Soutenez le forum
Votez pour M&M sur les top-sites et faîtes passer le mot!
Bazzart - PRD.
Ecoulement du temps
Nous sommes actuellement en septembre 1952
Sixième version du forum
On vous donne rendez-vous ici pour vous tenir au courant des dernières nouveautés!

 | 
 

 Beyond repair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Morsmordre
Parchemins :  677
Crédits :  lolitaes
 
Âge :  Trente ans
Sang :  Le sang pur, et une tradition à laquelle il ne compte pas déroger.
Allégeance :  Il porte la Marque des Ténèbres
Profession :  Ancien chef de la brigade magique
Ancienne école :  Serpentard

Priori Incantatem
am i free?: no
Inventaire:
code couleur: seagreen
http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t426-caerwyn-lestrange-let-me-wreck-you http://www.mudbloodsandmurmurs.com/t416-caerwyn-lestrange
MessageSujet: Beyond repair   Ven 21 Avr - 10:04


Beyond repair
Aleksandr Karkaroff & Caerwyn Lestrange
2 février 1952



C'était le chaos. Les voix fusaient, les bras s'agitaient et les visages reflétaient colère et incompréhension. Certains s'affairaient à guérir leurs blessures les plus importantes, mais aucun ne savait comment refermer la plaie béante dans leur poitrine. Melpomène. Ce nom tournait sur toutes les lèvres, tel un mantra, une malédiction. Melpomène. C'était la seule chose à laquelle il pouvait penser, assis sur un fauteuil du quartier général, le regard vide et l'esprit silencieux. Il voyait son cousin plus agité que jamais, une lueur inquiète au fond des yeux. Il apercevait Remus, reclus dans un coin, le visage sombre. Mais ses yeux restaient fixés sur l'idiot, l'incapable. Celui qui s'était bien trop amusé à le neutraliser, au point de le rendre impuissant lorsque les Spasenis avaient attaqué sa cousine. Le Karkaroff qui ignorait le reste pour s'occuper du Prewett mal en point. Aleksandr, un prénom qui coulait comme du poison dans sa gorge. Le synonyme de la haine, pure et inéluctable. Celui qui avait cru, un jour, pouvoir prendre sa place. Celui qui voulait faire croire que son amitié pour Melpomène l'avait mené dans leur camp alors même que son père baisait les pieds de Grindelwald. Le félon. Le fautif.

La rage le consumait, allumant des flammes dans ses yeux. Ils avaient pris Melpomène. Ils avaient pris son amour, son âme, sa vie. Ils l'avaient prise sous ses yeux, alors qu'il se traînait, impuissant, jusqu'à elle. Elle avait promis, promis d'être prudente. Et tous, ici, ils avaient juré de ne laisser aucun mal lui arriver. Mais ils avaient échoué. Et si Caerwyn avait failli, c'était de la faute du Karkaroff. Il n'osait même pas penser à ce qui allait se produire. Les tortures, les coups. Sa belle Melpomène abîmée par les tortionnaires. Puis la pleine lune, proche. La vérité exposée au grand jour. Et très certainement - son ventre se serra - l'exécution. Ce n'était pas possible. Ce n'était pas envisageable. Le destin les punissait-il d'avoir osé s'aimer ? Était-ce cela ? Un retour de bâton après qu'ils s'étaient enfin abandonnés l'un à l'autre ? Un amour maudit ?

Non. Non, ce n'était pas cela. Tout était de sa faute. Sans ce gamin, rien ne serait arrivé. Il l'aurait sauvée. Il l'aurait protégée. Il ne serait pas là, à perdre pied, à perdre la tête. À perdre sa vie. Il ne serait pas là, le coeur déchiré d'une peine indescriptible, la peau drainée de tout son sang. Il ne serait pas là, à hurler en silence et à pleurer des larmes d'air. Il ne serait pas là, anéanti alors que l'autre ne se préoccupait que de Cain, Melpomène déjà éclipsée de ses pensées.

Caerwyn se leva d'un bond, son mouvement à peine perceptible dans le brouhaha de la pièce. Seul Remus tourna la tête vers lui, sans essayer de le retenir. C'était la rage qui l'animait. Une rage alimentée par la peine. Il ne lui fallut que quelques pas pour rejoindre le Karkaroff accroupi. D'une force qu'il ne pensait plus avoir, Caerwyn saisit le col de sa cape avant d'asséner un coup contre sa pommette, le visage déformé par la colère. Mais un seul coup ne suffisait pas. Il frappa encore. Fendit sa lèvre. « C'est ta faute, Karkaroff. » gronda-t-il. Il le repoussa, le jeta contre le sol. « Papa doit être tellement fier de son rejeton. »

© ACIDBRAIN





Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beyond repair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Solution Complète & Rapide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: