Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant


Galaad Slughorn
the animal i've become
avatar
the animal i've become
Parchemins :  424
Crédits :  ?? (avatar - si quelqu'un sait, MP moi), astra (code signa), Marge (crackship), Tumblr (gif)
 
Âge :  48 ans, le demi siècle s'approche et avec lui toutes ses promesses.
Sang :  Pur, depuis toujours et pour toujours - âme souillée de tout les pêchés, le poids du monde sur les épaules.
Allégeance :  Grindelwald, jusqu'à la mort de celui-ci. Il ne pense à présent plus qu'à lui-même, prêt à tout pour s'hisser sur le trône vacant. Les Zdravko sont pour cela essentiel, sa loyauté prétendument donnée à Aleksei.
Profession :  Directeur du département d'unification des nations, une fonction de la plus haute importance pour l'homme qui manie le bulgare aussi bien que l'anglais. Dévoué depuis 1948 à la cause de celui en qui il croit (bras droit chez les Spasenis).
Ancienne école :  Il est né dans la mauvaise génération, Galaad. Il est né avec ceux condamnés aux murs du château anglais, ayant toujours regretté quelque part ne pas avoir fait ses classes dans le froid de Durmstrang. C'est donc sous l'étendard des verts et argents qu'il a effectué sa scolarité - loup parmi les agneaux s'il en est.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #cc3300
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Ven 3 Mar - 12:25

« Je te pensais plus joueur que ça, Galaad. Ta réputation te précède. Je suis déçu que ce ne soit que de simples rumeurs... » - le rire de Galaad résonne, froid. Chassant les provocations du Black d'un sourire carnassier. Il n'a que faire des rumeurs, le Slughorn. Bien des choses se murmurent sur les hypocrites gallois mais cela ne change rien aux yeux du sorcier. Ils ont le pouvoir. Fiers aux côtés du chef des nations, loyaux soldats du bulgare. Quelques mètres plus loin, c'est une toute autre scène qui attire son attention. Caerwyn Lestrange vient d'attaquer le traître Karkaroff. Intrigué, le bras droit laisse ses yeux s'attarder quelques secondes de trop sur les combats, n'esquivant que justesse de levicorpus lancé par son assaillant. Il perd l'équilibre et se rattrape de justesse alors qu'il s'apprête à tomber à la renverse. Le gallois se reprend, quittant Caerwyn maintenant immobilisé du regard. Il ne tombe pas dans le panneau aussi aisément que la tornade Nott, Galaad. Mais il est intrigué. Il est joueur Galaad, et il lui tarde de voir la suite des évènements. « Il aurait mieux valu pour toi que tu saches viser, Helios. » sa baguette toujours serrée entre ses doigts parcheminés. « Endoloris. »

OUI: Le sortilège atteint le Black de plein fouet et la silhouette du Mangemort s'effondre au sol dans un cri étouffé sous le coup de la douleur, Galaad s'abaissant vers lui, tout sourire alors qu'il profite qu'Helios soit encore sous le coup du sortilège pour lui murmurer - « Ta soeur est la prochaine. » - ricanant de ses menaces assumées, le sorcier se relève.
NON: Le sortilège atteint le Black de plein fouet et la silhouette du Mangemort s'effondre au sol dans un cri étouffé. Le sortilège ne marche cependant pas aussi bien que prévu et la douleur, bien que présente, est modérée. Les membres un peu tremblants et les muscles raidis, Helios se relève cependant rapidement.

Il ne peut empêcher son regard de parcourir le village, à l'affût de la moindre trahison. La méfiance chevillée au corps, le Slughorn peut sentir ses muscles se tendre, la colère bouillonnant par vagues au fond de son estomac.

EDIT après le dé: Galaad cherche Melpomène du regard, ses pas l'éloignant légèrement d'Helios. Il tombe nez à nez avec Kieran Fawley venant de désarmer l'un des leurs et le sorcier ne peut se retenir de siffler d'un air désapprobateur - « Fawley ! » le Spanesi reprend sa baguette et le Slughorn fait un pas de plus vers le juge, les lippes étirées en un sourire à la politesse teintée de menaces - « Je ne peux que vous conseiller de faire attention. »


You'll never know what hit you, won't see me closing in. i'm gonna make you suffer. this hell you put me in, i'm underneath your skin. the devil within. you'll never know what hit you.


Not impressed:
 


Dernière édition par Galaad Slughorn le Ven 3 Mar - 12:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Ven 3 Mar - 12:25

Le membre 'Galaad Slughorn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas


Mihayl Krum
Incarcerem
avatar
Incarcerem
Parchemins :  242
Crédits :  croco.
 
Âge :  29 ans
Sang :  Sang pur
Allégeance :  Grindelwald
Profession :  Propriétaire d'une l'entreprise de baguettes
Ancienne école :  Durmstrang

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur:
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Sam 4 Mar - 18:11

La discussion avec ses supérieurs a à peine commencée que déjà toutes les lumières s'éteignent et la musique s'arrête brusquement. Les murmures affolés se répandent comme une traînée de poudre alors qu'un patronus fait irruption au milieu de la salle de bal, annonçant une attaque à Pré-Au-Lard. Mihayl serre les dents. Ces parasites de rebelles n'allaient donc jamais les laisser en paix ? Le cœur battant, il échange un hochement de tête entendu avec Galaad et Yevgeniy avant qu'ils ne transplanent. Il n'accorde qu'un coup d'oeil distrait à Anwen alors que la jeune femme suit son oncle – à vrai dire, l'inquiétude de l'héritier des Krum est loin d'être tourné vers sa fiancée. Stoyan a déjà dû transplaner, il lui prêtera main forte. Il parcourt la salle en de grandes enjambées, avisant Yasen et Desislav non loin l'un de l'autre. Glissant une main sur la nuque de son plus jeune frère il secoue la tête avant même qu'il puisse dire quoique ce soit. « Hors de question Yasen. » De son autre main, il agrippe doucement le bras de Desislav, plongeant son regard dans le sien l'espace d'une seconde, la peur sourde derrière son regard déterminé de Spanesi. Son regard passe de Desislav à Yasen. « Rentrez tous les deux au manoir ». Il n'y a rien à discuter. « On vous rejoint dès que possible. » Il s'assure de l'assentiment des deux hommes avant de transplaner aussi vite pour Pré-Au-Lard; il est temps qu'il accomplisse son devoir.



Lorsqu'il arrive, la bataille fait rage. Il évite de justesse un sortilège qu'un rebelle lui lance et rétorque aussi vite, stupéfixant l'insolent qui ose remettre en cause le régime. Non loin de lui, il peut apercevoir notamment Galaad qui en découd avec Helios Black - tant mieux - et Stoyan qui aboie ses maléfices comme s'il était né pour ça. A vrai dire, Mihayl ne s'en fait pas trop même s'il préfère garder un œil sur lui au cas où. Bientôt, il fait face à une autre vermine de Black. "Melpomène. Quel plaisir." ironise-t-il avant de lancer son sortilège aussi vite, la rage dans le cœur. Il est temps que la traîtresse paie pour toutes les fois où elle a traîné le nom des Krum dans la boue. "Diffindo!' Au même moment, un sort perdu manque de l'atteindre, provoquant en conséquence une nette atténuation de son propre maléfice; l'effet bien moindre que ce qu'il souhaiterait.

OUI : Ludwig se prend un diffindo dans la tronche (oui je suis skyzo et maso)
NON : il stupéfixe un Lux inconnu

OUI : Bien exécuté, le diffindo provoque une longue et assez profonde entaille chez Melpotato la vieille peau qui a bien mal (comme tu veux chou ♥)
NON : Mihayl est déconcentré au dernier moment et l'entaille est superficielle et à un endroit non handicapant.


i'm afraid i might die for you
Well you know me with that ancient gaze stripping down with yesterday's eyes. You know me as I was you see me as I will be. And I still had a lot of growing when you took me and you shaped me with those hands. You know me better than myself, make me better than I am


by Wiise




Dernière édition par Mihayl Krum le Sam 4 Mar - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Sam 4 Mar - 18:11

Le membre 'Mihayl Krum' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'La main de Grigri' :


--------------------------------

#2 'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morsmordre
Parchemins :  677
Crédits :  lolitaes
 
Âge :  Trente ans
Sang :  Le sang pur, et une tradition à laquelle il ne compte pas déroger.
Allégeance :  Il porte la Marque des Ténèbres
Profession :  Ancien chef de la brigade magique
Ancienne école :  Serpentard

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: seagreen
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t426-caerwyn-lestrange-let-me-wreck-you http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t416-caerwyn-lestrange
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Sam 4 Mar - 18:42


Confrontation inattendue
Intrigue n°3 - part 2


Même s'il ne l'admettrait jamais à haute voix, Caerwyn était relativement déçu de ne pas avoir pu désarmer ce salaud de Karkaroff. Après tout, toutes les occasions étaient bonnes, et des occasions, il n'en avait que peu. Ils étaient censés être alliés, et Melpomène lui en voudrait de faire du mal à son ami. Mais avec l'excuse de sa couverture... Toujours était-il que ça n'avait pas fonctionné. Il ne comptait pas s'acharner pour autant, ce serait idiot et contre-productif pour leur groupe.

Caerwyn avait baissé sa garde le temps de son attaque, et il ne remarqua pas la Nott qui s'était faufilée dans son dos. Il entendit la voix féminine prononcer le sortilège et sut que les oiseaux arrivaient bien avant de les voir ou de les sentir. Quelle plaie ! On n'avait pas idée d'utiliser des sortilèges aussi enfantins lors d'une bataille. Néanmoins, il devait reconnaître son efficacité : trop occupé à repousser les oiseaux un par un à coups de sortilèges, il était une fois de plus distrait de son environnement. Soudainement, ses bras se collèrent à ses hanches et ses jambes se serrèrent, le faisant tomber au sol aussi raide qu'une statue. S'il l'avait pu, il aurait hurlé de frustration, encore plus en voyant le visage amusé de Karkaroff, cette enflure.

Heureusement, Caerwyn avait reçu un entraînement poussé dans l'utilisation des sortilèges silencieux, d'abord avec son père, puis lors de sa formation pour la brigade magique : la discrétion était de mise dans ce métier. Il mit donc rapidement fin au sortilège et fit disparaître les derniers oiseaux d'un grand mouvement de bras en se relevant. Quelques coupures venaient entailler son visage et ses mains, et de petites perles de sang glissaient lentement sur sa peau pâle. La tentation était grande de courir après Aleksandr pour lui faire manger sa baguette, mais cela attendrait.

Le visage fermé et les sourcils froncés, Caerwyn posa son regard sur la rousse qui avait osé le tourner en ridicule. La Nott avait couru tout droit dans la gueule du loup, lui assurant d'une part sa couverture en capturant une personne recherchée, mais également des informations essentielles aux Mangemorts. Avec un sourire mauvais, Caerwyn pointa sa baguette en direction de la Lux.

OUI : Isidore se retrouva projetée contre un mur où un sortilège de fixation l'emprisonna, la laissant dans l'incapacité de s'enfuir.
NON : Isidore se retrouva projetée et atterrit contre un autre Lux avec qui elle tomba au sol.

D'un pas souple, il s'avança jusqu'à elle, lui arracha sa baguette des mains et la posa tout contre sa gorge, faisant chauffer le bout d'un sortilège cuisant.

OUI : D'un coup de baguette, Caerwyn créa une barrière magique empêchant quiconque de s'approcher.
NON : D'un coup de baguette, Caerwyn créa une barrière magique empêchant quiconque de s'approcher, mais son efficacité était limitée dans le temps. Il devait faire vite.

Puis il abaissa la baguette de la Nott pour la remplacer par la sienne.

Parle, Nott, cracha-t-il. Quel est votre objectif ? Quelle est ta mission ?

© ACIDBRAIN





Awards:
 


Dernière édition par Caerwyn Lestrange le Sam 4 Mar - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Sam 4 Mar - 18:42

Le membre 'Caerwyn Lestrange' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'La main de Grigri' :


--------------------------------

#2 'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas


Isidore Murdarov
nothing left to lose
avatar
nothing left to lose
Parchemins :  448
Crédits :  luaneshë (avatar), Beylin (code signa), Tumblr (crackship et gifs signa)
 
Âge :  vingt-sept ans et pourtant l'impression d'avoir déjà vécu un siècle. Poupée usée qu'on a cru pouvoir briser.
Sang :  S'il a un jour été pur, le sang des Nott n'est aujourd'hui plus que souffrance et regrets. Mêlé.
Allégeance :  Lux. Elle ne s'en cache plus vraiment, Isidore. C'est crié comme un défi lancé au monde, c'est assumé avec fierté - l'âme marquée du sang de ses ennemis.
Profession :  Chiromancienne et diseuse de bonne aventure, les mensonges se professent entre ses lèvres alors qu'elle garde un capuchon vissé sur ses cheveux roux.
Ancienne école :  Poudlard, chez les Serdaigle. Mais tout a changé depuis et l'Isidore de Poudlard n'existe plus.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #996699
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Sam 4 Mar - 19:25

Elle se faufile derrière le sorcier maintenant immobilisé au sol, laissant un sourire revanchard prendre place sur ses lèvres. Au moment où elle lève sa baguette dans l'espoir d'en rajouter une couche, le Lestrange se libère de l'emprise du sortilège. Elle hésite l'espace d'une seconde, Isidore, alors qu'elle revoit rapidement ses plans. Une seconde de trop vu qu'elle n'a pas le temps de se défendre que déjà le sourire mauvais de Caerwyn s'accompagne d'une douleur violente à la tête. Le souffle coupé sous l'impact, la Nott a bien du mal à retrouver une respiration normale. L'air se bloque au fond de sa gorge alors qu'elle halète quelques longues secondes, fixée contre un mur de pierre. La sorcière grogne entre ses dents serrées, une épaisse mèche de cheveux roux lui barrant la vue. Il s'approche rapidement, lui arrachant sa baguette des mains. Elle ne proteste pas, Isidore - à quoi bon -, mais son visage irradie de colère. Mais plus que tout, il y a un air de défi au fond de ses yeux. Elle ne peut s'empêcher de chercher Yevgeniy du regard. Elle sait pourtant qu'il ne pourra rien y faire mais la Nott ne peut s'empêcher de vouloir regarder le chasseur une dernière fois. Son attention se reporte sur Caerwyn lorsque celui-ci appose sa baguette, cuisante, contre sa gorge. Une larme s'échappe des paupières d'Isidore alors qu'un grognement sourd remonte de sa gorge, la sorcière cherchant à se débattre. En vain.

C'est un soupir perdu entre l'exaspération et la douleur qui s'échappe d'entre ses lèvres alors que les barrières magiques s'érigent, Caerwyn finissant par abaisser la baguette lui brûlant la gorge. Isidore déglutit avec difficulté, la peau autrefois opaline maintenant barrée d'une épaisse trace rouge. La Nott relève les yeux, soutenant le regard du Lestrange avec courage. Elle ne recule pas, Isidore. Et si son coeur bat la chamade contre ses tempes, la Nott préférait encore mourir contre ce mur de pierre que de souffler le moindre mot à son bourreau.

Les orbes de la Nott se posent sur ses comparses de Lux plusieurs mètres plus loin, en intimant plusieurs du regard. Isidore n'est pas sûre. Pas sûre qu'ils veuillent vraiment l'aider, du moins pas tous. Le soldat entre les mains de l'ennemi, la traître hors d'état de nuire.

« Parle, Nott. Quel est votre objectif ? Quelle est ta mission ? » et c'est malgré tout un sourire sarcastique qui vient décorer ses traits. Les yeux débordant de colère et de défiance alors qu'elle profite qu'il soit proche d'elle que pour tout bonnement lui cracher au visage. C'est toute la considération qu'il aura de la part de la Nott qui, loin des princesses au sang pur, n'a pas de réputation à tenir. Elle rigole, Isidore. De ce rire qui l'a emmené à St Mangouste bien des années plus tôt, de ce rire un peu fou. Elle n'a rien d'autre à faire, de toute façon, la prisonnière. Pas tant que le bouclier est toujours érigé, pas tant qu'elle est coincée contre ce mur. « Dans tes rêves, Lestrange. » - tout en plantant ses yeux dans les siens, l'affront imprimé sur le bout de la langue. « Fais ce que tu veux je ne dirai rien. »



Things we lost to the flame, Things we'll never see again. All that we've amassed Sits before us, shattered into ash.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Protego
Parchemins :  53
Crédits :  avengedinchains, marge
 
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Dim 5 Mar - 17:34

La décision du conseil abondait dans le sens de toutes les interventions des minutes passées. Ludwig ne fut pas long à transplaner avec le reste des rebelles, cependant pas très tranquille à l'idée qu'Alice soit présente à leurs côtés. En même temps, ce n'était pas étonnant. La jeune femme était une battante et c'était tout à son honneur. Mais l'allemand ne pouvait pas empêcher son cœur de faire des embardées à l'idée qu'il puisse lui arriver quelque chose. C'était idiot pourtant. Il ne la connaissait pas encore tellement, Alice. Mais elle avait la grâce des anges, et ça le touchait, Ludwig.

En arrivant à Pré-Au-Lard, ils n'eurent même pas le temps d'élaborer une quelconque ébauche de plan, Isidore fonçait dans le tas. Et il n'était pas certain que ce soit la meilleur solution pour qu'ils ressortent vainqueurs de l'affrontement – et c'était aussi l'avis d'une bonne partie des Lux présents – mais le mal était fait et déjà les mangemorts ripostaient dans leur direction. Ludwig chercha à éviter un sort lancé dans sa direction au dernier moment, sans succès. Le sortilège l'atteint brutalement au bras. La douleur se réveilla brusquement, et l'allemand grogna de douleur, lançant un coup d’œil à la blessure. Ce n'était pas réellement profond et pas absolument grave dans l'immédiat, mais c'était loin de faire du bien et ça allait sans doute laisser une belle cicatrice. Encore quelque chose qu'il allait devoir expliquer à David.

Penser au garçon lui serra la cœur, et Ludwig reporta automatiquement son attention sur le combat. C'était pour David qu'il se battait. Pour qu'il ait un futur acceptable, un futur qui ne ressemble pas à ce passé qui lui avait déjà tant pris. Tout ce qu'il faisait, c'était pour cet enfant. Le reste n'avait pas d'importance. Sa survie n'avait pas d'importance, si ce n'était le temps que David devienne un homme et n'ait plus besoin de lui. D'un mouvement et d'une incantation sûrs, Ludwig désarme un mangemort – ou un Spanesi – le plus proche de lui et n'attend pas avant de de s'élancer vers lui et de lui décoller un uppercut magistral le sonnant pour quelques minutes – les poings, ses armes favorites et celles qui pouvaient encore davantage le servir. Il n'était pas encore expert en magie et manquait de pratique.

Au bout de quelques instants, il aperçut Isidore se faire prendre en otage par un gros con qui érigea une barrière magique autour de lui. Show off. Les autres membres de Lux semblaient n'en avoir que faire, ou du moins pas mal d'entre eux. Mais c'était une des leurs, pourtant. Malgré tout. Malgré sa réputation, malgré son possible passé, malgré son côté brut et irréfléchi. Ludwig était bien placé pour savoir qu'on n'est pas forcément ce qu'on dégage. Ludwig ne jugeait plus les gens, Ludwig n'abandonnait plus personne. Il l'avait appris de la plus difficile des manières. C'est alors sans réfléchir aucunement que l'ancien berlinois apporta son aide à la jeune femme. Sa magie était loin d'être aussi puissante que celle de Caerwyn, mais il parvint tout de même à mettre à mal la barrière magique pendant quelques instants, espérant qu'Isidore puisse profiter de ce moment de flottement.


OUI – expelliarmus un vilain et lui fait des bobos après
NON à côté


OUI – Lulu arrive à créer de la turbulence sur le mur magique, ça déconcentre un peu Canoé et donne quelques minutes à Isidore
NON – Lulu t'es un gros caca


don't bend don't break don't back down
This ain't a song for the broken-hearted, no silent prayer for the faith-departed. I ain't gonna be just a face in the crowd. You're gonna hear my voice when I shout it out loud
by Wiise


RPZ:
 


Dernière édition par Ludwig J. Rosenberg le Dim 5 Mar - 17:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Dim 5 Mar - 17:34

Le membre 'Ludwig J. Rosenberg' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'La main de Grigri' :


--------------------------------

#2 'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Dim 5 Mar - 18:16

Le conseil avait pris sa décisions, dans le sens de la très grande majorité, bien evidemment. Alice se retenait de trépigner, l'adrénaline s'inflitrant dans ses veines à une vitesse folle. Un mélange de peur et d'excitation qui lui aurait presque donné le sourire. Elle se forca à rester sérieuse, cependant. Se montrer heureuse d'aller se battre n'était pas beau à voir. Surtout lorsqu'on faisait partie du clan le plus pacifiste des combattants. Ses yeux parcourait rapidement l'assemblée, s'attardant un moment sur Isidore. Alice l'admirait, Isidore. Elle l'admirait autant qu'elle la craignait. Elle la trouvait tellement courageuse, intrépide, et volontaire. Bien que souvent trop téméraire et irréfléchie, Alice aurait tant voulu lui ressembler. Elle avait parfois l'impression qu'une Isidore se cachait quelque part au fond d'elle même, derrière la peur et les douloureux souvenirs du passé. Elle aussi, Alice, aimerait foncer dans le tas, les bras en l'air, en hurlant, et en abattant tout sur son passage. Ca lui ferait surement beaucoup de bien de couper des têtes. Façon de parler, hein. Mais elle avait peur. Elle était trop prudente. Elle était trop réfléchie, et surtout, elle ne voulait pas faire d'erreurs. Trop de gens étaient morts au fil des guerres à cause d'erreur, à cause d'une trop grand témérité. Mais trop de gens étaient aussi morts de s'être trop cachés, d'avoir trop voulu se taire.

Et Alice ne voulait pas faire partie de cela. De ceux qui se taisent. Elle voulait être une Isidore. Faire entendre sa voix, montrer qui elle était, efficace et courageuse. Elle devait seulement faire taire la petite voix au fond de sa tête.... et se préparer à la vraie bataille. Lorsqu'on demanda qui en était, Alice hocha vigoureusement la tête, la mine determinée. Elle n'était pas moins bonne que les autres, elle était meme plutôt douée en combat, agile, et souple, dotée d'une mémoire hors norme. Elle manquait juste d'un peu de confiance. Il lui suffit de croiser le regard de Ludwig de l'autre côté pour se redonner la foi. Elle savait aussi pour qui elle voulait donner une bonne image....

Lorsque Isidore fonca tête baissée dans la foule, dans la nuit noire, dans le silence pesant, Alice ne put s'empecher d'equisser un sourire. Elle était complètement folle. Une ride inquiète se forma lorsqu'elle realisa que c'était purement absurde. Mais Isidore était ainsi. Elle menait la barque, elle foncait, elle engageait, toujours. Alors les Lux durent la suivre, d'autant plus que les mangemorts commençaient à riposter. La main sur sa baguette, Alice evita soigneusement plusieurs sorts, profitant de l'obscurité pour lancer les siens presque silencieusement. Elle assista au sort lancé contre Ludwig, se faufilant agilement entre les adversaire pour donner un coup d'épaule au sorcier, et le sortir du rang quelque minutes. « Episkey » La blessure de Ludwig se mit à cicatriser sous leurs yeux, la peau se refermant doucement, ne laissant plus qu'une très légère marque. Elle lui fit un clin d'oeil, puis le chuchota « Essaie de ne pas te faire tuer. » Sentant le rouge lui monter aux joues, la sorcière détourna la tête. Un sourire flottait sur ses lèvres. Elle suivit son regard et remarqua Isidore en prise avec Caerwyn. Si son passé lui avait appris une bonne chose, c'était de se faire petite. Toute petite. Se masquant dans l'obscurité, elle murmura.

OUI : Un deuxième sort, plus fort, termine de briser le bouclier, laissant le champ libre à Isidore.
NON : Raté. Zut.

EDIT DE: Alice sourit. Elle savait qu'elle n'avait rien perdu de ses entrainements intensif pour améliorer ses visées. Elle esperait seulement qu'Isidore s'en servirait pour fuir Caerwyn, et se lancer follement dans une autre baston ou elle pourrait avoir l'avantage.


Dernière édition par Alice Leroy le Dim 5 Mar - 18:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Dim 5 Mar - 18:16

Le membre 'Alice Leroy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  274
Crédits :  Marge (ava) / Solosand (code signa)
 
Âge :  34 ans
Sang :  Sang-mêlé
Allégeance :  Lux
Profession :  Archéologue - Conférencière
Ancienne école :  Poudlard ~ Gryffondor

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #8E2653
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t603-prudence-i-cannot-and-will-not-cut-my-conscience-to-fit-this-year-s-fashions http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t538-prudence-a-descom
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Lun 6 Mar - 1:16

Il n'y avait pas eu à y réfléchir à deux fois avant de transplaner à Pré-au-Lard. Il y avait une évidence très claire dans l'esprit de Prudence, qui était de ne pas laisser aux mangemorts cette opportunité de faire du mal au sein même de Poudlard. Et ils étaient intervenus à temps, Isidore se lançant la première, ils étaient parvenus à les intercepter avant qu'il ne soit trop tard.

Seulement, à ne pas y réfléchir, la conférencière n'avait pas pris la peine d'anticiper ce qui, pourtant, aurait été des plus prévisibles. La bataille faisant rage entre Lux et mangemorts avaient fini par attirer l'attention, et les spasenis venaient de faire, à leur tour, leur entrée sur scène.

La baguette déjà en main, le souffle de Prudence se suspendit un instant sans qu'elle ne s'en rende compte alors que son regard restait fixé sur les nouveaux arrivants. Cette soirée risquait d'avoir de dramatiques conséquences. Elle risquait de marquer la fin de l'anonymat de la jeune femme, et cette dernière se sentait comme avec une épée de Damoclès suspendue au-dessus d'elle.

"Ah ... !" Une vive douleur à sa cuisse, soudain, la tire de son immobilisme, et son regard se porte aussitôt dans la direction du lanceur de sort. Elle fronce le nez, Prudence, baissant rapidement les yeux sur sa blessure avant de revenir sur Melpomène. La cadette des Black. Elle se souvient l'avoir affrontée lors des événements de Loutry-Ste-Chaspoule. Ça ne l'étonne pas plus que cela de la découvrir rancunière. Ces mangemorts semblent pour la plupart de dangereux individus aux motivations malsaines.

Prudence voudrait se lancer un rapide sort de cicatrisation, mais elle n'ose rompre le contact visuel. La chance semble cependant se matérialiser sous les traits d'un spaseni, car la jeune Black se fait prendre à son tour pour cible, et elle en profite pour murmurer un sort de soin, le bout de sa baguette contre sa cuisse blessée derrière le tissu de sa robe lacérée. Une fois cela fait, elle redresse vivement la tête, aux aguets, son attention toujours sur Melpomène avant de se rendre compte du guêpier dans lequel se trouve Isidore. Oubliant définitivement ses chances de rester sous couvert d'anonymat, elle ne réfléchit pas plus avant et abandonne Melpomène aux mains de Mihayl pour s'élancer vers Caerwyn, pleine d'une rage brûlante, le coeur serré à l'idée qu'il puisse faire quelque chose d'irrémédiable à son amie.

Le bouclier terminant de se dissiper sous l'effet des efforts conjugués d'Alice et Ludwig, elle pointe directement sa baguette sur Caerwyn, avançant dans le même temps vers lui d'un pas déterminé.

"Expelliarmus !"


OUI: La baguette de Caerwyn lui est arrachée.

NON: Le sort ricoche sur le mur à quelques centimètres de lui, lui annonçant ainsi d'une manière on ne peut plus claire que le bouclier a cédé et qu'il a été pris pour cible.


AS I BLEED, I KNOW I'LL BLEED AGAIN
I'm trying, I'm trying to sleep, I'm trying, I'm trying to sleep, But I can't, but I can't when you all have, Guns for hands Twenty One Pilots



Dernière édition par Prudence Descombes le Dim 30 Avr - 14:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Lun 6 Mar - 1:16

Le membre 'Prudence Descombes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Incarcerem
Parchemins :  348
Crédits :  ORTACH au carré.
 Сука Блять.
Âge :  Demi siècle franchi.
Sang :  Ichor fruit du mariage des rois. On se courbe, se prosterne devant la Pureté toute puissante.
Allégeance :  Spaseni zélé, autrefois siégeant à la droite de Grindelwald mais depuis tombé en déchéance. Il se fait plus tyran que le Tyran, fait cendres de toute opposition.
Profession :  L'encre. Du bout de sa baguette il influe sur les masses, dirige l’opinion des plus crédules. Magnat de la presse bulgare et Directeur du Bureau de la Propagande Magique.
Ancienne école :  Koldovstoretz puis Durmstrang.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #711f2f
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t246-karkaroff-requiem-pour-un-con http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t149-fahrenheit-451
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Lun 6 Mar - 3:05

I
l n'aimait même pas le champagne. Certains louaient sa subtilité en bouche, ses note vaguement fruitées, pour lui, elles ne trahissaient qu'un manque de caractère flagrant, un bouquet fané de nuances fades que ce pétillement frivole peinait a compenser. Il n'aimait même pas le champagne, mais il avait jeté son dévolu dessus comme d'autres pauvres diables se tournaient vers de l'eau de cologne ou l'alcool à désinfecter ; c'était à porté de main ...
En sachant cela, on imaginait sans peine à quel point l'estocade de Quirrell fut appréciée. Cueillit alors qu'il portait une coupe a ses lèvres, Grigor se stoppa net, vissant son regard furieux dans celui du dévot. Cette flèche, ce regard défiant ; il ne lui en fallait pas plus pour briser les quelques restants de tenue qu'il lui restait. L'attaque visait la jugulaire, il cherchait à saisir cet impertinent au col et lui faire entendre raison, mais à peine son intention eut été trahit par ses mouvements qu'une gerbe de champagne avorta le geste malheureux, par chance avant qu'il ne prenne trop d'ampleur.
Revenant à un semblant de raison, Grigor chassa d'un geste irrité les quelques goutes ayant atteint la main fautive, Nikolai s'éclaffant encore a ses cotés. Savait-il seulement ce qu'il venait de lui éviter ? Peut être. Sûrement. Qu'importe. Faisant preuve d'un flegme affecté qu'il était loin de ressentir, l'ersatz de bras droit acheva sa coupe d'un trait et la posa sur le plateau d'un garçon qui passait par là. La brusquerie du geste trahissait son état, il manqua de faire perdre l'équilibre au plateau du garçon. Tirant une cigarette de son étuis d'argent, il écoutait distraitement la logorrhée de son frère et ne fit rien pour le faire mentir a son sujet. Inhalant une première bouffée, Grigor jeta son attention vers les âmes assez légères pour se laisser aller a quelques pas de danse, guidés par l'orchestre dépêché pour la soirée. Il croisa alors le regard de Galaad et lui rendit son salut, espérant que son calvaire ne se lisait pas trop ouvertement sur sa face. Pendant ce temps, Abraham redoublait d'insultes à leur encontre. Ce baiseur de grenouilles de bénitier n'avait-il donc rien de mieux à faire ? Malgré les années de coopération avec l’Angleterre, son anglais rouillé avait encore du mal a se défaire de ses accents slaves. « Continuez ainsi, Quirrell, et vous allez me convaincre qu'il y a là més- Blackout. ... alliance. » L'espace d'un instant, seul le bout incandescent de sa cigarette déchirait la nuit. Nerveusement, une rumeur inquiète montait, remplaçant peu à peu les accords harmonieux de l'orchestre qui s'était tu. « Ça commence... » Le renard, puis les ordres lancés par Gellert ; le tout défila comme un éclair devant l'œil fasciné de Grigor.
Il allait être là, à portée de main. Aleksandr allait être à Pré-Au-Lard. Le reste lui importait peu. En cet instant, les pensées qu'il couvait à l'égard de son fils n'était point celles d'un père. Terrible sort qu'il réservait à celui qui l'avait trainé dans la boue.
Déjà, les premiers spaseni transplanaient vers le village. Grigor n'allait pas se faire attendre, il se tourna vers son frère. « Je te laisse en bonne compagnie.
Comme si tu étais en état d'aller où que ce soit. Non, tu vas y laisser une jambe si tu tentes de transplaner. Es-tu seulement capable de tirer droit ?
Tu serais surpris ... » Nikolaï lui lança un regard railleur puis se tourna une ultime fois vers Abraham. « Beau papa ... » Il se contenta ensuite d'un vague signe de la main, dédaigneux au possible, en guise de salut à sa femme-enfant. « Prend ton temps.
Ça vient, ça vient. L'ainé agrippa fermement l'épaule de son frère. Tâche seulement de ne pas me vomir dessus, ce costume est l'un de mes préférés. »


Détonations, cris, éclairs meurtriers. La bataille battait son plein lorsqu'ils arrivèrent sur place.
Désorienté, Grigor tituba sur quelques pas avant de reprendre son équilibre. Transplaner dans son était n'avait rien d'agréable, mais il se reprit rapidement, s'ébouriffa la face avec une poignée de neige immaculée et s'extirpa de la ruelle comme un diable jaillissant de sa boite, sans un mot de plus à l'attention de Nikolaï. Il ne fit pas trois pas qu'il tomba sur un couple de Mangemorts - à moins qu'il ne s'agisse de Lux ? Peu lui importait. Les baguettes qu'ils venaient de lever à son encontre formaient un motif suffisant à ce qui allait suivre. « Deprimo. » L'éclair frappa le sol aux pieds de ses adversaires, les précipitant dans la cave qui se trouvait sous eux, éventrée par l'explosion qu'il venait de causer. Grigor ne leur accorda pas plus d'attention, déjà, son regard fébrile parcourait les visages des sorciers environnant, cherchant parmi eux des traits familiers. « Aleksandr. » Amplifiée par sa baguette, sa voix de Stentor tonna au cœur de la bataille. Que ce traitre vienne à lui, il était grand temps qu'ils aient une petite discussion, de père à fils.



#CRACK:
 

Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
live like legends
avatar
live like legends
Parchemins :  3965
Crédits :  Tearsflight (avatar), LAZARE (codage signature), MØRK (gif profil + signa)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Lun 6 Mar - 10:02

Alors que la Black a les yeux rivés sur Prudence, c'est une voix toute autre qui détourne son attention - « Melpomène. Quel plaisir. » elle sourit alors qu'il prononce son sortilège, l'association d'un maléfice perdu providentiel et du pas d'esquive de la louve la faisant s'en sortir avec une entaille superficielle au niveau de l'épaule. C'est une moue dédaigneuse qui se peint sur ses lèvres alors qu'elle jette un rapide coup d'oeil à ce qui n'est guère plus qu'une petite coupure, relevant les yeux sur le sorcier - hautaine. « Ton chien n'est pas avec toi ? » glisse t'elle, mesquine et faisant référence au né moldu se trouvant toujours dans l'ombre de son maître. « Peut-être sait il viser, lui ? » assène t'elle alors qu'elle sourit de toutes ses dents, bien consciente encore une fois de jouer avec le feu. Mihayl Krum reste un Spanesi, membre de la milice, et la Black a bien conscience qu'elle ne doit l'échec de son sortilège qu'à l'association de ses réflexes et d'un peu de chance. Alors qu'elle s'apprête à lever sa baguette pour riposter aussitôt, la voix de Grigor fait dégringoler un frisson le long de sa colonne. Elle cherche Aleksandr du regard, parcourant rapidement la foule aux alentours de ses orbes sombres. Elle ne le trouve pas parmi les combats et elle finit par retourner son attention sur le Krum, finissant par murmurer entre ses lèvres serrées - baguette brandie.

autres possibilités du dé:
 
NON/NON: C'est un « serpensortia » qui se glisse entre les lèvres de la princesse, Melpomène profitant du fait que l'attention de Mihayl soit tournée vers le long serpent noir sifflant au sol, prêt à mordre que pour asséner également un « diffindo » sournois. Seulement, Mihayl est plus rapide que prévu à faire disparaître le serpent, parvenant ainsi à esquiver de justesse le sortilège. Il n'a qu'une entaille mineure sur le haut de la joue gauche.

Un peu plus loin, son attention est attirée par une scène toute autre. Trouvant Caerwyn du regard juste à temps que pour voir les protections magiques tomber, la Black réprimant de toutes ses forces l'envie de courir se battre à ses côtés. L'estomac noué de rage et le coeur au fond des talons, la cadette des Black se força à détourner le regard afin de ne pas attirer les soupçons sur le Lestrange, posant de nouveau ses orbes noircies par la colère sur la silhouette de Mihayl.


uprising
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.


Dernière édition par Melpomène Black le Lun 6 Mar - 10:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Lun 6 Mar - 10:02

Le membre 'Melpomène Black' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'La main de Grigri' :


--------------------------------

#2 'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Silencio
Parchemins :  320
Crédits :  Lux Eternae
 
Âge :  31 yo
Sang :  Sang-Mélé, dû à un manque de visibilité sur les statuts des arrières grands parents.
Allégeance :  En apparence pro-régime, en raison de son poste au ministère, Kieran fait semblant de courber l'échine pour accomplir sa vengeance. Il a déja aidé les mangemorts, une fois, mais on ne l'y reprendra plus : son allégeance réelle va aux Lux, plus par manque d'un autre choix que par convictions, mais ce sont les seuls qui ne mettront pas à feu et à sang le pays dans une quête absurde de pouvoir.
Profession :  Juge d'instruction au Magenmagot
Ancienne école :  Serdaigle

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: steelblue
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t853-rising-from-the-ashes-kieran http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t813-don-t-put-the-bla
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 7 Mar - 11:14


Il sait qu’il a fait une erreur, mais peut-on lui reprocher de ne pas vouloir être touché dans le dos, ou de laisser un bulgare indélicat bruler une maison et mettre cela sur le dos des mangemorts après coup. Ca c’est déjà vu, plus d’une fois. C’est donc sans montrer la moindre émotion qu’il laisse le spanesi reprendre sa baguette, acceptant l’insulte qu’il devine sur ses lèvres. Au moins, celui là saura désormais être prêt à un sort en toutes circonstances.
Le village est en proie à la panique, les sorts et les cris sont légions. Et voilà que Slughorn, le traitre à son pays, s’approche de lui. Il saigne mais parait assez en forme pour le menacer, ce n’est donc pas Kieran qui le soignera, il peut compter là-dessus. Voilà un homme que le Fawley rêve d’emprisonner, et lorsque le vent tournera, il se fera un plaisir particulier à l’inculper pour haute trahison. En attendant, ils sont tous les deux du coté du gouvernement, et il ne vaut mieux pas se le mettre à dos… plus que maintenant. Il acquiesce, visage fermé, main crispée sur sa baguette, il prend la remontrance sans bouger, conscient de ne pas être en position de force.
Cependant, et c’est plus fort que lui, il ne peut pas s’empêcher de montrer qu’il n’est pas vaincu, pas qu’un sous fifre sans intérêt, que l’on peut envoyer balader. « C’est bien noté Directeur. Je vous souhaite d’en faire de même à l’avenir. J’ai prévenu St Mangouste, mais je ne sais pas quand les médicomages seront sur les lieux. » Si possible, un chouia trop tard.

N’attendant pas de réponse, ne souhaitant pas s’engager dans une conversation qui n’a pas lieu d’être ici, il lui tourne délibérément le dos. Si Slughorn l’attaque, ce sera devant tous les autres, soit un peu trop de monde pour qu’il achète leur silence. Non, Slughorn devra le laisser filer, ce soir. Et pour l’instant, Kieran ne pense pas trop au futur.

Se mettant à courir le long des murs, il vient en aide aux aurors présents, laissant les spanesi se débrouiller. En entendant la voix puissante du Karkarroff, Kieran se tourne vers lui, apercevant les traces fumantes d’un sort que le bulgare vient surement de lancer. Il n’a plus l’air de se préoccuper du sort des victimes, mais Kieran ne veut plus de morts, il veut des prisonniers. C’est donc vers eux qu’il avance, gardant dans un coin de l’œil le Spanesi.

Le Fawley jette un coup d’œil dans les ruines, soulagé de voir les deux sorciers en vie. Il en profite pour leur lancer un « Incarcerous »  qui les attache correctement. Ces deux là ne sont pas prêts de bouger. Maintenant, il faut qu'il trouve Silvanus, qu'il l'attache exactement pareil et qu'il le transplane loin d'ici.

Spoiler:
 



you take the pain i feel



Dernière édition par Kieran Fawley le Mar 7 Mar - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 7 Mar - 11:14

Le membre 'Kieran Fawley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  1284
Crédits :  Marge (avatar) / NEON DEMON (code signature) / Melpo (GIF)
 
Âge :  26 ans
Sang :  Pur (et dur)
Allégeance :  C'est désormais une évidence ; Tom Jedusor
Profession :  Ex-employé au département d'unification des nations, désormais mangemort reconnu et fugitif
Ancienne école :  Poudlard ~ Serpentard

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #91C893
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t483-aleksandr-never-explain-anything http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t449-aleksandr-karkaro
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 7 Mar - 17:40


Solution: Burn It



Les petites rues de Pré-au-lard étaient en proie au chaos, les sorts fusant tout autour du jeune mangemort, illuminant le ciel d'éclairs colorés. Il n'avait pas de mal à s'imaginer les habitants terrifiés, terrés au fond de leurs maisons, et il s'en réjouissait curieusement. Pauvres créatures pathétiques sans allégeance affirmée, sans but véritable. Aleksandr, lui, savait pour quoi il se battait. Pour qui. Et cette pensée seule suffisait à lui procurer une sensation de puissance.

La fine épaisseur de mélèze de sa baguette roulant entre ses doigts, le bulgare avançait d'un pas mesuré, lutte interne entre l'apparence de la maitrise de soi qu'il tenait absolument à conserver et la puissante impatience qui s'obstinait à le porter vers l'avant. Sa capuche était depuis longtemps retombée dans son dos, son visage fièrement révélé aux yeux de tous, ainsi que le sourire effronté ourlant le coin de ses lèvres. Attentif, son regard noir scannait rapidement les alentours, complètement indifférent à tout ce qui n'était pas l'assassin de sa mère, à tout ce qui n'était pas son père. Graduellement frustré de ne pas le trouver aussi facilement qu'il l'aurait espéré, une pensée vint parasiter son état d'excitation fiévreuse: et s'il n'était pas là, s'il n'était pas parmi les spasenis présents ? Aleksandr ne pouvait croire, cependant, que son père ait manqué une occasion pareille. Il n'était pas sans ignorer la disgrâce que sa trahison lui avait valu.

Alors qu'il accélérait le pas sous le coup de l'agacement, le bruit d'une explosion suivit de celui, sourd, d'un éboulement, le figea momentanément sur place. Puis: « Aleksandr. » Le visage de ce dernier s'illumina, exultant.

D'un prompt mouvement de la baguette, il renversa un couple de spasenis au devant de lui, libérant la voie vers Grigor qui lui apparut enfin, un peu plus loin. Le jeune homme s'avança, contenant à nouveau son pas, tâchant de ne pas paraître trop hâtif, mais pouvant difficilement se dépourvoir de son sourire insolent.

"баща (Père)."
Il s'était arrêté à quelques mètres de lui et sembla analyser sa tenue, son expression, à la recherche de la moindre faille, du moindre signe de décrépitude. Car c'est tout ce qu'il lui souhaitait, hormis de mourir de sa main. D'avoir souffert du choix de son fils, d'avoir perdu l'estime de Grindelwald. Il lui souhaitait d'avoir dû ramper aux pieds du dictateur et d'avoir connu la désillusion la plus amère qui soit.

Bien que son bras soit retombé contre son flanc, sa poigne est toujours crispée autour de sa baguette qui pointe, oh, l'air de rien, vers Grigor.

"De t'être déplacé en personne, je suis flatté. Encore une fois, je suis navré de ne pas avoir pu assister au bal, mais je suppose qu'hormis une overdose de petits toasts et un discours barbant, je n'ai rien manqué d'exceptionnel."

Code by Sleepy



Everyday it's a-gettin' closer
Goin' faster than a roller coaster
Love like yours will surely come my way


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  1183
Crédits :  lux aeterna & tumblr.
 
Âge :  25 ans (26.07.1927)
Sang :  Pureté violente que certains n'apprécient pas, image d'une famille sanguinaire en marge de la societé.
Allégeance :  Voldemort envers et contre tout, fanatique des premiers jours, il est prêt à tout pour défendre son maitre.
Profession :  Tortionnaire, artiste d'un monde sanguinaire. Mangemort en fuite, il a laissé son ancien monde pour supporter Voldemort. Ancien assistant médicomage, il a appris a blesser le corps au lieu de le soigner.
Ancienne école :  Poudlard, au sein des serpents qui sont devenus ses amis les plus proches.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: firebrick
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t481-cain-o-i-think-about-the-end-way-too-much http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t379-cain-o-drop-after
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 7 Mar - 18:21

« Ma foi, la proposition est tentante. Mais j'aurais peur que Melpo soit jalouse, si elle n'est pas de la partie. » Il rit, Cain. Il rit de ce rire enfantin. Ce rire qui a un jour été le sien. Ce rire qui s’est éteint. Ce rire qu’il retrouve peu à peu. Ce rire qu’il n’offre qu’a certains. Ce rire innocent. Ce rire qui se tait. Il se tait parce qu’on lui ordonne de le faire. « Tu joueras tant que tu le voudras quand on devra se battre. Promis. En attendant... » Il y trouve le rire, Cain. Mais il y trouve également la supériorité. Il respecte Helios. Mais il ne suivra jamais ses ordres aveuglément. Jamais. Helios mérite le respect. Mais Helios n’est pas le Seigneur des Ténèbres. Alors il sourit, Cain. Il imite le Black. Un doigt sur ses lèvres. Un regard dans le fond de ses yeux. Un regard qui ne rit pas. Un regard silencieux. Cette fois-ci.

Le groupe se met en mouvement. Plus silencieux. Toujours joueur. Il en profite, Cain. Il profite de ce moment rare. Il profite de ce moment sans grande conséquences. Il joue avec la neige. Il joue avec le monde. Et puis le monde joue avec lui. Le son d’un transplanage le surprend. Le son d’un transplanage efface son innocence. Le son d’un transplanage réveille sa violence. « Amusez-vous. C'est l'heure de la récréation. » Il lève les yeux au ciel. Il n’est pas un enfant, Cain. Il joue, certes. Il rit, certes. Mais il tue. Il se perd dans le sang. Il se perd dans la mort. Il est prêt à se battre, Cain. La bataille se réveille. Il blesse. Il tue. Et puis il tombe au sol. La douleur le parcourt de part en part. Son visage se perd dans la neige. Il la pense superficielle, la blessure. Il se trompe. La quantité de liquide qui coule le long de son bras est importante. Trop importante. Il s’échappe, Cain. Il s’échappe de la foule.

OUI : Silencieux, une lueur s’échappe du bout de sa baguette. La plaie se referme légèrement. Profonde, elle n’en reste pas moins douloureuse.
NON : Il ne parvient pas à trouver un endroit calme, Cain. La douleur le lance. Il perd trop de sang. Maladroit, il arrête l’écoulement. La plaie est encore rouge. La plaie est encore douloureuse.

Il est silencieux, Cain. Silencieux dans sa rage. Sa rage qu’il contrôle. Sa rage qu’il calme. Sa rage qui s’échappe du bout de sa baguette. Le combat n’a pas attendu. Mais Cain ne s’en préoccupe pas. Il cherche Melpomène. Il cherche Aleksandr. Il trouve Silvanus. La. Au milieu de la foule. Lui qui lui a déjà échappé. Il essuie la neige de son visage. Il y dépose de son propre sang. Son long manteau claque sous le vent. Il ne dit rien, Cain. Il se contente de pointer son arme vers le Lux.

OUI : Silvanus est violemment projeté en arrière. La force du sortilège le fait s’écraser contre une façade non loin. Quelques morceaux de verres brisés lui déchirent la chair. Superficielles, elles n’en restent pas moins douloureuses. « Couché. » Cain lui sourit.
NON : Le sang coule dans son regard. Cain ne parvient pas à toucher Silvanus. L’explosion qu’il lance dans sa direction atteint la vitrine d’un magasin. Le Lux est déstabilisé un court instant.

Cain se retourne. Cain se heurte à un être. Rapide, sa baguette prend place sous le menton de l’inconnu. Il est fier, Cain. Il est fier, et puis il le reconnait. Slughorn. Plus âgé. Plus puissant. Loin d’être aussi blessé. Mais il ne bouge pas, Cain. Il ne le laisse pas connaitre la lueur de peur qui coule dans le fond de son être.



accent disclamer & others:
 


Dernière édition par Cain Prewett le Mer 8 Mar - 9:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 7 Mar - 18:21

Le membre 'Cain Prewett' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'La main de Grigri' :


--------------------------------

#2 'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas


Nikolai Karkaroff
Contra Bonos Mores
avatar
Contra Bonos Mores
Parchemins :  178
Crédits :  Romy.
 
Âge :  59ans
Sang :  Pur qui pourrait en douter?
Allégeance :  Il n'a d'allégeance qu'envers lui même et sa famille. Citoyen neutre pendant la guerre civile, il compte bien profiter de la situation pour s'enrichier un peu plus. Son coeur balance entre l'allegeance de sa fille et de son frere et celle de son neveu mais il est officiellement plus ouvert aux Spasenis.
Profession :  Gerant d'un cabaret bien sous tous rapports.
Ancienne école :  Durmstrang, l'école des forts qui ne laisse passer aucune faiblesse.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #663399
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t919-nikolai-i-get-a-little-bit-genghis-khan#14248
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 7 Mar - 18:35

Le tout devenait un peu redondant, Nikolaï commençait légèrement à s’ennuyer. Non pas qu’il n’apprécie pas ce bel étalage d’insultes entre hommes adultes et matures mais le bal commençait à devenir extrêmement passif. Rien ne se passait, personne n’était suffisamment saoul pour provoquer un scandale même s’il suspectait que son frère en était très proche, des années à pousser constamment ses boutons lui avait appris à connaitre ses réactions mieux que celles de quiconque. Personne ne dansait même, appelait-on vraiment ça un bal ? De piètre qualité comme tout ce que Grindelwald avait tendance à faire, la situation n’aurait pas dû le surprendre. Tournant son regard vers son cadet, il préparait déjà sa pointe, attendant la réponse au dévot avant de se lancer et libérer la bête agressive se cachant à l’intérieur de son frère mais il n’en eu pas le temps. Enfin, ENFIN quelque chose venait troubler l’air placide de la soirée, un patronus, des ordres et les moutons du tyran se préparant immédiatement sur les ordres de leur tourmenteur. Il observa son frère, il n’était certes pas chancelant – années d’expérience obligeant – mais la transplanation était une toute autre affaire. Il offrit donc poliment son aide, jetant méprisamment sa poupée vers son géniteur, ne leur accordant pas un regard, à peine un salut avant d’agripper son frère et les emporter vers les lieux du combat.

Son frère, impoli comme toujours, ne lui accorda même pas un regard avant de se lancer dans la bataille. L’ainé ne prit même pas la peine de supprimer un roulement des yeux, une expiration d’air en regardant son abruti de frère se jeter tout droit dans le danger sans jamais penser à lui-même, se jeter tête la première afin de se sacrifier pour une cause qui ne lui apporterait rien. Nikolaï qui avait pris autant de soin à faire transplaner sa coupe de champagne que son frère, sirota le reste du verre avant de le jeter négligemment dans la foule, espérant qu’elle atteigne quelqu’un en pleine tête, sa participation au combat sans doute. La cible n’était pas désignée, il les méprise tous : mangemorts, lux, partisans de Grindelwald. Mais il appréciait toujours un spectacle de qualité. La voix tonitruante de Grish le décida à vraiment entrer en scene, il connaissait son cadet tout comme son neveu et leur stupide ego, leur stupide envie de vengeance, leur stupidité en général et il n’avait aucune envie de se retrouver avec le cadavre d’un des deux sur les bras. Avançant d’un pas déterminé entre les sorts, les corps, les stupides partisans de causes quelconques, il arriva à temps pour voir les deux « hommes de sa vie » ou plutôt les deux sots qu’il devait maintenir en vie face à face. Plutôt fier de la remarque de son neveu, il s’accorda un petit sourire avant d’essayer d’intervenir, ne prenant plus vraiment garde à ce qui se passait autour de lui, baguette pointait entre les deux il murmura un « lumos maxima » suffisamment brillant pour aveugler quelques secondes les deux autres. Bien sur, il venait aussi sans doute d’attirer l’attention de tout le monde sur la situation mais les cris d’orfraie de son frère à la recherche de son morveux avait déjà fait le travail avant lui après tout.

« On ne peut pas vous laisser cinq minutes sans que l’un de vous décide de faire une connerie, vous en devenez fatiguants. »



Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 7 Mar - 23:01

L’ordre est donné et sans tarder, tous les Luxs disparaissent un à un dans un crépitement de craquements sonores sinistres. Sans réfléchir, Silvanus agrippe Alpos et ensemble transplanent pour le village sorcier, suivant de près la rouquine. Dans la nuit sombre, Silvanus perd un peu ses repères. Au milieu de la foule, il met quelques instants à situer l’action. Quelques instants de trop durant lesquels la Nott attaque et révèle leurs positions. Des pluies de sortilèges fusent, certains le rasant de près sans le toucher et aussitôt sa confiance et sa détermination vacillent.  Séparé de son cousin, Silvanus disparait dans la pénombre, se cachant derrière une bâtisse pour gagner un peu de temps et penser à une stratégie. Mais de nouveaux craquements sonores retentissent et ce sont cette fois les Spanesis qui apparaissent à leurs tours, rajoutant encore plus de chaos au sein du village sorcier.

Entre cris et éclairs de lumières, Silvanus ne parvient toujours pas à se repérer, essayant tant bien que mal de rester en vie. Trop tard, il repère à nouveau Isidore en proie avec un homme mais Ludwig et Alice sont plus rapides que lui et lui viennent en aide. Prenant son courage à deux mains, il s’élance enfin à son tour dans la bataille, déterminé à prouver qu’il peut faire une différence, qu’il peut aider sa cause. Soudain, un sortilège passe juste devant lui, faisant exploser une vitrine non loin. Désarçonné, Silvanus vacille à nouveau et mets quelques instants à comprendre ce qu’il vient de lui arriver. Jetant un regard vers l’origine de la source, il comprend que Cain l’a attaqué. Qu’il a tenté de le tuer. Cain. De rage, il pointe sa baguette vers le sorcier qui lui tourne déjà le dos, en proie avec un autre sorcier. « Confringo ! »

Oui : Le sortilège le frappe de plein fouet dans le dos et le projette sur le Slughorn. Sa cape prend feu, il est sévèrement blessé. Slughorn est sonné par la même occasion.
Non : Le sortilège atterrit à coté des deux sorciers et projettent de la neige et de la boue partout sur les deux ennemis sans causer vraiment de tord.

Profitant de la confusion qu’il a toutefois pu créer entre les deux sorciers, Silvanus s’élance à nouveau et disparait aussitôt dans la pénombre, décidé à venir en aide à son amie d’enfance Prudence.


Dernière édition par Silvanus S. Kettleburn le Mar 7 Mar - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 7 Mar - 23:01

Le membre 'Silvanus S. Kettleburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas


Galaad Slughorn
the animal i've become
avatar
the animal i've become
Parchemins :  424
Crédits :  ?? (avatar - si quelqu'un sait, MP moi), astra (code signa), Marge (crackship), Tumblr (gif)
 
Âge :  48 ans, le demi siècle s'approche et avec lui toutes ses promesses.
Sang :  Pur, depuis toujours et pour toujours - âme souillée de tout les pêchés, le poids du monde sur les épaules.
Allégeance :  Grindelwald, jusqu'à la mort de celui-ci. Il ne pense à présent plus qu'à lui-même, prêt à tout pour s'hisser sur le trône vacant. Les Zdravko sont pour cela essentiel, sa loyauté prétendument donnée à Aleksei.
Profession :  Directeur du département d'unification des nations, une fonction de la plus haute importance pour l'homme qui manie le bulgare aussi bien que l'anglais. Dévoué depuis 1948 à la cause de celui en qui il croit (bras droit chez les Spasenis).
Ancienne école :  Il est né dans la mauvaise génération, Galaad. Il est né avec ceux condamnés aux murs du château anglais, ayant toujours regretté quelque part ne pas avoir fait ses classes dans le froid de Durmstrang. C'est donc sous l'étendard des verts et argents qu'il a effectué sa scolarité - loup parmi les agneaux s'il en est.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #cc3300
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 7 Mar - 23:33

Les remontrances passées, le Slughorn n'accorde plus à Kieran qu'un bref regard menaçant. Il se méfie de tout un chacun, Galaad. La vie lui a bien trop souvent hurlé de ne plus faire confiance à personne et tout remettre en question fait partie des prérogatives du bras droit. Encore plus dans un moment comme celui-ci, où la moindre erreur - aussi innocente soit elle en apparence - peut se révéler fatale. Kieran s'éloigne et Galaad en fait de même, son regard se perdant successivement sur ses ennemis. Aleksandr, au loin, qui semble avoir retrouvé la compagnie de son père. Une confrontation dont le gallois a hâte de découvrir l'issue. Conclusion qu'il espère funeste pour le gamin disgracié. Galaad s'éloigne de quelques mètres, s'éloignant de la foule non pas pour fuir mais pour mieux noter le nom des traîtres. Pour mémoriser les traits des renégats qui garniront les pelotons d'exécution. Et alors qu'il darde ses orbes noires sur la foule qui s'agite, quelqu'un le heurte et le déconcentre. La baguette coincée sous le menton, le gallois baisse les yeux pour découvrir les traits tendus de prewett. Ses lèvres s'étirent en un sourire carnassier, le sang de Cain garnissant les restants de neige comme la plus belle des peintures. Qu'il se vide de son sang, l'indigne, Galaad n'en a cure. Le Slughorn est même prêt à l'y aider, ses doigts bourrus sur le bout de la baguette du fugitif, la faisant retomber. Le geste est dédaigneux et hautain. Peut être le Prewett cache t'il bien ses peurs, ses traits empreints de plus de détermination que de couardise, mais les tâches rouges défigurant la neige ne renseignent que trop le bras droit sur sa condition.

Le regarde Galaad est empreint de haine alors qu'il ne lâche pas le Prewett des yeux, guettant la moindre attaque. Il le sait vicieux. Le récit de Dyfnig résonne encore au creux de ses oreilles, enflammant son coeur de colère. Ce soir, ce sont les cloches de sa vengeance qui enivreront le village. « Cain. » - son visage pourtant affiché aux quatre coins de l'Angleterre a perdu de sa superbe aux yeux du Slughorn. Et alors qu'il s'apprête à reprendre la parole, bien décidé à voir la souffrance déformer les traits du jeune homme, un sortilège ricoche non loin d'eux, projetant aux alentours un mélange terreux de boue et de neige. C'est joueur que Galaad souffle, mesquin - « je ne suis apparement pas le seul à vouloir te voir mort. »

C'est sa fois la baguette du Slughorn qui se pose sur la joue de Cain, le gallois en chauffant le bout d'un sortilège cuisant, ses lèvres fines s'étirant d'un sourire carnassier. Sans crier gare, le sorcier murmure un sortilège. Les syllabes sont à peine audibles mais les effets ne tardent pas à se faire sentir:

OUI: Un voile noir tombe comme une chape de fer devant les yeux de Cain, le privant de la vue alors que le monde n'est plus que bruit. Que la partie commence.
NON: Le sortilège n'est que de courte durée et Cain retrouve bien vite la vue.

Un ricanement mauvais s'échappe de la gorge du Spanesi alors qu'il se relève légèrement, « J'ai entendu dire que tu étais joueur, Cain, alors jouons. »


You'll never know what hit you, won't see me closing in. i'm gonna make you suffer. this hell you put me in, i'm underneath your skin. the devil within. you'll never know what hit you.


Not impressed:
 


Dernière édition par Galaad Slughorn le Mar 7 Mar - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    

Revenir en haut Aller en bas
 
INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Partie de plaisir
» Résumé de l'intrigue
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Confrontation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: