wanna make out and kiss hard, wait never mind. Late night, in passing, mention it flip to her. Best friend, it's no thing, maybe it slipped but the slip turns to terror and a crush to like when she walked in he froze up, leave it to fright.

Si Abelam aimait à se rouler dans le stupre, embrasser la luxure quand il en avait l’occasion et s’adonner à des pratiques qui feraient rougir un marin, il excellait tout aussi bien dans l’art du raffinement et de la subtilité. Il était capable du meilleur comme du pire, Abel. Et ce soir, c’était dans le meilleur registre qu’il donnait. Au sein de son immense manoir, superbe écrin pour tous ses trésors et ses merveilles ramenées de l’étranger, situé dans un riche quartier du Londres sorcier, le Lestrange donnait un bal. Toute la bonne société sorcière était cordialement invitée à se montrer ce soir-là, à dévoiler leurs plus belles toilettes, à faire étalage de toute leur richesse et du raffinement de leurs manières. Si les invités étaient majoritairement des sang pur bien en vue, il arrivait qu’Abelam invite quelques outsiders : des sang-mêlés disposant néanmoins d’un statut dans la société ou d’un intérêt quelconque, par exemple, ou bien quelque sang pur déchu, pour s’en amuser ou par fascination morbide. Parfois les deux.

Ce soir là, il attendait tout particulièrement une invitée ; une nouvelle venue à ses glorieuses et prestigieuses réceptions. Prudence Descombes, elle s’appelait. Il avait rencontré la belle lors d’une conférence d’archéologie qu’elle donnait à Londres il y a de ça quelques temps. Si la jeune femme était d’une grande beauté, il avait également été fasciné par la teneur et la précision de son discours, de ses recherches, lui qui était si féru d’histoires et de découvertes, d’aventures étrangères. Prudence était belle, oui, mais aussi intelligente et cultivée. Et puis elle suscitait des passions inconnues chez lui, des désirs chastes mais aussi bestiaux. C’était bien la première fois qu’il avait envie de discuter et discuter avec la même femme ; normalement ce n’était guère compatible et ça le troublait, redoublant ainsi ses ardeurs. Il voulait la voir. Mais comme il avait craint de l’effaroucher en l’invitant à un rendez-vous en tête-à-tête, Abelam avait amorcé son approche en la conviant à son prochain bal. Celui-ci, donc.

Elle avait dit qu’elle viendrait. Il fallait qu’elle vienne. Abel déambulait entre ses invités, son regard vert scrutait la foule à la recherche d’une chevelure châtain, d’une peau de porcelaine, d’un regard intense et pétillant, d’un profil racé,… Abel déambulait entre ses invités, à l’affût, plaçant un bon mot de ci de là, en hôte distingué qu’il était. Pourtant, ce n’était pas eux qu’il désirait voir, à qui il désirait parler. Sa gorge se noua quelque peu, non sans amertume. Elle ne viendrait peut-être pas. La belle archéologue n’aimait peut-être pas les bals. Ou pire, elle n’avait aucune envie de le voir lui. Le jeune homme tourna les talons pour rejoindre le buffet quand, du coin de l’œil, il la vit. Prudence Descombes, son obsession du moment vers qui ses pensées se tournaient très souvent ces derniers temps. Il n’y avait rien de sain, rien de courtois dans ce qu’il ressentait pour elle, mais étrangement il n’avait pas envie de lui faire de mal comme il pouvait vouloir en faire à Zelda ou autres autres femmes perdues qu’il pouvait fréquenter. Prudence, il avait envie de l’impressionner.

C’est le pas assuré, un sourire presque prédateur sur ses lippes exsangues, qu’Abelam approcha la jeune femme qui venait de faire irruption dans la pièce, ses orbes vert sombre fixés sur elle, plantées dans ses grands yeux bleus. Il était raffiné, Abelam, élégant et non dénué de charme. Malgré tous les défauts qu’on pouvait lui prêter, même s’il pouvait se montrer pitoyable lorsqu’il était au plus bas, il ne manquait pas de cette prestance aristocratique, cette sorte de magnétisme toxique qui irradiait de lui. Presque joueur l’héritier des Lestrange s’arrêta devant la jeune femme et prit délicatement sa main dans la sienne pour lui faire un baise-main, ses lèvres effleurant à peine sa peau, un peu plus que ne le voulait l’usage. Puis il se redresse, le regard pétillant, sans délaisser la main de Prudence. « Mademoiselle Descombes, vous êtes venue. Je commençais croire que alliez me laisser à mon triste sort. » Abel s’accorda un court instant pour la dévisager, pour graver la moindre de ses courbes dans sa mémoire. « Comment allez-vous ? Je suis content que vous soyez venue. »

Dieu seul savait combien Abelam attendait de cette soirée… Il la voulait mémorable.
Made by Neon Demon





« Boy with a broken soul, heart with a gaping hole. Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages, forgotten savages ».

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  274
Crédits :  Marge (ava) / Solosand (code signa)
 
Âge :  34 ans
Sang :  Sang-mêlé
Allégeance :  Lux
Profession :  Archéologue - Conférencière
Ancienne école :  Poudlard ~ Gryffondor

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #8E2653
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t603-prudence-i-cannot-and-will-not-cut-my-conscience-to-fit-this-year-s-fashions http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t538-prudence-a-descom
MessageSujet: Re: A little taste ⚜ (prue)   Dim 11 Déc - 1:43



A little taste

A little taste of what?
S
'il y avait bien des choses que Prudence Descombes était toute prête à affronter avec confiance, les réceptions mondaines n'en faisaient nullement partie. Bien qu'elle porta le nom d'une famille de sang-pur fortunée, rien dans son éducation ne l'avait jamais préparée pour ce genre d'occasions, et, même si, à vrai dire, la soirée chez Abelam Lestrange n'était pas la première du genre à laquelle elle fut jamais conviée, elle serait sans aucun doute la plus fastueuse. Car si la jeune femme n'avait jamais entendu parlé de l'homme en particulier - elle connaissait bien sûr le nom des Lestrange -, elle s'était quelque peu renseignée avant d'accepter son invitation. Cela ne l'avait guère éclairée sur les motivations du jeune homme dont les préoccupations lui semblaient à mille lieues des siennes. Bien qu'ils semblaient, il est vrai, partager un certain intérêt pour les contrées exotiques et les civilisations disparues, un bal ne lui apparaissait pas comme l'endroit le plus approprié pour discuter de ces choses-là.

C
'est parée d'une robe de soirée sobre mais élégante dans laquelle elle s'était sentie obligée d'investir et, surtout, nerveuse, qu'elle transplana à quelques pas de l'adresse indiquée sur le carton d'invitation, sur le trottoir d'en face d'où elle observa un moment l'exagérément faste demeure d'Abelam. Agrippant le tissu soyeux de sa robe au niveau de ses hanches, ses longs doigts se crispèrent légèrement, trahissant sa nervosité. Seuls sa raison lui martelant qu'elle n'avait rien à prouver à personne et surtout pas à cette société de sang-pur imbus de leur statut et le froid automnale qui faisait frissonner ses épaules nues finirent par lui faire amorcer le trajet qui la séparait de l'entrée du fameux bal.

U
ne fois à l'intérieur, comme elle s'y attendait, Prudence ne se sentit nullement dans son élément. Un majordome lui avait demandé s'il pouvait la débarrasser de son manteau alors qu'elle n'en portait pas. Était-il vraiment utile de venir couverte alors même qu'elle avait transplané directement de chez elle ? Après avoir secoué la tête, elle s'était avancée, la jeune femme, l'archéologue, la professeur. Elle s'était avancée, le menton légèrement relevé, en se remémorant tout ce dont elle était fière et tout ce qu'elle méprisait chez la plupart des invités d'Abelam. A vrai dire, elle était si concentrée sur cette tâche qu'elle fut légèrement déstabilisée par l'arrivée de ce dernier. "Monsieur Lestrange ..." souffla-t-elle en replaçant une mèche fantôme derrière son oreille, son regard le détaillant avec un intérêt non dissimulé alors qu'il attrapait sa main. Cet homme l'intriguait et, si elle devait être honnête avec elle-même, la charmait assez, également. Il avait de la prestance, cela ne pouvait être nié, mais aussi une certaine désinvolture qui lui conférait assurance et charisme. Il n'était pas non plus dénué d'intelligence et de culture, de cela, elle avait pu en faire l'expérience.

E
lle lui sourit, plus à son aise, désormais, ne semblant pas se soucier de récupérer tout de suite sa main. "Je dois avouer que je ne sais guère à quel moment de la soirée il est le plus approprié de se présenter. Veuillez excuser mon retard." Une fine chaine en argent ornait ses clavicules, et c'est par ailleurs le seul bijou qu'elle portait. Ses cheveux étaient cependant relevés avec goût, et son maquillage plus distingué qu'à l'ordinaire. Oui, Prudence avait visiblement fait un effort, ce soir-là, pour paraître élégante.

J
e vais bien et suis contente d'être là, merci de m'avoir invitée. Comment se passe la soirée jusqu'ici ?"
© Mister Hyde


AS I BLEED, I KNOW I'LL BLEED AGAIN
I'm trying, I'm trying to sleep, I'm trying, I'm trying to sleep, But I can't, but I can't when you all have, Guns for hands Twenty One Pilots

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morsmordre
Parchemins :  360
Crédits :  india / neon demon
 
Âge :  26 ans.
Sang :  Pur.
Allégeance :  Mangemorts.
Profession :  Rentier ; explorateur à la retraite forcée ; membre et mécène de l'association pour la sauvegarde du patrimoine magique et historique sorcier (Kelpie)
Ancienne école :  Poudlard ; Serdaigle.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #B50054
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t506-abel-the-monster-i-ve-become http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t500-abelam-the-monste
MessageSujet: Re: A little taste ⚜ (prue)   Sam 13 Mai - 1:03

A little taste
Prudence & Abelam
Got a big plan, his mind's set, maybe it's right, at the right place and right time, maybe tonight. In a whisper or handshake sending a sign, wanna make out and kiss hard, wait never mind. Late night, in passing, mention it flip to her. Best friend, it's no thing, maybe it slipped but the slip turns to terror and a crush to like when she walked in he froze up, leave it to fright.

Elle était pareille à une fleur vénéneuse, Prudence. Fascinante, parfumée, mais dangereuse. Abelam était sûr qu’elle l’était, il n’aurait trop su dire pourquoi. Lors de ses voyages, il avait parfois ressenti ce frisson le long de la nuque en explorant des temples, des forêts, en remontant un fleuve sauvage, en s’approchant d’un village perdu,… Quand il était entré dans ce tombeau, il reconnaissait aussi avec amertume avoir senti son sixième sens l’alerter, bien qu’il l’eut ignoré. Il ressentait un peu cela avec Prudence Descombes, en plus ténu. Juste assez pour que cela soit excitant. « Monsieur Lestrange... » La belle de nuit replaça machinalement une mèche inexistante derrière la courbe de son oreille alors qu’il se redressait tout juste, le sourire aux lèvres. A regret, il lui laissa sa main mais ce serait pour mieux la reprendre plus tard.

« Je dois avouer que je ne sais guère à quel moment de la soirée il est le plus approprié de se présenter. Veuillez excuser mon retard. » Le Lestrange balaya ses doutes d’un geste désinvolte de la main, les commissures de ses lèvres étirées en un large sourire sur ses dents très blanches, alignées. « Ne vous excusez pas, il n’y a rien à pardonner. Je craignais que vous ne veniez pas, qu’un bal vous ennuierez peut-être, ou que vous n’auriez guère le temps. Et puis, vous êtes là maintenant alors si bévue il y avait eu, elle serait présentement réparée et oubliée. » Abel attrapa deux coupes de champagne sur le plateau d’un serveur qui sillonnait la vaste salle richement décorée, imprégnée des voyages fabuleux du temps où il était encore explorateur. Il en proposa une à la jeune femme avant de reprendre : « La soirée se passe bien, merci de vous en inquiéter. J’espère que je ne vous déçois pas trop en vous révélant que ces événements ne sont point propices aux rebondissements. » Pas ces soirées-là. « Même si je vous avoue que j’adore les rebondissements. » Le Mangemort avait son regard vert planté dans celui de la jeune femme, sans se départir de son sourire.

Il avait l’habitude des femmes, Abelam. Il savait comment les séduire, les charmer, les intriguer, tout ça pour les attirer dans son lit – ou tout autre endroit avec pour seule limite leur imagination et la perspective de passer une nuit en cellule pour exhibitionnisme. Prudence était la suivante sur sa liste qui semblait si longue déjà et qui promettait de ne jamais finir. Que pouvait-il dire ? Abel était un hédoniste et le sexe faisait partie de sa quête de plaisir ; quête qui lui permettait d’oublier quelques instants l’ombre de la mort crasse et douloureuse qui planait au-dessus de sa tête. Qui lui permettait également de tromper l’ennui qu’il connaissait, terrible et inextricable, depuis son à retour à Londres, Angleterre honnie qu’il avait tenté de laisser derrière lui jusqu’à son coup du sort.

Le salon dans lequel ils se trouvaient reflétait bien ces voyages merveilleux qui, bien qu’ils ne s’étaient étalés que sur 8 années de la vie du jeune homme, s’étaient révélés intenses et fructueux. Là, une collection de statuettes en opale d’Amérique Centrale, ici, une représentation monumentale en or d’un pharaon d’Egypte. La porte était celle d’un temple indonésien, toute en bois peint, nacre et feuille d’or. Même la vaisselle dans laquelle était servis les convives était d’origine exotique, dépareillée mais d’une qualité indéniable. Les quelques larges photos agrandies affichées sur les murs tapissés de broderies de soir chinoise montraient un Abelam apprêté en explorateur colonial dans toute sa splendeur, immaculé et souriant, tantôt posant avec un groupe d’amérindiens dans un village au milieu de la jungle, tantôt manipulant une carte et une boussole dans la brousse africaine, quand il ne posait pas juché sur le dos d’un éléphant d’Asie. La réalité était toute autre. Les photos étaient posées, mises en scène. Il avait fait tout cela, il y avait été, mais la plupart du temps, c’était crasseux, transpirant, maculé de boue, épuisé par les conditions climatiques et l’hostilité de la nature que lui et son équipe arpentaient le monde. Pour autant, rien ne lui avait jamais plus plu, rien ne l’avait jamais autant fait vibrer que ses années d’explorateur. Même avec les maladies, les salves de flèches empoisonnées des peuples sauvages, les animaux dangereux et autres pluies diluviennes qui laveraient le moral de n’importe qui, trempant vêtements, vivres, cartes et instruments. Sans compter les pièges destinés à arrêter les pilleurs de tombe qu’ils étaient…

La dernière avait d’ailleurs eu raison de lui et de son épopée, ainsi que celle de ses compagnons de fortune. Si Abelam organisait et finançait toujours des expéditions, il n’était plus en mesure de s’y rendre lui-même et cela le dévorait peut-être plus vivement encore que la malédiction qui infectait ses entrailles.

Quelque part, il espérait sans trop oser y croire, comme à chaque fois, que Prudence l’aiderait à tromper cet ennui nihiliste qu’était devenu son existence.
Made by Neon Demon





« Boy with a broken soul, heart with a gaping hole. Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages, forgotten savages ».

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A little taste ⚜ (prue)   

Revenir en haut Aller en bas
 
A little taste ⚜ (prue)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I LIKE THE WAY YOU TASTE WITH A SMILE (25.02 – 01:25)
» Les Soeurs Halliwell { 4 / 4
» leyna&madoxx; i'll taste the devil's tears, but i'll never give up you. (pm)
» Et quelqu'un dira que tu l'as mérité {Poste unique}
» Taste me, drink my soul, show me all the things i shouldn't know.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: