Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
Admin
Parchemins :  274
Crédits :  Marge (ava) / Solosand (code signa)
 
Âge :  34 ans
Sang :  Sang-mêlé
Allégeance :  Lux
Profession :  Archéologue - Conférencière
Ancienne école :  Poudlard ~ Gryffondor

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #8E2653
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t603-prudence-i-cannot-and-will-not-cut-my-conscience-to-fit-this-year-s-fashions http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t538-prudence-a-descom
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 14 Mar - 14:31

Le sifflement produit par la baguette incandescente de l'inconnu en brûlant la peau d'Isidore la fit frissonner de part en part, mais avant qu'elle ne puisse produire un nouveau sort, l'homme s'était retourné et ne l'avait pas manqué, lui.

Prudence tomba au sol, le souffle coupé, incapable de rester debout tant la douleur lui parut insupportable. Pour la première fois, elle pouvait ressentir toute la cruauté des effets d'un sortilège interdit. Le corps rigide, les yeux écarquillés fixés sur la voûte céleste, elle crut perdre un instant la raison avant, qu'enfin, les effets du doloris finissent par s'estomper. Pas tout à fait remise pour autant, elle se redressa péniblement à l'aide de ses bras, sa baguette dans son poing crispé, les muscles encore douloureux mais la rage au fond des yeux.

Le bruit d'une détonation attire rapidement l'attention de la jeune femme vers Caerwyn à nouveau, lui permettant de constater l'intervention de Silvanus. Un sourire étire fugacement ses lèvres ; voilà au moins une personne sur laquelle elle pouvait compter les yeux fermés. Cependant son ami ne semble pas en aussi bonne posture qu'elle l'aurait espéré, et elle finit par se relever complètement, sa robe en lambeaux mais plus déterminée que jamais.

Alors qu'elle avance péniblement sur ses jambes encore chancelantes mais tous ses sens exacerbés, le chef de la milice en personne s'empare d'Isidore, semblant la considérer comme sa proie personnelle. "Isidore !" ne peut s'empêcher de crier Prudence, pointant aussitôt sa baguette sur le spaseni, mais pas assez vive pour réagir.

Alors qu'elle esquisse un pas pour se rapprocher de Silvanus, un troisième homme apparaît, lui faisant lever sa baguette.

"Silvanus ?" lance-t-elle, interrogatrice devant l'attitude du nouvel arrivant, méfiante, surtout. Ce faisant, elle ne lâche pas Caerwyn des yeux.

Tous deux sur le qui-vive, ce sera à qui brise le silence le premier.

"Incarcerem !" finit-elle par lancer de vive voix.


OUI: Prudence est la plus rapide et son sort atteint Caerwyn avant qu'il n'ait eu le temps de réagir.

NON: C'est Caerwyn le plus rapide, et Prudence se prend son sort de plein fouet avant d'avoir eu le temps d'articuler le sien.

Spoiler:
 


AS I BLEED, I KNOW I'LL BLEED AGAIN
I'm trying, I'm trying to sleep, I'm trying, I'm trying to sleep, But I can't, but I can't when you all have, Guns for hands Twenty One Pilots



Dernière édition par Prudence Descombes le Mar 14 Mar - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 14 Mar - 14:31

Le membre 'Prudence Descombes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  1183
Crédits :  lux aeterna & tumblr.
 
Âge :  25 ans (26.07.1927)
Sang :  Pureté violente que certains n'apprécient pas, image d'une famille sanguinaire en marge de la societé.
Allégeance :  Voldemort envers et contre tout, fanatique des premiers jours, il est prêt à tout pour défendre son maitre.
Profession :  Tortionnaire, artiste d'un monde sanguinaire. Mangemort en fuite, il a laissé son ancien monde pour supporter Voldemort. Ancien assistant médicomage, il a appris a blesser le corps au lieu de le soigner.
Ancienne école :  Poudlard, au sein des serpents qui sont devenus ses amis les plus proches.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: firebrick
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t481-cain-o-i-think-about-the-end-way-too-much http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t379-cain-o-drop-after
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 14 Mar - 16:00

Il est fier, Cain. Fier de son attaque. Fier de sa survie. Fier d’avoir laissé sa signature sur le corps du patriarche Slughorn. Fier de savoir que le Seigneur sera fier. L’adrénaline parcourt ses veines. Un frisson parcourt son corps. Poussé par le grognement de douleur du Spaseni. Un frisson qu’il connait par cœur. Un frisson qui le fait vivre. Un frisson qui dessine un rictus sur son visage. Il ne peut voir le monde, Cain. Il peut à peine le comprendre. La cacophonie est douloureuse. La cacophonie est insupportable. Mais la cacophonie est ignorée. Il l’ignore, Cain. Il l’ignore parce son épaule continue de le lancer. Il l’ignore parce que la douleur le force à l’ignorer. Il ne peut ignorer le monde. Il ne peut l’ignorer parce que sa survie en dépend. Il sent le patriarche vaciller. Il perd l’équilibre, Cain. Ses sens sont confus. Il sent le pied du Slughorn. Il le sent, mais ne réagit pas. Il ne réagit pas parce qu’il doute. Il doute du monde. Il doute de lui-même. Son doute est dangereux. Son doute est douloureux. Ses doigts se brisent. L’adrénaline grandit. Chaque os réagit. Chaque os craque. La douleur n’atteint pas son cerveau. Pas immédiatement. Une seconde, surement. Plusieurs, peut-être. Puis, enfin, il le sent. « Tu n'as pas l'air d'apprécier le mien non plus. » Il n’entend pas la fin de la phrase, Cain. Il ne l’entend pas parce qu’il ne peut l’entendre. La douleur se transforme en agonie. Il hurle, Cain. Il ne peut se retenir. Il ne peut se taire. Il hurle. Il finit de s’écraser au sol. Incapable de bouger. Incapable de respirer. La cacophonie le submerge. Le monde s’éloigne. Il n’est que douleur. Il n’est qu’agonie.

« C’est lui qui t’a fait mal, Pudding ? » Il sursaute, Cain. Surpris. Il ne connait pas la voix (Vidja). Il ne connait plus ce qui l’entoure. Il n’est plus certain de rien. Rien, sauf le danger qui le submerge. Rien, sauf le fait qu’il se doit de fuir. Il est fier, Cain. Mais sa fierté ne surpasse pas sa survie. Il sait que le moment est venu. Il sait qu’il se doit de fuir. Il sait qu’il se doit de vivre. « Tu en veux une tranche ? » Non. Il ne la laissera pas faire. Sa main valide trouve sa baguette. Il grogne. Sa respiration est saccadée. Sa respiration est difficile.

OUI OUI : Il utilise le peu de force qu’il possède. Son corps tourne, et ses jambes s’écrasent dans la direction de la voix nouvelle. Le coup la fait tomber, et offre quelques secondes de repos au Mangemort. Il transplane avant que l’un des Spanesis ne puisse riposter.
autres possibilités:
 

Il n’a pas transplané loin, Cain. Incertain de sa propre magie. Il rampe jusqu’à ce que sa main se trouve un mur. Sa vision revient lentement. Le monde est encore sombre. Le monde est encore flou. Mais le monde se réveille lentement. Sa main tremblante pointe sa baguette en direction de ses fractures. « Ferula. »

OUI : Ses os se remettent en place dans un hurlement. Ses doigts se remettent lentement en mouvement.
NON : Certains os se reforment, mais la douleur qui parcourt l’apprenti magicomage le rend confus. L’agonie s’éloigne lentement.

Il ne sait pas où il se trouve, Cain. « Silvanus ? » Non loin, il commence à reconnaitre ses silhouettes. Il sait qu’il est en danger, le fugitif. Mais il ne peut se mouvoir. Pas tout de suite.



accent disclamer & others:
 


Dernière édition par Cain Prewett le Mar 14 Mar - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 14 Mar - 16:00

Le membre 'Cain Prewett' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'La main de Grigri' :


--------------------------------

#2 'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Incarcerem
Parchemins :  348
Crédits :  ORTACH au carré.
 Сука Блять.
Âge :  Demi siècle franchi.
Sang :  Ichor fruit du mariage des rois. On se courbe, se prosterne devant la Pureté toute puissante.
Allégeance :  Spaseni zélé, autrefois siégeant à la droite de Grindelwald mais depuis tombé en déchéance. Il se fait plus tyran que le Tyran, fait cendres de toute opposition.
Profession :  L'encre. Du bout de sa baguette il influe sur les masses, dirige l’opinion des plus crédules. Magnat de la presse bulgare et Directeur du Bureau de la Propagande Magique.
Ancienne école :  Koldovstoretz puis Durmstrang.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #711f2f
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t246-karkaroff-requiem-pour-un-con http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t149-fahrenheit-451
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mer 15 Mar - 4:12

E
nfin. Il était là. A quelques mètres à peine. Point fixe au milieu du chaos qu'était devenu Hogsmeade pour la soirée. A le voir, là, après ces mois d'absence, l'évidence le frappa ; Aleksandr avait changé. Son fils n'avait plus rien du gamin indécis qui avait disparu dans la nature sans mot dire. Ce masque résolu qu'il revêtait à présent, cet éclair de défi qui brillait au fond de ses yeux ... Grigor avait déjà vu cela. Il avait déjà vu cela alors qu'il confrontait sa femme.
Balayant ce fantôme du passé, le père s'avança vers son fils. L'objet de sa colère en face de lui, il se sentait étrangement serein. Tout allait se jouer dans les instants qui venaient. D'une manière ou d'une autre, cette sombre histoire allait s'achever ce soir. Ici et maintenant.
Il s'arrêta ni trop près, ni trop loin ; à distance de duel, nullement trompé par la fausse garde qu'adoptait sa progéniture. « De t'être déplacé en personne, je suis flatté. Encore une fois, je suis navré de ne pas avoir pu assister au bal, mais je suppose qu'hormis une overdose de petits toasts et un discours barbant, je n'ai rien manqué d'exceptionnel.
Flatté ? Depuis le temps, tu devrais bien savoir qu'il y a rien que je ne ferai pour mes enfants. » Retenant son fiel, il laissa son regard errer le long du bras de son fils, avant de le laisser échouer sur la baguette pointée vers lui. « Cela inclut le pardon. » Cette garde inassumée, timide au possible pêchait par ridicule, mais Grigor ne la releva pas. Bien que baguette en main, sa propre garde était parfaitement baissée. Pour le moment. « Lumos maxima » Et peut être à tort. S'il n'en avait pas reconnu la voix, il aurait purement et simplement abattu le lanceur de ce sort, quelque soit son camp. « Nikolai ... » Évidemment, il n'y avait que lui pour les interrompre de la sorte. « On ne peut pas vous laisser cinq minutes sans que l’un de vous décide de faire une connerie, vous en devenez fatigants. » L'alcool aidant, le flash aveuglant avait provoqué une vive douleur derrière les orbes de Grigor. « N'interviens pas. » Des lueurs floues dansaient encore devant ses yeux lorsqu'il se redressa, grinçant des dents. « Il est encore temps, Aleks. » Ses mots laissaient un gout de cendre en bouche. Il avait perdu son fils le jour où sa femme avait périt sous ses sorts, si ce n'est avant. Il savait ses espoirs vains, mais il ne pouvait se résoudre à lui refuser cette chance. Cette ultime chance. « Mets fin à cette mascarade. » Là, derrière son fils, à une dizaine de mètres à peine, une baguette se leva contre lui. Usant d'un des sorts de sa création - informulé et ne nécessitant pas de baguette - Grigor projeta l'impertinent contre la façade d'une maison avoisinante, le maintenant à quelques mètres du sol, comme épinglé sur la façade en bois. Ses pieds battaient frénétiquement les planches de la bâtisse alors que ses mains cherchaient à défaire son cou des liens invisibles qui l’enserraient, l'étranglant irrémédiablement. Au bout de quelques secondes, Grigor referma sa poigne, achevant les souffrances du Lux dans un craquement sinistre. La nuque brisée, le cadavre s’effondra telle une poupée de chiffon, soulevant un nuage de poudreuse aux pieds de quelques sorciers. (Kieran & Silvanus) Grigor ne lui avait pas accordé un regard, son attention toute dirigée vers son fils. « Ne commets pas la même erreur que ta mère. »



#CRACK:
 



Dernière édition par Grigor Karkaroff le Dim 19 Mar - 17:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mer 15 Mar - 11:29

Le sort échoue une nouvelle fois. Sa main tremble sous l’adrénaline, sous la pression. Sa main n’est pas précise. Pas qu’il l’ait déjà été, précis. Mais il s’en sort mieux d’habitude. Énervé par tant d’inefficacité, il baisse sa baguette et sa garde en même temps, se fustigeant d’être un incapable. « Toi... T’as de la chance de pas être ma priorité. » La voix tonitruante le sort de sa torpeur, le fait reculer de quelques pas. Il la connait bien cette voix, pour être celle du chasseur Murdarov, celui-là même que Silvanus complique la tâche dans ses traques de créatures. Il ne l’a jamais affronté et jamais ne le fera, préférant mille fois la fuite devant cet être trop dangereux pour lui.  "Isidore !" Il lance un regard impuissant vers Prudence qui ne parvient pourtant pas à réagir assez rapidement, le Bulgare a déjà emporté la Nott.

Cependant, Silvanus n’a pas le temps de souffler qu’une autre personne apparait juste devant lui. Kieran. Un léger soupir de soulagement quitte ses lèvres.  « Qu'est ce que tu fous içi, tu veux finir à Azkaban ?! Il faut que tu partes, rentre tout de suite, je te couvrirai. »  La poigne de Kieran sur son bras est faible, tremblante, incertaine. Il s’est passé quelque chose, Silvanus en est certain et alors qu’il s’apprête à demande, ignorant volontairement les paroles du Fawley, les deux sorciers sont interrompus.  "Silvanus ?"  « Tout va bien, ne t’inquiètes pas ! » répond-il aussitôt. Sa voix se veut rassurante, il est en sécurité avec Kieran. Pas Prudence. Il connait le sorcier, il mettrait tout le monde a Azkaban s’il le pouvait. Mais à cet instant, Prudence n’était pas la priorité de l’ancien Auror. « Ça compte pour toi aussi ! » ajoute-t-il à l’intention de Kieran, pour lui faire comprendre qu’il ne bougera pas d’ici.  « Désolé d’être en retard pour le bal ! » dit-il avec un de ses sourires dont il avait le secret, désarmant. Sourire qui s’évanouit aussitôt alors que Prue se prend une nouvelle fois un sortilège de Caerwyn. Galvanisé par la présence de Kieran, Silvanus glisse rapidement, contournant le sorcier pour viser une nouvelle fois Caerwyn et l’attaquer. « Incarcerem ! » Le sort frappe de plein fouet le Lestrange, le ligotant parfaitement. Premier sort réussi de la soirée*, Silvanus pousse sa chance encore plus et métamorphose les liens en serpents constricteurs. Avec ça, il ne devrait plus bouger pour quelques temps et même souffrir, donnant ainsi du temps à la jeune Descombes pour reprendre l’avantage.

Fier de lui, il se retourne vers Kieran pour lui montrer qu’il sait ce qu’il fait. Au même moment, un de ses camarades de Lux s’écrase contre le mur où était ligotée Isidore un peu plus tôt, suffoquant sous la pression de liens invisibles. Silvanus n’a pas le temps de lever sa baguette qu’il entend le craquement sinistre qui met fin à la vie du sorcier avant de le voir s’effondrer sur le sol, tas difforme de chairs violacées et sanguinolentes. Au milieu du champ de bataille, alors qu’il met sa vie en danger à chaque moment, alors qu’il voit ses camarades tomber les uns après les autres, Silvanus ne réfléchit plus correctement. Une chance pour lui peut-être, sinon il aurait reconnu les effets du maléfice, il aurait compris que le sorcier qui avait autrefois tué sa cousine était tout proche, il serait parti à sa poursuite. Mais il ne réfléchit plus Silvanus, il veut juste se mettre à l’abri pour ne pas être le prochain. Caerwyn est hors d’état de nuire pour le moment, Isidore est introuvable, il peut déguerpir. Mais son œil est attiré par une autre silhouette au loin, une silhouette qu’il reconnait malgré la nuit environnante. Comme le Lux mort au combat, lui aussi est contre un mur, lui aussi est affalé, meurtri. Cain. « Je reviens. » L’instant d’après, Silvanus avait déjà transplané pour réapparaitre auprès du jeune Prewett. Il sait qu’il a tenté de le tuer, qu’ils ont tenté tous les deux. Mais de le voir dans cet état, à ce point amoché, la nature bienveillante et gentille du Jaune-et-Noir reprend le dessus. Il ne peut pas laisser le jeune sorcier, pas lui, se vider de son sang dans cet endroit sordide. Au pop sonore, Cain réagit brusquement mais Silvanus l’évite, il ne sait pas qu’il est encore sous l’emprise du sort aveuglant.« Laisse-moi t’aider. » Avisant la main gauche du Prewett, Silvanus sort sa baguette pour le soigner. « Episkey ! »

OUI : Plusieurs craquements se font entendre, les os de la main de Cain se remettant en place un à un avant qu’une agréable vague de chaleur l’envahisse, calmant de fait la douleur du Prewett.
NON : Le sort est fébrile, les coupures superficielles se referment mais les os restent brisés. Cependant, une agréable vague de chaleur propre au sortilège vient calmer la douleur aigüe des multiples fractures.

Nota Bene * : J'ai utilisé ma Potion de Chance pour ne pas utiliser les dés à ce moment là et réussir mon sorti combiné (avec l'accord de Melpo Sorry not sorry )


Dernière édition par Silvanus S. Kettleburn le Mer 15 Mar - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mer 15 Mar - 11:29

Le membre 'Silvanus S. Kettleburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas


Mihayl Krum
Incarcerem
avatar
Incarcerem
Parchemins :  242
Crédits :  croco.
 
Âge :  29 ans
Sang :  Sang pur
Allégeance :  Grindelwald
Profession :  Propriétaire d'une l'entreprise de baguettes
Ancienne école :  Durmstrang

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur:
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Jeu 16 Mar - 18:09

Il retombe sur le sol dans un bruit mat. Le souffle coupé, étourdi, Mihayl met quelques instants avant de reprendre conscience du monde qui l'entoure. Dans son crâne, il sent une douleur sourde. Mais ce n'est rien comparé à l'humiliation cuisante qui l'étouffe alors que, lorsqu'il ouvre les yeux, c'est pour voir le visage de la mégère Black se pencher au dessus de lui. Sans pouvoir s'en empêcher, il cligne des yeux, Mihayl, jusqu'à ce qu'il puisse y voir clair. Elle le provoque encore, la garce. Les cheveux de cette dernière lui chatouillant désagréablement la peau. Il essaie de se redresser, Mihayl, mais un vertige l'assaille subitement avant qu'il ne puisse riposter ; et la mangemort se relève et marche délibérément sur ses doigts avant de s'éloigner. Le Krum n'a pas imaginé le craquement des os de ses doigts, et s'il avait un doute la douleur qui l'envahit alors ne fait que confirmer la chose. Il sert les dents et siffle un juron en bulgare. Faisant abstraction de ses blessures, aveuglé par sa colère, il profite que la Black soit distraite pour se relever rapidement et donner un coup de sa main libre sur le visage de la jeune femme. Et même si c'est un peu incertain et cela manque de force, c'est fichtrement libérateur. Un sourire amusé se dessine sur ses lèvres alors que la sorcière perd l'équilibre et se rattrape au bras de sa vermine de frère ; qui s'approche de lui, le prend par le col et le pousse brutalement en arrière. Encore mal en point, Mihayl est sur le point de s'écrouler de nouveau lorsque le sien, de frère, apparaît soudainement juste à ses côtés pour lui éviter la chute. Il a le regard fou, Stoyan. C'est un guerrier. Il est né pour combattre, et il ne vaut mieux pas croiser son chemin lorsque l'on est son ennemi. Il ne vaut mieux pas croiser son chemin lorsqu'on a attaqué un de ses frères. Mihayl est soulagé de la présence de son frère. D'être soutenu par Stoyan, il n'en a pas honte, jamais. La douleur de ses doigts est pénible et intense ; mais le spectacle qu'il leur est offert le soulage instantanément : Melpomène Black est dans les airs, la tête en bas, et la dignité envolée ; et vraiment, Mihayl pense que c'est un simple retour des choses.  

Stoyan ne semble avoir que faire de la demande subtil de calme de Kieran. Stoyan ne sait que s'acharner ; et il ne perd pas de temps avant de s'attaquer aux Blacks, balançant un diffindo à Helios. Il aurait pu être mieux réussi mais Stoyan est inquiet pour son frère. C'est d'ailleurs ce qui le fait se retenir de ne pas se jeter sur la vieille mégère pour la cogner jusqu'à ce qu'elle apprenne où est sa place (une mangemort et une femme, elle ne mérite que de bouffer la poussière, son pied poussant sa tête dans la boue) et plutôt se tourner vers Mihayl pour le soigner du mieux qu'il le peut. Il est loin d'être médicomage mais il peut minimiser la douleur et c'est exactement ce qu'il fait. En silence. La lueur folle dansant dans ses pupilles. Mais Mihayl peut discerner son inquiétude, et c'est pourquoi il ne bronche pas un mot.


OUI-OUI : Stoyan lance un doloris parfaitement réussi à Helios pendant que Mihayl parvient à lancer un diffindo plutôt réussi à Melpomène, lui entaillant profondément le bras
OUI – NON : Stoyan lance un doloris parfaitement réussi à Helios, Mihayl tente d'attaquer Melpomène sans succès, sans doute encore trop sonné de sa chute

NON – OUI : Stoyan lance un diffindo à Helios, qui lui entaille la cuisse sans pour autant être particulièrement handicapant pour lancer des sorts si ce n'est la douleur. Après quoi, il se tourne vers son frère et lui lance un sort de soin efficace.
NON-NON : Stoyan attrape Melpomène par les cheveux et lui administre un coup de poing si fort que ça lui pète le nez et lui fait voir des étoiles pendant quelques instants. Seulement Helios est rapide et rétorque aussitôt avec un doloris.


i'm afraid i might die for you
Well you know me with that ancient gaze stripping down with yesterday's eyes. You know me as I was you see me as I will be. And I still had a lot of growing when you took me and you shaped me with those hands. You know me better than myself, make me better than I am


by Wiise




Dernière édition par Mihayl Krum le Jeu 16 Mar - 18:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Jeu 16 Mar - 18:09

Le membre 'Mihayl Krum' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas


Galaad Slughorn
the animal i've become
avatar
the animal i've become
Parchemins :  424
Crédits :  ?? (avatar - si quelqu'un sait, MP moi), astra (code signa), Marge (crackship), Tumblr (gif)
 
Âge :  48 ans, le demi siècle s'approche et avec lui toutes ses promesses.
Sang :  Pur, depuis toujours et pour toujours - âme souillée de tout les pêchés, le poids du monde sur les épaules.
Allégeance :  Grindelwald, jusqu'à la mort de celui-ci. Il ne pense à présent plus qu'à lui-même, prêt à tout pour s'hisser sur le trône vacant. Les Zdravko sont pour cela essentiel, sa loyauté prétendument donnée à Aleksei.
Profession :  Directeur du département d'unification des nations, une fonction de la plus haute importance pour l'homme qui manie le bulgare aussi bien que l'anglais. Dévoué depuis 1948 à la cause de celui en qui il croit (bras droit chez les Spasenis).
Ancienne école :  Il est né dans la mauvaise génération, Galaad. Il est né avec ceux condamnés aux murs du château anglais, ayant toujours regretté quelque part ne pas avoir fait ses classes dans le froid de Durmstrang. C'est donc sous l'étendard des verts et argents qu'il a effectué sa scolarité - loup parmi les agneaux s'il en est.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #cc3300
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Ven 17 Mar - 21:51

Les os craquent sous sa semelle et un sourire carnassier étire instantanément ses lèvres. Le hurlement du Prewett sonne comme la plus douce des mélodies aux oreilles du Slughorn, profitant de chaque seconde de son agonie avec un plaisir non dissimulé. La vengeance est douce, la vengeance est belle. « C’est lui qui t’a fait mal, Pudding ? » le sourire s'élargit et fait pétiller ses yeux - Vidja. La vengeance est encore plus agréable maintenant qu'elle est partagée. Galaad laisse ses yeux courir sur la bulgare avec appréciation, prenant quelques minutes au milieu du chaos pour jauger les pieds terreux de sa belle ainsi que le nacre de sa peau souillée d'hémoglobine. Il cherche une blessure, une cicatrice, quoi que ce soit qui pourrait indiquer qu'on lui ai fait du mal. Le sorcier ne trouve aucune raison de s'inquiéter et, alors, son sourire s'élargi encore un peu. Reposant finalement les yeux sur Cain, orbes moqueuses alors que le gallois s'impatiente. Il ne veut pas le tuer, Galaad. Pour tout de suite, pas ici. Sa mort ne lui appartient pas, elle a déjà été clamée par le frère cadet - désireux d'à présent prouver sa valeur. « Tu en veux une tranche ? » Galaad rigole au creux de la nuit, les yeux brillants alors que sa main effleure la joue poisseuse de sa poupée d'horreur. Son rire s'évanouit bien vite cependant, tué dans l'oeuf par le coup qui fait vaciller la Levski. Le rire se meurt alors qu'il cherche le traître des yeux, les doits blanchis autour de sa baguette. La bulgare se relève rapidement et n'est pas blessée mais son futur mari irradie cependant d'une colère froide. Une raison de plus d'attraper le tortionnaire, une raison de plus de le prendre à son propre jeu.

Cain a disparu et Galaad étouffe un soupir mécontent - toisant la foule d'une orbe inquisitrice. Plus loin, une femme est à terre (Prudence), tombée apparement sous la baguette de Caerwyn Lestrange. Le gallois arque un sourcil avant de détourner le regard pour mieux dévisager Mihayl et Stoyan Krum aux prises avec les vermines Black. Mais, ce qui attire son attention plus que tout le reste est l'altercation entre le père et le fils Karkaroff. L'honneur du père sera t'il racheté grâce à la tête du fils, ou au contraire, le gamin lui échappera t'il encore une fois - eau coulante entre ses doigts ?

Le couple se met en route, lentement, le Slughorn gardant sa baguette serrée au creux de son poing à tout moment - alors que la lame de Vidja brille sous la lumière des étoiles. Il ne sait pas encore très bien vers qui il se dirige, Galaad. Les silhouettes cauchemardesques des futurs époux se glissent au creux de la nuit, l'oeil aux aguets.

Spoiler:
 


You'll never know what hit you, won't see me closing in. i'm gonna make you suffer. this hell you put me in, i'm underneath your skin. the devil within. you'll never know what hit you.


Not impressed:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morsmordre
Parchemins :  677
Crédits :  lolitaes
 
Âge :  Trente ans
Sang :  Le sang pur, et une tradition à laquelle il ne compte pas déroger.
Allégeance :  Il porte la Marque des Ténèbres
Profession :  Ancien chef de la brigade magique
Ancienne école :  Serpentard

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: seagreen
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t426-caerwyn-lestrange-let-me-wreck-you http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t416-caerwyn-lestrange
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Sam 18 Mar - 10:42


Confrontation inattendue
Intrigue n°3 - part 2


Ce n'était pas la première fois que Caerwyn utilisait un sortilège impardonnable. Il était tellement simple de contourner la loi lorsqu'on l'infligeait. Ils avaient, de temps en temps, l'autorisation de recourir à tous les moyens pour appréhender un criminel ou pour les interrogatoires. Le Lestrange ne se lassait jamais des cris étouffés de ses victimes lorsque le sortilège de torture s'abattait sur eux. Il regarda la femme tomber, s'agenouiller devant lui, un fin sourire malveillant collé au visage. Elle était le visage du meurtrier de Janus. Elle, comme tous les autres. Elle méritait de mourir, ils le méritaient tous.

Une explosion non loin le déconcentra quelques secondes, juste assez pour briser son emprise sur sa victime. Agacé, Caerwyn se tourna vers l'homme qui avait tenté en vain de l'attaquer. Un visage qui lui semblait familier sans pour autant l'être : encore une personne de peu d'importance qu'il avait dû croiser un jour. Encore un Lux. Ils avaient apparemment décidé de se montrer à la lumière du jour ce soir, de vrais imbéciles. Caerwyn n'eut même pas besoin d'éviter sa seconde attaque. Il en aurait ri s'il était du genre à rire. Il préféra lever sa baguette pour lui faire payer son affront.

OUI/OUI : Le Doloris siffla dans l'air, lui infligeant le même sort qu'à sa camarade.
Spoiler:
 

Le Lestrange n'eut pas le temps de constater le résultat de sa manœuvre qu'une voix grondait un « LESTRANGE ! » tonitruant au-dessus du chaos. Il vit Murdarov s'approchait, et une pointe d'inquiétude fit surface instantanément. Etait-il découvert ? Mais le chef de la milice vint poser une main presque amicale sur son épaule avant de montrer la Nott du menton. Caerwyn l'avait presque oubliée celle-là, accrochée au mur. « Laisse-la moi. » Il aurait voulu protester, tenter de la garder sous sa coupe pour obtenir des informations pour les Mangemorts, mais il savait que c'était inutile. La milice était l'autorité supérieure ici, il n'avait pas le choix. Il se contenta donc de hocher la tête à contre-coeur. Il lui restait deux Lux à utiliser après tout.

Lorsqu'il reporta son attention sur le duo, un autre homme était apparu. Fawley. Caerwyn haussa un sourcil : Fawley semblait fidèle au gouvernement. Pourtant, il était là, près de l'autre homme, à lui parler précipitamment. « Ça me déçoit de toi Fawley. », commenta-t-il. Grindelwald ne serait pas ravi, c'était certain. Jedusor en revanche... un juge d'instruction était une véritable mine d'or. Oubliés les deux sous-fifres. Si Fawley était un Lux, alors c'était lui que Caerwyn ramènerait.

Malheureusement, les deux autres ne comptaient pas lui faciliter la tâche. La femme tenta de l'attaquer, mais Caerwyn fut plus rapide. Legilimens. L'espace d'une seconde, il parvint à saisir son identité avant qu'elle ne bloque son esprit. Prudence Descombes. Voilà qui leur serait utile. Mais son temps d'inattention suffit à permettre à l'autre homme de l'attaquer, l'emprisonnant efficacement. Néanmoins, Caerwyn parvint à garder sa baguette en main.

OUI : Finite Incantatem. Aussi rapidement qu'ils étaient apparus, ses liens se désintégrèrent, le laissant plus énervé que jamais. Bien, si l'autre voulait s'inviter à la fête, Caerwyn ferait d'une pierre deux coups. Fawley et son complice.
Spoiler:
 

Caerwyn se redressa et transplana à la suite de son adversaire, le prenant par surprise pour lui asséner un coup de poing en plein visage. « Tu as eu tort de t'en prendre à plus fort que toi. » siffla-t-il avant de lancer un regard entendu à Cain. Il lui laissait celui-là. Il était temps de revenir vers sa cible : Fawley. Il pointa sa baguette vers lui pour l'empêcher d'attaquer. « Je ne te pensais pas du genre à trahir le Chef des Nations. »

© ACIDBRAIN





Awards:
 


Dernière édition par Caerwyn Lestrange le Sam 18 Mar - 10:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Sam 18 Mar - 10:42

Le membre 'Caerwyn Lestrange' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'La main de Grigri' :


--------------------------------

#2 'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
live like legends
avatar
live like legends
Parchemins :  3965
Crédits :  Tearsflight (avatar), LAZARE (codage signature), MØRK (gif profil + signa)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Dim 19 Mar - 16:46

La silhouette de Mihayl se retrouve expulsée plusieurs mètres plus loin et la sorcière ne peut retenir son hilarité. Moqueuse, mauvaise - la Black le raille et appuie son talon sur ses doigts dans une moue hypocrite. Mais son amusement n'est que de courte durée et au coup de poing de Mihayl se succède un sortilège - le monde se renversant d'un coup. Melpomène rage et murmure bon nombre d'insultes entre ses lèvres serrées, l'horizon retrouvant bien vite sa place habituelle. Elle replace une mèche de cheveux derrière ses oreilles, les yeux brillants de colère. La silhouette de kieran ne tarde cependant pas à rejoindre le sol dans un cri de douleur et c'est un sourire satisfait qui vient apaiser quelque peu son énervement. Un soupir exaspéré se faufile entre ses lippes alors que le juge transplane sous leurs yeux, Melpomène faisant tourner sa baguette entre ses doigts avec énervement. Le diffindo de Stoyan entaille la cuisse d'Helios et sa soeur se retourne vers les Krum presqu'aussitôt, baguette brandie et flammes colériques au fond des billes. Plusieurs mètres plus loin, Caerwyn s'en sort avec brio et la silhouette de Silvanus rejoint celle de Prudence au sol, faisant naître un léger sourire satisfait sur les lèvres de Melpomène. Que la vermine paye. Son attention est cependant bien loin des Lux en ce moment - le bois de sa baguette tourné vers les frères bulgares.

OUI/OUI: Melpomène profite du fait que Stoyan soit occupé à soigner son frère pour murmurer un doloris vicieux. Le sortilège fonctionne à merveille et le Krum s'écroule.

Autres possibilités:
 

Le sortilège atteint sa cible et un léger rire se glisse entre les lèvres de la Black alors qu'elle relève les yeux sur Helios, son regard s'attardant sur la coupure ornant sa cuisse, inquiète.


uprising
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.


Dernière édition par Melpomène Black le Dim 19 Mar - 16:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Dim 19 Mar - 16:46

Le membre 'Melpomène Black' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Silencio
Parchemins :  320
Crédits :  Lux Eternae
 
Âge :  31 yo
Sang :  Sang-Mélé, dû à un manque de visibilité sur les statuts des arrières grands parents.
Allégeance :  En apparence pro-régime, en raison de son poste au ministère, Kieran fait semblant de courber l'échine pour accomplir sa vengeance. Il a déja aidé les mangemorts, une fois, mais on ne l'y reprendra plus : son allégeance réelle va aux Lux, plus par manque d'un autre choix que par convictions, mais ce sont les seuls qui ne mettront pas à feu et à sang le pays dans une quête absurde de pouvoir.
Profession :  Juge d'instruction au Magenmagot
Ancienne école :  Serdaigle

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: steelblue
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t853-rising-from-the-ashes-kieran http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t813-don-t-put-the-bla
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mer 22 Mar - 23:47


Le sang battait à ses oreilles, noyant les sons l'environnant. Il ne voyait plus que Silvanus, s'accrochait à lui comme à une bouée, soulagé de retrouver le seul içi pour qui il se faisait du souçi, et dont il ne doutait pas de la réciprocité. Kieran avait trop d'ennemis, sans aucun doute, mais il savait que le Kettleburn n'en ferait jamais partie. C'était donc encore plus terrible pour lui, alors qu'il s'attendait à un soutien sans faille et à une fuite à deux, de le voir sourire comme si tout allait bien, comme s'ils n'étaient pas en plein combat contre des adeptes de la magie noire. D'autres voix appellent le brun, des voix brisées par la douleur, mais Kieran ne leur jette pas un coup d'oeil, persuadé que Silvanus n'aura d'yeux que pour lui.

Faux.

Le jeune homme lance un sort, et Kieran accompagne son mouvement de combat de façon fluide, baguette levée vers l'ennemi qui ne peut être que commun, décontenancé de se retrouver face à un Spanesi. Ses doigts se crispent sur sa baguette et il retient les sorts qui lui passent par la tête, ne pouvant pas se résoudre à attaquer le Lestrange alors qu'il est déjà à terre, attaché. A vrai dire, alors qu'il sent sa main trembler, le Fawley sait qu'il ne ferait pas le poids. Caerwyn est plus frais, plus féroce que lui, il a encore l'habitude du terrain. Kieran a tout perdu depuis cinq ans, sa forme, sa réactivité. Sa femme.

Un choc mat près d'eux, et le monde s'effondre autour de lui une nouvelle fois. Il fait un pas en avant, cherchant un contre sort à ce qui étouffe le sorcier face à lui, mais c'est sans espoir ; un bruit, l'impression d'avoir déjà entendu ça, et c'est un cadavre qui s'effondre, que Kieran ne peut que rattraper dans ses bras. Une vie perdue, soufflée, en quelques secondes. Le juge ne reconnaît pas le mort, mais il n'a pas besoin, alors que ses yeux suivent un ballet qu'il est apparemment le seul à connaître. Les plaies. La trachée écrasée, compressée, qui coupe l'oxygène. La colonne vertébrale sectionnée, pour empécher la fuite. La cage toracique perforée par des éclats d'os, pour que l'ennemi se noie dans son sang. Il connait parfaitement chaque effet de ce sort, comme s'il l'avait subi lui même. Esher. Ce n'est plus un anonyme dans ses bras, c'est Esher, violette sur son lit d'hopital, au delà des soins les plus pointus. C'est Esher qui s'étouffe, Esher dans le coma, Esher qui ne se réveillera jamais, condamnée à une dégradation sans espoir.

Il tremble encore plus, Kieran, et ce n'est plus le doloris qui fait effet. Silvanus n'est pas à ses cotés mais il ne s'en est pas encore rendu compte. Il ne peut que tenir ce cadavre dans les bras et sentir une rage froide l'envahir, comme un lion trop longtemps gardé en cage, une bête qui a dépassé la colère pour faire des calculs sanglants, pour choisir ses proies. Efficace. Il faut qu'il se montre efficace, pour se venger. Aussi efficace que le sort qui lui a enlevé l'amour de sa vie.

Laissant la victime glisser au sol, le trentenaire se relève, doucement, se retrouvant nez à nez avec le Lestrange, qui a l'air décidé à le mettre en cause. Il ne lève pas sa baguette, le Fawley, il n'en a pas besoin. Son visage est dur, ses yeux sont de glace, et il est efficace. « Je ne trahis personne. » Pour trahir, il faut être loyal, après tout.

C'est avec un informulé, tracé à la pointe de la baguette, qu'il attaque. Il y a trois sorciers, à l'endroit d'où est parti le sort. Il y a trois potentiels coupables. Kieran ne veut pas en laisser partir un seul, se fiche bien de savoir qui ils sont. Il y a un meurtrier qui ne tuera plus personne d'autre.

POLIO: Kieran ne réussit qu'à viser Grigor et à lui coller les deux mains ensemble. Il lui faudra un bon ami pour récupérer l'usage de ses mains.

Avec un peu de chance, le Lestrange n'a pas remarqué ce qu'il vient de faire. C'est tout ce que le juge peut lancer dans son état, mais il a utilisé la trajectoire inverse du sort qui a tué le jeune sorcier. Et maintenant, il connait l'assassin d'Esher. Alors, qu'il l'attaque, le jeune Lestrange, il s'en moque. Il sait désormais contre qui il se bat.

Spoiler:
 


you take the pain i feel



Dernière édition par Kieran Fawley le Mer 22 Mar - 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mer 22 Mar - 23:47

Le membre 'Kieran Fawley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas


Helios Black
Morsmordre
avatar
Morsmordre
Parchemins :  132
Crédits :  .
 
Âge :  35
Sang :  Pur, evidemment.
Allégeance :  Tom Jedusor et Les Black, jusque dans la mort.
Profession :  Ancienne avocat du magenmagot, desormais fugitif.
Ancienne école :  Poudlard, Serpentard.
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Jeu 23 Mar - 20:39

Il a le sourire victorieux, Helios. Le sourire mauvais, le sourire cruel. Il suit doucement le corps de Kieran du regard, le regardant tomber, triomphalement. Il le regarde souffrir et c'est la joie qui eclate dans son corps, se delectant de ses gémissements plaintifs. On ne s'attaque pas aux Black sans conséquences. Tout doit être punis. L'insolence, les actions irréfléchies, la trahison. Helios l'a promis, et il s'y tient, fièrement : La gloire des Black arrive. Doucement, certes, mais elle se fraye un chemin, et bientôt, tout bientôt, elle prendra place au côté de Jedusor, et à ce moment là, tous s'agenouilleront lorsque le mage noir aura enfin prit le pouvoir. La place qui est la sienne. Et tous, autant qu'ils sont, devront se cacher comme des rats, se feront railler, humilier. Bientôt, ils sauront ce que cela fait d'entendre murmurer dans son dos. D'écouter les rumeurs qui se disent, les crachats discrets mais insolents. Ils paieront. Tous. Il en fait le serment.

Sa joie ne fut cependant que de courte durée lorsqu'une puissante douleur l'élance à la cuisse. Etouffant un gemissement, la jambe d'Helios se dérobe soudain et le sorcier se retrouve un genou à terre, les mains plaquées sur son pantalon où une tache pourpre grandissait à vue d'oeil. Il serre les dents, se mord la lèvre. Ce n'est pas grand chose. Une égratignure, surement. Néanmoins, le sang commence à imbiber le vêtement et Helios jura. Ce ne sera certainement pas ça qui l'empêchera de se battre ou bien ils ne le connaissent pas. D'un geste assuré, le sorcier se debarrasse de sa veste pour dechirer un peu de son haut en toile blanche. Tant pis. Il a d'autres, des comme ça. Se rhabillant, il entoure sa cuisse du tissus et serre le plus possible afin d'arrêter le saignement, souffant, et s'essuyant son front perlé de sueur. Maladroitement, il se rélève, peu habile sur sa jambe blessée, mais prêt à continuer le combat. Il en a vu d'autre, Le black. Contrairement à ces idiots, il l'avantage d'être plus âgé. Et d'avoir plus d'experiences.

Il se rélève assez vite pour assister au doloris presque silencieux de sa cadette, un mince sourire se dessinant sur ses lippes. Il la regarde, l'oeil fier, mais le ton railleur « C'est pas très sympa, je ne peux même plus me venger moi même.... que dira t'on si ma propre sœur est obligée de me défendre ? » Il claque la langue, l'air faussement agacé, posant sa main sur son épaule, secouant la tête de gauche a droite pour lui signifier que la blessure n'a rien de grave. Levant la baguette, il la regarde, le sourire amusé. «  A qui le tour ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  281
Crédits :  lux aeterna, scarred euphoria, beylin, & tumblr.
 
Âge :  38 ans (27.07.1914).
Sang :  sang mêlé, on se moque de la pureté.
Allégeance :  Grindelwald, on suit un homme qui a offert une nouvelle vie. Sa mort chamboule le monde, mais poussé par une habitude étrange, on continue de servir sa mémoire.
Profession :  Chasseur de créatures magiques, on vit pour la tradition familiale. Chef de la milice, on s'enivre de la destruction.
Ancienne école :  Mahoutokoro, on a connu le Japon avant de connaitre l'Angleterre.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #DC7633
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t833-yevgeniy-o-violent-passion http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t804-yevgeniy-o-when-i
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 28 Mar - 22:47

Si sa haute position ne vient pas sans complications, il ne peut nier que le monde l’écoute. Les Spasenis courbent l’échine à son passage, ils lui offrent tout ce qu’il désire. Et c’est ainsi que Lestrange réagit. Il ne voit pas tout, le chasseur. Lui qui est habitué à repérer le moindre détail chez autrui, il ne voit pas la peur qui disparait du visage du sorcier aussi vite qu’elle est apparue. La voir aurait voulu dire que l’allégeance du brigadier serait douteuse. Mais il ne la voit pas. Il ne la voit pas parce que rien ne lui importe sauf la sécurité d’Isidore. Ainsi, c’est à peine un regarde qu’il offre au Lestrange avant de se détourner vers celle qui fait battre son cœur. Il laisse sa rage couler, le Bulgare. Il laisse l’animal agir parce qu’il ne peut risquer d’élever des soupçons quant à son but réel. Il l’a souvent portée sur son épaule, la rouquine, mais cette fois-ci est différente. Là où sa force est habituellement délicate, sa poigne n’est que puissance dévastatrice. « Lâche-moi ! » Il ressert son emprise, laissant ses pas le porter dans une ruelle à l’abri de regards curieux.

Un court instant durant, la douceur s’empare de lui. Le Yevgeniy qui se tient devant sa fiancée est celui qu’elle connait si bien, cette version de lui qu’elle pense être la vraie, qu’elle pense être la seule. Cette version du Murdarov qui ne constitue qu’une faible partie de son être. Cette version du Murdarov qu’il est prêt a devenir, pour elle, pour eux. Délicatement, il laisse le dos de sa main caresser le front humide de la Nott, un sourire aux lèvres. Puis le sourire se fane. Il se fane parce qu’il est le premier à entendre les pas qui s’approchent, tandis que l’animal retrouve sa place sur la façade du chasseur. « Boss ? » Le Spaseni s’approche de son chef, amusé tel l’enfant qui vient de découvrir un nouveau jeu. Il est proche du couple, mais Yevgeniy ne se relève pas, toujours accroupis au-dessus du corps de son âme sœur. « Il était temps pour vous de finir le boulot, hein ? » Le rire du chasseur se mêle à celui de son subordonné. Un rire amer, un rire qui sait que l’imbécile en a dit trop, un rire qui continue alors qu’il murmure : « Avada Kedavra. »

OUI : La lueur est aveuglante, poussée par l’instinct de survie qui habite le Bulgare. Le corps sans vie du Spaseni tombe au sol.
NON : La lueur entoure le Spaseni, mais il se contente de vaciller. La magie du Bulgare est faible, elle l’a toujours été. La respiration de sa proie est saccadée, tentant de s’accrocher à ce qui lui reste de vie. Une poigne toujours fermée sur le bras de la Nott, son autre main se referme autour du visage du membre de la milice. Il se meurt lentement.

Il soupire, Yevgeniy. Il délaisse le corps du rouge comme s’il s’agit d’un détail, reportant toute son attention sur Isidore. Une nouvelle fois, l’animal s’éloigne, laissant place à l’amant. « Isi… » Sa voix se perd dans le fond de sa gorge, alors que ses lèvres se posent sur celles de sa fiancée. « Tu peux pas rester ici. Tu… qu’est-ce que tu fous ici ? » finit-il dans un rire fatigué. Il sait pertinemment ce qu’elle fait ici. La est une part de ce qui le pousse à l’aimer tant. « Je leur dirais que t’as eu des renforts. Il faut que ça soit réaliste, Isi. » Il fait un pas en arrière, toujours accroupis devant la jeune femme. « Tu comprends ce que je veux dire ? Réaliste. » Fais-moi mal.






accent disclaimer & others:
 


Dernière édition par Yevgeniy Murdarov le Mar 28 Mar - 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mar 28 Mar - 22:47

Le membre 'Yevgeniy Murdarov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas


Isidore Murdarov
nothing left to lose
avatar
nothing left to lose
Parchemins :  448
Crédits :  luaneshë (avatar), Beylin (code signa), Tumblr (crackship et gifs signa)
 
Âge :  vingt-sept ans et pourtant l'impression d'avoir déjà vécu un siècle. Poupée usée qu'on a cru pouvoir briser.
Sang :  S'il a un jour été pur, le sang des Nott n'est aujourd'hui plus que souffrance et regrets. Mêlé.
Allégeance :  Lux. Elle ne s'en cache plus vraiment, Isidore. C'est crié comme un défi lancé au monde, c'est assumé avec fierté - l'âme marquée du sang de ses ennemis.
Profession :  Chiromancienne et diseuse de bonne aventure, les mensonges se professent entre ses lèvres alors qu'elle garde un capuchon vissé sur ses cheveux roux.
Ancienne école :  Poudlard, chez les Serdaigle. Mais tout a changé depuis et l'Isidore de Poudlard n'existe plus.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #996699
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mer 29 Mar - 10:08

Pendant un bref instant, le chasseur s'efface pour laisser réapparaître Gigi. Elle n'a pas peur, Isidore. Pas vraiment, pas encore. Elle n'a pas peur parce que le rire de Yevgeniy résonne au fond de son coeur et réchauffe la panique insidieuse qui commence à ramper le long de ses veines. Isidore n'a pas encore peur car, jusque là, elle a toujours fermement refusé de vraiment regarder l'homme en face. Le dos de sa main se pose sur son front, sa peau commençant à la brûler douloureusement aux endroits encore marqués par la baguette de Caerwyn - l'adrénaline enfin retombée. Le sourire de Gigi se fane de nouveau alors qu'Isidore s'arrête presque de respirer, instinctivement. L'air se bloque au fond de sa gorge sans même qu'elle ne s'en rende compte et la Nott attend, immobile et silencieuse dans l'ombre du Murdarov accroupi. « Il était temps pour vous de finir le boulot, hein ? » Yevgeniy rigole, d'un rire amer, d'un rire tellement différent de celui de Gigi. Yevgeniy rit et l'éclair de lueur part, aveuglant. « Avada Kedavra. » et Isidore sait déjà qu'au besoin, elle prendra la responsabilité du corps sans vie. Parce qu'elle a moins à perdre que lui, parce que ses cheveux roux sont déjà placardés aux quatre coins de Londres. Et pourtant, lorsqu'elle relève les yeux sur celui qui sera dans un futur prochain son mari - quelque chose a changé au fond de ses orbes. Un fantôme qui hurle. Finir le boulot. Le souvenir des lettres de Merlin qui danse et lui fait tourner la tête.

Non.

Ce n'est pas possible et Isidore secoue légèrement la tête, reléguant ses démons loin - très loin - derrière ses paupières. Ce n'est ni le moment ni l'instant. Ce n'est pas possible non plus. Une main de fer pourtant serrée autour du coeur alors que la bête s'efface pour de nouveau laisser entrapercevoir Gigi.  « Isi… » les lèvres de l'amant se posent sur les siennes et les doigts de la rouquine se referment autour de son bras. Le coeur au bord des lippes. « Tu peux pas rester ici. Tu… qu’est-ce que tu fous ici ? Je leur dirais que t’as eu des renforts. Il faut que ça soit réaliste, Isi. » il s'éloigne et elle se relève légèrement, accrochée à sa baguette. Elle secoue légèrement la tête par la négative, la fugitive. Elle ne peut pas.  « Tu comprends ce que je veux dire ? Réaliste. » - un soupir, le temps est compté - « Gigi... », une larme encore brillante au coin de ses mers assombries par la nuit alors qu'elle se relève complètement, les mains légèrement tremblantes alors qu'elle lève sa baguette vers celui qu'elle aime. Ca lui coûte à Isidore. Ca lui coûte parce qu'elle ne peut se résoudre à le voir comme le monstre qu'elle chasse depuis si longtemps.

Elle essuie la larme du revers de la manche, maculant sa peau opaline de terre. Sa main arrête de trembler et le soldat reprend possession de son visage. Masque de fer de l'intrépide prête à tout pour ses chimères.

OUI: le sortilège est à peine murmuré entre ses lèvres serrées « expulso » mais il marche à merveille, envoyant le corps de Gigi plusieurs mètres plus loin dans un bruit sonore. La sorcière baisse les yeux et disparaît dans la nuit, silhouette qui s'évanouit entre deux maisons.

NON: le sortilège est à peine murmuré entre ses lèvres serrées « expulso », ne marchant cependant qu'à moitié. La silhouette de Gigi vacille dans un bruit sourd, désorientée et confuse mais pas blessée. Ce n'est pas assez mais la Nott ne peut se résoudre à lancer un second sortilège, prenant la fuite dans la nuit.

Appuyée contre un mur de pierres, la rouquine prend deux minutes pour réfléchir. Elle ne veut pas abandonner les quelques Lux ayant tenté de l'aider derrière. Elle ne peut pas, l'électron libre. Mais elle ne peut pas non plus être de nouveau vue sur les lieux. Pas alors qu'elle est censée s'être échappée des griffes du chasseur, pas alors qu'il ne pourra pas l'aider à nouveau.



Things we lost to the flame, Things we'll never see again. All that we've amassed Sits before us, shattered into ash.



Dernière édition par Isidore Nott le Mer 29 Mar - 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Mer 29 Mar - 10:08

Le membre 'Isidore Nott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Parchemins :  1284
Crédits :  Marge (avatar) / NEON DEMON (code signature) / Melpo (GIF)
 
Âge :  26 ans
Sang :  Pur (et dur)
Allégeance :  C'est désormais une évidence ; Tom Jedusor
Profession :  Ex-employé au département d'unification des nations, désormais mangemort reconnu et fugitif
Ancienne école :  Poudlard ~ Serpentard

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #91C893
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t483-aleksandr-never-explain-anything http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t449-aleksandr-karkaro
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Jeu 30 Mar - 15:59


Solution: Burn It



Imperturbable, Aleksandr regarda son père s'avancer vers lui, de quelques pas seulement, comme pour conserver un périmètre d'action. Cela le fit sourire de plus belle. Moi aussi, père, je suis prêt.

Un rire naquit dans le fond de sa gorge alors qu'il l'écoutait parler.
"Et pour ta femme ?" ne put-il s'empêcher de lâcher en lui coupant presque la parole. Et tout aussi brusquement, la rage chassa la brève hilarité et son corps eut une impulsion vers l'avant quand un flash lumineux l'aveugla et le fit instinctivement reculer, décontenancé.

Aussitôt, il s'en voulut d'avoir manqué d'attention, si focalisé qu'il était sur Grigor.

"Mon oncle !" protesta-t-il, choqué de découvrir l'auteur du sort.
Concernant Nikolai, Aleksandr ne savait trop sur quel pied danser. Il l'avait toujours admiré, contrairement à son propre père, l'avait toujours trouvé plus intéressant, plus original à ses yeux de petit garçon. Aujourd'hui, Nikolai restait, depuis la mort de sa mère, le seul membre de sa famille auquel il accordait encore un semblant de confiance. Cependant, les chemins de pensée de son oncle restaient pour lui un mystère, si bien qu'il ne savait quel comportement adopter vis-à-vis de lui en cet instant. Plus poli - moins éméché également - que Grigor, il conclut: "Je suis navré, mais tout ceci est inévitable."

« Il est encore temps, Aleks. » Son père avait repris la parole. Le jeune homme fronça légèrement le nez, contrarié.
"Vous osez parler de mascarade, vous ?" Il ricane sèchement, trop haineux, à présent pour se laisser franchement aller au rire. Sans s'en rendre compte, il était repassé au vouvoiement ; les habitudes ont la peau dure.

Un bref craquement dans son dos lui fit jeter un regard aussi bref que désintéressé derrière lui avant de se fixer de nouveau sur Grigor, impatient.

« Ne commets pas la même erreur que ta mère. »
Une montée de fureur brusque et irrépressible lui fit aussitôt sa baguette tandis qu'il avançait d'un pas, déformant les traits de son visage. "Je vous interdis de parler de ma mère ! Vous avez été sa seule erreur !"

Un "Doloris !" lui brûlait les lèvres quand il vit les deux mains de son père se coller ensemble, visiblement sous l'effet d'un sort. Étrangement - ou non - cela ne fit que jeter de l'huile sur le feu de sa colère et il se retourna à nouveau vivement, son regard scannant les alentours et tombant aussitôt sur Kieran et Caerwyn.

"Expulso !"

OUI/OUI: L'explosion provoquée par le sort projette violemment Caerwyn et Kieran contre un mur adjacent, les sonnant temporairement.

OUI/NON: L'explosion provoquée par le sort projette violemment Caerwyn contre un mur adjacent, le sonnant temporairement. Kieran est simplement renversé par le souffle mais peut se relever aussitôt.

NON/OUI: L'explosion provoquée par le sort projette violemment Kieran contre un mur adjacent, le sonnant temporairement. Caerwyn est simplement renversé par le souffle mais peut se relever aussitôt.

NON/NON: Le sort est dévié et fait exploser la fenêtre d'une maison non loin, déversant des débris de verre dans la rue.

Code by Sleepy



Everyday it's a-gettin' closer
Goin' faster than a roller coaster
Love like yours will surely come my way




Dernière édition par Aleksandr Karkaroff le Jeu 30 Mar - 16:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pnj
Parchemins :  419
http://www.mudbloodsandmurmurs.com
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Jeu 30 Mar - 15:59

Le membre 'Aleksandr Karkaroff' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'La main de Grigri' :


--------------------------------

#2 'La main de Grigri' :
Revenir en haut Aller en bas


Melpomène Lestrange
live like legends
avatar
live like legends
Parchemins :  3965
Crédits :  Tearsflight (avatar), LAZARE (codage signature), MØRK (gif profil + signa)
 
Âge :  25 ans à se battre pour le pouvoir.
Sang :  Le sang des Black est pur, ode irrévérencieuse à la noirceur de leurs âmes, liquide vermillon qu'ils ne sauraient gaspiller. Sang royal où se mélange magie noire, ambition incontrôlée et soif de pouvoir.
Allégeance :  Marque des Ténèbres assumée, Melpomène fait partie des Mangemorts. Loyale servante depuis les premières heures de Voldemort.
Profession :  Melpomène travaillait autrefois à la morgue, embaumant derrière elle les secrets des siens. Aujourd'hui fugitive.
Ancienne école :  Poudlard dans une maison bordée d'émeraude - berceau de rencontres qui ont changé le cours de sa famille et qui ont façonné un destin aussi sombre que son patronyme.

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: #CF8C8C
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t107-melpomene-child-of-the-night http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t77-melpomene-uprising
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Ven 31 Mar - 11:24

« C'est pas très sympa, je ne peux même plus me venger moi même.... que dira t'on si ma propre sœur est obligée de me défendre ? » Melpomène hausse les épaules et un sourire se dessine sur ses lèvres serrées. L'attention d'Helios maintenant tournée sur les frères Krum, la sorcière s'autorise à jeter un regard circulaire au village. Des visages familiers se dessinent au milieu des sortilèges et la benjamine ne peut s'empêcher de chercher Remus du regard. Elle ne doute pas qu'il soit capable de se défendre seul, mais depuis la mort de Janus Melpomène a plus que jamais besoin de savoir sa famille en sécurité. Ses yeux se posent sur Caerwyn et Kieran juste au moment où un soritlège les touche tout les deux, le coeur de la Black tombant momentanément au fond de ses talons. La louve se force à détourner le regard, bien consciente que trop s'attarder sur le Lestrange ne ferai qu'éveiller plus de soupçons encore. Alors, elle se tourne vers l'endroit d'où est venu le sortilège et c'est la silhouette d'Aleksandr qu'elle trouve, une moue désapprobatrice flottant au creux des lèvres. Il n'empêche que lorsqu'un Lux se précipite vers lui et Grigor - baguette brandie et envisageant très probablement de faire d'une pierre deux coups - Melpomène n'hésite pas. Sa propre baguette se lève et un « sectusempra » vicieux s'échappe de sa gorge nouée. Elle protège les siens, Melpomène. Toujours.

Mais rien ne se passe comme prévu et le Lux évite le sortilège au dernier moment d'un bon sur le côté. S'il est bel et bien dévié de sa trajectoire et semble abandonner l'idée de s'en prendre aux Karkaroff, l'éclair de lumière continue sa course pour aller trouver Nikolaï. La silhouette de l'aîné chancelle et tombe au sol, la peau tailladée de nombreuses et profondes entailles. La Black se fige, baguette en main. De toutes les personnes présentes ce soir, l'oncle d'Aleks ne faisait pas partie des gens qu'elle désirait blesser. Ses yeux croisent ceux d'Aleksandr dans un regard qui crie ses excuses silencieuses. Un accident, comme il en arrive tant et si vite au milieu des champs de bataille.

Spoiler:
 


uprising
You will hear thunder and remember me, And think: she wanted storms. The rim Of the sky will be the colour of hard crimson, And your heart, as it was then, will be on fire.
Revenir en haut Aller en bas


Nikolai Karkaroff
Contra Bonos Mores
avatar
Contra Bonos Mores
Parchemins :  178
Crédits :  Romy.
 
Âge :  59ans
Sang :  Pur qui pourrait en douter?
Allégeance :  Il n'a d'allégeance qu'envers lui même et sa famille. Citoyen neutre pendant la guerre civile, il compte bien profiter de la situation pour s'enrichier un peu plus. Son coeur balance entre l'allegeance de sa fille et de son frere et celle de son neveu mais il est officiellement plus ouvert aux Spasenis.
Profession :  Gerant d'un cabaret bien sous tous rapports.
Ancienne école :  Durmstrang, l'école des forts qui ne laisse passer aucune faiblesse.

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: #663399
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t919-nikolai-i-get-a-little-bit-genghis-khan#14248
MessageSujet: Re: INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue    Ven 31 Mar - 14:33

Si Nikolaï méprisait la très grande majorité du monde, personne n’était capable de le mettre hors de lui comme sa famille. Le combat de coq de son neveu et de son frère n’avait que trop duré et il n’aurait pas été capable de prendre parti pour l’un d’eux, d’en préférer un au-dessus de l’autre. Choisir entre son frère et son neveu était sans doute la décision la plus dure qu’il devrait prendre et il fuyait donc constamment les situations le poussant à y réfléchir. Il savait son frère impulsif, il savait qu’un mot de trop pouvait le rendre violent, incontrôlable. Il espérait que le fait que l’homme face à lui soit son fils lui permette de se contrôler un minimum, qu’il ne tomberait pas si bas qu’il blesserait physiquement son propre fils. Nikolaï pouvait espérer, lui-même n’ayant jamais été victime de la violence brutale de son frère malgré les innombrables coups tordus qu’il avait pu lui faire, il n’avait que très rarement rencontré les poings de son frère et toujours dans des occasions où même lui savait qu’il l’avait bien cherché. Son neveu était une toute autre histoire, il n’était pas de nature très violente mais Nikolaï ne l’avait jamais vraiment ennuyé suffisamment pour voir ce que ses réactions pourraient être. Peut-être que le fils ressemblait plus à son père qu’il ne le voudrait.

Exaspéré par la réponse de son frère puis de son neveu, le plus âgé des Karkaroff se prépare à leur lancer une remarque assassine afin qu’ils cessent ce stupide conflit qui les oppose. Il sait au fond de lui que ça ne changera rien, qu’il est trop tard pour ça et qu’il faudrait des évènements graves pour enfin faire revenir le père et le fils ensemble mais cela lui ferait au moins du bien. Il se tourne vers son frère, décidant qu’il serait le premier, n’ayant pas apprécié sa remarque, n’ayant pas apprécié d’être ignoré, relégué au rang d’étranger, le « n’interviens pas » résonnant encore dans le chaos de Pré au lard. Sa bouche s’ouvre, le nom de son frère sur les lèvres, le prénom complet qu’il n’utilise que rarement et qui est souvent signe d’un agacement profond mais il ne s’échappe pas. Une lueur arrive de plein fouet en sa direction et Nikolaï s’écroule sous le choc, sa tête cognant brusquement le sol et c’est un « Grishka » à peine audible qui quitte cette fois sa bouche. L’autre homme ne l’a sans doute pas entendu, les cris, le combat bat de plein fouet autour d’eux et Nikolaï ne peut bouger que piteusement, difficilement. Il sait ce qui s’est passé mais il se permet quelques secondes de déni, voulant croire que le liquide qui se repend sur son costume violet n’est que de l’eau avant de porter sa main à son visage et d’en découvrir la couleur écarlate.

Nikolaï n’a jamais vraiment été dans cette situation, il s’est déjà battu, il a déjà eu des blessures mineures causées par un sort ou un poing mais jamais il ne s’est senti si impuissant, si vieux, si près de la mort. La douleur n’est pas concentrée sur un seul point, il peut la sentir dans chaque centimètre de son corps et il pose vainement sa main sur son visage espérant qu’il ait été épargné et laisse échapper un gémissement en constatant que ce n’est pas le cas. Sa baguette toujours en main, il ne sait vers qui se tourner, il ne sait qui vient de lui envoyer ce sort, il ne sait même pas de quel sort il s’agit, il n’avait jamais été le témoin d’un effet si sanglant mais il aurait sans doute aimé l’apprendre. Il était sans doute trop tard. Il n’avait jamais pensé mourir là sur un sol crasseux et anglais, il s’était imaginé mourir dans un lit confortable avec une ou deux femmes dans ses bras, jamais ici, jamais maintenant mais sa respiration se fait saccader, son sang s’écoule de diverses plaies et l’impact de son crane sur le sol le rend groggy. Il a peur Nikolaï, sans doute pour la première fois de sa vie, il est terrifié par ce qui se passe, il n’a aucune envie de mourir. Qui s’occuperait de son frère ? Qui pour veiller sur son neveu ? Qui pour s’assurer que Lada se portait bien ? Ou pour voir grandir Alekseï ? S’il n’était plus là qui ferait toutes ses choses à sa place ? Quelqu’un regretterait il même sa mort ? Il n’avait jamais été un saint y compris avec sa famille, peut-être qu’il avait été trop loin avec Grishka, peut-être qu’il n’avait pas fait assez pour Aleksandr, peut-être qu’il n’avait pas été un bon père pour sa fille. Personne n’allait le regretter, personne n’allait même se souvenir de lui. Quelqu’un prendrait-il seulement le soin d’emmener son corps loin d’ici ? Il tourne son regard vers sa famille à nouveau, se demandant fébrilement s’il n’était pas trop tard. Son regard passe sur son frère puis sur son neveu avant que ses yeux ne se ferment.



Revenir en haut Aller en bas
 
INTRIGUE 3 (partie 2): confrontation inattendue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Partie de plaisir
» Résumé de l'intrigue
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Confrontation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: