Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 Mission: positions conflictuelles - Cain & Silvanus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Mission: positions conflictuelles - Cain & Silvanus   Ven 27 Jan - 1:39

Mission
Caïn Prewett et Silvanus Kettleburn

You should not have set foot on my territory
Le jour se lève à peine et l'activité est déjà foisonnante dans ce quartier industriel proche de la Tamise, fourmillant de travailleurs moldus affairés à trier, transporter ou stocker les différents arrivages de marchandises de la nuit. Il flotte une odeur de vase et de friture et tout le monde semble savoir exactement ce qu'il a à faire.

Qu'en est-il des deux sorciers, deux éléments étrangers au décor, qui se sont retrouvés perdus au milieu de toute cette agitation ? L'un et l'autre sont proches, se tournent autour sans le savoir. L'un est clairement à la recherche de l'autre, et tout cela pourrait peut-être mal finir.



Précisions :

- Les dés peuvent être utilisés pour rajouter du piment à vos interactions
- Vous êtes au beau milieu des moldus, ne l'oubliez pas et soyez discrets

- Lux a reçu un piston sur une activité magique suspecte dans un quartier tout ce qu'il y a de plus moldu, Silvanus est là simplement pour enquêter un peu
- Un sorcier a été détecté dans les environs du QG Mangemorts, Cain a été envoyé en chasse à l'homme: Lux ou Spaseni, la coïncidence est trop grosse ; pas de pitié.

CORRUPTION WILL HAUNT YOU ↓ MUDBLOODS AND MURMURS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  1183
Crédits :  lux aeterna & tumblr.
 
Âge :  25 ans (26.07.1927)
Sang :  Pureté violente que certains n'apprécient pas, image d'une famille sanguinaire en marge de la societé.
Allégeance :  Voldemort envers et contre tout, fanatique des premiers jours, il est prêt à tout pour défendre son maitre.
Profession :  Tortionnaire, artiste d'un monde sanguinaire. Mangemort en fuite, il a laissé son ancien monde pour supporter Voldemort. Ancien assistant médicomage, il a appris a blesser le corps au lieu de le soigner.
Ancienne école :  Poudlard, au sein des serpents qui sont devenus ses amis les plus proches.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: firebrick
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t481-cain-o-i-think-about-the-end-way-too-much http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t379-cain-o-drop-after
MessageSujet: Re: Mission: positions conflictuelles - Cain & Silvanus   Ven 27 Jan - 14:44

Il obéit, Cain. Un léger sourire sur son visage. Il quitte la salle. Derrière lui, il entend les murmures d’Helios. Des murmures délicatement autoritaires. Derrière lui, il entend les murmures de Voldemort. Des murmures magnifiquement puissants. La n’est pas la première fois qu’il s’est vu offrir une mission. La n’est pas la première fois qu’il s’est vu l’accepter. Il s’agit tout de même d’une première fois. La première fois depuis Halloween. La première fois qu’il est envoyé en reconnaissance. La première fois qu’on ne lui demande pas de retrouver un sorcier particulier. La première fois qu’on ne lui demande pas de le faire parler. Il a retrouvé sa salle de jeu, Cain. Il a de l’influence, le Prewett. Les Blacks. Voldemort. Alors on le lui a offert. Une petite pièce dans un coin sombre de l’entrepôt. Un coin sombre dans lequel il aime se perdre. Un coin sombre d’où sortent des hurlements que peu peuvent décrire. Un coin sombre d’où sortent des pleurs suppliants. Un coin sombre dans lequel il ne passe pas assez de temps. Un coin sombre qui l’appelle. Un coin sombre qui susurre son nom. Un coin sombre qui l’occupe. Il ne fait plus rien, Cain. Il ne travaille plus. Il ne peut plus travailler. Il a dû laisser ses patients. Il a dû laisser St Mangouste. Alors il ne fait plus rien. Il s’ennui, Cain. Les journées longues se ressemblent toutes. Il se doit de trouver de quoi l’occuper. Les corps l’occupent. Le corps d’un sorcier qui se doit de parler. Le corps d’une sorcière qu’il se doit de toucher. Il tente d’échapper à la routine. Doucement, il ne fait qu’en retrouver une autre.

La légère brume caresse son visage. Il relève le col de son large manteau. Ses pas sont normaux. Ses pas sont discrets. Il se trouve rapidement entouré d’un monde qu’il ne connait pas. Un monde qu’il découvre malgré lui. La foule grouille. Vermine d’un autre monde. Il est une ombre, Cain. Une ombre qui ne se dissimule que dans son attitude calme. Son attention feint de se poser sur la marchandise qui habite les quais. Son attention ne quitte jamais réellement la foule. Sa respiration se joint à la brume environnante. Il s’immobilise, Cain. Il le voit. Si proche. Une silhouette qu’il reconnait. Une silhouette qu’il connait. Une silhouette dans laquelle il s’est quelques fois perdu. Honte aux yeux de ses proches. Honte aux yeux de sa famille. Sa famille honteuse. Il s’en est longtemps moqué, Cain. Il ne s’en moque plus. Il ne s’en moque plus parce qu’il le sait ennemi. Rattaché à une cause qui se doit de disparaitre. Là, immobile au milieu de la foule, il réfléchit. Doucement, un sourire se dessine au coin de ses lèvres. Ce sourire délicat qu’il réserve à son jeu. Ce sourire délicat qui en terrifie certains. Il s’approche, Cain. Il s’approche d’un stand autour duquel les pécheurs tentent de vendre la fraicheur. Il est si proche, Cain. Si proche de sa proie que son épaule caresse son dos. Il prétend de s’intéresser à l’étalage. Entouré d’une foule qui ne comprendrait pas, il ne peut qu’être discret. « La résistance t’aurait-elle envoyé faire les courses ? » Son accent chante la violence. Silvanus ne le connait pas. Pas vraiment. Il a surement entendu les rumeurs familiales. Il a surement entendu les rumeurs à son sujet. Le temps est venu qu’il le découvre par lui-même. « Ou aurais-tu simplement décidé de concentrer ta recherche sur les créatures moldues ? » Il a trouvé son regard, Cain. Il le regarde comme il ne l’a jamais regardé auparavant. Ses yeux sont remplis d’une douce envie meurtrière.



accent disclamer & others:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mission: positions conflictuelles - Cain & Silvanus   Sam 28 Jan - 16:15

Positions Conflictuelles

"I'll seek you out, flay you alive. One more word and you won't survive." 




Silvanus referma la porte derrière lui et s’arrêta. Impossible d’entendre ce que le Conseil disait de l’autre côté, la porte étant protégée par une batterie de charme. Rares étaient les fois où il avait le privilège de la franchir et pénétrer dans la Chambre du Conseil pour se voir investi d’une mission. Des missions qu’il avait toujours accepté avec enthousiasme car elle répondait spécifiquement à son champ de compétence et s’il ne rapportait pas toujours des résultats positifs, le Conseil savait qu’il mettait tout en œuvre pour ne pas les décevoir. Seulement cette fois, il ne savait pas trop quoi penser de cette mission. *Une activité magique suspecte dans un quartier moldu de Londres* Un quartier moldu de Londres… Où étaient passés les grands espaces verts des contrées reculées de la Grande Bretagne ? Où étaient passé la traque au Loup-Garou ou aux Sirènes à travers le pays pour les recruter ? Son visage s’illumina aussitôt. Londres, la Tamise. Des Sirènes. Il imaginait mal des Sirènes vivre autour, et surtout, dans ce fleuve mais cet espoir, si mince fût-il, suffit à le motiver pour cette mission. D’un pas décidé, il se mit en marche et quitta le long couloir étroit, bien déterminé à trouver cette source de cette magie suspecte. Une fois hors du bâtiment, Silvanus transplana sans plus de cérémonie vers l’endroit indiqué. Si seulement il en était resté au sens premier du mot suspect, il se serait certainement mieux préparé à ce qui l’attendait.

Crac sonore et Silvanus réapparut au milieu de la foule qui se pressait sur les quais. Prise de risque inconsidérée, le sorcier prit toutefois un air naturel et se mit au rythme de la foule non-magique qui s’affairait en cette fraîche matinée de janvier. Personne ne l’avait vu parce que personne ne faisait attention. Une légère brume traînait encore au-dessus de la Tamise, venant recouvrir hommes et marchandises d’une légère pellicule d’humidité. L’espace d’un instant, Silvanus eut l’envie transplaner à nouveau afin de rentrer se changer, la petite veste qu’il avait emportée n’étant pas assez épaisse pour contrer le froid mordant qui régnait sur la ville. Vêtu d’un simple jean et d’un T-shirt à manches longues sur lequel il avait enfilé cette veste, il se mit rapidement à frissonner, le froid s’insinuant dans chaque ouverture pour caresser sa peau si parfaite. Mais bien décidé à réussir sa mission, il renonça à cette idée confortable. De plus, un nouveau transplanage serait trop dangereux et attirerait trop l’attention. Concentré, avançant un peu plus lentement que les Moldus, le sorcier se mit à observer les alentours, à la recherche du moindre signe de magie, du moindre regard fuyant suspect. Les bras serrés autour de son abdomen, essayant de conserver le peu de chaleur qu’il pouvait produire, il avançait, les yeux s’arrêtant parfois sur un visage avant de trouver une autre curiosité à regarder. Jusque-là, aucun homme n’avait retenu l’attention du sorcier qui n’avait pas non plus repérer un quelconque signe de magie. Passant devant un stand de boissons chaudes, la douce odeur de chocolat chaud s’éleva jusqu’à ses narines mais le sorcier n’avait pas d’argent moldu. Déçu, il continua d’avancer, ses yeux dérivant petit à petit sur ce que les stands proposaient à leurs clients bruyants plutôt que sur la population qu’il devait observer. Un stand attira son attention. Petit pêcheur qui hurlait comme une Mandragore hors de terre que son poisson était bien frais, Silvanus s’approcha attiré par les saumons étendus sur le présentoir glacé. *Un bon saumon flambé au Whiskey Pur Feu* se surprit-il à penser, oubliant tout ce qui l’entourait, tant et s bien qu’il ne senti même pas le contact contre son dos. « La résistance t’aurait-elle envoyé faire les courses ? » Le sorcier se figea sur place. Il ne connaissait que trop bien cette voix, ce timbre suave qui réveillait en lui une ardeur charnelle. Pourtant, elle avait quelque chose de changée. Quelque chose de froid. Quelque chose de terrifiant. Desserrant l’étreinte de ses bras doucement, il vint glisser une des ses mains dans ses poches, son instinct de survie, pourtant si peu développé, lui intimant de garder sa baguette à portée de main. « Ou aurais-tu simplement décidé de concentrer ta recherche sur les créatures moldues ? » Il ne s’était toujours pas retourné pour faire face au jeune sorcier mais son visage affichait un léger sourire cette fois. Il savait où allait l’allégeance de son ancien élève, il connaissait sa position sur les Nés-Moldus aussi l’insulte déguisée n’avait pas plus d’effet sur le Kettleburn. Et pourtant, quelque part au fond de lui, Silvanus espérait que la présence de Cain sur les quais n’était qu’une simple coincidence et non pas la source de la magie suspecte qu’on avait reporté au Conseil. Un pas sur le côté pour rompre le contact, le magizoologiste bouscula une vieille moldue qui essayait d’acheter son poisson sans s’en rendre compte et bougonna à son encontre. Le poissonnier, alerté par les grognements de sa cliente, cria quelque chose contre le sorcier qui n’écoutait toujours pas ; ce dernier faisait maintenant face au visage froid du jeune Prewett qui n’avait plus rien avoir avec le jeune sorcier plein de fougue et d’ardeur avec qui il avait autrefois partagé plusieurs bons moments. « Cain.  » Un léger sourire étire ses traits pendant qu’il déglutit, essayant de rassembler le peu d’assurance qu’il avait. Quelque chose lui nouait l’estomac, lui intimait de partir. Bien sûr, il avait entendu des rumeurs sur les Prewett et leurs pratiques mais il n’y avait jamais vraiment prêté attention avant. Mais les choses avaient changé depuis, Lux et les Mangemorts n’étaient plus des alliés et se considéraient autant ennemi que le régime instauré par Grindelwald. « Qu’est-ce qu’il t’amène par ici ? » Il n’y avait aucune chaleur dans la voix de Silvanus, les doutes quant à la présence de Cain dans les parages envahissant son esprit aussi embrumé que l’atmosphère. Il souffla, essayant de relâcher la pression qui s’était accumulée depuis quelques instants, des volutes de buée s’échappant de ses lèvres entrouvertes. « Je cherche quelqu’un moi.  » Il ne se voulait pas aussi sec mais les mots avaient rapidement traversé sa bouche pour justifier sa présence dans les parages. Sans trop se dévoiler toutefois, il continuait de fixer le jeune sorcier dans ses yeux, sa main toujours crispée sur sa baguette dans sa poche, des frissons de froid parcourant tout son corps qui tremblotait toujours légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  1183
Crédits :  lux aeterna & tumblr.
 
Âge :  25 ans (26.07.1927)
Sang :  Pureté violente que certains n'apprécient pas, image d'une famille sanguinaire en marge de la societé.
Allégeance :  Voldemort envers et contre tout, fanatique des premiers jours, il est prêt à tout pour défendre son maitre.
Profession :  Tortionnaire, artiste d'un monde sanguinaire. Mangemort en fuite, il a laissé son ancien monde pour supporter Voldemort. Ancien assistant médicomage, il a appris a blesser le corps au lieu de le soigner.
Ancienne école :  Poudlard, au sein des serpents qui sont devenus ses amis les plus proches.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: firebrick
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t481-cain-o-i-think-about-the-end-way-too-much http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t379-cain-o-drop-after
MessageSujet: Re: Mission: positions conflictuelles - Cain & Silvanus   Lun 30 Jan - 22:09

Les souvenirs parcourent son corps. Il se souvient, Cain. Il se souvient de quelques nuits. Quelques courtes nuits. Des nuits pendant lesquelles il s’est senti seul. Des nuits pendant lesquelles il s’est amusé. Des nuits pendant lesquelles on l’a consolé. Mais il ne l’avouera jamais. Jamais n’offrira-t-il un tel pouvoir au sang mêlé. Jamais. Il ne restera qu’un jeu, Silvanus. Un jeu interdit. Un jeu que peu acceptent. Aleksandr ne l’accepte pas. Melpomène ne l’accepte pas. Mais Cain s’en moque. Il a l’habitude d’être hait. Il a l’habitude des rumeurs. Peu importe. Il continue de vivre sa vie. Il continue de jouer sa vie. Il continue de tuer sa vie. Ses mots se mêlent aux murmures de la foule. Le Lux l’entend. Le Lux comprend. Le Mangemort sourit. Le Mangemort continue. Il semble désabusé. Comme à son habitude. Nonchalant dans sa splendeur. Le corps du professeur s’éloigne du sien. Peur, peut-être. Doute, surement. Il glousse, Cain. Il glousse face au chaos. Il glousse comme il le fait souvent. Il glousse comme il le fait face à l’un de ses jouets. Il glousse comme il l’a fait à Poudlard. Il glousse dans son jeu sanguinaire. Discret, toujours. Délicat, parfois. Une lourde voix résonne. L’accent est fort. L’accent signale le rang. L’accent hurle la pauvreté. L’accent hurle la puanteur. L'accent est ignoré. « Cain. » Il ne répond pas, Cain. Il ne répond pas à son sourire. Pas vraiment. La relique de son rire habite encore ses lèvres. Son rire joueur. Son rire moqueur. « Qu’est-ce qu’il t’amène par ici ? » Il hausse les épaules, Cain. La froideur dans le fond de la voix le fascine. La froideur qui en dit tellement. Il n’est pas là par hasard, Silvanus. Il n’est pas là par hasard, Cain. Ils ne sont pas là par hasard. Ennemis. Amants d’un autre temps. Amants d’une autre vie. « Je profite de l’air frai. » Sa réponse est ridicule. Il le sait. Il a besoin de temps, Cain. Il a besoin de temps afin de compléter sa mission. Il a besoin de temps fin de décider quoi faire. Il a besoin de temps. Alors il prend son temps. Il aime jouer, Cain. Il aime jouer avec le corps. Il a si longtemps joué avec le corps de Silvanus. Il est temps qu’il joue de nouveau.

« Je cherche quelqu’un moi. » Son visage répond. Oh really? Ses billes océan se posent sur la poche de l’ennemi. Lentement, il laisse sa propre main dans le fond de sa poche. Il le fixe, Cain. Il observe le professeur, défiant. Mais ce n’est pas sa baguette dont il s’empare. Il dépose une cigarette entre ses lèvres. « Voyons, pas de dispute ici, il ne manquerait plus que des dommages collatéraux. » Il finit avec un clin d’œil, Cain. Mais il n’y a pas que la menace. Il lui faut prouver qu’il en est capable. Il s’empare du bras d’un passant. Souriant, il demande un briquet. La vermine s’éloigne. Le sorcier se retourne. Il sourit. Il sourit de sa menace. Il sourit de son arrogance. Il sourit de sa délicatesse. Cette délicatesse qu’il a lentement perdue. Cette délicatesse qui est morte en même temps que son père. Cette délicatesse dont Silvanus se souvient peut-être. Cette délicatesse qui lance le jeu. Il espère que le sang-mêlé sera de la partie. Il ne peut s’emparer de lui. Pas maintenant. Pas au milieu de la foule. Pas au milieu des moldus. Pas si proche de l’entrepôt. Il se doit de l’éloigner. Il se doit de l’emporter au loin. « L’air matinal serait-il trop frai pour quoi ? » Il voit les tremblements, Cain. Il les voit. Il ne les ressent pas. Son manteau sombre tombe jusqu’à ses cuisses. Le col roulé de son pullover épais caresse son cou. Sa respiration fraiche se joint à la fumée de sa cigarette. « Viens. » Il l’incite à le suivre d’un signe de tête. « Je t’offre un verre. Pour le bon vieux temps ? » Il s’avance, Cain. Laisse son corps caresser celui du professeur. Il lève les yeux. Il laisse son regard se perdre. Se perdre dans les yeux de son jouet. Il ne s’arrête pas, Cain. Il ne se retourne pas, Cain. Pas jusqu’à ce qu’il trouve un stand. Un stand éloigné des autres. Légèrement. À peine. Un stand qui les réchauffe. « Une tasse de thé, s’il-vous-plait. » Il se retourne, Cain. Il se retourne vers Silvanus. Il se retourne vers son jouet.



accent disclamer & others:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mission: positions conflictuelles - Cain & Silvanus   Jeu 9 Fév - 3:08

Positions Conflictuelles

"I'll seek you out, flay you alive. One more word and you won't survive." 




« Je profite de l’air frais. » Un sourire crispé déforme ses traits. Cain se fiche ouvertement de lui, ce qui le rend d’autant plus dangereux. Confiant, certain de maîtriser la situation, le jeune Prewett répond avec une nonchalance qui lui est propre, désarçonnant un peu plus le sorcier plus âgé qui n’a pas la moindre idée qu’il fait déjà partie d’un jeu à échelle humaine où le perdant ne s’en sortira pas indemne. Il n’a pas lâché sa baguette dans sa poche, ses jointures blanches à forcer de serrer le bout de bois. Il sent les rainures de sa plus fidèle amie s’imprimer sur sa peau abîmée, le sang battre plus vite au bout de ses doigts sous la pression de son cœur affolé alors que son interlocuteur glisse sa main dans sa poche à son tour. Mais ce n’est pas sa baguette qu’il sort, le Prewett. Seulement une cigarette. L’espace d’un instant, sa poigne se dessert, la pression sanguine ralentit et les muscles se relâchent. Une longue volute de buée s’échappe de ses lèvres, traîtresse dévoilant un certain soulagement. « Voyons, pas de dispute ici, il ne manquerait plus que des dommages collatéraux. » dit-il avant d’accoster un Moldu. Cain sait ce qu’il fait. Cain va au bout des choses. Il manie les mots avec aisance, transformant chacun d’eux en menace à peine déguisée. Rien n’est à laisser au hasard avec le Mangemort dont le sourire carnassier et la lueur animale qui brille dans ses yeux, autrefois plaisants à voir, continue d’interpeler l’instinct de survie de Silvanus. « L’air matinal serait-il trop frais pour toi ? » Intérêt feint ou réel, à ce stade, Silvanus n’est pas capable de se décider. Mais les tremblements qui parcourent son corps sont autant de signaux alarmants. Un froid mordant auquel il ne peut se soustraire. Un Cain menaçant dont il ne peut se défaire. Incapable de répondre, encore incertain quant aux intentions de son interlocuteur, Silvanus continue de le fixer, figé. Le temps semble s’être arrêté, plus rien autour n’a d’importance et pourtant le monde tourne toujours à la même allure. Le poissonnier hurle, les Moldus se pressent. La vieille est toujours là à choisir son poisson, trop occupée à râler contre le manque de respect des jeunes générations. « Viens. » Il ne bouge pas. « Je t’offre un verre. Pour le bon vieux temps ? » Cain s’avance mais Silvanus ne bouge toujours pas. Plongé dans une torpeur paralysante, il ne parvient plus à se mouvoir. Jusqu’au choc. Les peaux ne se touchent pas, seulement les vêtements. Mais il n'en faut pas plus au sorcier pour se souvenir. La chaleur de leurs caresses, l’animalité de leurs ébats, l’appétit constant qui les avaient toujours poussés à se revoir, contre vents et marées. L’espace d’un instant, l’espace d’un souvenir, Silvanus comprend qu’il ne risque rien avec cet homme. Pas après tout ce qu’il s’est passé entre eux, pas après tant de partage, pas après tant d’étreintes. Un seul contact physique, un seul regard sincère et ce sont toutes les barrières qui s’effondrent. Aussi vite qu’il est venu il repart, son instinct de survie. Aussi vite qu’il se rapproche il s’éloigne, le Cain. Sourire aux lèvres, lueur taquine au fond des iris, Silvanus se tourne sans réfléchir et suit le jeune sorcier à travers la foule. A cet instant, il pourrait le suivre n’importe où. Proie facile, il ne se rend même pas compte qu’il le mène légèrement à l’écart des autres stands, à l’écart de la foule, à l’écart des témoins. « Une tasse de thé, s’il-vous-plait. » « La même chose, s’il vous plait. » Il n’a toujours pas d’argent moldu Silvanus. Mais ça, il n’y pense plus. D’ailleurs, il ne pense plus vraiment Silvanus.

Les boissons se font attendre et le froid plus mordant. La brume ne se lève pas. Les vêtements sont humides. Silvanus tremble un peu plus. Mais cette fois, aucune trace de peur. Evanouie, il n’y a plus que l’envie et le désir, ravivés par un simple contact, brûlant ardemment comme un feu de savane, progressant trop rapidement, consumant tout sur son passage. Prisonnier de son corps, esclave de ses désirs. Silvanus étire ses traits et adresse à son amant un de ses sourires dont il a le secret. Franc et sincère, enjoué et taquin, malgré le léger claquement des dents. Il a complètement oublié la terreur qui l’avait paralysé quelques instants plus tôt, la froideur inquiétante dans la voix de son interlocuteur. Envolées, comme sa raison. « Vos boissons Messieurs. » Enfin. Prenant la boisson entre ses mains, Silvanus laisse la chaleur l’envahir, redonnant à ses doigts un peu plus de souplesse. La première gorgée lui brûle la trachée, diffusant dans tout son corps une douce sensation apaisante. Réconfortante. « Ça fait longtemps. » finit-il par dire, rompant le silence. Il ne sait pas vraiment quoi dire, Silvanus. Alors il reprend une gorgée de thé. « C’était quand la dernière fois ? » Il sait très bien quand c’était. Il se souvient de chaque nuit qu’il a passé avec Cain. Mais il veut le lui faire dire, il veut qu’il se souvienne. Il veut orienter la conversation à son avantage. Il se sent bien à cet instant, il veut que ça continue. Depuis le début, Cain est en confiance. Il maîtrise la situation. Silvanus compte bien lui laisser cet avantage. Avec un peu de chance, il parlera plus facilement. Son instinct de survie s’est fait la malle, mais le fantôme de sa mission refait peu à peu surface à mesure que la boisson chaude ravive tous ses sens. Il reprend une gorgée, irrigue sa conscience. Il sourit toujours, sincère. Il n’oublie pas sa mission, mais il n’oublie pas non plus son cœur.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  1183
Crédits :  lux aeterna & tumblr.
 
Âge :  25 ans (26.07.1927)
Sang :  Pureté violente que certains n'apprécient pas, image d'une famille sanguinaire en marge de la societé.
Allégeance :  Voldemort envers et contre tout, fanatique des premiers jours, il est prêt à tout pour défendre son maitre.
Profession :  Tortionnaire, artiste d'un monde sanguinaire. Mangemort en fuite, il a laissé son ancien monde pour supporter Voldemort. Ancien assistant médicomage, il a appris a blesser le corps au lieu de le soigner.
Ancienne école :  Poudlard, au sein des serpents qui sont devenus ses amis les plus proches.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: firebrick
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t481-cain-o-i-think-about-the-end-way-too-much http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t379-cain-o-drop-after
MessageSujet: Re: Mission: positions conflictuelles - Cain & Silvanus   Lun 10 Avr - 19:43

Il joue, Cain. Il sait jouer. Il aime jouer. Il a toujours aimé jouer. Il n’empêche que tous ne le savent pas. Il a grandis, Cain. Diffèrent de celui qu’il a un jour été. Loin de celui qu’il finira par être. Certains l’ont vu grandir. Certains l’ont vu changer. D’autres l’ont découvert. Silvanus l’a découvert. Lui qui l’a connu comme l’élève souriant. Lui qui l’a connu comme l’élève joueur. Lui qui l’a connu comme le sorcier studieux. Lui qui l’a connu comme l’amant irrégulier. Alors il en profite, Cain. Il lui offre des regards qu’il ne connait pas. Il lui offre des gestes qu’il ne connait pas. Il lui offre des sourires qu’il ne connait pas. Il faut grandir la peur, Cain. Il la fait grandir afin de la voir disparaitre. Il la fait grandir afin de pousser le Lux à laisser derrière lui les barrières qu’il dresse peu à peu. Il sait ce qu’il fait, Cain. Il use des souvenirs que les deux hommes partagent. Il les utilise comme il utiliserait sa magie. Lorsque son corps caresse celui de Silvanus, il sait. Il sait que son regard trouve sa cible. Il le sait parce qu’il sent l’homme se détendre. Il le sait parce qu’il sent quelque chose se réveiller en lui. La chose est faible. La chose est délicate. La chose est ignorée. Ignorée, parce que poussée par les souvenirs d’un autre temps. Les souvenirs d’un autre monde. Un monde dans lequel le serpent ne désirait pas abattre le rebelle.

« La même chose, s’il vous plait. » Cain dépose quelques pieces sur le comptoir. Le temps s’écoule. Les minutes passent. Le silence s’installe. La vermine continue de grouiller. La vermine continue de hurler. Loin. Loin d’eux. Le monde est lointain. Le monde s’éloigne. Le monde n’a plus d’importance. Il ne reste plus qu’eux. Deux hommes. Anciens amants. Il inspire, Cain. Il laisse l’air glacé attaquer ses poumons. Il laisse l’air glacer refroidir son corps. Cette chose ne disparait pas. Il l’ignore, Cain. Il ignore la chaleur qui l’habite. Il l’ignore et se concentre sur sa mission. Il se concentre sur son but. Il se concentre sur le sorcier. Le sorcier et son sourire. Ce sourire qu’il ne peut ignorer. Ce sourire qu’il lui rend. Il est diffèrent, le sourire de Cain. Différent de l’air joueur d’un autre temps. Mais pas seulement. Diffèrent également du sourire carnassier qu’il a affiché plus tôt. Le sourire est vrai. Le sourire du tortionnaire. Le sourire du mangemort. Le sourire de l’homme. Le sourire aux teintes sanglantes. Le sourire aux teintes joueuses. « Vos boissons Messieurs. » Il est lent, Cain. Lent dans ses mouvements. Appliqué. Cette lenteur qu’il réserve a ses jouets. Cette lenteur qui assure la douleur. Cette lenteur qui assure le plaisir. Il finit sa cigarette avant de boire le thé. Le mégot vole plus loin. « Ça fait longtemps. » Le regard du Prewett trouve celui du Kettleburn. Il ne répond pas. Il laisse le silence parler. Il laisse son visage parler. Il laisse ses yeux parler. La chose se réveiller. Il la laisse se réveiller. Il la laisse s’emparer de ses muscles. Il la laisse envelopper son corps de souvenirs.

« C’était quand la dernière fois ? » La mort du patriarche. Mais cela ne sera pas la réponse de Cain. La n’est pas le moment de rappeler au magizoologiste qu’il n’est là que pour ses moments douloureux. Alors il sourit, Cain. Un sourire en coin. Un sourire délicatement remplis de passion. Cette passion qu’ils ont partagée plusieurs fois. « Swansea, » répondit-il simplement, penseur. Non loin du manoir Prewett. Sous la chaleur du mois d’aout. Il frissonne, Cain. Un frisson de passion. « Ne me dis pas que tu aurais oublié, » demande-t-il. Il feint d’être offusqué. Il n’a jamais été un grand romantique, Cain. Plus souvent capable de déposer autrui dans une friendzone que de leur offrir son cœur. Silvanus n’est pas différent. Sauf que le monde a changé. Le mangemort ne peut pardonner le Lux. Le serpent se doit de lui faire payer. Alors le serpent se sert de la faiblesse du rebelle. « Ce n’est pas mon cas. » Sa voix est chaude. Il le fixe de nouveau, Cain. Il le fixe d’un regard que son ancien professeur connait. Il le fixe d’un regard qui réveille la passion qui l’habite. Puis il s’approche. Un pas. Puis un autre. « Aurais-tu besoin de t’en souvenir ? » Ils sont proches, les sorciers. Aussi proches que la société leur permet. Aussi proches que deux hommes peuvent être. La respiration de Cain se saccade. Il se reprend. La tasse de thé se vide. Les regards se retrouvent. Le silence retombe. Il ne dit rien, Cain. Sa langue caresse la commissure de ses lèvres. Un sourire s’y dépose. Puis il s’éloigne. Quelques pas seulement. En direction d’un entrepôt ouvert. À l’écart de la vermine. Pas assez à l’écart pour finir de réveiller les possibles soupçons du Lux. Ses yeux disent au Kettleburn de le suivre. Non. Ses yeux le lui ordonnent. Ils sont enfin seuls. Il le fixe, Cain. Il le fixe de ce regard que Silvanus connait. Puis il ne le fixe plus. Ses mains entourent la nuque de son ancien amant. Leurs corps se rencontrent. Leurs corps se retrouvent. Leurs baisers s’arrêtent un moment. Les lèvres du Prewett caressent la mâchoire du sorcier. « Qu’est-ce que tu fais ici ? » Ses mains passent sous le fin t-shirt. Ses mains parcourent le corps. Tout pour éloigner l’attention du Lux de ce qui l’a poussé à poser une telle question. Peut-être se laisserait-il prendre par la passion. Mais jamais il n’oubliera son but premier. Il connait son jeu, Caïra. Il connait son jeu sans connaitre l’amour. What is love, and all.



accent disclamer & others:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mission: positions conflictuelles - Cain & Silvanus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission: positions conflictuelles - Cain & Silvanus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Does Senator Mac Cain have the expertise and the qualities to be President ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: