Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 always been a sucker for a wild boy - silvian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Silencio
Parchemins :  320
Crédits :  Lux Eternae
 
Âge :  31 yo
Sang :  Sang-Mélé, dû à un manque de visibilité sur les statuts des arrières grands parents.
Allégeance :  En apparence pro-régime, en raison de son poste au ministère, Kieran fait semblant de courber l'échine pour accomplir sa vengeance. Il a déja aidé les mangemorts, une fois, mais on ne l'y reprendra plus : son allégeance réelle va aux Lux, plus par manque d'un autre choix que par convictions, mais ce sont les seuls qui ne mettront pas à feu et à sang le pays dans une quête absurde de pouvoir.
Profession :  Juge d'instruction au Magenmagot
Ancienne école :  Serdaigle

Priori Incantatem
am i free?: yes
Inventaire:
code couleur: steelblue
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t853-rising-from-the-ashes-kieran http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t813-don-t-put-the-bla
MessageSujet: always been a sucker for a wild boy - silvian   Mer 19 Avr - 15:18

always been a sucker for a wild boy
kieran & silvanus


Il aurait pu refuser de partir, continuer à se battre, vérifier si les deux sorciers qu'il avait attaché étaient pris en charge ou s'ils avaient réussi à fuir, prendre son rôle de juge et procéder aux premières inspections de dommages. Kieran savait que ce travail l'attendrait, le lendemain, quand il se présenterait au travail, courbaturé, fatigué, en espérant que Lestrange ait l'esprit ailleurs et ne vienne pas cafter ce qu'il avait fait. Il savait aussi qu'il était incapable de rester dans son état, qu'il avait besoin de repos, de hurler sur Silv, de boire une bouteille de whisky entière, d'oublier. Le Kettleburn, en venant l'aider à transplaner, s'assurait qu'il n'ai aucun choix à faire.

Le violent atterrissage lui arracha un grognement, rappelant à son souvenir ses blessures et l'état général de ses muscles. Une douleur sourde irradiait du bas de son crâne, due sans aucun doute au dernier sort qui l'avait projeté contre un mur. Il ne s'était pas évanoui, avait simplement fait le mort quelques secondes pour calmer les élancements et retrouver le contrôle de ses membres. Même maintenant, la tête lui tournait encore, et il avait beau avoir les yeux ouverts, il ne reconnaissait pas l'endroit où ils se trouvaient. A l'abri, l'irlandais en était sur. Chez lui, son nez lui fit remarquer, alors qu'il respirait l'odeur de son propre lit. Silvanus les avait fait transplaner directement dans sa chambre. Pourquoi pas dans la salle de bain ou l'entrée, aucune idée, mais au fur et à mesure des secondes, alors que les battements de son coeur ralentissaient, qu'il se détendait peu à peu, l'irlandais trouva que c'était une superbe idée. Le silence, après les cris, seulement brisé par leurs deux respirations, lui permettait de faire le tri dans ce que son cerveau avait recueilli comme informations, lui permettait de digérer l'énormité de ce qui s'était passé.

Il avait vu un homme mourir. Ca, ce n'était pas la première fois, et cela risquait de ne pas être la dernière. Il avait vu un homme mourir, terrassé par le même sort qu'Esher. Ca, c'était la première fois. En y repensant, une envie de rire le prit. Il avait fallu qu'il parte à la poursuite de Silvanus pour qu'on lui offre l'assassin de sa femme. Il avait fallu qu'il se soit presque résigné à son sort, à laisser la blonde et la douleur derrière lui, pour qu'elle resurgisse. Il aurait du être en train de sauter de joie, de préparer dix mille plans pour réduire la vie de son ennemi à néant, mais le rire laissait place à un gout de cendre, à un profond abattement. L'homme qui avait brisé sa vie était dehors, quasiment intouchable, impossible à abattre sans aide. Il lui faudrait des mois pour rassembler des preuves, des années pour le traduire en justice, s'il le pouvait seulement. Avoir son nom ne changeait rien au fond de la situation, à sa douleur, à ses filles qui restaient sans mère.

Alors, au lieu de se sentir plus prêt du but, Kieran n'avait qu'une envie, fermer les yeux et oublier. Le besoin de vengeance qui l'avait porté quelques minutes plus tôt, le laissant même tenir tête au Lestrange, avait disparu. Demain... demain tout lui paraîtrait plus clair, sans aucun doute. Il ne pouvait pas espérer réfléchir convenablement avec la tête fendue en deux, après tout. Clignant des yeux, levant le torse puis la tête en grimaçant, le trentenaire tenta de se concentrer sur le moment présent.

C'était bien sa chambre, son lit. Il ne voyait pas Silv, mais cela ne voulait pas dire qu'il ne l'entendait pas respirer. Le Kettleburn avait atterri à coté, apparemment. Etirant ses muscles, doucement, testant ses limites, le brun se mit en position assise, pour regarder son ami affalé au sol, l'air malade. Une petite voix affolée retentit dans son esprit, mais Kieran avait passé la panique, l'inquiétude. Il était simplement vide.

"Remind me to kill you in the morning." C'était sa faute, après tout. Sa faute si Kieran avait du se mettre en danger, pour aller le chercher. Sa faute s'ils étaient restés, s'ils avaient pris des coups. Sa faute aussi, puisque maintenant, Kieran avait le choix de reprendre là où il s'était arrété il y a cinq ans, comme si rien d'autre n'avait été construit dans l'intervalle.

Une longue respiration, sa baguette en main pour l'aider à décoller son haut noir de sa peau meurtrie, pour finir torse nu. Dépliant ses jambes, il retira ses bottes, les jetant sans force un peu plus loin, avant de glisser hors du lit sur les coudes, venant s’asseoir contre le bord, au coté du Kettleburn. Il savait très bien qu'il était en vie, et c'était d'ailleurs la seule raison pour laquelle il n'était pas en train de perdre les pédales. Une main posée sur son épaule, toutefois, il le secoua légèrement. Vivant ne voulait pas dire en bonne santé, et l'irlandais ne savait pas ce que Silv avait pu prendre comme coups. "I waited two hours for you, all alone in that god forsaken ministry ball. Couldn't you just stay out of trouble for one night ?" Il connaissait la réponse avant de poser la question, ce qui n'empéchait pas sa voix d'être enrouée, à la limite de l'émotion ; son ainé ne tenait pas en place, avait besoin d'agir, de bouger, de brasser de l'air, de se mettre en danger. Il était l'inconscience incarné, et si Kieran ne tenait pas tant à lui, il aurait presque eu envie de l'étrangler.


you take the pain i feel

Revenir en haut Aller en bas
 
always been a sucker for a wild boy - silvian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» alignement wild du minnesota saison 10
» 07. Girls running wild
» Minnesota Wild

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: